23/02/2008

Sécurité du Parlement genevois mise en cause

MCG 

.

Communiqué de presse

 .

Sécurité du Parlement genevois mise en cause

 .

Vendredi 22 février 2008, lors de la séance du Grand Conseil, un individu connu pour avoir troublé à maintes reprises l’ordre public, a proféré des menaces de mort à l’encontre du député MCG Eric Stauffer à la sortie du Parlement à 19 heures. Il a brandi une pancarte assimilant le député au diable, qu’il faut éliminer.

.

C’est un acte d’une extrême gravité à l’encontre d’un représentant du peuple. Ce comportement ne peut être assimilé au geste anodin d’un farfelu ni à une manifestation politique pacifique.

Gardant son calme malgré ces menaces de mort proférées en public, le député Stauffer n’a pas répondu. La mère du député, qui l’accompagnait, a été terrorisée par ce contact très proche que s’est permis cet individu faisant preuve d’une extrême agitation, empêchant même cette dame de rentrer dans son véhicule.

.

En reprise de séance, à 20 heures 45, le député Stauffer ainsi que d’autres de ses collègues de plusieurs partis ont fait état de cette situation préoccupante à la présidente du Grand Conseil. Cette dernière a donné instruction aux forces de l’ordre d’évacuer l’individu, qui se trouvait à nouveau dans la tribune du public, mais finalement celui-ci a pu rester après avoir été fouillé et étroitement surveillé.

Peu après, alors que le député Stauffer se trouvait à la buvette, en compagnie de nombreux autres parlementaires, des appels au secours ont été entendus dans la salle du Parlement. A ce moment-là plusieurs autres députés se sont rendus de la salle plénière en direction de la tribune du public, en passant par la buvette, pour s’enquérir de la situation.

L’individu, profitant de l’arrivée de députés et disposant ainsi d’un public réceptif, a proféré des allégations graves et mensongères à l’encontre du député. Il prétendait avoir été agressé physiquement par les députés MCG Cerutti et Stauffer, alors que le député Cerutti buvait un café avec un journaliste et le député Stauffer se trouvait également à la buvette.  Il s’agit bien évidemment de fausses allégations.  Il est regrettable que certains députés se soient servis de déclarations d’une personne au caractère instable, pour dénigrer le MCG et propager de fausses informations.

Rappelons que l’individu  avait bloqué la circulation des TPG pendant plus de 2 heures, place du Molard, en détruisant avec une violence inouïe le stand UDC , en montant sur un candélabre et en urinant sur la foule tout en s’en prenant au député Stauffer – déjà ! - en scandant son nom.  A plusieurs reprises après les événements de septembre 2007, le député Stauffer a reçu des menaces de cet individu.

.

(Les vidéos sont disponibles sur You Tube :  

.

http://fr.youtube.com/watch?v=d9j7BmK76TU )

Jamais, un député du MCG  ne s’est permis la moindre violence physique envers cet individu interpellé par la police, le soir en question.

Par conséquent, toute personne qui propagera des allégations  mensongères ou des propos dénigrants à ce sujet envers des membres du MCG,  fera l’objet d’une plainte pénale.

D’autre part, nous interviendrons fermement auprès du bureau du Grand Conseil pour que cet individu fasse l’objet d’une interdiction d’accéder au  bâtiment du Parlement.

On se souvient de la tuerie au Parlement de Zoug ou du Conseil municipal de Nanterre (France).  Il faut réfléchir sérieusement à l’accès de certaines personnes au Parlement.

 .

Pascal Spuhler                 Roger Golay

Vice-président                                                              Vice-président

                                                                                              et Chef de groupe

20:27 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook | | | |

22/02/2008

Vidéo - SIG Post Tenebras MCG

LE COMMENTAIRE D’ARTHUR GROSJEAN - Tribune de Genève du 22 février 2008.

.

Salaires et bonus à l’ Etat Post Tenebras Lux  
.
Post tenebras Lux.
Après les ténèbres, la lumière règne sur les rémunérations des directions des grandes entre­­prises publiques comme les TPG, les SIG, les HUG ou l’Aéroport.
.
La Cour des comp­­tes a rendu hier son rapport et les chiffres sont désormais sur la table. Enfin. Car il a fallu qu’un député adminis­­trateur, Eric Stauffer, mette les pieds dans le plat, puis que notre journal lance une campagne de presse sur ce sujet pour que la Cour des comptes se saisisse du dossier.
.
Notre conviction dès le premier jour n’a pas varié d’un iota: les grandes régies autonomes sont propriété de l’ Etat et à ce titre la rémunération de leurs dirigeants doit être connue des citoyens. Au­­jourd’hui, c’est chose faite et la Cour, à notre grande satis­­faction, demande que cette transparence perdure.
.
Si on lit rapidement le rapport paru hier, on peut se dire qu’il y a eu beaucoup de bruit pour pas grand­chose.
Personne n’a volé de l’argent et les dirigeants des régies touchent des salaires confor­­mes au marché. Attention, la réalité est un peu plus com­­pliquée. D’abord on a la con­­firmation de ce que nous avons déjà répété dans ces colonnes: le Conseil d’ Etat, et Robert Cramer en particulier, a fait preuve de laxisme sur les régies publiques. Cela a conduit à certains dérapages dont le plus spectaculaire reste le salaire faramineux du président des SIG grâce aux jetons perçus pour des man­­dats extérieurs. .
Ce dernier n’a rien commis d’illégal. Il a simplement profité plein pot de la passivité gouvernemen­­tale.
Autre problème, l’inéquité qui règne entre les directeurs des entreprises publiques.
.
Pourquoi diable le patron de l’hôpital, qui gère plus de 8000 employés, gagne ­t’­il moins que ses homologues aux SIG ou aux TPG qui pilotent chacun moins de 2000 collaborateurs? Per­­sonne ne le sait.
.
Le Conseil d’ Etat, qui a promis de se pencher sérieusement cette fois sur la question, va aussi devoir en aborder une autre: la fonction publique à deux vitesses. On a la nette impression que les hauts fonction­­naires actuels de l’ Etat sont les cocus de l’histoire. Ils toucheraient bien plus à travailler dans une régie parapubli­­que. Notamment grâce à ces fameux bonus qui s’apparentent pour certains davantage à un com­­plément salarial déguisé qu’à une juste récompense de la performance.
Après le bon travail de la Cour des comptes, le gouver­­nement a désormais toutes les cartes en main pour agir et vite corriger les anomalies.
Il n’a pas intérêt à traîner car déjà un autre dossier sent le roussi: celui des directions des EMS. Après Val Fleuri, l’inspection cantonale des finances a relevé plusieurs manquements dans trois autres établissements. Et l’incendie va continuer si le pouvoir politique ne fixe pas là aussi des normes claires.
.
En fait, nous vivons un changement d’époque. La gestion à la bonne franquette fait lentement place à la culture du contrôle.
.
L’ Univer­­sité en a fait la douloureuse expérience. Tous les subven­­tionnés suivront. Vous dépen­­dez de l’argent public? Très bien, mais présentez et justi­­fiez vos comptes, et gare au contrôle! Il en va de la crédi­­bilité de l’ Etat et donc du bien de tous.
.

Gardons-nous cependant de pousser le balancier trop loin. Personne ne veut d’une bureaucratie inutilement tatillonne.

______________________________________________

.

La réponse au rapport de la Cour des Comptes par le Député Eric Stauffer.

 

.

Leman Bleu

 
Le Journal de Léman Bleu du 21 février 08

.

Radio Lac

 

Les Pendules à l'heure * RADIO LAC

 

.

10:29 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | | |

20/02/2008

Le MCG en pleine évolution!

 

Pour un meilleur avenir

 

.

Nouveau site Internet www.mcge.ch

.

A voir absolument les téléjournaux du MCG, avec le "Must"

Sommaire TJ N°2

Le Téléjournal du MCG

Présentation Roger Golay, député et Chef de Groupe parlementaire.

Actualités-Reportage/Exclusif La Genève des dealers de drogue...
La nuit l'insécurité est omniprésente, lieu de tournage: Eaux-Vives, Place des Volontaires, les quais du bord du Lac... Avertissement, certaines images peuvent choquer les plus sensible!

 

 

17:57 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | | |