22/03/2008

Paychere dérapage et perte de self controle!

Le MCG porte plainte contre François Paychère 

Le parti s'indigne des accusations portées par le candidat socialiste contre Daniel Zappelli à propos de l'affaire Cerutti.

Le MCG porte plainte contre François Paychère


Le parti s’indigne des accusations portées par le candidat socialiste contre Daniel Zappelli à propos de l’affaire Cerutti.

.
Le feuilleton continue.
Et c’est le MCG qui l’alimente, en portant plainte contre Fran­çois Paychère, candidat au poste de procureur général, devant le Conseil supérieur de la magistrature (CSM).
.

Sous la plume de son prési­dent Eric Stauffer, le MCG demande «une sévère sanc­tion » parce que le socialiste a «agi clairement en violation du serment qu’il a prêté en sa qualité de magistrat».
.

François Paychère a déclaré lundi 17 mars sur Léman Bleu que le procureur général sor­tant, Daniel Zappelli, a classé, trois jours plus tôt, le volet pénal de l’affaire Cerutti pour des raisons «politiques». C’est-à-dire pour «s’assurer des appuis du côté du MCG» en vue des élections judiciai­res de mi-avril. Cette attaque a ensuite été étayée par l’inté­ressé jeudi dans nos colonnes.
.

Une plainte qui étonne
Thierry Cerutti était inculpé de fraude électorale pour avoir capté des suffrages lors des élections de Vernier en juin dernier. En parallèle, sans se soucier des auteurs des irrégularités constatées, le Tri­bunal administratif, présidé
par le candidat socialiste jus­tement, a invalidé le scrutin en février.
.

Une telle plainte peut sur­prendre puisque les déclara­tions de François Paychère mettent davantage en cause Daniel Zappelli que Thierry Cerutti. Jamais, en effet, le magistrat n’a présumé de la culpabilité du MCG.
.

Contacté par téléphone, François Paychère n’entend pas commenter cette plainte qui sera examinée par le CSM, notamment chargé du con­trôle de l’activité des magis­trats.
Marc Guéniat

01:55 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook | | | |

20/03/2008

Lettre ouverte aux socialistes, Calmy-Rey, Paychère, les ayatollahs socialistes, qui menacent Genève!

Lettre ouverte aux socialistes, Calmy-Rey, Paychère, les ayatollahs socialistes, qui menacent Genève!

A cause de vous, l'image de la Suisse et de Genève est irrémédiablement salie.

.

LaspergeNon, Madame la conseillère fédérale socialiste Calmy-Rey, vous n'aviez pas le droit d'aller voilée à Téhéran.

.

C'est une gifle que vous avez portée aux femmes et aux hommes qui croient qu'il ne faut pas se coucher devant un gouvernement étranger qui impose ses conditions indignes.

.

.

.

.

Par ces méthodes, vous nous avez déjà coûté plus de 2,5 milliards de francs avec le scandale de la Banque cantonale genevoise et de la Fondation de valorisation, contre laquelle je me suis battu pour l'honneur de notre Cité.

.

Non, Monsieur Paychère, vous n'aviez pas le droit de soutenir en tant que juge du Tribunal administratif un islamiste, enseignant au Département de l'instruction publique genevois, qui se faisait le propagandiste de la lapidation des femmes.

.

Une torture insupportable, que chacun doit dénoncer. Vous vous êtes prosterné devant l'islamisme le plus rétrograde, en donnant un exemple scandaleux de laxisme envers des opinions insoutenables. Les citoyennes et citoyens de ce canton s'en souviendront. Voilà le vrai visage des socialistes genevois.

.

Le socialisme, revendiqué par des régimes qui ont fait des millions de victimes innocentes, n'a rien compris des leçons de l'histoire.

.

Les socialistes continuent à pactiser avec les régimes les plus barbares et les plus méprisants des droits de l'homme.

.

Comme dans le scandale des déchets napolitains, où des membres éminents de votre parti sont impliqués, vous méprisez les citoyennes et les citoyens en ne leur disant pas la vérité, en giflant la démocratie par de tels procédés.

