11/03/2008

Déchets napolitains : la scandaleuse filière allemande des intermédiaires privés !

 

MCG
  

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

DU

MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

.
Déchets napolitains : la scandaleuse filière allemande des intermédiaires privés !

.

Naples_MCGSuite à la conférence de presse donnée hier à Naples par le député Eric STAUFFER qui s’est déplacé avec le député Henry Rappaz et des responsables du MCG, plusieurs intervenant officiels italiens, jusqu’à l’échelon gouvernemental, sont intervenus pour dire leur surprise de l’intervention des SIG dans ce dossier.

.

Ni l’Etat italien ni la commune de Naples n’ont ouvert des contacts avec l’entreprise ou le gouvernement genevois.

.

Seul l’Etat allemand a été habilité à s’occuper du traitement de ces déchets, sans droit de réexportation.
.

Ce matin le gouvernement italien, par la voix du commissaire spécial Di Genaro, est même intervenu pour dire sa très grande surprise face à cette situation, n’ayant jamais autorisé qui que se soit à ouvrir une négociation de retraitement des déchets napolitains avec les SIG ou avec le Conseil d’État Genevois.
.

Les SIG, par la voix du député socialiste Christian Brunier, qui est aussi directeur de la communication de SIG, a d’ailleurs reconnu ne pas être en discussion avec les autorités italiennes mais avec des sociétés intermédiaires privées tant suisses qu’étrangères.
.

Cet aveu est de la plus grande gravité car il signifie qu’une entreprise contrôlée à 100% par l’Etat de Genève est entrée en contact avec des sociétés intermédiaires privées, notamment allemandes et suisses, sans vérifier au préalable la légalité de ces négociations.
.

La réaction du gouvernement italien prouve par ailleurs que le gouvernement allemand a lui aussi menti en laissant accroire qu’il y avait, en Allemagne, les capacités nécessaires à ce traitement. Les faits et la présence d’intermédiaires privés allemands dans les tractations impliquant les SIG, apportent la démonstration de ce mensonge.
.

Depuis le début de cette affaire, le MCG entend imposer aux SIG une conduite conforme à l’éthique.  Le MCG entend empêcher par tous les moyens politiques à sa disposition, l’importation et le traitement des déchets en provenance d’ailleurs que de la région franco-valdo-genevoise.
.

Il est scandaleux que les représentants des partis politiques qui se font les gendarmes de l’écologie puissent entrer dans de telles négociations dont le seul but est de faire de l’argent, sans se préoccuper de la santé et de l’environnement de l’ensemble du Genevois aussi bien de son côté suisse que français.
.

Comme le nuage de Tchernobyl, la pollution genevoise n’a aucune frontière et nous n’avons pas le droit de polluer nos voisins.

.

Le MCG entend promouvoir une approche des problèmes par une écologie de terrain et non pas théorique, comme le font les Verts et les Socialistes. C’est à ce titre qu’il va relancer son projet de ceinture verte autour de Genève.
.

Le fondement de la course effrénée aux déchets par les SIG est à trouver dans la surestimation des actifs financiers par le gouvernement genevois qui, par cet artifice comptable, a menti aux Genevois sur la réalité de la dette de l’Etat.
.

Le MCG rappelle que depuis plus de six mois il attire l’attention des autres partis présents au Grand Conseil  sur cette question et que ceux-ci font la sourde oreille.
Dans sa résolution R545 http://www.geneve.ch/grandconseil/moteurPdf.asp?typeObj=R&numObj=545 , déposée le 25 septembre 2007, Le MCG demande le rééquilibrage du montant de ces actifs afin que les SIG ne soient plus contraints d’avoir des comportements à risque pour la santé des habitants du bassin franco-valdo-genevois.

.

Le Jeudi 13 mars 2008 le Mouvement Citoyens Genevois demandera le traitement de l’urgence pour la Résolution N°545 dont les invites pour le Conseil d’état sont :

.

R545

.

En conclusion, le MCG estime qu’il y a deux coupables dans ce dossier des déchets napolitains. D’une part une direction aveuglée par les profits sans aucun sens de l’éthique et d’autre part le Conseil d’Etat qui a provoqué cette fuite en avant en surestimant les actifs qu’il a cédés aux SIG.
.
Le MCG invite les partis de la coalition gouvernementale, responsables des deux problèmes à démontrer leur sens des responsabilités : - en demandant au Conseiller d’Etat Robert Cramer de se retirer immédiatement du gouvernement.
.

Cordialement    

.

Eric Stauffer                                      Pascal Spuhler Président                                          Vice-Président

 

14:57 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (30) |  Facebook | | | |

10/03/2008

Vidéo-Déchets napolitains l'ombre de la Mafia

 

RAI3
Rai3 Téléjournal de la Campanie.La preuve par l’image ! Visionner le journal

.

 

TSR_NAPLES
.
SIG_TSR

.

.

ATS-SDA 10.03.2008 - 19:21

Déchets napolitains: l'Allemagne est préférée à Genève Les autorités communales de Naples ont démenti l'existence d'un projet d'exportation de déchets vers Genève. Un responsable a affirmé que la solution privilégiée est une exportation vers l'Allemagne.

.

"C'est une blague", a lancé le président de l'Agence d'hygiène environnementale de la commune de Naples (ASIA), Pasquale Losa. Il commentait l'intention des Services industriels de Genève (SIG) d'accueillir des déchets napolitains, qui s'accumulent dans le chef-lieu de la Campanie en raison de graves dysfonctionnements dans le processus de ramassage. .

M. Losa a ajouté qu'à sa connaissance, la seule solution envisagée par Gianni de Gennaro, le commissaire dépêché par Rome pour régler la crise, est une exportation vers l'Allemagne.

.

La question a été évoquée lors d'une conférence de presse à Naples par Eric Stauffer, président du Mouvement citoyens genevois (MCG), qui conteste le projet des SIG. Présent lors de cette rencontre avec les médias, un représentant de l'ASIA, Aldo Amitrano, a qualifié ce projet "d'hypothèse infondée", selon l'agence italienne Ansa.

.

Les SIG ont de leur côté assuré qu'il était normal que les autorités de Naples ne soit pas au courant du projet genevois. "Nous ne négocions pas directement avec elles", a relevé le directeur de la communication auprès de la régie publique autonome.

.

Les SIG sont en contact avec deux entreprises spécialisées dans le transport d'ordures: ACTS, filiale des CFF et Remondis, société allemande qui s'occupe de déchets italiens depuis environ six ans, a précisé la même source. "Il est possible que Naples ne sache pas que ses déchets s'arrêteront en Suisse", a-t-il ajouté.

.

Une porte-parole du commissaire extraordinaire dépêché par Rome pour tenter de régler la crise a, pour sa part, dit ne pas être au courant d'éventuels accords de sous-traitance visant à acheminer une partie des détritus en Suisse.

.

SDA-ATS News Service

23:22 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook | | | |

09/03/2008

Le MCG est à Naples!

Communiqué de Presse du MCG

 

 

Déchets napolitains: un scandale aux dimensions internationales

 

 

Le Mouvement Citoyens Genevois (MCG) veut éviter aux habitants du Genevois un désastre écologique, organisé par les Verts. Le MCG et la presse se rendent à Naples afin de d’évaluer les dangers potentiels pour Genève et sa région. Il entend démontrer l’aberration du transport de déchets napolitains vers Genève, qui plus est dans d’obscures conditions.

 

 

Le MCG dénonce ce procédé mercantile consistant à faire prendre des risques inutiles à la population du Genevois, sous couvert de solidarité, alors qu’il ne s’agit que d’une affaire de gros sous, permettant à la mafia de régler une situation qu’elle a elle-même générée.

 

 

Les premiers éléments de notre enquête semblent prouver que les Napolitains n’ont pas besoin d’envoyer leurs déchets en Suisse. D’autres solutions, plus rationnelles et écologiques, existeraient en Italie même.

 

 

Nous avons appris certaines réalités stupéfiantes que nous vous communiquerons lors de la conférence de presse que le MCG tiendra lundi 10 mars à 13 heures à Naples. A cette occasion, les représentants du MCG et des autorités locales s’exprimeront. Les journalistes présents pourront entendre un étonnant témoignage, qui met en cause les conditions du trafic des ordures.

 

 

Nous aurons notamment l’occasion de visiter des décharges sauvages inconnues, qui permettront de constater la réalité cachée du problème.

 

 

 

Rappel de la conférence de presse :

 

 

Les orateurs invités :

 

  1. Autorités « Structure commisariato straordinaria per l’emergenza dei riufiuti in Campagna » : Prefetto  Gianni De Genaro.

     

  2. Autorités de la Commune de Naples : Rosa Russo Iervelino, Maire de Naples  

     

  3. Président de l’ASIA (Azienda Servizi Igiene Ambientale) Napoli SpA,  Pascuale Losa.

     

  4. Inginiere Maurizio Bruno, candidato al Senato Per la Campania : la Destra.

     

  5. Cesare Festa, Sindaco del Commune di Pisciotta (SA), avec Diego Mautone conseiller municipal

     

  6. Un citoyen de la Campanie qui conservera l’anonymat et viendra exposer documents à l’appui la problématique des déchets.

     

 

Pour les points de situation, Monsieur Jean-Marie Voumard Porte-parole du MCG se tient à votre disposition au +41 22 849 73 33

 

 

 

 

Roger Golay

 

Vice-Président du Mouvement Citoyens Genevois

 

 

21:49 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | | |