22/01/2010

Le MCG propose d’acheter une prison en Valais !

De la parole aux actes !

Freinons l’explosion de la criminalité !

Le MCG propose d’acheter une prison en Valais !

Le MCG vient de déposer une motion au Grand Conseil genevois, pour étudier l’acquisition de la prison préventive de Martigny par l’Etat de Genève, ou sa location. Nous avons appris que cette institution carcérale devrait fermer ses portes.

Actuellement, la prison préventive genevoise de Champ-Dollon est victime de surcharge et nos autorités hésitent à affronter la délinquance, par manque de lieu d’accueil pour les dealers et autres délinquants. Cela démontre les graves carences du système genevois, puisque gouverner c’est prévoir. Et personne n’a prévu la situation actuelle.

Le MCG, minoritaire, se bat contre l’ouverture des frontières aux criminels et contre l’internationale des voyous.  Mais nous agissons également pour attaquer sérieusement la délinquance avec la plus grande fermeté.

Pour donner à Genève les moyens nécessaires, la prison de Martigny est une solution idéale. Il ne faudra pas attendre 5-10 ans avant que l’on ne finisse de construire, enfin, un nouveau bâtiment à Genève pour la détention préventive. Dans ce cas, nous pouvons immédiatement la faire fonctionner.

Actuellement, des détenus d’autres cantons – Vaud, Fribourg, Neuchâtel – sont dirigés vers Martigny. Cette solution ne devrait donc pas causer de problèmes fondamentaux. Quant aux détenus, l’air du Valais ne leur fera que du bien et on pourra ainsi réduire la surpopulation carcérale par cette nouvelle structure.

La présente motion sera débattue jeudi 28 janvier en séance plénière du Grand conseil.

C’est aussi exprimer une volonté de lutte contre la criminalité, une volonté particulièrement forte dans notre système suisse.

Pour le MCG, toutes les pistes doivent être suivies afin de venir à bout de la criminalité qui gangrène les quartiers de Genève.

Pour lire la Motion"ICI"

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

Roger Golay

Vice président du Mouvement Citoyens Genevois

Site Internet : www.mcge.ch

14:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | | |

13/01/2010

Projet de loi du MCG sur l’aéroport

plane.jpgLogo_MCG.gif

logo_aig1.gif

 

 

 

 

 

 

Communiqué de presse du Mouvement Citoyens Genevois

 

 

Pour des salaires décents et non à l’hypocrisie envers le personnel !

 

Le MCG vient de déposer un projet de loi « pour des salaires décents à Genève », pour remettre de l’ordre à l’aéroport international de Genève (AIG). Cette institution traverse une profonde crise, qui a été révélée récemment par une grève.

 

Le projet de loi du MCG offre des garanties solides, pour éviter le dumping salarial et la concurrence inacceptable du personnel frontalier, qui déstabilise le marché de l’emploi genevois. L’aéroport ne pourra plus donner de concession à une entreprise sous-traitante, sans qu’une convention collective digne ne protège les employés.

 

h-20-1277635-1222838672.jpgQuant aux employés de l’aéroport, le MCG demande l’inscription dans la loi de la préférence aux résidents genevois au moment de l’embauche. Ce principe nouveau se situe dans la droite ligne des propositions du Mouvement Citoyens Genevois, dont la pertinence devient de plus en plus évidente, principe relayé jusque sous la coupole fédérale par Mmes et Conseillères fédérales Micheline Calmy Rey et Doris Leuthard.

 

Le message clair donné par les électeurs le 11 octobre 2009, avec un raz-de-marée MCG au Grand Conseil, trouve ici son application très claire. La crise de l’aéroport doit être l’opportunité d’apporter ces solutions judicieuses que sont notamment la priorité aux résidents genevois et des garanties minimales contre le dumping salarial dû à l’ouverture sur l’Europe au travers des accords bilatéraux.

pour lire le Projet de loi du MCG

L’époque où travailler à l’Etat ou à l’aéroport était une garantie d’être traité convenablement et d’avoir une garantie de l’emploi tente à disparaître. Le MCG demande de revenir à ces valeurs qui ont donné la prospérité à Genève et un réel partage du progrès social entre tous. L’ouverture des frontières, qui crée des « working poor », ces travailleurs pauvres qui ne s’en sortent pas, doit être remise en question sérieusement.

