12/04/2010

Micheline Calmy-Rey insulte les Genevois.

MCR-Logo.jpg


COMMUNIQUE DE PRESSELogo_MCG.gif

Le MCG exige les excuses du Conseil fédéral !

Arrogante et indigne de sa fonction, la représentante du Gouvernement suisse a insulté gravement les électeurs genevois, oubliant le vote d’octobre 2009.

Le Mouvement Citoyens Genevois prend acte avec consternation des propos tenus officiellement par la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey. La représentante du Gouvernement suisse a dénoncé « les xénophobes anti-frontaliers » lors de la réunion d’un Groupement transfrontalier qui s’est tenu à Annemasse le samedi 10 avril.

S’exprimant ainsi, elle insultait directement le MCG, qui est devenu le 2e parti du canton de Genève, devant les socialistes (son propre parti), en obtenant 17 députés sur 100 au Grand Conseil en octobre 2009. C’est un signal fort dont le Conseil fédéral doit tenir compte.

Nous sommes un mouvement républicain démocratiquement reconnu, qui a soulevé un problème essentiel pour Genève : la concurrence déloyale des travailleurs et entreprises venus de France.

Si Saint-Paul avait suivi son chemin de Damas, la socialiste Micheline Calmy-Rey nous impose une autre forme de pénitence sur l’autel de la mondialisation capitaliste : le chemin d’Annemasse !

Craignant sans doute la poussée du MCG, la conseillère fédérale n’a rien trouvé de mieux que l’insulte et l’amalgame, procédés indignes de personnalités politiques qui doivent respecter la démocratie.

Rappelons que le MCG ne peut être xénophobe puisqu’il n’exprime aucune haine envers personne et est accueillant envers chacun. Nous réclamons juste la priorité pour les résidents genevois, toutes nationalités confondues, procédé que pratique abondamment l’Etat français que pour leurs nationaux.

Plus fondamentalement, les frontaliers en soi ne nous dérangent pas, c’est l’excès d’euro-frontaliers venus de très loin qui pose un problème réel. Genève ne peut qu’être détruite par une ouverture totale et anarchique des frontières ainsi que par une mondialisation suicidaire que défendent à la fois la gauche mondialisée et la droite ultralibérale. Voilà le débat que le Conseil fédéral, qui se réfugie dans l’insulte, est incapable de tenir.

Au moment où les socialistes veulent autant fusionner la Suisse dans l’Europe et détruire les cantons, comme ils l’indiquent dans leur sinistre programme qui n’a plus rien de social mais est devenu une annexe du mondialisme capitaliste, on ne peut qu’être inquiété par cette déclaration d’Annemasse.

Au moment où le Conseil fédéral se pavane à Annemasse et insulte les électeurs, les résidents genevois souffrent. Par l’ouverture inconsidérée des frontières, l’insécurité prend des proportions incroyables à Genève. Le nombre de travailleurs frontaliers venus de plus en plus loin explose ; en parallèle, les chômeurs augmentent très fortement chez les résidents genevois. Tout se tient.

En 2010, le MCG se retrouve bien seul à défendre les intérêts des résidents genevois. Pendant ce temps le Conseil Fédéral cumule bourde après bourde, l’affaire Kadhafi, l’abandon du secret bancaire, le port du voile de Calmy-Rey, incapacité de gérer et développer une armée high-tech et efficace, etc.… 

On s’inquiétera du double langage et du cynisme de Micheline Calmy-Rey qui a eu le culot de demander à Eric Stauffer d’agir contre la pression frontalière lors d’un débat télévision (Infrarouge http://fr.youtube.com/watch?v=rdmXxt7NgjM) *il y a quelques années, alors qu’elle-même détruit tout esprit de résistance face à la mondialisation. C’est juste destiné à tromper le bon peuple.

Malgré les provocations, les traitrises et les insultes qui n’ont jamais freiné le MCG et l’ont au contraire renforcé, nous continuerons sans relâche notre combat pour les résidents genevois.

Envers et contre tout, Genevois et fier de l’être !

*A voir : http://promcg.blog.tdg.ch/archive/2008/09/06/video-calmy-rey-stauffer-l-affrontement.html
Lors de l'émission Infrarouge (8/11/06) de la TSR Micheline Calmy Rey à déjanté face à Eric Stauffer.

Elle a déclaré à la remarque du député Eric Stauffer sur le fait que Berne a oublié les Genevois, "Vous qui êtes actif sur le canton, vous n'avez qu'à vous débrouiller, bougez-vous".....

Pour voir le passage sur YOUTUBE : http://fr.youtube.com/watch?v=rdmXxt7NgjM

(durée totale 2,08 min)

Eric Stauffer

Président du MCR

Roger Golay

Député et Vice-président du Mouvement Citoyens Genevois

06:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (29) |  Facebook | | | |

Commentaires

bonjour, mr stauffer

je reviens vers vous pour vous faire part de ma comprehension envers les emplois aux nationaux suisses.

neanmoins, il faut se rendre à l'évidence que la main d'oeuvre europeenne est souvent beaucoup plus qualifiee que les autochtones suisses et en outre, ils contribuent à la prospérité du pays;

Qu'en pensez vous et comment vous faire mieux entendre, vous qui etes un petit parti, tout noveau??

Écrit par : vuetaz | 12/04/2010

Bravo le MCG pour votre intervention après le passage prosocialiste de MCR en terre française.

Écrit par : lappal | 12/04/2010

La performance des entreprises françaises est entravée par des charges sociales insupportables pour les PME, une moindre productivité, la semaine des 35h, de nombreuses grèves, une administration tatillonne, des lois sur le travail qui n'incitent pas les entreprises à embaucher, des salaires français pas très élevés, un système fiscal est défavorables aux entreprises. A compétence égale, les français comme les allemands à Zurich viendront travailler sur Suisse et ce d'autant plus que les accords de Schengen facilitent leur venue. Tant qu'il n'y aura pas d'assouplissement au niveau national en France, les régions limitrophes resteront des lieux de vie et d'activités liées à celles de Genève.

Écrit par : sirène | 12/04/2010

Calmy et Lelouche insultent et méprisent les sans emplois, qu'ils soient suisses ou français!

Il y a en France i millions de chômeurs en fin de droit supplémentaires, allez leurs expliquer qu'ils doivent laisser la place aux chômeurs suisses, et à combien, 800 euros?

Il faut rétablir des quotas de frontaliers, et privilégier l'emploi des personnes qui résident en Suisse!

Je regardais il y a quelques jours sur Arte-internet un reportage sur le Japon, gros producteur de riz, qui est obligé d'acheter du riz américain, et de l'entreposer à grand fais dans des chambres froides.

Cerise sur le gâteau, les paysans nippons sont obligés de diminuer leurs productions de riz, diminuant du même coup leurs revenus!

VIVE LA MONDIALISATION DONC!

Écrit par : dominiquedegoumois | 12/04/2010

Mais c’est la présence d’un parti aussi bassement démago et capable de tout pour exploiter électoralement les inévitables frustrations des genevois les plus mal pris qui est une insulte à notre canton.

Quant on se contente de bêtement pointer des boucs émissaires pour expliquer les problème de chômage qui touchent nos citoyens, on s’abstient de donner des leçons.

Écrit par : Vincent | 12/04/2010

Calmy Rey c'est qui ?? Une personne incompétente, à la retraite ? Non, une girouette très sensible au vent ...

Écrit par : ChrisPike | 12/04/2010

Cher Mr Stauffer, il est évident que vous avez raison, et c'est un véritable scandale ce que fait Calmey Rey, cette mondialiste qui essaye de se faire passer pour une défenseuse des droits de l'homme. Cette femme jubile dans ses meeting élitistes, elle adore le luxe et croyez moi, elle préfère se plier au courant mondialiste que de risquer de perdre ses précieux privilèges. Elle est aveuglée par sa propre hypocrisie.

Il vaudrait mieux que les Suisses se rendent compte au plus vite ce que est véritablement la mondialisation. La mondialisation c'est le démantèlement de pays libres, indépendants et démocratiques (comme la Suisse), et donner le pouvoir décisionnel et politique à des corporations multinationales, qui elles ne sont pas des démocracies, elles sont motivées par le profit à tout prix, et le plus ils piétineront sur les populations qu'ils dominent, le plus de fric et de pouvoir ils se feront. C'est la plutocracie, une petite elite mega riche qui détiens plus de 95% des richesses, alors le reste de la popualtion vit dans des bidon villes. L'EU dirigée par une commission européene totalement acquise aux lobbys financiers montre bien le résultat, pouvoir d'achat en chute libre, chomage, misère, criminalité etc...

C'est ca le nouvel ordre mondial, alors il ne faut pas s'étonner qu'on utitise la tactique de la peur du terrorisme pour nous enlever nos droits et libertés, qu'on devienne une société big brother avec cameras partouts et bientôt les puces élétroniques sous la peau, c'est pas une coincidence, les elites savent que tôt ou tard les gens vont vouloir ce révolter, alors il faut construire un état police orwellien pour ce maintenir au pouvoir.

A tous les bobos qui se croyent intélligents et qui pensent que tout cela n'est que ''théories de complot'', vous étes les même débiles profonds qui ont laissé les gouvernements tyranniques de l'histoire mépriser, torturer et massacrer des millions de personnes. Malheureusement ces personnes incapables de dicernement, avec des idées imposées par les médias manipulateurs au service des élites, ne se rendront compte de la réalité que quand ils seront au fond d'un fossé avec un shotgun qui pointe vers leur tête, hélas peur eux, il sera déjà trop tard...

Que dieu nous aide.

Écrit par : Sebastien | 12/04/2010

Ok Sébastien ! Tout ça c'est bien beau et tant mieux pour toi si ça t'as fait du bien de cracher ton venin mais, ceci dit, tu proposes quoi exactement pour contrer la mondialisation ?

Écrit par : Vincent | 12/04/2010

Facile:

Préserver la démocracie directe, pas de contraintes sur la libertée d'expression (pas de censure sur internet par example), éviter toute centralisation du pouvoir, interdire les lobbys, pouvoir se débarasser, voire punir des gouvernements qui ne servent plus les intéréts de la population qu'ils sont censé représenter, imposer des taxes sur les produits provenants de pays qui utilisent une main d'oeuvre exploitée, et sourtout je pense, une démocratisation des médias, que ce soit la voix des gens, et pas celles des corporations, qui soient entendues dans les médias, stopper les omg (voir documentaire ''Le Monde Selon Monsanto''pour comprendre), punir ceux qui sont responsables de la torture (ce que ne fait pas Obama) et des mensonges pour pouvoir déclarer des guerres qui font des millions de morts (..prix nobel de paix pour Obama, et ''War is Peace'' "Freedom is Slavery," "Ignorance is Strength."), dire stop aux RFID et à cette dérive de la surveillance, ne pas écouter des personnes moralement corrompues tel que Calmey Rey, ne pas rester passif devant tout cela, parler à votre famille, à vos amis, le bouche à bouche est la forme la plus éfficace...

Ce te suffit, ou cela te semble trop radical?

Écrit par : Sebastien | 12/04/2010

Ce te suffit, ou cela te semble trop radical?

"Ce" me semble surtout bien idéaliste pour ne pas dire angélique et si ce n'est pas interdit de rêver, cela te prendrait quand même un minimum de réalisme. Mais bon tu es sans doute pas bien vieux et si on n'est pas utopiste quant on est jeune, autant devenir un vieux con désabusé tout de suite....
Allez bonne journée !

Écrit par : Vincent | 13/04/2010

Mr Stauffer, pourriez vous étayer votre raisonnement sur les raisons de votre colère vis à vis de la création d'un bassin d'emploi gigantesque dans la région ? En quoi la création d'une zone franche et tout ce que ça implique au niveau fiscal (si vous connaissez les règles, ce dont je doute) ne pourrait pas être bénéfique aux chomeurs (qu'ils soient Suises ou Français).
Genève est une ville internationale, accueillant des entreprises multinationales, des salariés de toute l'Europe, des capitaux du monde entier, ne vous en déplaise. A votre place, et à l'heure ou le secret bancaire prend du plomb dans l'aile, vous seriez bien inspiré de miser sur ces entreprises venues des 4 coins de l'Europe (merci le dumping fiscal) pour permettre aux chomeurs Genevois de retrouver un emploi. Pensez vous sérieusement que ces multinationales viendraient s'installer dans la région si soudainement le canton leur envoyait le message qui est le votre ?

Écrit par : teophil | 13/04/2010

Ce qui est étonnant, c'est que le discours du MCG, qui n'en est plus à une circonvolution près, rejoint aujourd'hui celui des altermondialistes en s'en prenant à la mondialisation capitaliste... Mais sans voir, comme les altermondialistes d'ailleurs, que la solution est à l'exact opposé de ce qu'il prône.
S'en prendre à la mondialisation, redresser les frontières ne solutionnera rien. Au contraire, dans le cas de Genève, dont l'économie toute entière est axée sur le monde et les exportations, cela ne peut être que synonyme de catastrophe. Parce que si vous mettez des barrières aux importations, des biens ou des personnes, ceux d'en face en font autant. Et sans même parler des risques de guerre que cela finit souvent par entraîner, il est évident que l'économie Genevoise, sans matières premières et sans débouchés intérieurs, peut fermer boutique si on freine ses exportations.
La solution est évidente: se battre, démocratiquement, partout dans le monde, pour mettre en place une gouvernance démocratique mondiale, qui seule sera de taille à faire face et encadrer les lobbys sans frontière. Le système des trois pouvoirs, plus un 4ème, l'argent, et un 5ème, les médias, était efficace dans le cadre national qui prévalait aux siècles passés.
Aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, mais c'est ce qui nous assure une prospérité indéniable, bien supérieure à celle de nos parents, l'économie et les habitudes de vie sont mondialisées. Il faut simplement adapter les structures administratives et politiques à cette réalité, plutôt que la nier.
Le seul problème d'un tel programme pour une personnalité telle que celle de l'auteur de ce blog, c'est qu'il est à long terme. Il n'est porteur d'aucune perspective politique à court terme... pas d'élection, pas d'exécutif, pas de gloriole ni de rodomontades, juste de la sueur et des larmes.
Bref il faut payer de sa personne plutôt que de mordre dans un fromage, en espérant juste prendre la place des précédents...

Écrit par : Philippe Souaille | 13/04/2010

@ M. Souaille,

"Le seul problème d'un tel programme pour une personnalité telle que celle de l'auteur de ce blog, c'est qu'il est à long terme." J'imagine M. Souaille que vous vouliez écrire " qu'il l'est à long terme" en référence au seul problème..

Vous avez vu tout juste M. Souaille et il n'existe aucun programme, aucune perspective, aucune suggestion-solution ni à court, ni à moyen et encore moins à long terme, mais juste la volonté de se trouver à la place occupée par d'autres pour essayer de briller pour un temps.. !

C'est effectivement très très court en politique comme "vision" et surtout comme motivation...

Écrit par : André | 13/04/2010

Ce n'est pas parce que des idées délétères comme celles du MCG progressent dans l'opinion publique et dans les urnes, qu'il faudrait cesser de les stigmatiser.

Quant à la pirouette visant à dire : "nous ne sommes pas contre les étrangers, mais pour les Suisses", elle ne rencontre pas que des dupes !

Écrit par : Santo | 13/04/2010

Mais grand Dieu, qu'avons-nous fait à l'Europe et au monde pour avoir mérité le MCG qui ne voit, hélas, pas plus loin que le bout de ses frontières genevoises.

Il faut fermer, nettoyer, renvoyer tout ce qui n'est pas labellisé CH. M. Stauffer fait partie de ces gens qui se croient intelligents mais qui ne le sont pas assez pour se rendre compte qu'ils ne le sont pas autant qu'ils croient (la formule n'est pas de moi, mais je trouve qu'elle s'applique bien en l'occurrence)

Continuons à jouer les hérissons et on trouvera bien quelques renards pour venir nous "bouffer"...

Pour l'instant, M. Stauffer et ses amis politiques sont sur un nuage et regarde avec condescendance, arrogance et l'ignorance qui sied à tout avide de pouvoir, tout ce qui n'est pas estampillé "genevois".
"Si haut que l'on soit place, on n'est jamais assis que sur son cul." (Montaigne)

"L'ennui en ce monde, c'est que les imbéciles sont sûrs d'eux et les gens sensés pleins de doutes."
(Bertrand Russel)

Écrit par : Michel Sommer | 13/04/2010

Le MCG est à l'hygiène ce que le balai de chiotte est à la brosse à dents.

Écrit par : Rollmops | 13/04/2010

Ah bon, le MCG est le 2e parti du canton? Stauffer a oublié les verts, mais bon, on sait bien qu'il manipule les chiffres comme personne. Encore un effort et il saura compter jusqu'à 3!

Écrit par : le géant vert | 13/04/2010

Calmy Rey c est le moment de songer à la retraite¨,vous etes une grosse tache posee sur la politique SUISSE
Comment reagiraient les francais si les postes etaient occupes à 80% par des allemands ou des belges ?
L hypocrisie "mamy francaise "a encore frappé !.

Écrit par : Alexandre | 13/04/2010

Stauffer me fait penser à mon poisson rouge : il n'a de cesse de tourner inlassablement en rond et a à peu près le même quotient intellectuel !

Il manipule les chiffres... et il ne sait pas compter certes..enfin, si..jusqu'à 1 : lui !...et c'est bien suffisant à son humble avis. Qu'il continue de s'asseoir sur son majestueux c**, la chute dans le caniveau ne devrait pas tarder..

Écrit par : géant rouge | 13/04/2010

@Alexandre
Depuis quand 80% des postes sont occupés par des frontaliers à Genève ? A force de balancer des chiffres à l'emporte pièce tout vous décribilise. On se croirait revenu à l'époque de la chasse aux sorcières...
En quoi être résident Genevois doit il donner automatiquement le droit au travail oppasable? A écouter les fans du MCG, vous voudriez avoir les bienfaits du capitalisme (l'argent des multinationales) couplés à l'idéologie communiste (le droit au travail à tout bon patriote). C'est un nouveau concept à faire breveter tout de suite !

Écrit par : legrand | 13/04/2010

@ géant rouge,
À coup sûr il utilise la même méthode de calcul qu'Oscar Freysinger. Méthode sans retenue.

Écrit par : Rollmops | 13/04/2010

C'est vrai que Mme Calmy-Rey est une vraie calamité pour nous autres résidents genevois. Beaucoup d'entre nous étaient par ailleurs contents de la voir partir à Berne. Mais combien sommes-nous à savoir ce qu'elle a fait pour payer son voyage et à quel prix pour la population ? Comment cette politicienne a-t-elle pu obtenir de la sorte autant de voix de la droite libérale pour aller trainer son incapacité dans les couloir du Palais Fédéral ? Lisez "hold-up démocratique" à deux milliards & demi : l'affaire BCGE, éthique & politique (éditions du Tricorne). Vous aurez un début de réponse et comprendrez très vite comment cette opportuniste a réussi à rassembler à elle la malhonnêteté des uns et la naïveté des autres pour assouvir sa soif du pouvoir. On aurait jamais dû lui confier ce département trop exposé en regard de ses capacités....

Écrit par : lappal | 13/04/2010

......Pour l'affaire de la BCGe, l'interdiction du référendum et la violation de la Constitution genevoise sont deux points que la socialiste MCR a défendu avec la droite pour rassembler les voix nécessaires à son accession au Conseil Fédéral. Elle n'est certes pas seule à avoir trompé les genevois, mais c'est elle qui aujourd'hui commet erreurs sur erreurs sans que personne ne la vire !

Écrit par : lappal | 13/04/2010

Les chiens aboient, la caravanne passe!

Écrit par : eyeongeneva | 13/04/2010

@eyeongeneva
Vous venez d'apporter un commentaire dans le blog de Mauro Poggia...tout aussi édifiant que celui que vous venez de poser dans celui d'Eric Stauffer. Sachez que les chiens n'aboient plus depuis que MCR fait ses conneries mais sa caravane de supporters continue par contre de passer devant elle les yeux fermés. Je n'ai pas bien compris, vous êtes le chien ou le supporter noyé dans la caravane ? Merci de ne pas me répondre.

Écrit par : lappal | 13/04/2010

Quand deux pays voisins ont des niveaux de salaire et de vie trop différents, tout frontalier devient inexorablement une source de déséquilibre pour les résidents des deux régions, plutôt qu'un partenaire!
.
Dans le cas regrettable du déséquilibre engendré à Genève, les seuls responsables de cette situation sont les autorités politiques qui ont pris la population résidente en otage, à la satisfaction de quelques uns et forcément au détriment de quelques autres! Le problème sous-jacent réside dans le fait que ces derniers deviennent de plus en plus nombreux.
.
La population tire en effet plus de désavantages de cette situation que d'avantages. La fiscalité, l'aide sociale, le taux de suicide ou de tentatives de suicide chez les jeunes, ainsi que le taux de chômage et la pollution sont des indicateurs d'une société qui évolue ou régresse. Dans le cas de Genève, c'est manifestement une régression, pas une évolution!

Écrit par : Clean | 13/04/2010

je commence à en avoir plus qu'assez de cette histoire de frontaliers qui viennent travailler en Suisse, ce débat est une honte.

Parlons des Suisses qui s'installent en France aussi afin d'avoir une vie meilleure. Ma collègue est française d'Annecy. Le destin a voulu qu'elle s'installe en Suisse car sa compagnie de pétrole s'est basée à Luzerne, puis à Neuchâtel. Depuis, elle a trouvé un autre poste dans la compagnie où je travaille.

Elle m'a dit que la vie est devenue très chère dans sa région à cause des Suisses, alors arrêtons de jouer les victimes. Y'en a marre de ce sujet qui ne mène à rien d'autres que d'octroyer des voix à un groupe politique

Écrit par : Fatima_la Franchise | 13/04/2010

@Tina,
Enfin un msg réaliste, merci ! Certains qui parlent de Dumping salarial, semblent oublier (ou ne pas savoir), que la la cause premiere de la venue de méchants étrangers sur leur sols ou à leur frontière, est due au dumping fiscal qui incite les entreprises européennes à venir installer leur sièges sociaux dans le canton... Encore heureux que ces entreprises proposent à leurs salariés d'avoir le choix de se reclasser en Suisse. Si tel n'était pas le cas, il y a fort à parier qu'elles bougeraient ailleurs...

Écrit par : Antoine | 14/04/2010

Le MCG est désormais plus qu'un parti, un mouvement, qui doit s'enrichir de nouveaux membres citoyens suisses et peser de tout son poids pour faire fléchir les partis de gauche et leurs représentants au Conseil Fédéral corrompus par les régions limitrophes françaises et l'UE.
La gauche souhaite voir la Suisse devenir ce foutoir qui est la situation sociopolitique et économique de la France. Il est vrai que le symbole de la république a besoin d'un tas de beaucoup de choses peu ragoutantes pour chanter. Qu'il chante à son aise, mais chez lui.
Le patronat se rendra vite compte de son erreur les travailleurs frontaliers sont loin du label de qualité professionnel dont on s'est habitué jusqu'ici. Le pays des bacheliers de pacotille des CAP en six mois! ne peut donner l'exemple d'une formation professionnelle sérieuse. Le seul avantage pour les patrons c'est le salaire qu'ils paient à leurs employés, d'où mauvaise qualité du travail et des services. A quand les grèves à répétitions et les revendications loufoques. Bien que les administrations françaises demandent à leur chômeurs de montrer pattes blanches en singeant la phonétique et les chiffres à la "suisse" pour tromper les patrons, ces derniers commencent à prendre conscience de leurs erreurs la règle du caméléon sera vite démasquée, le naturel revenant au galop. La triste Calmy Rey devrait songer à rendre son tablier et retourner à sa popote. Le Conseil Fédéral qui débouchera des élections prochaines, saura prendre la mesure des besoins pour la sécurité du pays et préserver sa qualité de vie.

Écrit par : le pygmalion | 24/06/2010

Les commentaires sont fermés.