23/04/2008

LE DENIGREMENT SE PAIE CHER ET AU COMPTANT

Logo%20Dessin%20TELEGRAMME2.jpg

 

LE DENIGREMENT SE PAIE CHER ET AU COMPTANT

Nous voici arrivés au terme de la campagne pour le poste de Procureur général. D’aucun prédisaient une large victoire du candidat socialiste.

Elle était envisageable à deux conditions. La première, une campagne digne fondée sur le respect de l’adversaire en dépit des différences. La seconde resté concentré sur l’enjeu de cette élection, la justice.

Seulement voilà, ledit candidat, et avec lui ses stratèges, ont cru qu’il était opportun de mettre en cause le MCG, qui n’était en rien concerné par cette élection, pour faire diversion et tenter de masquer le vide sidéral de cette candidature.

De plus en attaquant personnellement le Procureur général en place, en prétendant qu’il avait abusivement procédé au classement de la procédure pénale orchestrée par un autre juge socialiste et actif en politique, Daniel Dumartheray.

Les Genevoises et les Genevois ne se sont pas laissé abuser par cette stratégie en cul de sac.

Dans leur sagesse ils ont fort bien compris que l’annulation du scrutin démocratique de Vernier n’était rien d’autre qu’un coup monté par des juges politiques avec un agenda scrupuleusement calculé pour que le dossier pénal arrive sur le bureau du Procureur Zappelli au moment T de la campagne et que, vu que cette procédure était désespérément vide, celui-ci n’aurait pas d’autre choix que de la classer.

Cette stratégie a non seulement échoué mais encore a-t-elle prouvé que le Souverain ne se laisse pas si facilement balader lorsque le choix est grave.

Le résultat sorti des urnes nous montre que lorsqu’on clame sa probité mais que précédemment on a absout un défenseur de la lapidation des femmes adultères, pris parti systématiquement pour les assureurs contre les assurés et qu’on a annulé une victoire démocratiquement acquise dans les urnes, on n’est pas crédible.

Le MCG qui démontre par son action politique au quotidien n’être conduit que par les seuls intérêts des citoyennes et des citoyens de cette République, remercie toutes celles et ceux qui ont su faire la part des choses et ne se sont pas laissés abuser par un slogan aussi arrogant que mensonger.

Quant aux stratèges de l’assemblage hétéroclite de la gauche, ils sont invités à se pencher sur cette défaite qui est celle du dénigrement contre la dignité qu’à toujours su garder le Procureur général Daniel Zappelli tout au long de cette campagne.

Le MCG salue la majorité des Genevoises et des Genevois qui ont su raison garder et ne sont pas tombés dans le piège de l’illusoire justice de classe que leur proposaient les adversaires d’une justice sereine et sans parti pris. En outre, et pour faire barrage à de telles vilenies, il appelle ceux avec lesquels il partage cette victoire de la vérité contre le mensonge à une large alliance politique.

 

Mouvement Citoyens Genevois     

Eric Stauffer      Roger Golay

Président                     Vice-Présidentrsrinfo20070918_8228668_1.jpg

geneve-drap.gif

 

00:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |