08/10/2008

Opération POST TENEBRAS MCG

 

Conférence de Presse du MCG

CONFERENCE DE PRESSE MERCREDI 8 OCTOBRE A 11 HEURES PLACE DU MOLARD Opération POST TENEBRAS MCG - après les ténèbres, la lumière.

Distribution gratuite d’ampoules écolos aux Genevois

.

Ce mercredi, le MCG va distribuer au Molard à partir de 11 heures des ampoules écolos à basse consommation d’énergie aux Citoyennes et Citoyens genevois, jusqu’à épuisement du stock.

.

Notre objectif est de sensibiliser la population et la classe politique au problème de la surconsommation d’énergie, mais surtout de dénoncer le fait que 42 millions ont été prélevés pendant cinq ans, provenant d’une taxe illégale (timbre d’acheminement) à l’instigation du conseiller d’Etat Robert Cramer avec la complicité des SIG. Suite à une injonction de l’autorité fédérale, les SIG devaient rembourser ces 42 millions aux usagers, ce qu’ils n’ont pas fait totalement (voir arrêté du Conseil d’Etat du 7 juin 2006).

.

Le MCG a déposé un projet de loi demandant l’interdiction de la vente d’ampoules à filament, remplacées par des ampoules à basse consommation d’énergie (80% d’économie). Ce projet de loi demande également la distribution gratuite d’un maximum de cinq ampoules à basse consommation à chaque usager genevois, ce qui aura pour conséquence de baisser la facture énergétique globale du canton de 4 à 5%. Les usagers retrouveront ainsi une partie des 42 millions prélevés de façon illégale.

.

Cette nouvelle affaire des Services Industriels et du conseiller d’Etat Robert Cramer pose un problème institutionnel au sein du conseil d’administration des SIG. Comment est-ce possible qu’une taxe illégale puisse perdurer pendant cinq et soit découverte par hasard par l’autorité fédérale ? On a contourné le contrôle démocratique du Grand Conseil. La haute autorité de surveillance, le Conseil d’Etat, ne contrôle plus rien.

.

Ce manque de maîtrise nous oblige à constater que ce gouvernement n’est plus à même gérer les affaires de la République. Suite à la découverte de la manipulation comptable opérée par le Conseil d’Etat qui n’a pas totalement restitué aux usagers des SIG les 42'000'000.- que l’entreprise a encaissé de façon abusive en facturant une taxe qui n’existait que dans l’imagination fertile de ses dirigeants, le MCG a déposé un projet de loi qui a pour but non seulement de procéder à ce remboursement de façon positive pour l’environnement mais aussi de faire de Genève un modèle à l’échelle mondiale en matière d’éclairage domestique.

Le projet de loi du MCG propose que le remboursement de ce qui reste dû aux usagers de SIG le soit sous la forme de la fourniture gratuite d’ampoules à basse consommation à concurrence de X puisque l’Etat a financé Agenda 21 de façon occulte en utilisant X% de ces 42'000'000 encaissés sans la moindre base légale. En parallèle, le projet de loi du MCG se veut totalement novateur sur cette pollution indolore et incolore en interdisant, à partir de 2010, la vente d’ampoules à filament sur le territoire genevois. L’économie d’électricité ainsi obtenue correspondra à x% de l’objectif d’agenda 21.

Pour lancer ce projet de loi, le MCG invite les Genevois demain à 11h une distribution gratuite d’ampoules basse consommation, jusqu’à épuisement du stock, pour montrer l’exemple. Le projet de loi du MCG tend à démontrer qu’il est plus utile à la cause d’agir de manière incitative qu’en publiant, comme le fait SIG, de luxueuses publications qui n’ont aucun effet sur la consommation. 

La distribution d’ampoules basse consommation à la population entrainera une baisse de la consommation de 1% et l’interdiction de vente d’ampoules de filament quant à elle réduira encore la consommation de 4% supplémentaires. Il faut savoir que les millions déjà dépensés par SIG sur les 42'000'000 prélevés aux familles genevoises en gadgets publicitaires n’ont produit qu’une basse marginale de la consommation environ 0,001%.

Eric Stauffer                                    Roger Golay

Président du Mouvement Citoyens Genevois                       Vice Président

Pour lire le PL du MCG :

Projet_de_LOI_ECO21.pdf

00:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

06/10/2008

LE TANDEM « WEISS-MULLER » CONFOND LA SANTE DE VOS ENFANTS ET LE LIVRE DE LA JUNGLE

Communiqué de Presse du MCG Hôpital des Enfants ; la sécurité n’est plus assurée !

Réaction au propos inacceptable du député Libéral Pierre Weiss sur les ondes de la RSR « Forum » du 5 octobre 2008.

LE TANDEM « WEISS-MULLER » CONFOND LA SANTE DE VOS ENFANTS ET LE LIVRE DE LA JUNGLE

Le MCG a soulevé une question épineuse qui touche, cette fois-ci, l’honnêteté politique. Ce que les libéraux appellent habituellement la nouvelle gouvernance.

En 2006 le Mouvement Citoyens Genevois a déjà découvert la situation chaotique qui régnait dans plusieurs départements de la pédiatrie. Il sied de souligner que la structure de la pédiatrie date des années 1950, que la tuyauterie est en plomb et qu’il n’est pas impossible que de l’amiante soit découvert dans les constructions. Les députés MCG ont signé la motion 1699 qui a conduit à l’ouverture d’un crédit d’étude (PL 9804). Cette étude a été réalisée et les visites de la Commission parlementaire des travaux ont convaincu tout le monde de l’urgente nécessité de ces travaux.

Suite aux engagements clairs du Conseil d’Etat et l’ouverture d’un poste au budget le MCG a accepté, dans le but d’accélérer le processus, de retirer sa motion parlementaire.

Aujourd’hui, certainement pour tenter de tirer d’affaire son collègue de parti, le conseiller d’Etat Marc Muller, le député Pierre Weiss a motivé ce énième report des travaux par le fait que l’hôpital des enfants n’est pas une priorité pour le gouvernement, quand bien même les fonds sont là puisqu’il y a la ligne budgétaire !

Même si les libéraux sont plus habitués à vivre dans la jungle de la finance, dont on constate les ravages, une telle affirmation est tout simplement ahurissante de cynisme et d’arrogance.

Elle montre, en outre, le peu de cas que font les libéraux de l’éthique dans la gouvernance qu’ils prônent, lorsqu’il s’agit de démanteler le service public pour le confier à la rapacité des froids calculateurs de leurs amis.

Le MCG donne acte tant à Messieurs Weiss et Muller qu’au parti libéral de leur mépris de la parole donnée, en particulier lorsqu’il s’agit de la santé d’enfants lourdement atteints dans leur santé et dont les familles sont déjà suffisamment traumatisées sans qu’elles aient, en plus, à subir la froideur des priorisassions du grand capital qui, il est vrai, ne peut se satisfaire de la générosité du cœur puisqu’il n’en a pas.

Eric Stauffer Roger Golay

Président                                    Vice Président et Chef de groupe parlementaire

11:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | | |

Pédiatrie: promesse non tenue?

Tribune de Genève  du 6 octobre 2008 

Pédiatrie: promesse non tenue?

.

La réhabilitation des locaux de l’oncologie pédiatrique ne figurant pas au budget, le MCG interpelle le Conseil d’ Etat. 


Des locaux
 des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sont encore très vétustes et doivent être réhabilités. Parmi eux, ceux qui abritent des enfants gravement malades, atteints de cancer ou de leucémie.


Or, dans le projet de budget du Conseil d’ Etat, ces travaux ne figurent pas. Le MCG a donc déposé une interpellation urgente, estimant que le Conseil d’ Etat n’avait pas tenu ses promesses.


Gruson.jpgBernard Gruson Interrogé par la Radio suisse romande, le directeur des HUG, 

(Laurent Guiraud), s’est montré plutôt embarrassé. La sécurité et la santé des enfants ne sont pas atteintes, affirme-t-il, mais il ne conteste pas la vétusté des locaux.

Le Conseil d’ Etat a fait d’autres priorités dans le programme de rénovation de l’Hôpital, commente- t-il. En particulier là où il y a encore des chambres à sept lits. Défendant mollement le gouvernement, Bernard Gruson espère en conclusion «que peut être la réflexion se fera au parlement ». (dvb)

08:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |