31/08/2013

REORGANISONS DES TRANSPORTS PUBLICS POUR QU’ILS SERVENT LES GENEVOIS

image.jpgLa très brillante équipe qui entoure la conseillère d’Etat nous a concocté, avec son aval, une nouvelle organisation des transports publics qui a réussi l’exploit de rassembler tous les avis contre elle. Il est vrai que lorsqu’on habite à trois cent mètre de son job et que lorsqu’on a besoin de sortir de la vieille ville un chauffeur vous attend, les besoins des usagers vous sont totalement étrangers.

Outre le changement de modèle qui ne pouvait séduire que des amateurs de maquettes Märklin et en aucun cas les premiers concernés, les usagers, la ministre y ajoute régulièrement des couches toutes plus idiotes les unes que les autres. Aujourd’hui je vous propose d’en observer une,

L’ABSURDITÉ TYPE : LA LIGNE 61

Cette ligne est exploitée par la RATP, donc française avec des bus français et du personnel français payé au tarif français. Une forme de dumping salarial plutôt sinistre et certainement peu conforme au discours récurant des Verts sur ce sujet.


Cette ligne française destinée à une clientèle à 99% française est..... entièrement financée par le contribuable genevois.


Les résidents genevois paient donc, par leurs impôts, l’apport de passagers français qui, majoritairement, viennent travailler à Genève à leur place, quand ce n’est pas le transport de dealers ou des multirécidivistes d’incivilités pour rester politiquement correct. Je vous rassure, une fois n’est pas coutume.

image.jpgNous sommes ici dans un sommet d’absurdité politique.

Il n’y a qu’à Genève que l’on voit un gouvernement qui prend des mesures de soutien à un Etat étranger pour l’aider à mieux pénétrer son marché de l’emploi alors même qu’il affiche un bilan minable avec le record national de chômage, précisément à cause de ce phénomène.

En terme écologique pur, il est difficile de comprendre qu’une verte convaincue ait cautionné le remplacement d’une ligne de tram, non polluante puisque alimentée en courant vert, par un bus diesel désuet, mal entretenu et polluant.

C’est pourtant cet exploit auquel est parvenu Mme Kunzler en cautionnant la création de la ligne 61 qui relie Annemasse à la gare Cornavin en lieu et place de la ligne 16 qui reliait Moillsulaz à Cornavin.

Cette suppression de ligne péjore les genevois de deux façons. La première est qu’elle abaisse la fréquence de desserte par trams entre les Trois Chênes et la rive droite, sans transbordement. La seconde est qu’elle alourdi le trafic, déjà très dense, et la pollution du quartier de Malagnou.

Une telle mesure, qui est à l’envers du bon sens, démontre bien l’incapacité des théoriciens en place à gérer cette question.

Il est urgent de rétablir les lignes 16/13/17, de reconstruire un réseau performant au service des genevoises et genevois et de freiner les entrées sur le territoire genevois.

Je m’y engage sans restriction une fois élu au Conseil d’Etat.

image.jpg

08:48 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |