10/06/2008

Réponse au député Brunnier démissionnaire!

En réponse au courrier de lecteur publié le 10 juin 2008 du député socialiste Brunnier démissionnaire:

 

Le problème que pose le courrier du député Brunier à mon endroit est que mon propos est sorti de son contexte. On appelle ça de la malhonnêteté intellectuelle.  

Ma proposition est en réalité une réponse à une motion du PDC qui voulait que Genève offre des places d’apprentissage à des adolescents illégaux issus de l’immigration clandestine. Sachant que nous peinons à trouver de telles places pour nos propres enfants, j’ai estimé, et je crois bien des Genevois avec moi, que de telles propositions sont de nature à démanteler l’Etat.

Au cas où Monsieur Brunier l’aurait oublié, cette proposition reviendrait à employer des illégaux puisque ces personnes ne sont pas légalement établies en Suisse. En d’autres termes c’est le député socialiste Brunier lui-même qui entend faire entrer des PME dans l’illégalité puisqu’il est favorable à cette proposition.psbanane.1180215188.jpg

 

Il est vrai qu’un député qui annonce sa sortie mais qui reste pour mieux couvrir un collègue de parti qui gagne 400'000 par an n’est pas un modèle de transparence mais de gesticulation. On comprend mieux pourquoi, à l’image des certains dictateurs tels Castro, Chavez et Mao, reprenant tous les méthodes d’un certain A.H., M. Brunier utilise lui aussi la technique de la mise hors contexte des propos de son adversaire pour jeter l’opprobre sur lui.

Ainsi donc, Monsieur Brunier confond âpreté du combat politique avec vilenie de la diffamation. Libre à lui mais de grâce qu’il cesse de jouer les redresseurs de tort. Sa double casquette de cadre d’une régie publique et de député, le rapproche plus d’un apparatchik accapareur que d’un démocrate. En tout état elle le met hors jeu dans ce registre.

Décidément le socialisme genevois se marginalise de plus en plus en défendant l’indéfendable au détriment des Genevois qui travaillent beaucoup, sans jamais atteindre les centaines de milliers de francs de salaire annuel que l’élite socialiste, dont M. Brunier, justifie sans vergogne.

Mon axe politique est clair, les Genevois d’abord. Et vous ?

Eric Stauffer

Député MCG et fier de l'être

16:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |