21/02/2011

Soutenons le Peuple libyen contre son tyran

Le MCG soutient l’insurrection du Peuple libyen contre le tyran-terroriste Kadhafi !


Le MCG condamne la lâcheté du Conseil fédéral. Il demande la saisie des avoirs de Kadhafi et de ses proches en Suisse.

La révolte dans le monde arabe contre les régimes dictatoriaux n’aura pas épargné le tyran Mouammar Kadhafi. Alors que des milliers de personnes manifestent dans la rue, depuis plusieurs jours, pour réclamer un retour à la démocratie, Kadhafi n’a pas hésité à donner l’ordre à ses forces armées de tirer à l’arme lourde sur le Peuple libyen. Déjà, des centaines de morts innocents ont été comptés à travers tout le pays, notamment à Benghazi, victimes de ce monstre sanguinaire.

La gêne du Conseil fédéral face à Kadhafi

Alors que le monde entier prend position pour condamner Kadhafi et son régime qui assassinent le Peuple libyen, nous relevons que le Conseil fédéral condamne d’une manière trop modérée et inappropriée ces horribles exactions. Il est certainement gêné par son soutien manifeste à ce dictateur depuis l’arrestation de son morveux de fils à Genève et dans la procédure dirigée contre Monsieur Eric Stauffer, suite aux célèbres affiches.

Aujourd’hui, nous constatons une fois de plus que le MCG avait parfaitement raison d’exiger des mesures de rétorsion contre Kadhafi et ses proches afin de répondre à leurs menaces graves envers notre pays et la prise en otage de ressortissants suisses.

La faiblesse des autorités fédérales et genevoises : une honte !

Jusqu’à ce jour, seul le Mouvement Citoyens Genevois, soutenu par une majorité de citoyens, n’acceptait pas la lâcheté d’Hans-Rudolf Merz et l’incompétence de Micheline Calmy-Rey à gérer la crise entre la Libye et la Suisse. Face aux attaques incessantes de Kadhafi, le Conseil fédéral dans sa faiblesse notoire n’a eu pour seule réponse que de livrer en pâture le Président du MCG, Eric Stauffer, à la justice pour avoir soi-disant insulté ce monstre libyen. Quelle honte !

N’oublions pas la pitoyable attitude du Grand Conseil genevoise qui s’est lui aussi couché devant le dictateur libyen, méprisant une fois de plus les élus MCG.

Et que dire de la plupart des partis politiques qui, comme l’autruche, cachaient leur tête dans le sable libyen pour ne pas voir la réalité et les atrocités menées par Kadhafi, dans le seul but de préserver leurs lobbys économiques, préférant ainsi participer à la haute trahison de nos intérêts moraux.

Le temps nous aura donné raison !!!

Le MCG demande fermement au Conseil fédéral de cesser toute relation avec le régime Kadhafi, de condamner plus fermement les exactions contre le Peuple libyen, de mettre un terme aux procédures exigées par ce dictateur dans l’affaire liée à son morveux de fils, d’annuler immédiatement la procédure contre Monsieur Stauffer qui disait la pure vérité sur ses affiches. De plus, le Conseil fédéral se doit de présenter des excuses au Peuple suisse pour la lâcheté dont il a fait preuve dans la gestion de cette crise.

Et surtout nous demandons le blocage de tous les avoirs en Suisse de Kadhafi et de ses proches, notamment dans la société Tamoil.

Roger Golay

Vice-Président du MCG, Député et Chef du Groupe MCG au Grand Conseil

Soli Pardo

Constituant et Membre du Bureau directeur du MCG

François Baertschi

Secrétaire général du MCG


15:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, kadhafi, conseil fédéral |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.