07/03/2008

Cramer a peur de Stauffer

 

MCG

 

.

Communiqué de Presse du Mouvement Citoyens Genevois

.

.

CRAMER A PEUR DE STAUFFER  

.

La TSR soucieuse d'une information aussi large et objective que possible dans le dossier des déchets napolitains, avait décidé de programmer l'émission "Infrarouge" du mardi 11 mars sur ce sujet.

..

Le MCG a accepté, sans aucune restriction, de participer à ce plateau quel que soit la personnalité qui serait opposé à Monsieur Eric Stauffer, député.

..

Les producteurs de l'émission ont invité la seule personnalité capable d'affronter le député avec une source d'information à la hauteur de l'importance de l'enjeu, le Conseiller d'Etat Robert CRAMER.

Ce dernier a refusé ce débat public. Ce désistement conduit, bien malgré elle, la TSR à annuler cette émission spéciale d'Infrarouge.

.

Cette attitude démontre à l'envi que non seulement le gouvernement genevois a totalement perdu le contrôle de ce dossier de première importance, tant sur le plan écologique que sanitaire, vu les importantes nuisances que ne manqueront pas causer les 21840 mouvements de poids lourds sur les routes genevoises pendant la durée de ce contrat, mais encore son incapacité à communiquer correctement sur ce sujet très préoccupant.

La démission du conseiller d'Etat Cramer est lâche et montre son total manque de respect à l'égard des Genevois auxquels il doit, comme le lui impose la constitution,  rendre compte.

Le MCG prend les citoyens de toute la région franco-valdo genevoise à témoin du mépris de ce conseiller d'Etat pour la qualité de l'air et leur santé.

Cette attitude montre également que les écologistes genevois ne sont plus des interlocuteurs valables pour discuter d'environnement.

.

_______________________________

17:14 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (38) |  Facebook | | | |

Vidéo_Radio-Ordures Napolitaine - La trahison des Verts et des Socialistes!

GAC

.

 RSR

.

vendredi, 7 mars 2008 

Naples_street

Faut-il se méfier des déchets napolitains ?

Invité: Christian Brunier, membre de la Direction des Services industriels genevois.

En Italie, la ville de Naples croule sous les déchets, ce qui met en danger les habitants. Un accord a été conclu afin qu'une importante quantité de ces déchets soient incinérés à Genève et à Lausanne.

Alors que plusieurs voix s'élèvent pour dénoncer certains dangers liés à cette incinération, comme la méconnaissance de la nature des déchets, Christian Brunier, membre de la Direction des Services industriels genevois, défend cette opération. Pour lui, elle a des avantages tant sur les plans de l'environnement que sur celui de l'économie.

Les craintes quant à ces incinérations sont-elles inutiles ? Quelles informations devraient être diffusées à la population ?

14:25 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | | |

06/03/2008

Le MCG va à Naples bloquer le transport des ordures napolitaines à destination de Genève.

MCG 

.

COMMUNIQUE DE PRESSE

.

Le MCG va à Naples bloquer le transport  des ordures napolitaines à destination de Genève

.

Le MCG va partir à Naples, pour bloquer le transfert des ordures sur Genève. A cette occasion, le Mouvement Citoyens Genevois invitera les autorités italiennes à s'expliquer, devant la presse suisse et régionale  qui sera présente à l'occasion d'une conférence de presse organisée:

le lundi 10 mars à Naples à 13h00 :

Caffé GAMBRINUS

 

www.caffegambrinus.com
.
Via Chiaia, 1
I-80132 Napoli (Campania)
+39 081 417582

Nous ferons entendre la voix des Genevois directement à Naples dans cette catastrophe écologique qui s'annonce.

L'arrivée de ces 180'000 tonnes de déchets ne manque pas de nous inquiéter, en raison de la toxicité de ces ordures et de l'absence sérieuse de contrôle. De plus, de nombreux médias internationaux ont évoqué le rôle que jouerait la mafia dans le commerce des déchets dans la région napolitaine.

Sans tenir compte des dangers pour la population genevoise, le conseil d'administration des SIG a accepté de se faire payer pour récolter cette montagne d'ordures toxiques. Le Conseil d'Etat genevois a donné son accord.

Pour protéger les Genevois de l'arrivée de ces déchets, le MCG a décidé d'aller bloquer le départ des déchets à Naples.

Les régions italiennes parcourus par le convoi d'ordures napolitaines ont des raisons légitimes de s'inquiéter, puisque personne ne veut de ces déchets qui n'ont pas été identifiés et représentent une véritable menace pour les populations. Quant au canton de Genève, il verra un véritable ballet de camions (plus de 15'000) sur son territoire pour relier la gare à l'usine d'incinération, alors que les déchets reconnus pour être instables et toxiques en raison d'un manque de contrôle laisseront échapper des polluants incontrôlables dans le canton de Genève.

C'est intolérable, c'est insupportable. On ne peut pas jouer avec la santé de la population comme le font le Gouvernement genevois et les Services industriels genevois qui accueillent les ordures napolitaines dans le seul but économique. Le MCG ne peut pas rester indifférent face à la catastrophe écologique qui s'annonce.

Depuis que la question de l’incinération des ordures italiennes a été portée à la connaissance des représentants du MCG, celui-ci a toujours déclaré qu’il s’opposait farouchement à cette opération commerciale, ce depuis le 25 septembre 2007.

. Résolution déposée par le MCG le 25/09/08 www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/R00545.pdf .

 

Le fondement de cette opposition est double. D’une part il est écologiquement irrationnel de faire parcourir des milliers de kilomètres à des déchets en provenance d’un pays hautement industrialisé qui a les capacités intérieures de les gérer.

A fortiori si cette incinération est source d’un fort accroissement de la pollution dans le bassin genevois, tant suisse que français. Comme le nuage de Tchernobil, les fumées des Cheneviers ne s’arrêteront pas aux frontières genevoises et Genève n’a aucun droit à faire supporter son mercantilisme de poubelle à ses voisins directs que sont les départements de l’Ain et de la Haute Savoie.

Afin de permettre à la presse locale et régionale de se faire une opinion plus large, le MCG organise une conférence de presse à Naples le lundi 10 mars à 13 heures. Les autorités Italiennes ont été conviées à venir s’exprimer.

Ont été conviés tous les médias qui souhaitent également entendre la version italienne de cette problématique bien plus complexe que ne l’ont fait accroire les autorités politiques genevoises.

La véritable question : l’Italie dispose d’une trentaine d’incinérateurs… en admettant que chaque unité prenne entre 5 et 7% des déchets napolitains, la crise actuelle sans précédent que connaît l’Italie serait résolue en quelques mois.

.

Eric Stauffer                                                                             Jean-Marie Voumard

Président du MCG                                                               Porte Parole du MCG

                                                                                                      Contact: 022 849 73 33

10:39 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (32) |  Facebook | | | |