28/01/2010

un élu libéral juge un élu MCG !

 

Logo_MCG.gif

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Tribunal administratif confirme l’exclusion d’Eric Stauffer

 

Une négation des droits politiques :

un élu libéral juge un élu MCG !

La Justice se moque des Citoyens !

Le Tribunal administratif vient de confirmer l’arrêté du Conseil d’Etat qui a révoqué du conseil d’administration des SIG le député MCG Eric Stauffer. Le MCG conteste cette grave atteinte à nos droits démocratique et cette menace grave contre la bonne gestion des établissements publics.

 

Le MCG étudie la possibilité d’un recours auprès du Tribunal fédéral.

 

Nous sommes surpris des motifs pour lesquels Eric Stauffer a été exclu des SIG et qui sont exprimés dans l’arrêt du TA, manifestement préparé par M. Hottelier, Constituant élu sur la liste libérale, en qualité de juge suppléant et cosigné par le Tribunal administratif.

 

Le Tribunal administratif a considéré que les représentants des partis politiques au sein des établissements autonomes (SIG, TPG, etc.) ne visent pas à représenter le peuple (sic) !

Pour arriver à cette conclusion, le Tribunal administratif en est venu à interpréter la votation du 1er juin 2008 par laquelle le peuple avait massivement rejeté la professionnalisation des conseils d’administration de ces régies publiques, en considérant que les électrices et électeurs du canton de Genève n’avaient pas voulu instaurer une surveillance au sein des conseils d’administration par lesdits élus, mais uniquement maintenir le statu quo.

 

Le MCG ne peut que s’étonner d’un tel raisonnement qui constitue une négation des droits politiques. Puisqu’il est évident que si le peuple a voulu maintenir des représentants dans lesdits conseils d’administration ce n’est pas pour faire de la figuration et toucher des jetons de présence mais pour exercer une surveillance effective comme l’a fait Eric Stauffer en dénonçant notamment un salaire de plus de 400'000 francs pour une activité d’à peine 40%.

 

Il est incompréhensible que le Tribunal administratif prétende que le député MCG Eric Stauffer représente une toute petite minorité alors qu’il défend la grande masse des consommateurs d’électricité. On s’étonnera également que le TA invoque l’article 45 pour conserver des documents secrets qui ont permis aux Services industriels de décaisser plus de 100 millions de francs sur le dos des Genevois.

 

Enfin, lorsque le Tribunal administratif affirme que le MCG « défend les intérêts entendus de quelques uns, qui sont contestés et combattus par d’autres » (arrêt du TA, page 28) », il semble que le 11 octobre 2009 ce parti est devenu le deuxième plus grand parti du canton de Genève avec les Verts, alors que les juges du Tribunal administratif ont été nommés tacitement par leurs partis politiques sans passer par la sanction des urnes…

 

Pour lire l’arrêt du TA partie Ipartie IIpartie III

 

 

Pascal Spuhler                                  Carlos Medeiros

Vice-président du MCG                   président section MCG ville de Genève

Site Internet : www.mcge.ch

MCG - Mouvement Citoyens Genevois

Case Postale 340

1211 Genève 17

21:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |

Commentaires

TdG 22 Janvier 2010

Sœurs jumelles brésiliennes: l’expulsion menace

Malgré de nombreux soutiens, Paula, qui dit être incapable de vivre loin de sa sœur jumelle Flavia, a jusqu’à la fin du mois de mars pour quitter le pays.
C’est dans une chambre de l’Hôpital cantonal que Paula Souza Domingos explique son entretien du 4 janvier à l’Office cantonal de la population. Une rencontre organisée pour préparer son expulsion. Car son intégration, son attachement à sa sœur jumelle Flavia – qui vit également ici – ou la demande de régularisation de son employeur (un EMS) n’auront rien changé (lire nos éditions du 18 décembre). Les autorités lui laissent jusqu’au 31 mars pour quitter le pays.

Si l’interview se déroule dans cet environnement hospitalier, ce n’est pas parce qu’elle est elle-même infirmière de formation. C’est que Pierre Amann, son grand-père adoptif, celui qui se bat pour qu’elle puisse rester, est gravement atteint dans sa santé. Et qu’il a voulu malgré tout être là pour témoigner une nouvelle fois.

Désormais incapable de parler, l’homme doté d’une belle énergie que nous avions rencontré en décembre communique désormais par l’intermédiaire d’un bloc-notes. «Moi, je meurs avec du soutien, écrit-il. Mais Paula, que va-t-elle devenir, après?» Ainsi qu’il nous l’avait raconté, il connaît Paula depuis une dizaine d’années. C’est elle qui l’avait soigné lors d’une longue et douloureuse convalescence.

Révolté, Pierre Amann a remué ciel et terre pour sa protégée. Il a écrit aux administrations à Berne et à Genève, a envoyé un courrier à Eveline Widmer-Schlumpf. Sur son blog (http://blondesen. blog. tdg. ch ), il a lancé une pétition. «Nous avons récolté 400 signatures et cela continue», précise Pascale Borgeat, un soutien venu du monde des blogs.

En dépit de l’émotion suscitée par son cas, la position des autorités fédérales n’a pas bougé d’un iota. «J’ai rencontré le 4 janvier un homme très aimable à l’Office cantonal de la population, explique Paula, mais je sentais bien qu’il ne pouvait rien faire. Il avait des ordres de Berne. » Tout ce qu’elle a pu obtenir est un report de son départ du 16 février au 31 mars.

Etrange conférence de presse dans un lieu bien singulier. Et durant ce temps, Paula continue à prodiguer des soins à son «grand-père», la main sûre, très professionnelle. Elle ne craquera que hors de la chambre, quelques larmes de désespoir. «Tu vois, tu ne peux pas partir, lui glisse Jacqueline Wang, une amie. Le chef a besoin de toi. »

Eric Budry

Merci de me permettre ce HS qui en vaut la peine!

Écrit par : Patoucha | 29/01/2010

Merci pour Pierre Amann, transféré depuis au CESCO, et Paula, toujours là! Etant sans travail depuis son expulsion?!
L'ODM à Berne, campe sur ses positions! Que faire pour que ce dernier reconsidère ce cas douloureux et injuste?

Pourquoi tant de rigidité, alors que des malfrats courent les rues?

Bien à vous Monsieur Stauffer

Patoucha

Écrit par : Patoucha | 31/01/2010

Eric Stauffer un homme politique qui fera parler de lui bien après sa mort! Si vous prenez le temps (c'est un peu long) de lire l'arrêt du TA vous verrez apparaitre un homme dont le courage en inspirera plus d'un!

Il y a des gens d'exception comme ce politicien qui un jour a décidé de défendre les citoyens contre les magouilles et autres bévues des partis bourgeois. Je suis plein d'admiration et de respect!

Écrit par : Jean | 01/05/2010

Les commentaires sont fermés.