.

Genevoises et Genevois hors des clivages politiques, nous devons éviter la dictature socialiste qui s'annonce.

.

Après le complot indigne de Vernier contre notre élu MCG attaqué par les plus indignes des procédés, après la lapidation et le port du voile, il est temps que vous montriez votre vrai visage: des ayatollahs socialistes!

.

Eric Stauffer

Président

10:16 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (49) |  Facebook | | | |

18/03/2008

Paychère veut instaurer une dictature socialiste à Genève : un danger pour la démocratie!

LOGO_MCG 

 

MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

Communique de Presse


 

M. Paychère  veut instaurer une dictature socialiste à Genève : un danger pour la démocratie

Lors de l’émission télévisée « Genève à Chaud » du 17 mars 2008, le candidat socialiste au poste de procureur général, François Paychère, a porté, sans la moindre preuve, de très graves accusations contre le MCG et son opposant, procureur général en place, Daniel Zappelli.

.

M. Paychère travestit les faits en voulant noircir son opposant par des procédés indignes de la démocratie. Il démontre son manque de respect fondamental de la vérité, son mépris des institutions et de la fonction à laquelle il prétend.

.

Les faits réels, tels qu’ils ressortent sans ambiguïté du dossier pénal, contredisent ces accusations qui sont dès lors totalement infondées et de nature diffamatoires.

.

Malgré les efforts considérables d’un juge socialiste, Daniel Dumartheray, qui a usé de tous les moyens à disposition et procédés techniques, il a été impossible de trouver le moindre fait mettant en cause M. Thierry Cerutti ou un militant du MCG. Ce juge, lui-même conseiller municipal en 2007 et militant actif du parti socialiste, n’a pas réussi à trouver la moindre preuve. Toutes les accusations, lancées sous le coup des passions politiques, se sont éteintes face aux faits.

Si une décision est bien de nature politique, c’est celle du tribunal administratif que préside Monsieur Paychère. C’est la seule qui ait une incidence de nature politique. Cette décision apporte la preuve que le juge Paychère a fait preuve d’un grave manque de professionnalisme, aveuglé par sa passion politique et la perspective de sa propre candidature.

Le MCG reviendra sur le bilan calamiteux de François Paychère au Tribunal administratif, dont l’affaire Ramadan où il s’est montré complice de la lapidation des femmes, oubliant la dignité humaine.

Il convient de souligner pour le surplus que l’ensemble de cette affaire a été initialisée par un autre magistrat PS, Monsieur Laurent Moutinot qui a saisi le pouvoir judicaire sur la base de ragots. L’attaque de M. Paychère s’inscrit dans cette démarche. Toutes sont à ce point basses qu’elles montrent bien que le PS et ceux qui soutiennent cette candidature n’ont aucune leçon d’éthique à donner à qui que ce soit.

Le MCG va réunir ses instances dirigeantes qui décideront de la suite à donner à ses propos calomnieux et diffamatoires, qui portent atteinte à l’impartialité politique dont doit savoir faire preuve un procureur général, à fortiori un candidat à cette Haute fonction.

Nous tenons à rappeler que l’ordonnance de classement est disponible à l’adresse suivante  www.mcge.ch/MCG_Dossier_presse_14mars08.pdf . Elle démontre à l’envi que l’accusation portée par M. Paychère est fausse au niveau des faits. Elle démontre surtout que c’est le juge Dumartheray qui a conduit une action de nature partisane, en jetant l’opprobre sur un magistrat élu à la régulière, et non pas le Procureur général en classant un dossier vide.

En outre, rappelons aussi qu’au moment où ce juge a lancé l’instruction, il était doublement élu PS. A la fois comme juge et comme conseiller municipal sortant de Puplinge ce qui renforce le sentiment d’amateurisme de ce magistrat.

En conclusion, sachant que le Procureur Général doit savoir se garder de tout positionnement politique et avoir une attitude de réserve lorsqu’il ne connaît pas les faits avec précision.

Eric Stauffer                                                        Pascal Spuhler

Président                                                            Vice-président

14:01 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (65) |  Facebook | | | |