24/10/2010

Soli Pardo MCG!

548015019.gif

Le Mouvement Citoyens Genevois confirme l’arrivée de Soli Pardo dans ses rangs !

 

En date du 20 octobre 2010, le Bureau Directeur, composé des quatre vice-Présidents, Mauro Poggia, Roger Golay, Pascal Spuhler, Carlos Medeiros et de ses membres Jean-François Girardet et Jacques Andrié a accepté à l’unanimité l’adhésion de Soli Pardo au MCG. Cet organe décisionnel sur proposition du Président a par ailleurs nommé Soli Pardo au  Bureau Directeur avec effet au jour de sa démission effective de l’UDC. Ce qui est chose faite depuis le 23 octobre 2010.

 

L’arrivée au MCG d’une nouvelle personnalité politique est la démonstration de l’inadéquation des partis dits « traditionnels » à répondre aux réelles préoccupations de la population de notre canton.

 

Le changement ne pourra désormais passer que par des forces politiques nouvelles et déterminées qui ne sont à ce jour incarnées que par le MCG.1762308246.jpg

 

Soli Pardo, comme d’autres avant lui, et comme d’autres, à n’en pas douter, après lui, s’est rendu compte que les partis en place, rejoints par l’UDC, qui ne fait désormais à Genève que le jeu de l’Entente de droite (Libéraux-Radicaux-Démocrates chrétiens), n’expriment que des lignes politiques dictées par des lobbys dogmatiques, déconnectés de la base de la population, et ne servant que des intérêts particuliers.

 

Celles et ceux qui souhaitent un réel changement à Genève doivent enfin comprendre, s’ils en doutent encore, que seul un Mouvement libre et indépendant, rassemblant toutes les sensibilités de l’échiquier politique, mais les mettant, avec bon sens, au service de la population, sera à même de relever ce défi.

 

Genève se meurt chaque année davantage avec :

 

- Une insécurité croissante

- Un taux de chômage le plus élevé de Suisse

- Un manque endémique de logements

- Une asphyxie des réseaux routiers

- Un démantèlement progressif de l’aide aux plus démunis

- Une détérioration de l’accès aux soins de qualité

- Une jeunesse que l’on n’aide ni ne prépare à entrer dans le monde du travail et à laquelle on fait croire que les lieux de loisirs sont une priorité

- Des PME surtaxées

 

Le MCG est la cible de toutes les attaques, car il est LE SEUL A DIRE CE QUI DERANGE et LE SEUL A PROPOSER DE VERITABLES CHANGEMENTS.

 

IllustrationPrincipale.jpgLe MCG n’est « ni à droite, ni à gauche », car il est « là où il faut », lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts de la population genevoise : une politique sociale efficace doit pouvoir compter sur une économie forte.

 

Bienvenue à Soli Pardo et aux femmes et hommes de bonne volonté, quelle que soit leur couleur politique, qui sont prêts à apporter leur contribution au BIEN-ÊTRE DES CITOYENS GENEVOIS !

 

PS : un autre Communiqué de Presse suivra vers 16h30.

 

 

Eric Stauffer      

Président

Mauro Poggia

Vice-président

Roger Golay

Vice-président

12:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

11/10/2010

Un vieux Gouvernement défaillant pour les jeunes!

Secrétariat du Grand Conseil

Projet présenté par les députés :
Eric Stauffer, Roger Golay,
Mauro Poggia, Thierry Cerutti, Claude Jeanneret, Jean-François Girardet, Pascal Spuhler, Sandro Pistis, Henry Rappaz, Dominique Rolle, Fabien Delaloye, André Python, Guillaume Sauty, Olivier Sauty, Jean-Marie Voumard, Florian Gander, Marie-Thérèse Engelberts.

Date de dépôt : 7 octobre 2010

Urgence demandée jeudi 14 octobre 2010 a 17h00

Proposition de motion

Favorisons une boîte de nuit adaptée au jeunes, en toute sécurité

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève
considérant :

Que les jeunes ne trouvent pas de boîte de nuit adaptée, offrant des prix abordables et dans des conditions de sécurité acceptables ;

Que cette situation favorise des lieux en marge de la loi, qui sont dangereux ;

Qu’il convient de répondre à cette demande importante des jeunes de notre canton ;

Que l’Etat dispose d’un important patrimoine immobilier et qu’il lui est possible de soutenir la création d’un tel lieu, dans la transparence et sans copinage ;

 

 

invite le Conseil d’Etat

 

-A favoriser la création d’un lieu destiné aux jeunes, sous la forme de dancing-boîte de nuit, accompagné d’autres activités dans le même périmètre, dans un quartier éloigné des habitations;

-A rendre possible des tarifs abordables et à veiller aux conditions de sécurité ;

-A étudier la mise à disposition de locaux du canton ou des organismes publics pour des futurs exploitants.


EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames et
Messieurs les députés,

 

Actuellement, les jeunes de notre canton ne disposent pas de lieu adapté pour s’amuser la nuit, un endroit qui offre des prix abordables pour ces budgets et qui assure des conditions de sécurité acceptables. Cette demande importante doit être prise en considération.

Le vide actuel est porteur de nombreux dangers, comme vient de le prouver la récente fermeture d’une boîte de nuit, qui ne respectait pas les conditions de sécurité et la loi, cette même loi que le commun des mortels est contraint de suivre. Nous ne pouvons pas jouer avec la vie des êtres humains ! Le MCG se refusera toujours à jouer avec la sécurité et la vie des personnes.

En revanche, il est tout à fait légitime que les jeunes puissent disposer à Genève d’un lieu qui corresponde à leurs attentes. Actuellement, il y a un grand vide pour une partie importante de la population genevoise.

En toute transparence et sans copinage, l’Etat de Genève doit favoriser la création d’un tel lieu, en tenant compte des goûts actuels de jeunes. L’Etat, les fondations publiques et autres collectivités disposent d’un important parc immobilier, en particulier dans les zones industrielles. Il convient donc d’étudier attentivement les diverses possibilités dans ce cadre ou de trouver toute autre solution, en agissant dans la transparence, sans arbitraire ni copinage.

Genève a connu de nombreux lieux de fêtes illégaux, parfois même dans des locaux squattés, où des risques considérables ont été pris. Certes, la volonté de s’amuser est tout à fait légitime et doit être prise en compte, mais non au mépris de la vie humaine. Il est d’ailleurs presque miraculeux qu’aucun accident ne se soit produit jusqu’ici.

Par ailleurs, nous ne pouvons pas plus longtemps faire l’impasse sur cette demande légitime des jeunes de notre canton, sinon c’est la porte ouverte à tous les copinages, à toutes les corruptions et à tous les risques.

Et pourquoi interdirions-nous aux jeunes de s’amuser, tout simplement ? Il nous semble que cette demande ne peut être laissée sans réponse.

Le Conseil d’Etat doit sérieusement s’atteler à cette tâche et faire les propositions nécessaires puisqu’il en a les moyens. Nous réclamons une politique véritablement positive, avec des propositions concrètes et bien étudiées, qui répondent à cette demande des jeunes de notre canton.

Au regard de tous les investissements en infrastructures que le canton et les collectivités publiques financent, une initiative que prendrait le canton en la matière serait bien modeste et répondrait à la demande exprimée largement par les jeunes.

Pour toutes ces raisons, il convient de donner suite à cette motion.

 

07:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

08/10/2010

Le MCG n'a pas de leçon à recevoir d'un animateur qui n'assume pas ses propos!

 

2rqhsh2.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=e5afJxCRKo0

 

 

 

 

 

 

16:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |