14/10/2015

Carnet de voyage !

 

http://www.ghi.ch/le-journal/geneve/stauffer-maudet-ils-font-la-paire-singapour

 
 
image.jpegUn voyage très bien organisé!
Moi j'invite la gauche à venir voir Singapour pour le développement économique, j'invite aussi les verts à venir regarder la politique d'urbanisme et de mobilité !
 
La puissance économique d'un pays comme Singapour est absolument incroyable, chaque Singapourien peut acheter son logement subventionné par l'état, chaque employé Singapourien engagé par une nouvelle société établie à Singapour reçoit 20% du salaire par l'état quelque soit son âge et sa formation, pour avoir une idée une secrétaire gagne environs 4'000.- à 4'500.- dollars Singapour par mois.......
 
La fiscalité (accords négociés) est de 5% pour les sociétés, l'aéroport gère 55 millions de passagers par an.
 
Et pour conclure la mission économique de Singapour a pas moins de 550 employés dont une centaine voyage dans le monde pour attirer des entreprises à s'établir à Singapour! Il y a 50 ans Singapour était une petite ville de pêcheurs... à méditer Mesdames, Messieurs de la gauche! 

19:46 | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | |

Commentaires

Cher Monsieur Stauffer,

Vous avez totalement raison, Singapour est un petite Suisse mais mille fois mieux pensée où l'on s'exprime également en plusieurs langues.

À vous donc de lancer des initiatives qui vont dans ce sens! À Berne, je l'espère.

(Je parle en connaissance de cause: j'ai séjourné dans cette République propre et une de mes deux belles-filles est Singapourienne.)

Cordialement.

Écrit par : Hank Vogel | 15/10/2015

Bon ben si même Stauffer est pour le RBI, le scrutin ne sera pas aussi catastrophique qu'annoncé. J'aurais préféré un autre avocat de la cause mais faute de grive on se contentera du merle.

Écrit par : Pierre Jenni | 15/10/2015

Il faut revoir le magazine diffusé le 12.10.2015 sur France 2 "Un oeil sur la planète" Singapour, les secrets de la réussite, édifiant...

Écrit par : sing | 15/10/2015

Puisqu'il est question de chiffres et de performances, notons aussi que ...

- Singapour détient le record mondial du nombre d'exécutions par habitant (420 entre 1991 et 2005, par pendaison);

- Singapour et la Malaisie sont les champions du monde de la flagellation à coups de canne, instituée comme châtiment judiciaire (+6000 condamnations en 2007, +2000 en 2011), et comme punition disciplinaire dans les écoles, les casernes et les prisons, sans compter l'usage privé dans les familles.

- « Et pour conclure la mission économique de Singapour a pas moins de 550 employés dont une centaine voyage dans le monde pour attirer des entreprises à s'établir à Singapour! »

Oui, cela demande un certain travail pour attirer les hommes d'affaires et les convaincre d'y investir leur capitaux, lorsqu'ils risquent d'être condamnés à des coups de canne pour avoir dépassé la date d'expiration de leur visa.

http://www.liberation.fr/monde/1995/05/13/l-enfer-des-prisons-de-singapour-temoignage-d-un-francais-libere-apres-neuf-mois-de-detention_133497


@Hank Vogel

- « À vous donc de lancer des initiatives qui vont dans ce sens! À Berne, je l'espère. »

A Singapour, cela serait très difficile pour Monsieur Stauffer sans appartenir au parti dirigeant unique depuis l'indépendence de 1965, et sans critiquer le gouvernement en place, dans la "Suisse d'Asie" qui n'a connu que 3 premier ministres en 50 ans (dont le fils du premier), et qui vient de condamner à 1 mois ferme d'emprisonnement (plus les frais délirants de justice) un adolescent de 16 ans pour avoir critiqué le premier ministre et publié un dessin satirique du premier ministre et de Margaret Thatcher sur internet.

Si en Suisse on aime bien rechercher la performance, on se méfie par contre des Führers, ceux qui promettent de nous y conduire mais qu'il faut le mériter, comme un certain Lee Kuan Yew, (traducteur pour les japonais pendant l'occupation de 1942 à 1945, puis avocat promu de Cambridge en 1950), avec pour conséquence de laisser ceux qui le méritent moins sur le bord de la route, à la merci des prédateurs-profiteurs.

Écrit par : Chuck Jones | 19/10/2015

Puisqu'il est question de chiffres et de performances, notons aussi que ...

- Singapour détient le record mondial du nombre d'exécutions par habitant (420 entre 1991 et 2005, par pendaison);

- Singapour et la Malaisie sont les champions du monde de la flagellation à coups de canne, instituée comme châtiment judiciaire (+6000 condamnations en 2007, +2000 en 2011), et comme punition disciplinaire dans les écoles, les casernes et les prisons, sans compter l'usage privé dans les familles.

- « Et pour conclure la mission économique de Singapour a pas moins de 550 employés dont une centaine voyage dans le monde pour attirer des entreprises à s'établir à Singapour! »

Oui, cela demande un certain travail pour attirer les hommes d'affaires et les convaincre d'y investir leur capitaux, lorsqu'ils risquent d'être condamnés à des coups de canne pour avoir dépassé la date d'expiration de leur visa.

http://www.liberation.fr/monde/1995/05/13/l-enfer-des-prisons-de-singapour-temoignage-d-un-francais-libere-apres-neuf-mois-de-detention_133497


@Hank Vogel

- « À vous donc de lancer des initiatives qui vont dans ce sens! À Berne, je l'espère. »

A Singapour, cela serait très difficile pour Monsieur Stauffer sans appartenir au parti dirigeant unique depuis l'indépendence de 1965, et sans critiquer le gouvernement en place, dans la "Suisse d'Asie" qui n'a connu que 3 premier ministres en 50 ans (dont le fils du premier), et qui vient de condamner à 1 mois ferme d'emprisonnement (plus les frais délirants de justice) un adolescent de 16 ans pour avoir critiqué le premier ministre et publié un dessin satirique du premier ministre et de Margaret Tatcher sur internet.

Si en Suisse on aime bien rechercher la performance, on se méfie par contre des Führers, ceux qui promettent de nous y conduire mais qu'il faut le mériter, comme un certain Lee Kuan Yew, (traducteur pour les japonais pendant l'occupation de 1942 à 1945, puis avocat promu de Cambridge en 1950), avec pour conséquence de laisser ceux qui le méritent moins sur le bord de la route.

Écrit par : Chuck Jones | 19/10/2015

Puisqu'il est question de chiffres et de performances, notons aussi que ...

- Singapour détient le record mondial du nombre d'exécutions par habitant (420 entre 1991 et 2005, par pendaison);

- Singapour et la Malaisie sont les champions du monde de la flagellation à coups de canne, instituée comme châtiment judiciaire (+6000 condamnations en 2007, +2000 en 2011), et comme punition disciplinaire dans les écoles, les casernes et les prisons, sans compter l'usage privé dans les familles.

- « Et pour conclure la mission économique de Singapour a pas moins de 550 employés dont une centaine voyage dans le monde pour attirer des entreprises à s'établir à Singapour! »

Oui, cela demande un certain travail pour attirer les hommes d'affaires et les convaincre d'y investir leur capitaux, lorsqu'ils risquent d'être condamnés à des coups de canne pour avoir dépassé la date d'expiration de leur visa.

http://www.liberation.fr/monde/1995/05/13/l-enfer-des-prisons-de-singapour-temoignage-d-un-francais-libere-apres-neuf-mois-de-detention_133497


@Hank Vogel

- « À vous donc de lancer des initiatives qui vont dans ce sens! À Berne, je l'espère. »

A Singapour, cela serait très difficile pour Monsieur Stauffer sans appartenir au parti dirigeant unique depuis l'indépendence de 1965, et sans critiquer le gouvernement en place, dans la "Suisse d'Asie" qui n'a connu que 3 premier ministres en 50 ans (dont le fils du premier), et qui vient de condamner à 1 mois ferme d'emprisonnement (plus les frais délirants de justice) un adolescent de 16 ans pour avoir critiqué le premier ministre et publié un dessin satirique du premier ministre et de Margaret Tatcher sur internet.

Si en Suisse on aime bien rechercher la performance, on se méfie par contre des Führers, ceux qui promettent de nous y conduire mais qu'il faut le mériter, comme un certain Lee Kuan Yew, (traducteur pour les japonais pendant l'occupation de 1942 à 1945, puis avocat promu de Cambridge en 1950), avec pour conséquence de laisser ceux qui le méritent moins sur le bord de la route.

Écrit par : Chuck Jones | 19/10/2015

Puisqu'il est question de chiffres et de performances, notons aussi que ...

- Singapour détient le record mondial du nombre d'exécutions par habitant (420 entre 1991 et 2005, par pendaison);

- Singapour et la Malaisie sont les champions du monde de la flagellation à coups de canne, instituée comme châtiment judiciaire (+6000 condamnations en 2007, +2000 en 2011), et comme punition disciplinaire dans les écoles, les casernes et les prisons, sans compter l'usage privé dans les familles.

- « Et pour conclure la mission économique de Singapour a pas moins de 550 employés dont une centaine voyage dans le monde pour attirer des entreprises à s'établir à Singapour! »

Oui, cela demande un certain travail pour attirer les hommes d'affaires et les convaincre d'y investir leur capitaux, lorsqu'ils risquent d'être condamnés à des coups de canne pour avoir dépassé la date d'expiration de leur visa.

http://www.liberation.fr/monde/1995/05/13/l-enfer-des-prisons-de-singapour-temoignage-d-un-francais-libere-apres-neuf-mois-de-detention_133497


@Hank Vogel

- « À vous donc de lancer des initiatives qui vont dans ce sens! À Berne, je l'espère. »

A Singapour, cela serait très difficile pour Monsieur Stauffer sans appartenir au parti dirigeant unique depuis l'indépendence de 1965, et sans critiquer le gouvernement en place, dans la "Suisse d'Asie" qui n'a connu que 3 premier ministres en 50 ans (dont le fils du premier), et qui vient de condamner à 1 mois ferme d'emprisonnement (plus les frais délirants de justice) un adolescent de 16 ans pour avoir critiqué le premier ministre et publié un dessin satirique du premier ministre et de Margaret Tatcher sur internet.

