29/06/2010

L'honneur de Genève bafoué!

Logo_MCG.gifCOMMUNIQUE DE PRESSE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

Suite à la déclaration du président du Grand Conseil Guy Mettan

Le MCG n’a pas peur de Kadhafi

Une résolution est déposée par le MCG, pour ne pas se coucher devant le dictateur libyen.

Non, le Président du Grand Conseil Guy Mettan ne pouvait pas parler au nom du Grand Conseil. Le faisant, il a pris en otage les députés qui ne partagent pas sa vision de l’affaire libyenne, tous partis confondus, et qui refusent de se coucher devant une dictature. C’est pourquoi le MCG vient de déposer une résolution intitulée « L’ensemble du Parlement pris en otage par une  déclaration non autorisée du président du Grand Conseil ».

Nous demandons au Grand Conseil de déclarer nul et non avenu le communiqué de presse publié au nom des 100 députés, suite à l’initiative d’une seule personne, le président du Grand Conseil Guy Mettan. C’est intolérable, d’autant plus que nous exprimons une faiblesse après une prise d’otages en faveur d’un régime qui met à mal les droits de l’homme.

Ainsi, tout récemment le Parlement européen a vigoureusement protesté contre l’exécution de 18 personnes dans des conditions inacceptables. Le MCG ne peut cautionner pareil système politique de type fasciste.

Comment une ville comme Genève peut-elle associer son nom à pareil régime ? Le président du Grand Conseil a franchi une ligne rouge, en poussant sa vision diplomatique de manière tout à fait inappropriée. Ce n’est pas à notre Parlement cantonal de se transformer en super-ambassadeur auprès de certains régimes politiques ; au contraire, il convient d’exprimer une volonté forte et de défendre certains principes fondamentaux.

Au moment où des victimes anonymes, enfermées pour des délits d’opinion, croupissent dans les geôles libyiennes, nous ne pouvons d’aucune manière entrer dans cette dynamique.

Dans le même temps, toujours à propos de l’affaire Kadhafi et de la motion du MCG demandant qu’Hannibal soit déclaré persona non grata, le vice-président libéral du Grand Conseil Renaud Gautier s’est permis de déclarer : « Parce qu'il faut aussi parfois que ce Parlement dise non au populisme et à ses avatars noirs. »

Ainsi, le député libéral cherche à assimiler le MCG de manière calomnieuse à l’extrême-droite, alors que les libéraux-radicaux-démocrates-chrétiens ont été, eux, directement associés dans les années 1930 à un parti genevois fascisant, l’Union nationale. L’Entente genevoise s’est appelée Entente nationale dans les années 1930, comptant dans ses rangs Géo Oltramare, qui a collaboré avec les nazis en particulier au poste de Radio-Paris. Désolés, le MCG a été fondé en 2005 et il ne veut pas être lié à une dictature qu’il s’agisse de celle de M. Hitler ou de M. Kadhafi. Chacun choisit son camp. Nous, c’est la démocratie et le respect des droits de l’homme !

A l’heure où nous écrivons le présent communiqué, tous les partis ont décrié la déclaration de Guy Mettan. Il faut maintenant passer de la parole aux actes en respectant la démocratie par un vote de sanction. C’est ce que propose la résolution du MCG.

pour lire la Résolution et l'annexe Mettan-kadhafi.pdf Communiqué_Grand_Conseil 18 06 2010.pdf

Eric Stauffer

Député et Président du MCG

07:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.