30/11/2009

Le MCG réclame l’interdiction des défilés anti-OMC et autres G8 !

160856_69e78b63.jpg

Communiqué de presse

 

Ras-le-bol de la violence d’extrême-gauche !

Le MCG réclame l’interdiction des défilés anti-OMC et autres G8 !

Après la scandaleuse manifestation anti-OMC du 28 novembre, soutenue par la gauche et les Verts, le MCG dépose des textes parlementaires au Grand Conseil. Genève a été mise a été vandalisée avec de nombreuses voitures brûlées et saccagées, ainsi que des vitrines fracassées. C’est intolérable.

Le MCG vient de déposer un Projet de Loi et une Motion (voir annexes) réclamant « l’interdiction des défilés lors des manifestations contre l’OMC et autres G8».

Il faut rappeler que des groupes  de casseurs cagoulés organisent systématiquement des déprédations et des actes de violences. Le Conseil d’Etat continu néanmoins à autoriser leurs défilés, ce qui se révèle insupportable pour les résidents et commerçants genevois.

Nous demandons qu’à l’avenir ce type de manifestations soit organisé dans un lieu sécurisé, par exemple sur l’esplanade face à l’ONU. C’est là que de nombreux groupes manifestent et s’expriment, en respectant à la fois leur liberté d’expression et la non-violence de Genève. Pour l’image de notre Cité, ce type de manifestations est catastrophique. Le MCG se battra contre cette violence insupportable et totalitaire qui détruit notre démocratie.

Nous avons également déposé une Interpellation urgente écrite (IUE) demandant au Conseil d’Etat « qui a donné l’ordre de ne pas intervenir » face aux premières violences des casseurs. L’autorité politique, qui a autorisé la manifestation violente, doit ensuite s’expliquer sur la façon dont elle a géré ces groupes de casseurs et pourquoi l’ordre a été donné de ne pas agir.

Genève en a assez de la chienlit, comme dirait le général de Gaulle.

Il est temps d’affirmer certaines valeurs républicaines que le Conseil d’Etat, par sa faiblesse et son laxisme, met à mal.

Le MCG se battra contre la violence qui pourrit Genève.

 

Pour consulter les textes du MCG:

PL_Anti-manif_29nov09.pdf et Motion-Anti-Manif_OMC_29nov09.pdf et encore IUE-OMC.pdf

 

Eric Stauffer Henry Rappaz

Président du Mouvement Citoyens Genevois                Vice-président

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | | |

28/11/2009

Genève saccagée par des casseurs de l’extrême gauche !

1591797413.gif

Communiqué de Presse du Mouvement Citoyens Genevois

 

Genève saccagée par des casseurs de l’extrême gauche !

La Police a reçu instruction de ne pas intervenir !

IMG_0166.JPG

Les Verts, Solidarité et le Parti du Travail (PDT) portent une lourde responsabilité dans la mise à sac de Genève !

 

 

Ueli Leuenberger et Antonio Hodgers, conseiller nationaux des Verts, suivis de Pierre Vanek de SolidaritéS et Jean-Luc Ardite du Parti du Travail, ils étaient tous là pour saccager Genève !

 

Le MCG dénonce la manifestation anti-OMC de ce samedi 28 novembre, qui a été émaillée de nombreuses violences. Des voitures ont brûlé, des vitrines ont été saccagées pour créer un sentiment d’angoisse dans la population genevoise et frappant ainsi des citoyens qui n’avaient rien à voir avec ce défilé destructeur.

 

Ce genre d’actions est inacceptable dans une société civilisée et démocratique où chacun peut voter pour ses élus. Pareille dérive ne peut être tolérée. C’est la responsabilité des partis de gauche qui est engagée, les Verts, SolidaritéS et le Parti du Travail, puisqu’ils ont cautionné clairement ces actes de violence. Le Conseil d’Etat, en autorisant cette manifestation, qui était condamnée à dégénérer, a pris la responsabilité de ces actes de violence.

A l’heure où nous publions ce communiqué, nous apprenons que cinq voitures ont été incendiés, de nombreuses autres  ont vu leur pare-brise détruit. Il y aurait eu quinze interpellations de casseurs.IMG_0168.JPG

 

Des ordres ont été donnés à la police de ne pas intervenir face aux violences, ce qui a fait dégénérer la manifestation. C’est  à la rue de la Corraterie déjà que les premières violences ont débuté, c’est à cet endroit qu’elle aurait dû être dispersée. Ensuite, le pouvoir politique a laissé dégénérer la situation et empêché les interventions contre la violence qui a ensuite pu se donner libre cours.

 

Des ordres ont été donnés afin que les casseurs puissent sévir dans nos rues, ce qui est intolérable.

 

Il est temps que les dealers, les criminels et les extrémistes ultra-violents cessent de faire la loi à Genève, qui n’est plus une ville sûre.

 

Les Citoyennes et les Citoyens réclament un retour à nos valeurs démocratiques  et citoyennes.

 

 

Eric Stauffer

Président

 

 

17:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

26/11/2009

Quand socialistes et Conseil fédéral parlent la même langue que le MCG

Calmy_Rey-Stauffer.jpg

Il aura fallu 3 ans à Micheline Calmy Rey pour comprendre ce que le MCG défends! Le 8 novembre 2006 Micheline Calmy Rey perd le contrôle face aux caméras !

Sujet : Les Frontaliers!

Lors de l'émission Infrarouge (8/11/06) de la TSR Micheline Calmy Rey à déjanté face à Eric Stauffer.

Elle a déclaré à la remarque du député Eric Stauffer sur le fait que Berne a oublié les Genevois, "Vous qui êtes actif sur le canton, vous n'avez qu'à vous débrouiller, bougez-vous".....

Pour voir le passage sur YOUTUBE : http://fr.youtube.com/watch?v=rdmXxt7NgjM

(durée totale 2,08 min)

Pas joli, joli de trahir les Genevois qui vous ont envoyés à Berne!

____________________________________________________________________________________________________

le Pour voir la vidéo (2min)du 24 novembre 2009:

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&bcid...

____________________________________________

Quand socialistes et Conseil fédéral parlent la même langue que le MCG

FRONTIÈRES | Engager plus de travailleurs suisses, tel est le message de

Micheline Calmy-Rey.

79410680.jpg

© Keystone | Micheline Calmy-Rey.


XA | 26.11.2009 | 00:00

La déclaration de la conseillère fédérale genevoise, mardi soir à Infrarouge, n’est pas passée inaperçue. En période de crise, dit-elle, les entreprises «doivent engager des personnes bien intégrées sur le marché suisse du travail». Au Département de l’économie, on approuve: la future présidente de la Confédération Doris Leuthard est «sur la même longueur d’onde».

Une longueur d’onde qui rappelle furieusement les propos d’Eric Stauffer, le leader du Mouvement citoyens genevois (MCG). Le député genevois en rigole: «Je viens d’envoyer à Micheline Calmy-Rey un bulletin d’adhésion au MCG… Notre succès du 11 octobre a fait prendre conscience à la classe politique d’une situation que nous dénonçons depuis quatre ans!» Et sur laquelle est venu aujourd’hui se greffer l’UDC qui demande au parlement de résilier l’accord de libre circulation des personnes.

«C’est une simple question de bon sens», analyse Christian ­Levrat, qui partage la position de la ministre socialiste. Pour le président du PS, c’est surtout l’occasion rêvée d’apporter les corrections nécessaires à la libre circulation des personnes et durcir les modalités vers le patronat.

Les milieux économiques accueillent ces propos avec consternation. Pour le directeur des entrepreneurs romands, Blaise Matthey, désigner les employeurs comme «boucs émissaire est navrant.

________________________________________________________________________________________________________

 

tsrimg20061230_4686742_3.jpg

Pour voir l'émission compléte du 8 novembre 2006 (pour le passage incriminé ==) 53minutes) : http://infrarouge.tsr.ch/forum-198-suisse-milliard-trop-c...

 

07:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : calmy rey, stauffer, dfae calmy rey |  Facebook | | | |