19/04/2010

Blog en réponse au Zorro Blanc des frontaliers!

Les Anglais avaient Robin des Bois, la Belle au Bois dormant son Prince charmant, et maintenant les frontaliers leur ZORRO BLANC!

Question... depuis 2008 y a-t-il eu une amélioration pour les GENEVOIS? Non évidemment... et encore 23 contractuels frontaliers à la Fondation des Parkings!

Vive l'ouverture libérale! Mais à propos n'êtes vous pas élu par le peuple genevois Monsieur Blanc? Alors pourquoi agir contre lui?

Vous voulez des chiffres? En voilà :

Secrétariat du Grand Conseil

Date de dépôt: 2 décembre 2008

Messagerie (source : http://www.ge.ch/grandconseil/grandconseil/default.asp)

IUE 660-A à 687-A

 

Réponse du Conseil d’Etat à l'interpellation urgente écrite de M. Eric Stauffer :

République et canton de Genève : Frontaliers de plus en plus, résidents

Genevois de moins en moins, Assez !

 

Mesdames et Messieurs les députés,

 

En date du 13 novembre 2008, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d’Etat une interpellation urgente écrite qui a la teneur suivante :

 

Messieurs les Conseillers d’Etat, La situation à Genève devient préoccupante en matière de chômage !

 

La crise financière planétaire, que nous vivons depuis un trimestre, n’arrange

rien et n’offre que de sombres perspectives de retrouver le plein-emploi pour

de très longs mois, pour ne pas dire années. A Genève, un employé est considéré comme « trop âgé » dès 45 ans !

 

La présente interpellation ne se veut pas polémique, mais ultra réaliste !

Il faut briser le tabou de la corrélation entre le taux de chômage le plus élevé de Suisse et le nombre de travailleurs étrangers domiciliés à l’étranger travaillant à Genève !

 

Il convient de rappeler qu’en été 1999 l’Union européenne (UE) et la

Suisse ont signé sept accords bilatéraux. Parmi ceux-ci, celui sur la libre circulation des personnes qui provoque de profonds déséquilibres pour

Genève dont la situation particulière n’a absolument pas été prise en compte.

Cet accord est entré en vigueur le 1er juin 2002.

 

Un protocole réglant l’introduction progressive de la libre circulation des personnes s’appliquant aussi aux dix nouveaux Etats membres de l’UE est entré en vigueur le 1er avril 2006.

 

A cause de ces accords, les conditions de séjour en France et de travail en Suisse pour les ressortissants de l’Union européenne ont été réduites au rang d’une simple formalité.

 

Il est instructif de consulter la statistique des travailleurs frontaliers à

Genève et de constater l’explosion des travailleurs frontaliers due justement

à ces accords de libre circulation qui découlent des accords bilatéraux.

En 2002, les permis frontaliers étaient au nombre de 33'211, tandis qu'au premier semestre 2008, ce chiffre s'élève à 60'630 (Source : OCSTAT / OCP

- Statistique des frontaliers).

 

Il est évident que les citoyens suisses, contraints de s’expatrier en France en raison de l’impossibilité de trouver à se loger à des prix décents sur leur propre territoire, ne sont pas comptés dans cette statistique.

Comme dit précédemment, les Suisses et les Binationaux résidant en

France ne sont pas compris dans les chiffres publiés sous le titre "frontaliers".

 

Seuls les permis G sont recensés, c’est-à-dire seuls les étrangers résidant à l’étranger et travaillant à Genève.

 

Les Suisses ne sont pas soumis à une autorisation de travail en Suisse. Il en va de même pour les employés des organisations internationales qui résident en France.

 

Nous savons que l’autorité fédérale, qui dans sa grande sagesse, a prévu des quotas dans les accords bilatéraux, c’est-à-dire que les ressortissants de

l’U.E. qui veulent s’établir en Suisse sont limités à environ 115'000 par année. En revanche, pour des raisons qui nous échappent, l’autorité fédérale a « oublié » de légiférer sur le deuxième volet des accords bilatéraux ; les accords de libre circulation !

 

La résultante de cet ahurissant « oubli » permet aux ressortissants de

l’U.E., qui ne peuvent ou ne veulent pas s’établir en Suisse, et, par voie de conséquence à Genève, d’obtenir un permis G-Frontalier sans autre forme de procès et de manière illimitée !