Si en Suisse on aime bien rechercher la performance, on se méfie par contre des Führers, ceux qui promettent de nous y conduire mais qu'il faut le mériter, comme un certain Lee Kuan Yew, (traducteur pour les japonais pendant l'occupation de 1942 à 1945, puis avocat promu de Cambridge en 1950), avec pour conséquence de laisser ceux qui le méritent moins sur le bord de la route.

Écrit par : Chuck Jones | 19/10/2015

Puisqu'il est question de chiffres et de performances, notons aussi que ...

- Singapour détient le record mondial du nombre d'exécutions par habitant (420 entre 1991 et 2005, par pendaison);

- Singapour et la Malaisie sont les champions du monde de la flagellation à coups de canne, instituée comme châtiment judiciaire (+6000 condamnations en 2007, +2000 en 2011), et comme punition disciplinaire dans les écoles, les casernes et les prisons, sans compter l'usage privé dans les familles.

- « Et pour conclure la mission économique de Singapour a pas moins de 550 employés dont une centaine voyage dans le monde pour attirer des entreprises à s'établir à Singapour! »

Oui, cela demande un certain travail pour attirer les hommes d'affaires et les convaincre d'y investir leur capitaux, lorsqu'ils risquent d'être condamnés à des coups de canne pour avoir dépassé la date d'expiration de leur visa.

http://www.liberation.fr/monde/1995/05/13/l-enfer-des-prisons-de-singapour-temoignage-d-un-francais-libere-apres-neuf-mois-de-detention_133497


@Hank Vogel

- « À vous donc de lancer des initiatives qui vont dans ce sens! À Berne, je l'espère. »

A Singapour, cela serait très difficile pour Monsieur Stauffer sans appartenir au parti dirigeant unique depuis l'indépendence de 1965, et sans critiquer le gouvernement en place, dans la "Suisse d'Asie" qui n'a connu que 3 premier ministres en 50 ans (dont le fils du premier), et qui vient de condamner à 1 mois ferme d'emprisonnement (plus les frais délirants de justice) un adolescent de 16 ans pour avoir critiqué le premier ministre et publié un dessin satirique du premier ministre et de Margaret Tatcher sur internet.

Si en Suisse on aime bien rechercher la performance, on se méfie par contre des Führers, ceux qui promettent de nous y conduire mais qu'il faut le mériter, comme un certain Lee Kuan Yew, (traducteur pour les japonais pendant l'occupation de 1942 à 1945, puis avocat promu de Cambridge en 1950), avec pour conséquence de laisser ceux qui le méritent moins sur le bord de la route.

Écrit par : Chuck Jones | 19/10/2015

Puisqu'il est question de chiffres et de performances, notons aussi que ...

- Singapour détient le record mondial du nombre d'exécutions par habitant (420 entre 1991 et 2005, par pendaison);

- Singapour et la Malaisie sont les champions du monde de la flagellation à coups de canne, instituée comme châtiment judiciaire (+6000 condamnations en 2007, +2000 en 2011), et comme punition disciplinaire dans les écoles, les casernes et les prisons, sans compter l'usage privé dans les familles.

- « Et pour conclure la mission économique de Singapour a pas moins de 550 employés dont une centaine voyage dans le monde pour attirer des entreprises à s'établir à Singapour! »

Oui, cela demande un certain travail pour attirer les hommes d'affaires et les convaincre d'y investir leur capitaux, lorsqu'ils risquent d'être condamnés à des coups de canne pour avoir dépassé la date d'expiration de leur visa.

http://www.liberation.fr/monde/1995/05/13/l-enfer-des-prisons-de-singapour-temoignage-d-un-francais-libere-apres-neuf-mois-de-detention_133497


@Hank Vogel

- « À vous donc de lancer des initiatives qui vont dans ce sens! À Berne, je l'espère. »

A Singapour, cela serait très difficile pour Monsieur Stauffer sans appartenir au parti dirigeant unique depuis l'indépendence de 1965, et sans critiquer le gouvernement en place, dans la "Suisse d'Asie" qui n'a connu que 3 premier ministres en 50 ans (dont le fils du premier), et qui vient de condamner à 1 mois ferme d'emprisonnement (plus les frais délirants de justice) un adolescent de 16 ans pour avoir critiqué le premier ministre et publié un dessin satirique du premier ministre et de Margaret Tatcher sur internet.

Si en Suisse on aime bien rechercher la performance, on se méfie par contre des Führers, ceux qui promettent de nous y conduire mais qu'il faut le mériter, comme un certain Lee Kuan Yew, (traducteur pour les japonais pendant l'occupation de 1942 à 1945, puis avocat promu de Cambridge en 1950), avec pour conséquence de laisser ceux qui le méritent moins sur le bord de la route.

Écrit par : Chuck Jones | 19/10/2015

Les commentaires sont fermés.