09/10/2008

LA GAUCHE SE DEBRANCHE DE LA BASE ET LA DROITE COUPE LE COURANT AVEC LES CITOYENS!

COMMUNIQUE DE PRESSE EN DIRECT DU GRAND CONSEIL

 

LA GAUCHE SE DEBRANCHE DE LA BASE ET LA DROITE COUPE LE COURANT AVEC LES CITOYENS
.
La gauche toute entière, alliée de circonstance de la droite la plus bourgeoise, a permis de refuser la discussion immédiate sur le projet de loi du MCG relatif aux économies d’énergies (voir annexes).

.

Il apparaît désormais que le seul programme de cette alliance d’apothicaires est de ne pas entrer en matière sur les projets de loi du MCG pour le priver d’un bilan positif en fin de législature.

.

C’est sur la base de ce raisonnement, d’une intelligence inférieure à celle d’un poupon, que le Grand Conseil genevois, par 46 voix (PS/UDC/VERTS/Lib-Rad) contre 16 (MCG/PDC) et 3 abstentions, vient de renvoyer, aux calendes grecques l’urgent débat sur les économies d’énergies et le remboursement de plus de 20 millions extorqués aux Genevois grâce à une taxe illégale. Le MCG prend les Genevois à témoins pour constater que bien plus que les Institutions c’est l’état d’esprit sectaire des partis gouvernementaux qui paralyse tout progrès dans ce domaine à Genève.

.

Il est en particulier ahurissant que l’ensemble de la députation des Verts ait suivi un tel mot d’ordre. Cette attitude est non seulement irresponsable mais elle prouve que ce parti politique ne sait pas proposer autre chose que des atteintes aux libertés individuelles pour résorber le niveau excessif de consommation domestique d’électricité. Cela montre aussi que les Verts, comme tous les autres partis gouvernementaux, sont prêts à renoncer à toute considération éthique, dans le seul but de couvrir les irrégularités de l’un de leurs ministres.

.

Le MCG a totale confiance dans le jugement des Genevois qui savent très bien que la gauche n’est aujourd’hui tournée que vers le maintien des privilèges de ses dirigeants et que le courant démocratique ne passe plus du tout entre eux et la droite la plus conservatrice.

 

Eric Stauffer           Roger Golay

22:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | |