07/10/2009

Réponse du MCG aux attaques de la Mairie d’Annemasse!

Mesdames, Messieurs,

En réponse aux attaques de la Mairie d’Annemasse et de l’UDC Genève le MCG a décidé de remettre les pendules à l’heure par le biais d’une publicité que vous découvrirez prochainement dans vos quotidiens (20 minutes mercredi 7 octobre) ! La manifestation de la gauche prévue jeudi confirme la mauvaise foi de ces partis et d’une partie de l’autorité, pour qui compromis veut dire compromission ! Nous c’est la défense des GENEVOIS !

PUB-20M.jpg

08:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook | | | |

06/10/2009

Les pendules à l'heure du MCG!

Mesdames, Messieurs,

En réponse aux attaques de la Mairie d’Annemasse et de l’UDC Genève le MCG a décidé de remettre les pendules à l’heure par le biais d’une publicité que vous découvrirez prochainement dans vos quotidiens (20 minutes mercredi 7 octobre) ! La manifestation de la gauche prévue jeudi confirme la mauvaise foi de ces partis et d’une partie de l’autorité, pour qui compromis veut dire compromission ! Nous c’est la défense des GENEVOIS !

PUB-20M.jpg

17:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

02/10/2009

Un groupuscule d’intégriste COCO manifeste devant la boulangerie du député MCG Maurice Clairet

LOGO_MCG.gif

Communiqué de Presse

 

Un groupuscule d’intégriste COCO manifeste devant  la boulangerie du député MCG Maurice Clairet

 

 

Un des meilleurs boulangers de Genève attaqué lâchement par les communistes avec la complicité de Laurent Moutinot

 

Le MCG attaqué par les ennemis de Genève

 

On s'attendait aux pires attaques, tant la crainte de nos adversaires politiques est grande en vue de l'échéance du 11 octobre, mais ce à quoi nous avons assisté le matin du 2 octobre devant la boulangerie de notre député Maurice Clairet, dépasse l'imagination.

 

Une poignée de communistes illuminés, à défaut d'être éclairés, sont venus, manifester (avec l’autorisation du département des Institutions) devant une boulangerie qui, à leur goût, aurait trop de frontaliers à son service, sachant que l'employeur est Député MCG. Nous remercions la gendarmerie d’avoir protéger les vitrines de la boulangerie contre les casseurs communistes.

 

Comment justifier pareilles actions, d'un populisme simpliste et outrancier ? Ces pauvres manifestants qui expriment par leur comportement le totalitarisme communiste, devraient apprendre quelques règles élémentaires de démocratie, à commencer par le droit d'être entendu. Il est vrai qu'il est plus simple de condamner que d'écouter. Nous percevons d’ailleurs difficilement le but de la démarche. Faut-il que M. Clairet mette à la porte ses employés frontaliers ? Merci à ces communistes qui incitent ce qu’ils dénoncent ! Cela dit, le MCG n’a jamais dit « frontaliers dehors », mais « frontaliers assez ». La nuance est peut-être difficile à percevoir pour des personnes qui véhiculent une doctrine totalitaire.

 

M. Clairet a engagé des frontaliers après avoir essayé sans succès d’engager du personnel sur le marché local. Il sied de préciser que Monsieur Clairet rétribue ses employés de manière supérieur à la moyenne.  Quoi qu’il en soit, l’attitude de M. Clairet démontre que le MCG n’est pas CONTRE les frontaliers, mais POUR les résidents genevois. Que l'on sache, il n'y avait pas, parmi les manifestants, un demandeur d'emploi qui aurait postulé sans succès à la boulangerie Clairet. Ceux qui disent que M. Clairet devrait avoir honte, devraient se rendre compte qu’en affirmant cela, ils véhiculent clairement un discours xénophobe, auquel le MCG n’a jamais adhéré et n'adhérera jamais.

 

Quant à Monsieur Moutinot, qui n’a rien de mieux à faire que d’autoriser une telle manifestation, dont l’intérêt public est évident, nous envisageons de lui demander d'autoriser une manifestation devant le bureau des Députés de gauche qui, soit sont propriétaires immobiliers, soit ont placé une partie de leurs avoirs dans la bourse, attitudes capitalistes typiques qu’il convient de réprouver.

 

La ligne politique du MCG est sans ambigüité en faveur de la priorité de l’emploi pour les résidents Genevois, en particulier à l’Etat de Genève et pour le soutien aux artisans et aux entreprises genevoises à l’image de celle du Boulanger-Député Maurice Clairet. Il faut féliciter l’esprit d’entreprise et le travail fourni par Monsieur Clairet pour le bien de Genève et de la gastronomie genevoise.

 

Il est honteux qu’une personne de la qualité de Maurice Clairet soit vilipendée par des intégristes communistes aux bras ballants, plus disposés à la fainéantise qu’au travail.

 

Cela dit, carton rouge pour le journaliste de la Julie, qui a emboîté le pas des manifestants, sans aucun esprit critique, laissant de surcroît entendre que la police était présente pour protéger les manifestants des "gros bras" du MCG, dont son Président et le Maire MCG de Vernier. Lorsqu'on a une opinion politique et que l'on travaille dans les médias, il faut savoir rester objectif et ne pas écrire n’importe quoi, pour ne pas perdre sa crédibilité.

 

Note : durant la rédaction du présent communiqué la Tribune de Genève à modifié l’article (http://www.tdg.ch/geneve/actu/depute-mcg-engage-83-frontaliers-2009-10-02 ) et enlever « gros bras » remplacé par « C’est pourquoi il a rameuté ses troupes » et fermé l’article à tout commentaires! Dont acte.

 

 

 

 

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

 

Site Internet : www.mcge.ch

 

 

21:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | | |