23/03/2010

Sécurité : Genève va droit dans le mur !

Logo_MCG.gifCommuniqué de presse du

Mouvement Citoyens Genevois


Mme Isabel Rochat, ayez le courage de démissionner, pour mettre les partis de l’Entente face à leurs responsabilités !

.

12 ans d’échecs de la gauche et de la droite ont conduit Genève au plus haut taux de criminalité en Suisse !

Le MCG constate avec regret que le Conseil d’Etat, par l’intermédiaire de Mme Rochat n’a pris aucune mesure concrète en matière de sécurité durant les 100 premiers jours, qui ont suivi son élection.

La politique de la présidente du Département, la libérale Isabel Rochat, laisse augurer du pire puisqu’elle a repris les idées de son prédécesseur, qui ont fait faillite : renforcement du dispositif policier aux Pâquis (Moutinot l’avait fait en été 2009 sur 3 semaines, faute de places de détention cela avait cessé) et une idée de projet Champ-Dollon 2, qui se réalisera peut-être dans 5 à 7 ans dans le meilleur des cas.

Des actions d’annonce de ce type ont démontré, jusqu’ici, leur totale inefficacité en matière de lutte contre la criminalité quotidienne.

Aujourd’hui, la vision du Gouvernement se résume à installer des containers sur les terrains de football de la prison de Champ-Dollon. Mais on n’a pas encore vu l’ombre d’un projet de loi, ce qui signifie une réalisation au printemps 2011 dans le meilleurs des cas, pour seulement une centaine de containers, qui, rappelons-le, seront PROVISOIRES.

Lorsque l’on sait que Champ-Dollon est prévu pour 270 détenus, alors qu’on oscille à 543 détenus aujourd’hui, ces quelques dizaines de places supplémentaires, provisoires, ne servent à pas grand chose si ce n’est pour un effet d’annonce.

Ce qui a l’air de préoccuper Mme Rochat, c’était de virer son secrétaire général sans en nommer un autre, avant de s’empêtrer dans la réforme de la loi sur la police, bien que nécessaire mais pas urgente, et qui ne change en rien la sécurité des Genevois au quotidien.

Notons que la bonne volonté de Mme Rochat n’est pas remise en cause, mais le manque de vision, d’inventivité, de combativité, la mauvaise identification des priorités nous font douter de sa compétence à redonner aux Genevois la sécurité qu’ils méritent !

Nous demandons à Mme Isabel Rochat d’avoir le courage, car il en faut, de démissionner afin de mettre l’Entente face à ses responsabilités.

Ce n’est pas à Mme Rochat a assumer la lâcheté et le manque de vision préalable de ces collègues. Il faut rappeler qu’aucun des ténors du Gouvernement n’a eu le courage de reprendre ce département sinistré par une gestion calamiteuse de la gauche, mais précédée dans la même veine par la droite. Personne ne voulant sacrifier son futur mandat électoral !

Ils n’ont pas eu le courage d’assumer les critiques faites à la gauche, alors que les Genevois ont donné un message clair lors des élections au Conseil d’Etat, qui a vu 2 candidats hors alliance obtenir 30% des suffrages (fait historique) sur les thèmes de la sécurité et du social ! Par lâcheté, ils ont transmis la patate chaude à Isabel Rochat, la novice, la bleue, l’inexpérimentée qui devient ainsi la spectatrice de son suicide politique.

Gouverner c’est prévoir

Depuis douze ans, les gouvernements précédents, de droite comme de gauche, n’ont rien prévu.

S’il y a eu parfois des gestionnaires acceptables, il n’y a jamais eu de visionnaires. A ce titre, Isabelle Rochat s’inscrit dans la droite lignée de M. Moutinot et de Mme Spoeri, dans une gestion grise et inadaptée à notre époque. C’est ceci qui nous conduit à la catastrophe. Et aujourd’hui le Citoyen paie.

Nous assistons au naufrage de l’Entente qui, accumulant lâcheté, arrogance et incompétence en matière sécuritaire, provoque l’autodestruction annoncée de cette même Entente. Aujourd’hui, il faut un gouvernement qui ait de l’imagination, qui soit inventif dans des solutions pragmatiques, ce qui, force est de constater, n’est pas le cas.

Le Monde change, Genève doit changer !

Pour rétablir la sécurité à Genève, il faut aujourd’hui – et immédiatement ! – 800 à 1000 places de détention préventive, 30% de magistrats judiciaires en plus, 30% d’effectifs policiers supplémentaires, 30% de personnel administratif supplémentaire.

Tant et aussi longtemps que le gouvernement en place ne respectera pas ce qui précède, il ne concoctera que des mesurettes, des emplâtres sur une jambe de bois et perdra toute la confiance du peuple genevois.

Eric Stauffer

Député et Président du MCG

Site Internet : www.mcge.ch

23:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |