07/10/2009

La gauche se moque des chômeurs et des résidents genevois

La gauche se moque des chômeurs et des résidents genevois:
Affiche_2_F4_WEB.jpgla manifestation de l'indécence


Les syndicats et la gauche se dévoilent enfin. Au lieu de défendre les chômeurs genevois et les résidents du canton, ils attaquent clairement leurs intérêts. L'objet de la manifestation, c'est le MCG, qui est devenu le seul mouvement qui défend encore les postes de travail des résidents genevois.

 

En organisant une manifestation pour l'ouverture toute grande des frontières, ils deviennent les valets de la mondialisation. Au passage, les pauvres syndiqués et les pauvres électeurs de gauche se retrouvent comme les dindons de la farce, abusés par ceux qui sont censés les représenter et qui ne le font plus.

Enfin les vrais visages se dévoilent: L'Union des associations patronales genevoises dénonce également le MCG. Ces apparatchiks, qui sont incapables de défendre les PME et les entreprises genevoises, mêlent leurs voix à celles de la gauche genevoise.

Cette convergence patrons-gauche est une vraie compromission qui a un sens très clair. Seul le MCG défend encore les entreprises genevoises, seul le MCG défend les travailleurs genevois.

Les personnes qui osent parler de racisme anti-frontalier ne peuvent être que des ânes, parce que le statut de frontalier n'est pas une race comme chacun sait. Une certaine gauche préfère soutenir un frontalier qui vote pour le Front national ou Le Pen plutôt qu'un travailleur de notre canton victime de mobbing et de dumping du fait de ces mêmes frontaliers. Mais la gauche a tellement perdu pied dans le monde du travail, qu'elle ignore ces réalités.

Quant au Conseil d'Etat actuel, il devrait avoir la décence de se taire et de travailler en faveur des Genevois et ne plus engager en masse des frontaliers à l'Etat de Genève. Sa déclaration qui vise clairement le MCG, lors de son dernier point de presse, est une atteinte manifeste à la liberté démocratique et au principe de l'élection libre. Le Conseil d'Etat doit garder une neutralité en cette période, ce qu'il n'a pas fait. En revanche, son action d'engagements systématiques des frontaliers à l'Etat est critiquable.

Rappelons que le MCG réclame la priorité pour les résidents genevois à l'Etat de Genève. Une politique claire, nette, constructive.

 

Le peuple donnera la réponse du berger à la bergère ce dimanche 11 octobre !

 

 

Eric Stauffer

23:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | |