02/12/2009

Les sièges éjectables au DI sont activés : Y-A-T-IL DES AMATEURS ?

1591797413.gif

La Police nous respecte, respectons la Police !

666'900 heures supplémentaires à la Police Genevoise !

Soutenons la police et non les criminels !

Ce jour le Mouvement Citoyens Genevois a déposé un Projet de loi (voir annexe) pour payer les heures supplémentaires du corps de Police et des Gardiens de prison.

L’ajout, l’urgence et la discussion immédiate de ce projet de loi seront requises par le MCG demain 3 décembre lors de la séance plénière du Grand Conseil !

Avant l’élection au Conseil d’Etat, la droite genevoise, qui se fait appeler l’Entente, nous a promis plus de sécurité. Les électeurs l’ont suivie sur la base de ces grandes promesses. Vient maintenant l’heure de vérité. Les rêves radicaux-libéraux-démocrates-chrétiens ne doivent pas finir en cauchemar.

Le MCG réclame des comptes, exige des actes. Nous venons de déposer un Projet de loi réclamant un paiement des heures supplémentaires des policiers et des gardiens de prisons.

Nous demandons que la police genevoise soit enfin respectée et mieux défendue que les voyous qui font la loi dans nos rues comme ce fut le cas pour la manif anti-OMC.

Le MCG réclame le respect de la parole donnée. Ainsi, les heures supplémentaires du Corps de Police et des Gardiens de Prison doivent être enfin payées.

Selon le Secrétaire Général du Département des Institutions (lire le projet de loi ci-joint), une somme de 43,35 millions de francs est provisionnée. Il suffit donc de payer leur dû à des fonctionnaires qui exercent un travail difficile afin que notre Etat de droit démocratique soit respecté. Le respect est mutuel.

Certains préfèrent protéger les voyous et les profiteurs, au lieu de donner à la police son dû, c’est-à-dire un salaire honorablement gagné. Ceux qui critiquent la police sont les premiers à recevoir des revenus reçus dans des conditions contestables. Tout le monde ne gagne pas 25'000 francs pour deux heures d’enseignement annuel.

Si la situation s’est dégradée à Genève au niveau sécurité, c’est aussi en raison du manque de confiance envers notre Corps de Police, créé par la campagne de dénigrement de certains autant à gauche qu’à droite. Le MCG propose à la fois une proposition de justice, afin de respecter la parole donnée, et d’encouragement à ceux qui se retrouvent en première ligne sur le terrain de l’insécurité.

Les sièges éjectables au DI sont activés : Y-A-T-IL DES AMATEURS ?

Pour lire le projet de loi:

PL_Police_heures_supp_2dec09.pdf

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

Site Internet : www.mcge.ch

15:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook | | | |

30/11/2009

Le MCG réclame l’interdiction des défilés anti-OMC et autres G8 !

160856_69e78b63.jpg

Communiqué de presse

 

Ras-le-bol de la violence d’extrême-gauche !

Le MCG réclame l’interdiction des défilés anti-OMC et autres G8 !

Après la scandaleuse manifestation anti-OMC du 28 novembre, soutenue par la gauche et les Verts, le MCG dépose des textes parlementaires au Grand Conseil. Genève a été mise a été vandalisée avec de nombreuses voitures brûlées et saccagées, ainsi que des vitrines fracassées. C’est intolérable.

Le MCG vient de déposer un Projet de Loi et une Motion (voir annexes) réclamant « l’interdiction des défilés lors des manifestations contre l’OMC et autres G8».

Il faut rappeler que des groupes  de casseurs cagoulés organisent systématiquement des déprédations et des actes de violences. Le Conseil d’Etat continu néanmoins à autoriser leurs défilés, ce qui se révèle insupportable pour les résidents et commerçants genevois.

