31/01/2013

Chauffeur de taxi genevois agressé en France

Chauffeur de taxi genevois agressé en France

Comment ce genre de société peut-elle obtenir une autorisation d'exercer sur Genève! Le jour ou les chauffeurs de taxis passent à l'action.... ça va faire mal!

66124706.jpgC'est pourquoi le MCG demande des mesures sévères contre certaines compagnies françaises Hélas, une fois de plus, l’actualité donne raison à la vision politique du MCG.

La position du MCG

En effet, selon la Tribune de Genève de ce jour, un chauffeur non autorisé d’une compagnie française de transport de personnes a tenté de charger des clients à l’aéroport de Genève, à destination d’Argentière en France. Interpellé par un service de sécurité à l’aéroport, le chauffeur a dû transférer ses clients à un taxi officiel. Celui-ci a conduit ces passagers à Argentière. « A l’arrivée, un comité d’accueil l’attend: le chauffeur éconduit et son patron, l’organisateur du transfert des vacanciers. Ce dernier refuse de régler le trajet au taximan genevois et le frappe à plusieurs reprises. Sa victime prend la fuite, choquée », relate la Tribune.

(http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/taximan-moleste-v...)

Cette situation est scandaleuse et ne peut faire l’objet que de mesures drastiques à l’encontre de ces compagnies françaises qui travaillent dans l’illégalité sur notre territoire et utilisent la violence physique contre les résidents et travailleurs genevois.

Eric Stauffer a déjà réagi fermement à l’aéroport

20110309-090122-g.jpgMalheureusement, le MCG dénonce cette situation de longue date et dernièrement l’administrateur de l’aéroport représentant le MCG, Eric Stauffer, avait claqué la porte du Conseil d’administration pour protester contre le laxisme des autorités et de la direction de l’aéroport face à ce scandale.

A ce propos, des manifestations de chauffeurs de taxis ont été organisées, des communiqués de blessure-bouche.jpgpresse émanant des organisations syndicales de chauffeurs de taxis et du MCG ont été publiés. De plus, des séances paritaires ont été tenues entre les différents partenaires pour signaler cette grave dérive qui met en péril les usagers de ces compagnies clandestines.

Demande d’interdiction d’exercer

Notre administrateur à l’aéroport Eric Stauffer ainsi que le MCG exigent du SCOM (Service du commerce) que celui-ci prenne des mesures drastiques à l’encontre de ces navettes et interdise à la compagnie incriminée toute activité commerciale sur le territoire genevois. A ce propos un courrier va être envoyé par notre mouvement politique au SCOM afin que ces mesures soient prises dans les meilleurs délais.

Roger GOLAY Président du MCG

François BAERTSCHI Secrétaire général du MCG

________________________________________

12:36 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

30/01/2013

Scandale des assurances maladie....de qui se moque-t-on?

image.jpg
Scandale des assurances maladie.... Les vierges du PLR et PDC crient au loup.... mais qui siège dans la commission de la santé à Berne....et qui siège dans les conseils d'administrations des caisses d'assurances maladie?
.

source : http://journal.tdg.ch/geneve/actu/affiche-mcg-interdite-p...

image.jpg
.

Le MCG déjà en 2005 tirait la sonnette d'alarme:
http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/M01656.pdf

Extrait du mémorial du Grand Conseil sur la Motion du MCG:
56e législature - 1re année - Session 07 (avril 2006) - Séance 33 du 07.04.2006 à 17h00


M 1656

Proposition de motion de Mme et MM. Eric Stauffer, Roger Golay, Thierry Cerutti, Sandra Borgeaud : Assurance-maladie : les Genevois arnaqués. Exigeons la transparence totale !

Proposition de motion 1656

Débat

La présidente. Monsieur Follonier, vous avez la parole. (Remarque.) Oui, mais visiblement les auteurs de la motion ne souhaitent pas s'exprimer... (Remarque.) Monsieur Follonier, si vous êtes d'accord, je vais passer la parole à M. Stauffer. Excusez-moi, mais son nom n'apparaissait pas en premier sur mon écran.

M. Eric Stauffer (MCG). Ne vous faites pas de souci, Madame la présidente ! Je vous remercie.
Nous aimerions tout d'abord saluer l'effort et le travail effectués par notre conseiller d'Etat Pierre-François Unger dans le domaine des primes de l'assurance-maladie, mais il faut aller plus loin.
Il faut aller plus loin, car il n'est pas acceptable que les résidents genevois payent pour le déficit d'autres cantons. Vous le savez, les primes d'assurance-maladie de Genève sont quasiment les plus élevées de Suisse: elles ont augmenté de huit à quatorze fois plus que les salaires. Et il n'est pas simplement concevable pour nos concitoyens de payer, pour une famille entière, des primes avoisinant les 1500 francs par mois ! Nous voudrions donc, par cette motion, encourager le Conseil d'Etat. Nous savons qu'il s'agit de dispositions fédérales, mais nous aimerions que notre gouvernement puisse faire entendre la voix des citoyens et citoyennes genevois afin que l'équité règne dans le domaine des primes d'assurance-maladie.
Ces primes d'assurance-maladie reposent sur des prévisions difficiles à établir quant à la hausse des coûts, donc grossières. En outre, les erreurs de prévisions faites par le passé sont également intégrées dans le calcul... Partant de là, puisque tous les citoyens de ce pays sont obligés de s'assurer contre la maladie, il n'est pas normal que ce soient des compagnies privées qui effectuent des réserves à coups de centaines de millions ! Sous prétexte qu'«on ne sait jamais» et qu'il faut avoir des réserves en termes d'assurance...
J'aimerais juste vous donner quelques chiffres: Genève aurait, sur les primes d'assurance-maladie, réalisé des réserves de plus de 27% dans les compagnie d'assurance privées. Donc, nous avons d'un côté l'obligation légale de devoir s'assurer auprès d'une caisse maladie et, de l'autre côté, les primes nous sont imposées. Devons-nous déceler ici un impôt caché qui n'aurait pas été soumis à la votation populaire ? Cela n'est pas normal, il faut que ces choses se rétablissent ! Il faut une équité de traitement entre le canton de Genève et les autres cantons suisses. Il n'est tout simplement pas normal que les primes d'assurance soient quasiment moins chères de 50% dans le canton du Valais que dans le canton de Genève !
Raison pour laquelle, Mesdames et Messieurs les députés, nous vous demandons de soutenir cette motion déposée par le Mouvement Citoyens Genevois. Merci

14:04 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |