10/12/2014

Le Maire d'Annemasse veut des excuses!

Monsieur le Maire d'Annemasse,
Vos récentes déclarations pour faire la chasse aux ´´clandestins'´ suisses ayant investi dans l'immobilier dans votre région, n'est pas acceptable! 
Venir menacer Geneve, et finalement mettre à exécution vos menaces, de consulter les registres EDF, les écoles, pour tenter d'établir que des citoyens suisses auraient résidé plus de six mois sur votre territoire n'est pas digne de vous!
 
Est-ce que Geneve regarde les français résidant en France et utilisant les crèches genevoises alors que nous manquons cruellement de places pour nos résidents? Hurlons-nous au scandale lorsque la manne des salaires perçus par les frontaliers injecte environ 1 milliard de francs par mois dans votre économie locale au détriment des commerces et PME genevoises. Hurlons-nous lorsque nos mêmes PME ne peuvent travailler en France voisine en raison d'un une administration chaotique française, notamment avec l'obligation d'une ´´représentation'´ fiscale française, alors qu'une PME française obtient l'autorisation en moins de dix minutes pour travailler en Suisse? Non rien de cela, Genève reste stoïque nonobstant le taux record de chômage en Suisse, alors que votre département a le taux de chômage le plus bas de France.
 
Alors Monsieur le Maire d'Annemasse lorsqu'on a la chance d'avoir juste à côté de soi un canton comme Genève et un pays comme la Suisse, qui fait sans conteste possible la prospérité de votre ville, de votre département, vous ne devriez avoir qu'un seul mot à la bouche: MERCI! Certes, la région franco-valdo-genevoise est encore perfectible, certes il nous faut travailler encore ensemble; mais de grâce cessez de vouloir nous donner des leçons à la Prévert et profitez humblement du rayonnement de Genève que beaucoup de Maires de France vous envient ! 
 
A bon entendeur, je vous salue Monsieur le Maire d'Annemasse.
 
Eric Stauffer 
2ème vice président du Grand Conseil
Et président d'honneur de la 2ème force politique du canton de Genève

06:20 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | |

Commentaires

Il devrait venir remercier en rampant le Peuple suisse.

La Libre Circulation avec la France et l'Europe m'a apportée une division par 4 de mon salaire par rapport à il y a 7 ans.

Oui, je touche 4 fois moins qu'avant et autour de moi les "collègues" sont désormais moins de 50% à être suisses.

Et, je ne parle pas des collègues devenus chômeurs qui ne trouvent pas de job ou des suicides dont je n'entendais parler avant qu'une fois tous les 10 ans et aujourd'hui 1 fois par an...

C'est aussi cela la "belle réalité" de la Libre Circulation.

Écrit par : Déclassé social | 10/12/2014

A force d'avoir laissé pendant des lustres ces élus français de croire que Genève est un dpt français, ils le croient vraiment. Aujourd'hui, a force de les nourrir économiquement grâce a des élus genevois en mal d'identité nationale, tout devient un dû. A force d'obtenir tout si facilement de Genève, ils exigent de plus en plus. C'est ce que nous appelons, avoir le beurre et l'argent du beurre et toujours plus. Aujourd'hui, vu la situation catastrophique de Genève au niveau social, car économiquement cela marche bien mais malheureusement le gâteau continue a être mal reparti, le morceaux le plus grand part en France et ils nous reste des miettes pour lutter contre le chômage locale. Nous en avons marre de continuer de nourrir les frontaliers et ses communes devenues riches grâce a nous et a nos chômeurs. Il faudra que cela s'arrête, on en a marre de ces gens qui vivent sur nos dos et qui s'accrochent comme des morpions ou des sangsues.

Écrit par : abracadabra | 10/12/2014

mais rappel de ce qui a conduit à ces propos, ou avais-je mal compris?


L'élu maire d'Annemasse exige d'obtenir, de ses collègues (binationaux) aux manettes à Genève, toutes informations fiscales (sur citoyens, choisis à son bon gré?) et issues des services fiscaux suisses.

Or si, en France, les lois sur l'information & libertés informatiques interdisent l'information informatisée transversale inter-ministères & services,

1) cet élu français devrait pouvoir obtenir des informations fiscales de la Suisse, sur simple claquement de doigts ?

2) quand bien même le fisc fr s'arrogerait tous droits dernièrement, depuis quand les lois françaises devraient s'appliquer en Suisse?

3) Par-dessus tout, depuis quand un élu français peut dicter ses ordres à élus suisses?




Depuis + de 10ans, toute occasion est saisie par les maires d'Annemasse pour communiquer négativement sur les suisses et sur Genève, appuyer sur le champignon du "frontalier-victime-de la xénophobie suisse", et entretenir l'idée de l'existence de cette xénophobie dans les médias

- Menaces des maires d'Annemasse, qui annoncent vouloir déposer plainte, ici contre un membre du MCG, auparavant contre le parti MCG et contre l'UDC (affiches "moutons-noir" etc)

- Positions d'élus fr ouvertement anti-suisse relayées par tous médias d'Annemasse et environs, basée sur la victimisation du franco-frontalier par les suisses, victimisation entretenue sur le ton anti-suisse auprès des chômeurs et nouveaux-venus agglutinés dans le 74


A l'instar de ce gratuit, Hebdo74 (www.hebdo.74) qui publie systématiquement (à 1 exception près) un édito au titre revendicateur et ouvertement "contra CH"

Titre de l'Hebdo74 du 1 dec 2014: "un grand Genève qui reste à s'approprier"
extraits:


"Quels maux ? une poussée de racisme ordinaire par-ici (la votation anti-immigration de février), un réflexe de pingrerie par-là (le rejet du financement genevois de P+R français en mai); quand au remède, il n'est pas à aller chercher du côté des politiques (...)

non, la solution au mal dont souffre ce grand Genève transfrontalier, elle viendra plutôt de la société civile (...) qui ont bien compris, eux,
l'intérêt d'une région QUI FERAIT FI DE SES FRONTIERES."


Titre de l'Hebdo74 du 24 nov 2014: "Genève vue par ceux qui l'utilisent"
(sujet: mobilité à Genève)

.. les "Etats généraux des transports, initiés par l'Etat de Genève en septembre, se révèlerait-ils n'être qu'un pétard mouillé? Oui, si l'on considère la faible participation extra-genevoise à cette enquête (12% seulement des français, ALORS QU'ILS FIGURENT PARMI CEUX QUI SOUFFRENT LE PLUS DE LA CIRCULATION A GENEVE ...) etc etc


Devant un tel déni de souveraineté suisse, face à la répétition de mépris facilement affiché, largement entretenu depuis des décades par les maires d'Annemasse successifs contre les suisses, leurs votations et la Suisse


Sinon, le MCG a fait l'erreur dès ses débuts, de confondre les "résidents" de Genève dans une masse cantonale d'électeurs, et d'ignorer les citoyens suisses non binatinaux, pour en faire des "non-résidents" suisses.

Écrit par : genevois déshérité | 10/12/2014

Voila donc que le canton de Genève se met aussi à traquer le bon citoyen qui ne cause aucun problème.

Quand est-ce que le canton va traquer aussi les illégaux sans papiers ?

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Geneve-va-aider-la-France-a-traquer-les-faux-residents-suisses/story/16213129

Marre des PLR Maudet et Jornot !

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu | 14/12/2014

Les commentaires sont fermés.