 

Le MCG continue contre vents et marées à faire son travail : défendre les résidents genevois. Ces garanties, nous les réclamons pour l’aéroport mais aussi pour les autres services de l’Etat que certains irresponsables voudraient démanteler, ignorant les erreurs de la dernière crise financière.

 

 

Eric StaufferPrésident du Mouvement Citoyens Genevois

Roger Golay Vice président


Site Internet : www.mcge.ch

MCG - Mouvement Citoyens Genevois

Case Postale 340

1211 Genève 17

 

E-Mail : info@mcge.ch

 

 

01:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

06/01/2010

AIG-Non au dumping pro-frontaliers cautionné par l’Etat !

Communiqué de Presse du Mouvement Citoyens Genevois

Le MCG soutient les grévistes de l’aéroport

 

 

Annonce du dépôt d’un projet de loi.

 

Le MCG soutient la grève d’employés travaillant à l’aéroport de Genève. Il déplore qu’une institution publique, l’aéroport de Genève (AIG), tolère des conditions de travail inacceptables dans le cadre d’une entreprise sous-traitante. Le président de l’AIG, le conseiller d’Etat radical François Longchamp favorise des conditions de travail inacceptables, ce qui a deux conséquences : des résidents genevois ne peuvent pas vivre décemment avec ces revenus ; seuls des travailleurs frontaliers venus de toute l’Europe vont accepter pareilles conditions.

 

Qui peut vivre avec une famille et 3200-3500 francs par mois à Genève dans des conditions acceptables en tenant compte du coût de la vie, des assurances-maladie et des loyers ?

 

Nous mettons au défi les décideurs des partis politiques, PDC, Radicaux et Libéraux en têtes, de vivre avec un tel revenu.

 

Le MCG dénonce ce dumping pro-frontalier et l’irresponsabilité de l’Etat de Genève qui cautionne pareilles politiques salariales. En effet, la responsabilité étatique est pleine et entière quant à ses sociétés sous-traitantes. Le conseiller radical François Longchamp montre le mauvais exemple. C’est le résultat de la politique d’ouverture sur l’Europe et la destruction des frontières qui enlève toute protection pour les travailleurs. Cette politique ne peut nous conduire qu’à la catastrophe, toute personne clairvoyante s’en rendra compte.

 

L’aéroport de Genève doit cesser de mener une politique à la petite semaine, faite d’externalisations de services (bagages, contrôles, etc.) bâclée et non contrôlée. Il faut une politique à long terme, tenant compte de la qualité du personnel, de sa juste rémunération et des valeurs qui ont fait le succès de Genève et de la Suisse.

 

Au lieu de traiter les travailleurs de l’aéroport de « flibustiers », certains auraient dû avoir un peu plus de respect pour ceux qui font vivre l’aéroport et ont fait son succès. Le MCG soutient les employés de l’aéroport international de Genève, dont les conditions de travail se sont dégradées et réclame un vrai dialogue avec tous les services du site de l’aéroport pour sortir de ce profond malaise actuel.

 

Le Mouvement Citoyens Genevois va déposer d’ici la fin de la semaine un projet de loi afin que l’AIG ne puisse renouveler les concessions d’exploitations (comme pour swissport) si des conventions collectives ne sont pas signées avec les employés et/ou les syndicats !

 

 

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

Thierry Cerutti

Député membre de la commission de l’Economie

Site Internet : www.mcge.ch

MCG - Mouvement Citoyens Genevois

Case Postale 340

1211 Genève 17

15:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook | | | |