07/02/2008

Communiqué de presse du Mouvement Citoyens Genevois

MCG

 .

Mesdames,  Messieurs,

 .

Le Tribunal administratif a pris la lourde décision politique d’invalider les élections administratives de Vernier.

. Vu les pièces versées et le contenu juridique du dossier, il ne fait aucun doute qu’en pareille situation, cette élection n’aurait jamais été invalidée  si elle n’avait opposé que les partis qui se partagent habituellement les trois pouvoirs.

.

Le MCG est clairement un parti d’opposition qui a pour mission de mettre au grand jour les arrangements occultes qui lient ces mêmes partis dans l’ensemble des affaires de la République.

Cette décision, vu l’époque à laquelle elle est rendue s’inscrit dans la lutte de pouvoir que se livrent le procureur général et son challenger socialiste dont la victime est le MCG. Elle est surtout la démonstration dans les faits que la justice genevoise ne répond plus aux critères d’indépendance et d’impartialité qui ont cours dans toutes les démocraties dignes de ce nom.

 .

Sur le plan pénal, ce dossier a également été instruit pas un juge clairement politisé puisque ancien élu socialiste dans une commune genevoise jusqu’à la dernière législature, soit un allié objectif des pseudos plaignants.

 .

L’ensemble de cette affaire constitue une très grave atteinte aux droits politiques garantis par notre constitution fédérale qui sont, de fait, verrouillés par les partis qui se partagent le gâteau des pouvoirs et des affaires publiques en toute impunité.

 .

Le MCG confiant dans la justice de ce pays au niveau fédéral conduira la procédure jusqu’au Tribunal fédéral pour faire reconnaître le mélange politico judiciaire qui a cours à Genève.

 .

Lorsqu’on sait que la juridiction qui rend cette décision est la même, sous la même présidence socialiste, que celle qui s’est opposé au renvoi de la fonction publique d’un enseignant  prônant la lapidation des femmes adultères, on comprend  que cette orientation politique de la justice genevoise ne peut que la conduire à la dérive.

.

Ceux qui se retranchent derrière une collégialité de confort pour s’exonérer de leur responsabilité dans cette décision sont aussi peu courageux que ceux qui, en d’autres temps, on tenté de faire croire au monde qu’ils n’étaient que les exécutant dans la Shoa.

Le MCG est, la victime expiatoire d’une machination politique qui ne grandi certainement ni les formations politiques qui l’on conduite ni les hommes et femmes qui y ont prêté main forte.

 .

Georges Jost                     Eric Stauffer Président                                                    Député

18:40 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | | |