21/02/2010

Consommer de l’énergie renouvelable est un devoir pour l’Etat !

Logo_MCG.gif

Projet de loi du MCG

Que chaque ampoule, chaque ordinateur, à l’Etat de Genève, fonctionnent avec de l’électricité, provenant d’une source renouvelable : tel est le projet de loi que vient de déposer le groupe MCG au Grand Conseil.

 

Nous demandons que « les bâtiments des collectivités et établissements de droit public ne puissent utiliser que des approvisionnements issus de l’énergie renouvelable non fossile pour leur consommation d’électricité ».

 

panneaux_solaires.jpgPour le Mouvement Citoyens Genevois, la défense de l’environnement doit passer par des actes concrets. C’est pourquoi nous demandons cet engagement fort à l’Etat de Genève, afin que l’électricité consommée ne provienne que de sources renouvelables.

 

Dixence2.jpgCe projet de loi prévoit également un encouragement plus général en faveur de cette électricité issue d’un approvisionnement en énergie propre : « Le canton et les communes encouragent une consommation électrique, rationnelle et respectueuse de l’environnement basée sur des approvisionnements issus de l’énergie renouvelable et non fossile. »

 

L’énergie renouvelable est un don du ciel, elle est le bien le plus précieux que la nature nous a donné, il nous appartient de tout entreprendre pour remplacer l’énergie fossile afin de préserver la qualité de vie des générations futures. Une grande impulsion pour l’énergie solaire en particulier est attendu. De nombreux particuliers font un effort, le canton doit devenir leader sur ce thème.

 

premiere_reunion_du_comite_local_de_suivi_eolien.jpgEn utilisant une source d’électricité renouvelable comme le propose les Services Industriels de Genève (SIG Vitale Vert), on peut ainsi choisir de n’utiliser que des énergies propre. Il s’agit de l’hydraulique (barrages) mais aussi des éoliennes, du solaire ou de la biomasse et bientôt de la géothermie.

 

Avec le projet de loi d’avant garde du MCG, les bâtiments des collectivités et établissements de droit public ne pourront utiliser que de l’électricité provenant d’une source renouvelable et non fossile.

 

Le MCG estime que les paroles sont aujourd’hui insuffisantes il faut passer aux actes !

 

Extrait du Projet de loi :

Energie verte : un devoir pour l’Etat !

Eliminons la consommation d’énergie d’origine fossile !

 

Loi sur l’énergie
(LEn) L 2 30

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève
décrète ce qui suit :

Article 1

Chapitre III Mesures d’économies

Energies renouvelables

 

Art. 19 Encouragement aux économies et à la consommation d’énergie renouvelable  (nouveau)

1 Le canton et les communes encouragent une consommation électrique, rationnelle et respectueuse de l’environnement basée sur des approvisionnements issus de l’énergie renouvelable et non fossile. Ils favorisent la diversification énergétique, la recherche, l’essai et l’application des énergies renouvelables.

2 Les bâtiments des collectivités et établissements de droit public ne peuvent utiliser que des approvisionnements issus de l’énergie renouvelable non fossile pour leur consommation d’électricité.

Article 2

La présente loi entre en vigueur dès sa promulgation dans la feuille d’Avis Officielle.

 

Le Projet de loi en entier

 

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois                           

 

Florian Gander

Député et membre de la Commission de l’Energie


Site Internet : www.mcge.ch

MCG - Mouvement Citoyens Genevois

Case Postale 340

1211 Genève 17

13:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | | | |

19/02/2010

Eric Stauffer se représente à la présidence du MCG

 

 

 

Logo_MCG.gif

COMMUNIQUE DE PRESSE

DU MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

 

Une équipe qui gagne !

Eric Stauffer se représente à la présidence du MCG

Jeudi 18 février, le Bureau directeur du MCG a demandé, sans opposition, à Eric Stauffer de prolonger d’un an son mandat de Président du Mouvement Citoyens Genevois.

 

2131077722.jpgEn deux ans, l’action d’Eric Stauffer à la présidence du mouvement a donné un élan déterminant. Sous sa présidence, le nombre de membres a plus que triplé ; le premier magistrat communal du MCG a été propulsé dans la deuxième commune du canton, Vernier ; quatre MCG ont été élus à la Constituante ; la députation du Grand Conseil est passée de 9 à 17 sièges en octobre 2009 plaçant le MCG 2ème parti du canton ex aequo avec les Verts.

C’est la plus forte progression politique enregistrée depuis l’après-guerre à Genève. Aucun président de parti ne peut se targuer d’un tel bilan.

 

Eric Stauffer, 45 ans, cofondateur du MCG, est devenu une figure emblématique de la politique genevoise et s’est imposé comme une personnalité charismatique, définitivement hors du sérail traditionnel des « politicards » genevois.

Il incarne à la fois la rigueur dans la gestion financière du parti et le développement du MCG puisque deux Mouvements Citoyens se sont créés à la fois sur Vaud et sur Neuchâtel. Le Mouvement des Citoyens est promis à un avenir fédéral !

 

Les municipales 2011 une échéance capitale pour le MCG

 

Sous l’impulsion du Président 16 sections communales ont été créées, réalisant un travail de fond indispensable à la progression du mouvement. Le MCG est devenu ces 2 dernières années une véritable machine de guerre électorale, avec comme priorité absolue : « Remettre le CITOYEN au centre du débat » !

En date du 11 octobre dernier le MCG est arrivé 1er parti du canton dans 22 communes sur 45, dans certaines d’entres elles le MCG à lui tout seul devance l’Entente et l’UDC réunies. L’objectif du Président est d’entrer dans l’exécutif de 7 communes dont la ville de Genève.

 

Eric Stauffer s’est donc imposé, aux yeux du Bureau directeur, comme la personne incontournable pour présider le MCG durant cette année capitale de préparation des élections municipales de 2011.

 

Eric Stauffer préparera également sa succession (avril 2011) dans les meilleures conditions, toujours pour rester dans cette dynamique gagnante.

 

Roger Golay

Vice-président MCG

 

Mauro Poggia

Membre du Bureau directeur du MCG

 

Site Internet : www.mcge.ch

MCG - Mouvement Citoyens Genevois

Case Postale 340

1211 Genève 17

10:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

17/02/2010

Le MCG réagit aux propos de Monsieur Kouchner : La France au pilori !

Logo_MCG.gifMCR-Logo.jpg

Communiqué de Presse


COUCHE NERFS EN CHARMEUR DE CROTAL

Le ministre français des affaires étrangères semble décidément bien étranger aux affaires du monde.

Par sa déclaration à la TSR M. Kouchner a montré d’une part son manque de maîtrise diplomatique et, d’autre part, son incurie juridique en oubliant que la Suisse est membre de Schengen, avec ce que cela implique de solidarité. M. Kouchner a repris le plus vilain des travers français, celui de l’égoïsme.

Mais il est vrai qu’en laissant le dictateur libyen ouvrir son camping dans les jardins de l’Elysée le résident de la République a montré le niveau de la soumission française aux intérêts pétroliers et non à l’éthique politique.

La France, qui pourtant brandit à chaque occasion le principe de précaution, est tétanisée face au commanditaire d’attentats qui ont pourtant causés la mort de plusieurs centaines de français et d’européens. Les familles des victimes de Tripoli apprécieront le grand écart de M. Kouchner.

Oser dire que la France serait prise en otage alors que ce sont deux Suisse qui sont retenus contre leur gré par le chef de la révolution libyenne montre que si M. Kouchner a oublié son serment d’Hippocrate c’est pour lui préférer celui d’hypocrite. La diplomatie française a malheureusement un bien mauvais médecin du monde pour s’occuper d’elle et l’Union européenne un clown comme porte parole pour s’exprimer en son nom.

Il est vrai aussi que, sur le plan intérieur, le gouvernement suisse demeure aux abonnés absents. Une telle déclaration imposait la convocation immédiate des deux ambassadeurs, celui de la France et celui de l’Union européenne et la publication d’une note de protestation pour dénoncer cet inadmissible violation des règles de solidarité qu’impose Schengen à ses signataires.

Les Citoyens suisses, sont depuis plus d’un an les otages de leurs propres gouvernants, dont la politique actuelle entraîne un délabrement très inquiétant du respect de la Suisse par ses partenaires, notre pays n’ayant plus d’amis.

Nous appelons les forces populaires à se mobiliser, lors des prochaines élections fédérales, pour défaire ces partis, alliés contre nature. Il appartient au Peuple de reprendre son destin en mains puisque ceux qui le gouvernent le conduisent à la catastrophe.


Eric Stauffer                                     Patrick-Etienne Dimier

Député au Grand Conseil                                                                   Constituant MCG

de la République et canton de Genève

Membre du Bureau du Grand Conseil

Président du Mouvement Citoyens Genevois

14:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : kouchner |  Facebook | | | |