21/03/2010

LaTSR mise en accusation!

MCR-Logo.jpg
Mouvement Citoyens Romand


Suite aux accusations calomnieuses lancées contre les nouveaux responsables du Mouvement Citoyens Romand (MCR) par l'émission "Mise au point" sur la TSR, David L'Epée, président du Mouvement Citoyens Neuchâtelois (MCNE) explique en quoi ces accusations sont mensongères et pourquoi les grands médias s'acharnent ainsi sur cette nouvelle force d'opposition que représente le MCR.

Le MCNE répond en image! lien de la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=In8s3B7xWmg



TSR.jpg

 

 

 

 

L'esprit de famille

[TSR]

Le Mouvement citoyen genevois part à la conquête de la Suisse romande. Depuis qu'il a créé la surprise aux dernières élections cantonales, en arrivant en 2ème position, le parti se sent trop à l'étroit dans à Genève. Deux sections viennent d'ouvrir : l'une à Neuchâtel, l'autre dans le canton de Vaud. Avec à leur tête, deux très jeunes politiciens aux convictions très discutables.
Réaction d'Eric Stauffer, président du MCG et du Mouvement citoyen romand.

 

 

 

 

 

 

 

L'émission de Mise au Point:

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&prog...

 

02:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

15/03/2010

Frontaliers : La bombe fiscale qui va ravager Genève!

Logo_MCG.gif

COMMUNIQUE DE PRESSE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

Frontaliers :

la bombe fiscale qui va exploser et ravager les finances du canton de Genève!

Motion du MCG pour renégocier l’accord franco-suisse de 1973

Le Conseil d’Etat de manière irresponsable n’a rien prévu : le canton pourrait perdre de 100 à 200 millions par an à cause d’une grande légèreté.

Le MCG a déposé une motion qui réclame notamment la renégociation de l’accord franco-suisse de 1973.

Le MCG vient de déposer une motion « Frontaliers : la bombe fiscale qui va ravager les finances du canton de Genève. Renégocions l’accord de 1973 ! »

Suite à la décision du Tribunal fédéral qui a donné raison à un travailleur frontalier, Genève devra notamment accepter les déductions de transports pour tout les employés soumis à l’impôt à la source principalement les frontaliers. Vu leurs très longs trajets, cela représentera un coût considérable pour l’Etat de Genève.

Selon l’estimation d’une fiduciaire genevoise (Expert & Fisc Monsieur Patrice Schaer), la perte pourrait s’élever chaque année de 100 à 200 millions de francs.

Les structures de l’Administration fiscale cantonale ne sont pas adaptée pour traiter 80'000 demandes de remboursement annuel. Il faudra par conséquent d’importants crédits pour de nouveaux locaux et l’engagement de fonctionnaire. Ce qui aura un coût non négligeable pour le contribuable genevois.

Le MCG invite les députés dans la motion, qu’il vient de déposer au Grand Conseil genevois, « à demander notamment à Berne la renégociation de l’Accord de 1973 avec la République Française », pour une véritable équité.

Nous constatons aujourd’hui combien est catastrophique la politique irresponsable qui a consisté à engager des travailleurs frontaliers tous azimuts, même des aides-policiers et des contractuels frontaliers qui sont engagés pour exercer des fonctions d’autorité. Tout ceci nous conduit droit à la catastrophe, comme le MCG n’a de cesse de l’affirmer.

Aujourd’hui nous payons le prix fort de cette gabegie gouvernementale !

Cette politique aveugle et délirante va nous coûter de 100 à 200 millions de francs. On peut s’interroger sur le manque de vision du Conseil d’Etat et de l’Administration fiscale, qui fait régulièrement l’apologie des travailleurs frontaliers.

Les résidents genevois en ont assez de se faire plumer par la France et ils réclament des comptes. Cette politique doit cesser !

 

Pour lire l'intégralité de la Motion

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

 

Roger Golay

Vice président et Député – Commissaire à la commission fiscale

Site Internet : www.mcge.ch

MCG - Mouvement Citoyens Genevois

Case Postale 340

1211 Genève 17

07:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (60) |  Facebook | | | |

11/03/2010

Stop à l'engagement de frontaliers!

Lire le projet de loi.

 

 

Logo_MCG.gif

COMMUNIQUE DE PRESSE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

 

Mettons fin aux délires irresponsables

Une loi contre les aide-policiers frontaliers !

La conseillère d’Etat Isabelle Rochat ne fait rien dans la sécurité si ce n’est spolier les Genevois

 

Le MCG vient de déposer un projet de loi constitutionnelle avec cet intitulé : « Fonctionnaires exerçant la puissance publique : il faut être de nationalité suisse ».

 

Les Citoyens genevois sont scandalisés par la décision de la conseillère d’Etat libérale qui a engagé des frontaliers et des étrangers (permis C, B, G) à la police genevoise. Parmi les 21 aspirants à la nouvelle fonction d’ « assistant de sécurité publique », on compte 3 frontaliers et 6 étrangers titulaires d’un permis C,B et G.

 

Cette situation est d’autant plus intolérable que les accords bilatéraux avec l’Union européenne prévoient des clauses de protection interdisant l’accès à des étrangers pour des emplois « liés à l’exercice de la puissance publique ». Cela concerne donc très précisément les tâches relevant des compétences de police et cette disposition peut être étendue très largement comme le font certains Etats, notamment la France, qui ne se gêne pas et n’engage que ses propres ressortissants.

 

Qu’on ne nous dise pas qu’il n’existe pas, parmi les 30'000 demandeurs d’emplois genevois et parmi les nombreux jeunes sortant de leur formation, 21 personnes intéressées et aptes à cette fonction. Personne ne le croira !

 

Les 100 jours de l’inaction de Mme Rochat

 

L’attitude de la conseillère d’Etat libérale Isabel Rochat nous désole. A la fois inactive en matière de sécurité, elle spolie les Genevois d’emplois qui lui reviennent et elle affaiblit profondément la confiance, valeur essentielle de notre République.

 

Ce matin une députée socialiste déclarai sur les ondes de Radio Cité : « Madame Rochat fait son « apprentissage » elle ne connait pas les procédures parlementaires (sic) ! www.radiocite.ch (Le 7-8 de Pascal Décaillet)

 

Dans les rues de Genève toujours autant de dealers, de faux mendiants, pas une semaine ne passe sans une nouvelle attaque à main armée

On assiste ainsi au triste naufrage des libéraux dans leur voie européenne, au point qu’ils ont décidé de s’auto-détruire prochainement.

 

Le MCG propose de sortir de cette voie sans issue, qui confine au suicide politique, social et économique. Face à la mondialisation rampante, qui a déjà fait des dégâts considérables, notamment lorsqu’un employé français d’une banque genevoise est allé fournir des listes de clients au ministre français de l’Economie, il convient de placer de solides garde-fous.

 

Le MCG demande le vote du PEUPLE sur ce sujet relevant de la sécurité intérieure

 

Ce texte de loi du MCG est également une protection pour le Citoyen. En effet, l’usage de la puissance publique est une limitation de la liberté individuelle qui est consentie pour que notre société fonctionne. Elle ne peut être accordée qu’à des personnes qui sont en total accord avec les valeurs de notre République, c’est-à-dire qui ont fait le pas et demandé la nationalité suisse.

 

Plus simplement, le MCG en appelle au bon sens. Mettons fin aux délires de la mondialisation à la sauce libérale, qui veut confier la sécurité intérieur en main étrangère et mélange allègrement l’engagement de frontaliers et l’aide sociale pour les résidents genevois!


 

Pour voir les critères d’engagement : http://domem.ge.ch/df/sef/sef.nsf/efbec18b76ff9f7cc1256ed...

 

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

Site Internet : www.mcge.ch

MCG - Mouvement Citoyens Genevois

Case Postale 340

1211 Genève 17

18:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |