22/11/2009

Le Zorro Blanc alias Monsieur Calculette!

D’après vous qui ment ? Répondre par le dépôt d’un message !

 

Sondage :

1=le Conseil d’Etat

2=le zéro blanc alias Pierre Weiss

3=les deux 1+2

4=je m’en fous il y a trop de frontaliers !

 

Réponse du Conseil d’Etat à l'interpellation urgente écrite de M. Eric Stauffer : République et canton de Genève : Frontaliers de plus en plus, résidents Genevois de moins en moins, Assez !

 

Source : http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/IUE00660A.pdf

 

La question du Député:

Le Conseil d’Etat étant l’autorité de contrôle des établissements ou fondation subventionnées, combien de travailleurs frontaliers (c’est-à-dire uniquement les étrangers résidant à l’étranger et travaillant à Genève) comptent-ils par entités et dans le secteur tertiaire, en détaillant le nombre de cadres et d’employés aux ressources humaines ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

Les chiffres ne sont pas connus de l'administration cantonale.

 

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

 

Source : http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/IUE00661A.pdf

La question du Député:

Le Conseil d’Etat étant l’autorité de contrôle, combien de travailleurs frontaliers (c’est-à-dire uniquement les étrangers résidant à l’étranger et travaillant à Genève) sont employés pour chacune des communes genevoises dans leurs administrations, en détaillant le nombre de cadres et d’employés aux ressources humaines ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

Les chiffres ne sont pas connus de l'administration cantonale.

 

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

 

Source : http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/IUE00662A.pdf

La question du Député:

Le Conseil d’Etat étant l’autorité de contrôle des établissements publics autonomes, combien de travailleurs frontaliers (c’est-à-dire uniquement les étrangers résidant à l’étranger et travaillant à Genève) comptent-ils par entités et dans le secteur tertiaire, en détaillant le nombre de cadres et d’employés aux ressources humaines ?

 

REPONSE DU CONSEIL D'ETAT

Les chiffres ne sont pas connus de l'administration cantonale.

 

Au bénéfice de ces explications, le Conseil d’Etat vous invite, Mesdames et Messieurs les députés, à prendre acte de la présente réponse.

 

AU NOM DU CONSEIL D'ETAT

Le chancelier : Le président :

Robert Hensler Laurent Moutinot

 

18:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |

Commentaires

Ma réponse 3 et 4!

Bravo Monsieur Stauffer pour votre action. Ne vous laisser pas démonter par les politicards qui n'ont pas encore compris votre fulgurante percée!

Quand à Monsieur calculette et sa voix criarde laissez le médire il est sur le déclin comme sont parti.

Jean Kirlian

Écrit par : Jean | 22/11/2009

Ma Réponse = 3. Je suis proprement scandalisée par cette réponse du Conseil d'Etat.

Écrit par : Christina Meissner | 22/11/2009

Bonsoir,
Les partis mentent aussi bien la gauche (au plus bas de l'échelle) que la droite. Nous ne croyons plus à nos autorités. Aussi bien en ville de Genève, qu'à l'Etat. Trop de magouilles, les politiques sont devenus complètement individualistes. Personne n'étudient les vrais dossiers. Triste constat, les faits divers les intéressent plus, car pas besoin de trop s'investir....! Aucun vrais débats politiques... Nous vivons dans une république bannière et les citoyens en sont conscients. Le service de Mme Salerno nous fait honte. Engage que ses petits copains pour se protéger. Que fait-elle? Qui est au-dessus d'elle? Dans quelle mesure nous la laissons diriger comme elle entend son service. Un audit devrait être mis en place.
M. Moutinot et Mme Bonfanti viennent de nous démontrer encore une fois leurs inconpétances. Laxisme lors de la manifestation contre l'OMC. La gauche perpétue cet amalgame et surtout la récupère. L'OMC régit le commerce mondial, rien à voir avec la polique, cela a toujours été le cas et le restera. Cette institution devient un bouc émissaire malgré elle. C'est à pleurer de tant d'ignorance.

Écrit par : rebeyrol chantal | 30/11/2009

Les commentaires sont fermés.