 

A part les hypocrites et les responsables du verrouillage de la mise sur le marché de logements en suffisance, tout le monde sait que la rareté que cela entraîne et le niveau de prix qui en découle, donne comme résultante que Genève est une formidable source d’emplois pour ceux qui gravitent dans sa périphérie et qui en profitent à fond.

 

De leur côté, les Genevois souffrent de tous les maux qui en découlent. De l’engorgement des routes au taux de chômage inavouable, en passant par des niveaux de loyer invraisemblables et complètement hors de portées de la majorité des citoyens.

 

La résultante pour les Genevois : de plus en plus de chômeurs cumulés aux citoyens au bénéfice du RMCAS, des mesures E.T.C (emplois formation), et tous ceux qui sont dans les offices sociaux communaux ou cantonaux, comme par exemple l’Hospice Général, Armée du Salut, etc. Sans oublier les citoyens qui ne sont inscrits nulle part, mais qui recherchent un emploi. La très grande difficulté de trouver un emploi pour les femmes au foyer qui veulent « reconnecter » à la réalité du travail après avoir élevé leurs enfants en est un très bon exemple.

 

Si les règles étaient égales pour tous, on ne comprend pas pour quelles raisons un employeur a intérêt à choisir un collaborateur étranger domicilié à l’étranger plutôt qu’un habitant de Genève.

 

A fortiori l’Etat, dont la tâche principale n’est pas de générer du chômage mais d’y pallier. Et surtout l’Etat se doit de montrer l’exemple !

 

Comment expliquer cette situation ?

Tout simplement en raison d’un taux de chômage tel chez notre voisin que ses ressortissants surqualifiés sont prêts à prendre des tâches subalternes pour ne pas être laissés sur le carreau.

Ils entrent donc en compétition avec des Genevois, dont les qualifications sont tout à fait suffisantes par rapport à l’emploi offert, mais qui se retrouvent en concurrence avec des personnes provenant d’un autre bassin d’emploi.

 

Voici un exemple concret :

La société XX SA établie à Genève cherche une réceptionniste téléphoniste.

Profil : langue ; français, dactylo, salaire 3'800.00 mensuel.

a) Mme X, 34 ans résidente genevoise, CFC d’employée de bureau parle le français uniquement et correspond au profil. Accepte le salaire proposé.

 

b) Mme X, 27 ans résidente à Grenoble, Française, licenciée en droit, trilingue français, espagnol et anglais accepte le salaire proposé. Précisons que cette dernière était au chômage à Grenoble depuis la fin de ses études et survivait par de petits jobs « livraison de pizza », « coursière », etc.

 

 

On comprend au travers de cet exemple très parlant dans quelle situation se trouvent pris les Genevois en recherche d’emploi.

 

Dans l’exemple ci-dessus l’employeur ne commet aucune faute. Il n’y a pas de dumping salarial! Mais force est de constater que la Genevoise reste sur le carreau et finira, si tous les employeurs agissent de la sorte, à l’assistance publique et à la charge de la collectivité ! Il faut que cela cesse !

 

Il est évident que les ultra-libéraux nous dirons que c’est la loi du marché, celle-là même qui a mis l’économie mondiale en cale sèche !

 

En revanche il est de notre devoir - c’est tout le sens du mandat que le

Souverain nous a confié - d'enrayer cette spirale infernale, à commencer par l’Etat-employeur qui doit montrer l’exemple !

 

Le Mouvement Citoyens Genevois n’est pas opposé à l’emploi d’étrangers habitant à l’étranger. Nous défendons le principe de la «priorité d’engagement» : les citoyens suisses et résidents étrangers du canton doivent être engagés en priorité. Le même principe devrait être appliqué pour les travailleurs de Haute-Savoie et de l’Ain par rapport à ceux issus d’autres régions de la grande Europe. C’est ainsi que nous concevons la priorité aux résidents genevois et citoyens suisses, et que nous construirons une vraie région sur des bases saines.

 

Dans le secteur privé, nous estimons qu’il est essentiel d'inciter les employeurs à une prise de conscience pour un engagement prioritaire des travailleurs résidents ou citoyens suisses.

 

Il est également fondamental de favoriser les entreprises genevoises, par rapport au dumping de sociétés étrangères, en instaurant la priorité genevoise. Quant au secteur public et parapublic, l’Etat doit clairement montrer l’exemple en ce sens et jouer à fond la priorité aux travailleurs locaux. A la Mairie d’Annemasse, il serait inconcevable d’employer un fonctionnaire qui ne soit pas de nationalité française : la priorité nationale est appliquée scrupuleusement chez nos voisins.

 

Seuls les Genevois assez naïfs ne peuvent que l’oublier !

En conclusion, il apparaît nécessaire pour le secteur tertiaire de prendre exemple sur les HUG qui, par une directive interne, n’engagent plus de frontaliers au RH. En effet, une récente étude a démontré qu’un Frontalier opérant comme cadre au RH n’engage que des compatriotes au détriment des résidents genevois.

 

La situation économique se dégradant, il est de notre devoir de favoriser l’engagement de Genevois. Nous en reparlerons dans un avenir proche.

 

Il est temps de remettre le citoyen genevois au centre des débats, car, ne l’oublions pas, nos mandats ne sont qu’une délégation de sa suprême autorité.

 

En vertu des pouvoirs qui sont ceux du député, des devoirs et obligations qui sont ceux du Conseil d’État, voici la question posée dans le cadre de cette IUE, conformément à l’article 162A LRGC :

 

Le Conseil d’Etat étant l’autorité de contrôle des établissements ou fondation subventionnées, combien de travailleurs frontaliers (c’est-à-dire uniquement les étrangers résidant à l’étranger et travaillant à Genève) comptent-ils par entités et dans le secteur tertiaire, en détaillant le nombre de cadres et d’employés aux ressources humaines ?

 

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

Les chiffres ne sont pas connus de l'administration cantonale.

 

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

 

AU NOM DU CONSEIL D'ETAT

Le chancelier : Le président :

Robert Hensler Laurent Moutinot

______________________________________________________________________________________

Le Conseil d’Etat étant l’autorité de contrôle, combien de travailleurs frontaliers (c’est-à-dire uniquement les étrangers résidant à l’étranger et travaillant à Genève) sont employés pour chacune des communes genevoises dans leurs administrations, en détaillant le nombre de cadres et d’employés aux ressources humaines ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

Les chiffres ne sont pas connus de l'administration cantonale.

 

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

______________________________________________________________________________________

 

Le Conseil d’Etat étant l’autorité de contrôle des établissements publics autonomes, combien de travailleurs frontaliers (c’est-à-dire uniquement les étrangers résidant à l’étranger et travaillant à Genève) comptent-ils par entités et dans le secteur tertiaire, en détaillant le nombre de cadres et d’employés aux ressources humaines ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

Les chiffres ne sont pas connus de l'administration cantonale.

 

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames

et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

___________________________________________________________________________________

Quel est le pourcentage, à Genève, de jeunes ne trouvant pas d’emploi depuis la fin de leur formation professionnelle (année 2008) ?

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

 

Le nombre de diplômes professionnels et universitaires délivrés en 2008 n'est pas disponible pour l'instant. C'est pourquoi nous montrons les chiffres de 2007 :

 

Nombre de diplômes délivrés, canton de Genève : 6 642

Nombre de demandeurs d'emploi inscrits à l'OCE en tant qu'étudiant, écolier, apprenti : 450 Pourcentage : 6,78%

 

Note : le pourcentage est indicatif, des ordres de grandeur en présence, les demandeurs d'emploi n'ayant pas nécessairement obtenu leur diplôme en

2007.

On observe qu'un certain nombre de jeunes diplômés s'inscrivent au chômage après l'obtention de leur diplôme, notamment pour trouver une place de stage.

_______________________________________________________________________________________

Quel est le nombre de chômeurs genevois par catégorie

professionnelle ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

Le nombre de chômeurs genevois par catégorie professionnelle est le suivant à la fin septembre 2008 :

 

- Agriculture, écon. forestière, élevage/soins aux animaux 113

- Prod. de denrées alimentaires, de boissons, de tabacs 51

- Industrie textile et industrie du cuir 62

- Travail de la céramique et du verre 4

- Usinage de métaux et construction de machines 84

- Electrotech., électronique, ind. horlogère, const. véhicules et outillage 251

- Industrie du bois et du papier 55

- Arts graphiques 34

- Industrie chimique et matières plastiques 57

- Autres professions du façonnage et de la manufacture 186

- Ingénieurs 111

- Techniciens 83

- Dessin technique 96

- Machinistes 56

- Informatique 224

- Construction 607

- Exploit. minière, trav. de la pierre et fab. de mat. de construction 4

- Professions commerciales et de la vente 1 226

- Publicité et marketing, tourisme et admin. fiduciaire 384

- Transports et circulation 420

- Professions des postes et télécommunications 122

- Hôtellerie et restauration, économie domestique 1 519

- Nettoyage, hygiène et soins corporels 928

- Entrepreneurs, directeurs et fonctionnaires supérieurs 593

- Professions commerciales et administratives 1 513

- Professionnels de la banque et employés d'assurance 299

- Professions afférentes au maintien de l'ordre et à la sécurité 227

- Professions juridiques 79

- Professions des médias et apparentées 281

- Professions artistiques 331

- Assistance sociale et spirituelle, éducation 605

- Sciences sociales, humaines, naturelles, physiques et exactes 132

- Professions de la santé 379

- Profession du sport et du divertissement 9

- Professions du secteur tertiaire spa 63

- Profession dont l'activité professionnelle ne peut être définie 299

- Non spécifié 628

- Total 12 115

_________________________________________________________________________________________

Quel est le pourcentage des candidatures de frontaliers, par département de l’administration, par année depuis 2002 ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

Il n'existe aucun registre compilant au fil du temps les candidatures consécutives à une publication dans le bulletin des places vacantes de l'Etat ou suite à une offre spontanée pour occuper une fonction dans l'administration publique cantonale. Les chiffres réclamés dans cette interpellation urgente ne sont dès lors pas connus.

 

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

__________________________________________________________________________________________

Combien de chômeurs, âgés de plus de cinquante ans étaient inscrits à l’Office cantonal de l’emploi à fin septembre 2008 ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

2 583.

________________________________________________________________________________________

Question :

Combien de chômeurs de longue durée étaient inscrits à l’Office cantonal de l’emploi à fin septembre 2008 ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

2 998.

______________________________________________________________________________________

Question :

Combien de citoyens étaient au bénéfice du RMCAS fin septembre 2008 ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

1 373.

_____________________________________________________________________________________

Question :

Combien de citoyens étaient inscrits à l’Hospice Général fin septembre 2008?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

A fin septembre 2008, il y avait:

– 6 183 dossiers d'aide sociale et financière;

– 1 373 dossiers RMCAS.

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

______________________________________________________________________________________

Question :

Combien de citoyens étaient au bénéfice d’emplois formation (ETC) fin

septembre 2008 ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

L'interpellateur mélange en réalité deux notions différentes que sont:

– les nouveaux programmes cantonaux d'emploi et de formation (PCEF), qui étaient au nombre de 465 à fin septembre 2008;

 

– les anciens emplois temporaires cantonaux (ETC), appelés à disparaître progressivement depuis le 1er février 2008 suite à l'adoption de la nouvelle loi cantonale en matière de chômage, et dont le nombre à fin septembre 2008 était de 583.

 

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

__________________________________________________________________________________

Alors Monsieur Blanc..... un commentaire?

16:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (40) |  Facebook | | | |

Commentaires

Oui juste un commentaire de ma part...je suis conseiller en personnel dans une agence d'intérim et plus je lis vos articles plus j'engage de frontaliers haha c'est ça un vrai Zorro Blanc ou Robin des bois des frontaliers...pas de paroles, des actes, concrets, du travail, mais pas pour les Suisses, trop racistes hahahah la colonnisation ne fait que commencer ghargharghar ;-)

Écrit par : racaille d'annemasse | 19/04/2010

Bon ben les réactions se font attendre...je m'attendais à une déferlante d'insultes...boh ça doit être le temps de réaction

Écrit par : racaille d'annemasse | 19/04/2010

@racaille d'Annemasse
Conseiller en personnel futur chômeur lorsque nous aurons fait le ménage dans les entreprises.
Effectivement : de la racaille.

Écrit par : ChrisPike | 19/04/2010

En résumé, le CE tient des statistiques en ce qui concerne ses chômeurs, mais dès qu'il s'agit de la thématique des frontaliers néant ! Conclusion : il existe des sujets qui fâchent, c'est certain...

@racaille d'Annemasse : continue de rire, ton tour viendra de timbrer au chômage..dès que ton chiffre d'affaires (nombre de placements réussis) seront jugés insuffisants :-)

Écrit par : Valérie | 19/04/2010

Stauffer, tu sais lire ou pas ? Les chiffres que tu demandes sont donnés par le grand conseil, alors pourquoi tu continues de gueuler ?

Écrit par : bididule | 19/04/2010

C'est extraordinaire de voir que la majorité des blogs de nos politiciens sont censurés, cela montre le peu de cas qu'ils font de la démocratie! Et de la peur qu'ils ont d'entendre leurs 4 vérités!

IL est indispensable que nos responsables de l'emploi commentent dans la presse, l'information du Matin de vendredi dernier,, où on nous explique que Manor Delémont à fait travailler des allemands, venu en car, pour 12.- de l'heure. Pour faire des inventaires, avec la bénédiction de Berne, puisqu'on leur avait donné une autorisation pour le travail de nuit.

Les justifications données par une responsable de Manor ne sont pas du tout acceptables, elle parle de manque de motivations, alors que le Jura est très touché par le chômage!

Où Manor Delémont va chercher ses clients, en Allemagne?

On attend aussi un commentaires du maire de Delémonnt, puisqu'il semble que Manor se plaint des incompétences des services de l'emploi suisses!

Il n'y a pas de raison que les grandes surfaces genevoises ne fassent pas la même chose!

Elles feront venir en bus de départements français non limitrophes, des travailleurs à 12.- de l'heure, avec la bénédiction de l'ensemble de nos politiciens!

J'ai voté non à Schengen sachant que le dumping salarial allait être le principal problème avec l'insécurité, je ne peux que constater que j'avais raison!

Écrit par : dominiquedegoumois | 19/04/2010

Répéter encore et encore des mensonges ne les transformera pas en vérités...

Écrit par : Anne | 19/04/2010

Je veux aussi parler du scandale des emplois solidarités (2200.- à 2600.-par mois) à Genève!

Toutes les administrations font un usage abusif des emplois solidarités, l'Hospice Générale par exemple, emploi systématiquement des chômeuses en fin de droit pour ses réceptions!

En 2008 l'ensemble des fonctionnaires se sont arrogés pour 80 millions de francs d'heures suplémentaires, est ce là aussi acceptable?

Écrit par : dominiquedegoumois | 19/04/2010

Anne âne! âne!

Écrit par : dominiquedegoumois | 19/04/2010

Du troll de qualité :

Lol c francé son vrémen tro kon lol on sen ser kom esklave et il son fier en + !!!!!!!

Frontalier = main d'oeuvre bon marché. Vos employeurs, tout comme le peuple Suisse, n'a pas la moindre estime pour des chauvins prétentieux et sous-qualifiés tels que vous.

Écrit par : France = tiers monde | 19/04/2010

@Francemachin: merci de ne pas vous auto-proclamer porte parole du peuple suisse qui ne vous a rien demandé.

@degoumois: Quelle répartie, bravo ! Dommage, on me l'a déjà faite. Mes interlocuteurs, comme vous, se trouvaient très fins et spirituels. Ils avaient 8 ans et moi aussi...

Écrit par : Anne | 19/04/2010

@francemachin ; chauvin prétentieux c'est vrai j'avoue ;-)...mais sous qualifié haha...désolé mon ami si j'étais un esclave y'aurai pas de salaires à 5 chiffres à la fin du mois sur mon compte ;-) Mon employeur est très content du Chiffre d'affaires réalisé tous les mois, tout comme mes 2 autres collègues, frontaliers aussi...désolé ;-) Quant au peuple Suisse, qu'il n'est pas la moindre estime pour moi, si vous saviez comme ca me passe au dessus de la tête, en tout cas ca m'empêche pas de dormir, ni de toucher mon chèque

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

Ne pas répondre à la racaille, c'est un troll bien poilu sans intérêt.

Le salaire à 5 chiffres mensuels pour un placeur, mais lol, ça n'existe pas ou alors en franc francais.

Et pour nous ne sommes que mardi, la semaine va être longue...

Allez Eric, détruit les frontaliers une fois pour toute que l'on tourne la page.

En réponse à l'article sur le ceva, si les entreprises suisses s'enmmerdent, je propose de monter des mûrs en béton tout autour de ge, même si ils ne gagneront pas un centime là dessus au moin quel plaisir de ne plus subir ces pourritures de frouze!!!

Écrit par : anti troll | 20/04/2010

Grand Dieu que le niveau vole bas...ou quand les insultes servent d'arguments.

Écrit par : Michel Sommer | 20/04/2010

Oula anti troll a l'air bien mal renseigné...6000Chf de fixe plus des commissions évidemment que ça fait des salaires à 5 chiffres...encore faut-il se bouger le popotin et pas rester derrière un bureau toute la journée d'ailleurs on se demande pourquoi mes collégues conseillers sont tous français...;-) bref désolé anti troll ca doit etre dur à accepter pour un anti frouze comme toi mais le troll que je suis s'en met plein les fouilles et pas en franc français haha. Et personnellement je comparerai plutôt la racaille à des gremlins que des trolls, ça colle mieux ;-)

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

@ racaille d'Annemasse
Cessez d'écrire des âneries pendant vos heures de travail. Votre employeur ne vous rétribue pas pour vous amuser. Travaillez et vous gagnerez plus (reste à voir). Heureusement que la frontière n'est pas trop loin. L'inscription aux ASSEDIC c'est pour qu'elle date ? Vous êtes l'exempl même du français arrogant donneur de leçons et profiteur. Dommage pour les frontaliers corrects, polis et agréables à côtoyer.

Écrit par : ChrisPike | 20/04/2010

Chris, c'est comme les réquérants, y en a des bons mais on ne voit que les mauvais donc ils sont tous mal vu.

Les frouzes c'est pareil, y en des bons, mais les mauvais on ne voit que ça donc...

Bref, je sais pas si c'est un troll ou pas et puis j'en ai rien à faire finalement, mais un gros con c'est sûr!

Écrit par : anti troll | 20/04/2010

Ah c'est sur que chez vous ya que des bons, les mauvais c'est les étrangers, les frontaliers, les noirs, les arabes, les dealers...etc C'est amusant de voir la nullité des reproches que vous me faîtes sur mon travail alors que ceux ci pourraient s'appliquer aussi à vous ;-) Pourtant je vous ouvre une voix royale pour me descendre mais votre manque de répartie et votre haine des gens comme moi prend le dessus. Je vous rappel que je travaille dans une agence intérim...alors les ASSEDIC sont pas prêtes de me voir arriver haha et pas besoin de bosser plus avec seulement 2 placements par mois jle fait mon fameux salaire à 5 chiffres donc vous avez totalement raison...je suis un gros profiteur arrogant et j'assume a fond haha par contre je ne donne de leçons à personne

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

Tout à fait anti troll je confirme tous les français sont des cons...y'en a des bons mais on les voit pas comme vous dîtes. Et franchement ils sont encore plus con que moi de continuer à travailler pour 1200Euros par mois et de pas venir "gratter" la Suisse si désireuse d'embaucher meilleur marché...Qui est-ce qui avait dit qu'il n'y aurait jamais de dumping salarial suite aux bilatérales...???? Qu'il y aurait sois disant des organismes de contrôle visant à punir le dumping salarial...???? Oui je suis un gros con...mais pas le seul profiteur dans cette histoire...par contre les dindons de la farce qui gobent tout c'est bien vous ;-)

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

@ RACAILLE D'ANNEMASSE
En résumé impossible de rester travailler chez des gens qui 2Gobent tout". Un retour dans votre écurie s'impose et rapidement.

Écrit par : ChrisPike | 20/04/2010

-- les Français tous des cons --, non mé ... ! et tous ceux d'entre eux qui ont des comptes numérotés chez Pictet & Cie, sont-ce aussi des cons ?

Écrit par : Pierre-André Dupuy | 20/04/2010

@ Pierre-André Dupuy
Mais non, pas des cons !! seulement des profiteurs, des délateurs et certains de très vilains personnages. Le moment est venu de les dénoncer (les possesseurs de comptes) auprès des Sbires du royaume Sarkoland.
Hors de l'Helvétie les TRES vilains. Pour les autres aucun(s) problème(s).
Quarante années à entendre certains frontaliers "bien gras" critiquer la Suisse. C'est vrai, ils ont une superbe villa avec piscine, prennent leur voisins non frontaliers pour des pives etc. Je rêve; essayez de faire la même dans le royaume de sa majesté !!

Écrit par : ChrisPike | 20/04/2010

Ah non les français chez Pictet ou HSBC on leur déroule le tapis rouge...même le pire des dictateurs...l'argent est roi. Et puis désolé Crispike mais entre l'écurie BMW et peugeot mon choîx est fait ;-) Et je risque pas de partir vu le temps que j'ai mis à m'incruster au coeur du système, maintenant j'y suis , j'y reste. Mr Dupuy, étant français je ne pense pas que tous les français sont des cons ( juste une partie, comme partout, et moi le premier) mais je voulais juste reprendre l'idée de ChrisPike et anti troll qui n'arrivat pas à le dire haut et fort...Allez les refoulés de la life lâchez vous un peu avec tout ce que je viens de vous mettre je vous en voudrai pas ;-)

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

Il persiste le bougre. En résumé il continue de voler son salaire payé par une entreprise suisse en passant son temps sur le blog de la TG pour raconter des âneries. Je confirme : les ASSEDIC c'est pour quelle date. Encore un énorme profiteur ...

Écrit par : ChrisPike | 20/04/2010

Comme d'hab, les gaulois du MCG racontent tout et n'importe quoi... On a beau leur expliquer qu'il n'y a pas de relation objective et statistique entre le nombre de chômeurs et les frontaliers à Genève(employés ou demandeurs d'emploi), ils s'évertuent à répéter, à caqueter leur refrain: "Frontaliers! Frontaliers!" On dénote un certain entêtement à la gouaille vaine et vide...

Ils ressemblent comme deux gouttes d'eau à un Soli(taire) qui lui piaille sans cesse "Annemasse! Annemasse! Racaille! Racaille!"

Le parti est différent mais les refrains, que dis-je, les sempiternelles rengaines sont semblables. Mais bon, il semble bien que la stupidité lave plus blanc.

Écrit par : Déblogueur | 20/04/2010

Deux poids de mesure c'est habituel...et toi Chris Pike tu travaille pas?? attention à ce que tu vas dire...;-) On est le 20 Avril mes objectifs sont réalisés depuis le 11 Avril...alors oui j'ai un peu de temps pour à passer sur ce blog ou c'est vrai j'avoue je dis vraiment nimporte quoi mais j'ai juste envie de vous mettre un peu les boules...ça m'amuse j'aime bien...et toi tu fonces tout droit dans le mur...mouton

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

@ racaille d'annemasse
La bave du (gros) crapaud français et arrogant n'atteint pas la blanche colombe helvète. Encore la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf... J'ai atteint mes objectifs le 11 avril ... MAIS OUI EN PLAÇANT SES COPAINS FRONTALIERS.

Écrit par : ChrisPike | 20/04/2010

Ca vole bas dans ce blog ! " racaille d'annemasse " joue la provocation à merveille et ses deux principaux détracteurs - j'ai pris soin de ne pas dire interlocuteurs - sont tombés dans le panneau comme des gamins. " Racaille " me fait penser à machin qui a gagné la ferme des célébrités :-) Très fort dans ce jeu ! Mais attention de ne pas dépasser les limites de la haine et certains propos car c'est toujours les autres, les innocents qui finisent par trinquer. J'aimerai continuer à aller en Haute-Savoie sans problème voir mes amis frontaliers qui ont des maisons et des piscines magnifiques. Moi je n'ai pas les moyens de m'offrir un tel lux, non pas en raison des frontaliers, mais à cause des prix élevés pratiqués en Suisse, plus particulièrement à Genève. La droite dure parle de moutons noirs pour cacher ses faiblesses. Moi je me situe plutôt du côté des moutons de contribuables qui n'ont pas grand chose en retour. Alors cher ami " racaille d'annemasse " vous n'auriez pas un filon à me donner pour que je puisse m'installer sur la Côte d'Azur dans une superbe villa-piscine qui ne me coûterait pas trop cher ? Merci pour la réponse. PS : je n'ai pas de fonds propre (cette précision pour vous donner de nouvelles cartouches à échanger avec vos deux détracteurs).

Écrit par : lappal | 20/04/2010

Oui et alors je place qui je veux...et pas de ma faute si dans le secteur tertiaire les français sont plus compétent...ce qui n'est évidemment pas le cas dans tous les secteurs mais cher Chris vous n'avez pas répondu à la question du crapaud...vous travaillez?
Blanche colombe Helvète...alors ça c'est la meilleure de l'année au Top 50...vous m'avez l'air d'avoir bien vite oublié les heures les plus noires de votre histoire et je ne pense pas que la colombe soit appropriée...plutôt le rat non...??

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

Bien joué lappal ;-) C'est vrai que je m'ennuie un peu aujourd'hui alors un peu de provoc et d'echauffourés sont toujours distrayantes, puis avec les 2 autres là cest presque trop facil haha Je n'ai malheureusement pas de filon sur la Côte d'Azur. La seule chose que je peux faire pour toi c'est te trouver un emploi si tu n'en as pas mais les maisons avec piscine sur la côte cest pas trop mon registre ;-) Si ça t'interesse je te passerai mon adresse mail mais à une condition...plus me comparer avec Vendetta de la ferme célébrités ;-) même si j'avoue que sur ce blog on pourrait me confondre avec lui hahaha

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

@ racaille d'annemasse

Mais oui Vichy, le Vel d'hiv les vedettes de Taiwan, les Harkis. Eh l'arrogant commencez par balayez devant votre auge.
Mince alors La Fontaine va se retourner dans sa tombe : la grenouille est devenue plus grosse que le boeuf !!

Écrit par : ChrisPike | 20/04/2010

Je suis une nouvelle fois tout à fait d'accord avec tout ça...la seule différence Mr ChrisPike...c'est que moi je ne me prétend pas colombe blanche helvète ou française...alors mon arrogance à coté de la votre

Il serait meiux d'arrêter cette conversation chèr ChrisPike, car vous ne répondez toujours pas à mes questions ( on sait très bien tous les 2 pourquoi...) et que vous ne comprenez pas que je fais de la provoc et cherche juste à vous pousser à bout...et ça marche

Écrit par : racaille d'annemasse | 20/04/2010

Je me demande toujours lequel des deux est le plus con.

Écrit par : jeff | 20/04/2010

racaille d'annemasse

Allez y doucement avec ce sujet. Plusieurs suisses n'arrivent pas à trouver une place de travail décente, et ils ont les nerfs à vifs. Vous comprenez qu'ils doivent trouver une victime.

L'UDC et MCG,deux mouvements radicaux profitent de la situation afin de récolter des voix, alors ils utilsent la peur.

Écrit par : Fatima | 20/04/2010

Y a un peu trop de frouze sur ce blog, allez vous toucher ailleur, vous n'êtes pas les bienvenus, ici comme ailleur.

Cassez-vous les parasites, vous n'avez rien à faire en Suisse.

Écrit par : anti frouze | 20/04/2010

Chère Anne ayez au moin le courage de laisser votre nom et votre adresse, vos commentaires sont fourbes et totalement indigents, vous êtes à coup sûr politicienne ou haut fonctionnaire, vous en avez en tout cas toutes les qualités!

L'article sur les adjudications des divers mandats du CEVA dans la Tribune d'aujourd'hui illustre parfaitement l'aberration de Schengen!

On nous parle de contrôle, alors que l'on est totalement incapable de les faire sérieusement.

Un article parut dans le Matin, il y a quelques semaines parlait de 7 entreprises vaudoises de BTP sur 8 qui ne respecte pas les salaires suisses, elles payent les ouvriers 15.- de l'heures!

Comment punit on ce type d'entreprises?

On ne les punnit pas!

L'incompétence des politiciens est une fois de plus la raison de tout ça!

Écrit par : dominiquedegoumois | 20/04/2010

Pour les fins marioles qui se répandent sans limites sur ce site et qui pensent que la crise est fini, allez jeter un oeil sur le site de l'économiste "Paul Jorio", histoire de prendre la température, et d'arrêter de vous bercer d'illusions!

Non la crise n'est pas fini, et ce n'est pas avec le CEVA que les choses font s'arranger!

Les chômeurs et les sans emplois genevois ne veulent plus être stigmatisés par des politiciens incompétents qui les jettent dans la précarité!

Genève peut se venter d'avoir la classe politique la plus médiocre de ce pays, et les mentions spéciales sont légion!

Je ne lis pas les élucubrations qui sont faites suite à mes commentaires!

Écrit par : dominiquedegoumois | 20/04/2010

Oui oui Fatima je comprend...mais c'est pas moi la victime dans l'histoire et c'est quand même pas de ma faute si certains suisses ne trouvent pas d'emploi décent...D'ailleurs c'est quoi un emploi décent ?? La restauration, l'hôtellerie, le bâtiment, l'industrie c'est décent ?? C'est quoi trouver un travail décent ?? un poste derrière un bureau de 9h à 12h et 14h à 17h... ?? C'est sûr que là oui je comprend qu'ils aient du mal ;-) Désolé pour mon manque de compassion mais quand je lis "cassez vous les parasites vous n'avez rien à faire en Suisse" ou "vous n'êtes pas les bienvenus ici" et bien oui Fatima désolé mais je jubile d'avoir un emploi super bien rémunéré en Suisse...C'est génial et vive le taux de change

Écrit par : racaille d'annemasse | 21/04/2010

Oh fait pour info, Mr Stauffer me verse 500Chf tous les mois pour balancer tous ces commentaires...;-)

Écrit par : racaille d'annemasse | 21/04/2010

Les chiffres demandés ont été donnés à travers un message du 2 décembre 2008. Sachant qu'il faut à peu près une année pour récolter des données auprès de l'ensemble des services concernés de l'administration cantonale, il ne serait pas étonnant que ces chiffres correspondent à ceux de 2007...

Écrit par : Clean | 21/04/2010

Les commentaires sont fermés.