Nous demandons qu’à l’avenir ce type de manifestations soit organisé dans un lieu sécurisé, par exemple sur l’esplanade face à l’ONU. C’est là que de nombreux groupes manifestent et s’expriment, en respectant à la fois leur liberté d’expression et la non-violence de Genève. Pour l’image de notre Cité, ce type de manifestations est catastrophique. Le MCG se battra contre cette violence insupportable et totalitaire qui détruit notre démocratie.

Nous avons également déposé une Interpellation urgente écrite (IUE) demandant au Conseil d’Etat « qui a donné l’ordre de ne pas intervenir » face aux premières violences des casseurs. L’autorité politique, qui a autorisé la manifestation violente, doit ensuite s’expliquer sur la façon dont elle a géré ces groupes de casseurs et pourquoi l’ordre a été donné de ne pas agir.

Genève en a assez de la chienlit, comme dirait le général de Gaulle.

Il est temps d’affirmer certaines valeurs républicaines que le Conseil d’Etat, par sa faiblesse et son laxisme, met à mal.

Le MCG se battra contre la violence qui pourrit Genève.

 

Pour consulter les textes du MCG:

PL_Anti-manif_29nov09.pdf et Motion-Anti-Manif_OMC_29nov09.pdf et encore IUE-OMC.pdf

 

Eric Stauffer Henry Rappaz

Président du Mouvement Citoyens Genevois                Vice-président

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | | |

28/11/2009

Genève saccagée par des casseurs de l’extrême gauche !

1591797413.gif

Communiqué de Presse du Mouvement Citoyens Genevois

 

Genève saccagée par des casseurs de l’extrême gauche !

La Police a reçu instruction de ne pas intervenir !

IMG_0166.JPG

Les Verts, Solidarité et le Parti du Travail (PDT) portent une lourde responsabilité dans la mise à sac de Genève !

 

 

Ueli Leuenberger et Antonio Hodgers, conseiller nationaux des Verts, suivis de Pierre Vanek de SolidaritéS et Jean-Luc Ardite du Parti du Travail, ils étaient tous là pour saccager Genève !

 

Le MCG dénonce la manifestation anti-OMC de ce samedi 28 novembre, qui a été émaillée de nombreuses violences. Des voitures ont brûlé, des vitrines ont été saccagées pour créer un sentiment d’angoisse dans la population genevoise et frappant ainsi des citoyens qui n’avaient rien à voir avec ce défilé destructeur.

 

Ce genre d’actions est inacceptable dans une société civilisée et démocratique où chacun peut voter pour ses élus. Pareille dérive ne peut être tolérée. C’est la responsabilité des partis de gauche qui est engagée, les Verts, SolidaritéS et le Parti du Travail, puisqu’ils ont cautionné clairement ces actes de violence. Le Conseil d’Etat, en autorisant cette manifestation, qui était condamnée à dégénérer, a pris la responsabilité de ces actes de violence.

A l’heure où nous publions ce communiqué, nous apprenons que cinq voitures ont été incendiés, de nombreuses autres  ont vu leur pare-brise détruit. Il y aurait eu quinze interpellations de casseurs.IMG_0168.JPG

 

Des ordres ont été donnés à la police de ne pas intervenir face aux violences, ce qui a fait dégénérer la manifestation. C’est  à la rue de la Corraterie déjà que les premières violences ont débuté, c’est à cet endroit qu’elle aurait dû être dispersée. Ensuite, le pouvoir politique a laissé dégénérer la situation et empêché les interventions contre la violence qui a ensuite pu se donner libre cours.

 

Des ordres ont été donnés afin que les casseurs puissent sévir dans nos rues, ce qui est intolérable.

 

Il est temps que les dealers, les criminels et les extrémistes ultra-violents cessent de faire la loi à Genève, qui n’est plus une ville sûre.

 

Les Citoyennes et les Citoyens réclament un retour à nos valeurs démocratiques  et citoyennes.

 

 

Eric Stauffer

Président

 

 

17:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |