01/06/2008

Mouvement Citoyens Genevois

659725649.gif
Mouvement Citoyens Genevois

 

 

Communiquer de Presse du 1 juin 2008

 

Votation cantonale 100% Juste !

 

 

Une fois de plus les Genevois ont choisi la voie du contrôle démocratique des entreprises de droit public qu’ils ont financées de leurs deniers.

 

 

Les partis de l’alliance bourgeoise la plus large, c’est à dire des patriotes de l’UDC aux socio-démocrates du PDC, en passant par le grand capital libéral et la nomenklatura radicale, voulait retirer aux Citoyens leur droit d’être représentés au cœur de leurs propres entreprises.

 

 

En se prononçant aussi clairement qu’ils l’ont fait, les Genevois ont plébiscité la politique menée par le MCG dans les conseils d’administration où il siège.

 

 

Ce qui a été sanctionné par ce vote sans équivoque c’est, avant tout, la gouvernance pitoyable et opaque des partis gouvernementaux dans ces régies publiques. C’est l’arrogance avec laquelle cette alliance gouvernementale de centre-gauche a déconsidéré le droit à la parole de ses actionnaires, les citoyens de ce Canton.

 

 

Par leur vote clair et sans contestation possible les Genevois ont également donné une leçon de démocratie aux socialistes et aux Verts qui n’étaient pas exempts de reproches dans leur gestion. Notamment aux SIG où ils ont lancé une procédure de destitution du représentant du MCG, qui a mis au grand jour l’affaire dite des déchets napolitains.

 

 

Une fois de plus les Genevois ont choisi la voie du contrôle démocratique des entreprises de droit public qu’ils ont financées de leurs deniers.

 

 

Les partis de l’alliance bourgeoise la plus large, c’est à dire des patriotes de l’UDC aux socio-démocrates du PDC, en passant par le grand capital libéral et la nomenklatura radicale, voulait retirer aux Citoyens leur droit d’être représentés au cœur de leurs propres entreprises.

 

 

En se prononçant aussi clairement qu’ils l’ont fait, les Genevois ont plébiscité la politique menée par le MCG dans les conseils d’administration où il siège.

 

 

Ce qui a été sanctionné par ce vote sans équivoque c’est, avant tout, la gouvernance pitoyable et opaque des partis gouvernementaux dans ces régies publiques. C’est l’arrogance avec laquelle cette alliance gouvernementale de centre-gauche a déconsidéré le droit à la parole de ses actionnaires, les citoyens de ce Canton.

 

 

Par leur vote clair et sans contestation possible les Genevois ont également donné une leçon de démocratie aux socialistes et aux Verts qui n’étaient pas exempts de reproches dans leur gestion. Notamment aux SIG où ils ont lancé une procédure de destitution du représentant du MCG, qui a mis au grand jour l’affaire dite des déchets napolitains.

Par leur vote les Genevois ont légitimé cette action courageuse menée seul contre tous par le MCG.

 

 

Ce résultat est un puissant signe d’encouragement au MCG qui continuera à défendre la transparence et à tenter d’améliorer la qualité de vie des Genevois.

 

 

Ce n’est pas sans amusement que les partisans du MCG ont assisté au rattrapage électoral fait par la gauche qui aujourd’hui se pare des plumes d’une victoire qui n’est, au fond, pas la sienne.

 

 

Le MCG tient à remercier les Genevois pour le soutien qu’ils lui ont manifesté par les urnes, le plus noble qui soit dans une démocratie participative telle que la nôtre. Ce vote incite les dirigeants du MCG à réfléchir à l’opportunité d’ériger le contrôle populaire en règle pour toutes entités de droit public, sans exception.

 

 

L’enseignement politique de ce scrutin, après celui de l’élection du Procureur général, est que le pivot de la victoire passe par le MCG.

 

 

Eric Stauffer      Roger Golay        Pascal Spuhler    

  Président          Vice-président        Vice-président          

Henry Rappaz   Chantal Bauco 

Vice-président           Vice-présidente

 

17:23 Publié dans Votations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |