03/09/2008

Le Citoyen Journal du MCG

Journal_du_MCG_UNE.jpg

00:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : le citoyen |  Facebook | | | |

02/09/2008

Insécurité aux Pâquis; Pétition du MCG

logo2-mcg.jpg

Le Mouvement Citoyens Genevois lance une pétition contre l'Insécurité aux Pâquis!

Imprimer et signer la pétition!

Laisser vos témoignages sur ce blog!                Petition_Paquis.pdf

17:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : dealers |  Facebook | | | |

CRAMER APRES LA VALSE DES CHAIS CELLE DES DECHETS

CRAMER APRES LA VALSE DES CHAIS CELLE DES DECHETS

Depuis qu’il est arrivé au Grand Conseil, le MCG va de surprise en surprise et dans bien des secteurs. Certes le système de la concordance facilite grandement les accords occultes puisque les deux grands courants politiques qui occupent l’ensemble des pouvoirs sont des alliés objectifs.

Les exemples sont nombreux de cette cohabitation des intérêts, la débâcle de la BCGe est certainement l’un des plus saisissant. Dans cette affaire tous les partis avaient des représentants et qu’au moins les plus futés, c’est-à-dire les grosses pointures des libéraux, radicaux, PDC (qui occupaient la présidence !) et les socialistes qui avaient la ministre des finances comme observateur de choix, tous ont laissé passer l’inacceptable avec une facture de plus de 2 milliards que les citoyens paieront au final.

En d’autres termes, la coalition politique entraîne ipso facto des coalitions d’intérêts liés à la conservation du pouvoir.

Les entreprises publiques sont donc une proie de choix pour permettre aux appétits les plus voraces de s’exprimer et aux machines politiques de recycler soit leurs meilleurs serviteurs soit ceux qui, ici ou là ont connu l’échec dans une élection.

Les SIG font partie de ces place de premier plan dans lesquelles, celui qui tient le dicastère peut « honorer » celles et ceux qui, selon les arcanes du parti, méritent le plus. C’est ainsi que se constitue le noyau dur du Conseil d’Administration.

C’est à tel point vrai qu’actuellement un membre du Bureau (sorte de conseil d’administration dans le conseil d’administration) membre d’une formation politique qui n’est plus représentée au Grand Conseil siège à la place d’un député en activité. Il faut dire que le jeton du poste est attrayant à 60'000.-/an et que même si on se prétend de l’extrême gauche, l’argent n’a pas d’odeur, surtout pas celle des poubelles.

C’est ainsi également que le poste très envié de Président du conseil d’administration, poste institutionnel et non opérationnel, même si grâce à l’action conduite par le MCG il été ramené de près de 400'000.-/an à 220’000/an, pour un taux d’activité de 40% sans risque et sans responsabilité !!!!. Qui peut prétendre gagner autant !

Car le mot clé est là, malgré des fautes majeures, malgré des mensonges avérés, malgré des erreurs industrielles évidentes, il suffit que l’indéboulonnable ministre de tutelle, et avec lui le conseil d’Etat, absolve ces errements pour qu’ils deviennent impunis et impunissables.

En termes plus cavaliers, aux Genevois les peaux de bananes, les dirigeants ayant mangé la bonne chair !

Au milieu de cette incurie, le représentant du MCG au Conseil a un jour découvert que non contents de masquer les inquiétants signaux sanitaires des citoyens qui vivent dans la zone proche des Cheneviers, avec un taux anormal de cancers, les dirigeants de SIG ont, par pure cupidité, imaginé importer des déchets d’origine plus que douteuse pour « rentabiliser » un four que l’Etat a lui-même surfacturé à l’entreprise et qui perd 12 millions par année depuis l’an 2000. Le bon sens aurait été  de fermer le four N°3 depuis longtemps !

Outre le fait que l’on croit rêver lorsqu’on entend l’argumentaire qui soutient ces importations, on reste sans voix lorsqu’on comprend que ces importations ont été négociées avec des circuits maffieux.

Il n’aura pas fallu moins qu’un déplacement du député MCG Eric STAUFFER sur place à Naples pour qu’enfin et sous une pression devenue ingérable, le gouvernement plie et interdise toute importation de déchets, d’où qu’ils viennent.

 

Quelle ne fut donc pas notre surprise lorsqu’un observateur avisé nous a alertés sur le curieux bal de camion soleurois qui se présente, deux fois par semaine, à la porte des Cheneviers pour y déverser des containers en provenance d’Allemagne !

Vidéo exclusive http://streaming.webcreatif.ch/mcg/stream.asp?filename=mcg13

Sur la base de cette information, le service de presse du MCG a mené son enquête et c’est ainsi que le MCG a, une fois de plus, pu démontrer que les informations « officielles » cachent, décidément trop souvent, des réalités peu glorieuses et des mensonges aussi stupides qu’inacceptables.

Là où tout devient nauséabond c’est que les responsables des SIG chargés de ces importations mentent effrontément devant les caméras du TJ MCG en prétendant que les camions sont immatriculés à Soleure mais basé à Genève et qu’ils ne font que le trajet du centre de Genève ( La Praille , ou arrive  les trains marchandise) aux Cheneviers ! Vous le verrez dans la vidéo les conducteurs viennent de nous déclarer le contraire !

 

Tout cela n’est plus crédible comme ne l’est plus le ministre de tutelle écologiste pro bus, pro tram mais qui se déplace à Berne avec les limousines de l’Etat payées avec les deniers des Citoyens Genevois. Comment justifier que l’Allemagne importe les déchets de Naples et exporte ses déchets à Genève ! De plus vous verrez également sur la vidéo des « collines de déchets » emballés en forme de balle de plastique sur le site des Cheneviers ! L’explication il n’arrive plus à incinérer alors il stocke les déchets genevois ! A quand Genève qui exporte ses déchets ?

 

 Vidéo exclusive le MCG à Naples :  http://streaming.webcreatif.ch/mcg/stream.asp?filename=mcg12

Mais le plus grave dans tout cela est que personne ne peut garantir que ces déchets ne sont pas, en fait, des déchets certes industriels mais plutôt d’origine latine que teutonne. Il ne faut en effet pas oublier que toute la crise des déchets napolitains vient du fait que la mafia qui a la main mise sur l’ensemble de l’industrie des poubelles, a volontairement et sciemment introduit des déchets industriel, don certains radioactifs, dans des déchets ménagers.

Lorsqu’on sait que les déchets italiens qui devaient, du moins officiellement, être traités en Allemagne ont été bloqués à la frontière en raison d’un taux de radioactivité trop élevé, on ne peut exclure qu’après bien des détours, ils ne finissent pas aux Cheneviers !

Le MCG considère que la santé publique dans cette affaire a été traitée avec légèreté  et de façon irrespectueuse de l’environnement non seulement naturel mais sanitaire des Genevois.

Il existe un autre problème dont le MCG s’occupera dans un proche avenir ! Le taux de dioxine anormalement élevé aux alentours de l’usine d’incinération des Cheneviers, là ou précisément des agriculteurs font du « bio »….. Il existe un rapport d’expertise qui à disparu ou que l’Etat nous cache !

C’est cette préoccupation constante du MCG, la sécurité et le bien être des Genevois, qui anime l’ensemble de ses élus et qui explique son succès grandissant.

Roger Golay

Député, Chef de Groupe Parlementaire

Vice Président du Mouvement Citoyens Genevois

00:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |