02/10/2009

Un groupuscule d’intégriste COCO manifeste devant la boulangerie du député MCG Maurice Clairet

LOGO_MCG.gif

Communiqué de Presse

 

Un groupuscule d’intégriste COCO manifeste devant  la boulangerie du député MCG Maurice Clairet

 

 

Un des meilleurs boulangers de Genève attaqué lâchement par les communistes avec la complicité de Laurent Moutinot

 

Le MCG attaqué par les ennemis de Genève

 

On s'attendait aux pires attaques, tant la crainte de nos adversaires politiques est grande en vue de l'échéance du 11 octobre, mais ce à quoi nous avons assisté le matin du 2 octobre devant la boulangerie de notre député Maurice Clairet, dépasse l'imagination.

 

Une poignée de communistes illuminés, à défaut d'être éclairés, sont venus, manifester (avec l’autorisation du département des Institutions) devant une boulangerie qui, à leur goût, aurait trop de frontaliers à son service, sachant que l'employeur est Député MCG. Nous remercions la gendarmerie d’avoir protéger les vitrines de la boulangerie contre les casseurs communistes.

 

Comment justifier pareilles actions, d'un populisme simpliste et outrancier ? Ces pauvres manifestants qui expriment par leur comportement le totalitarisme communiste, devraient apprendre quelques règles élémentaires de démocratie, à commencer par le droit d'être entendu. Il est vrai qu'il est plus simple de condamner que d'écouter. Nous percevons d’ailleurs difficilement le but de la démarche. Faut-il que M. Clairet mette à la porte ses employés frontaliers ? Merci à ces communistes qui incitent ce qu’ils dénoncent ! Cela dit, le MCG n’a jamais dit « frontaliers dehors », mais « frontaliers assez ». La nuance est peut-être difficile à percevoir pour des personnes qui véhiculent une doctrine totalitaire.

 

M. Clairet a engagé des frontaliers après avoir essayé sans succès d’engager du personnel sur le marché local. Il sied de préciser que Monsieur Clairet rétribue ses employés de manière supérieur à la moyenne.  Quoi qu’il en soit, l’attitude de M. Clairet démontre que le MCG n’est pas CONTRE les frontaliers, mais POUR les résidents genevois. Que l'on sache, il n'y avait pas, parmi les manifestants, un demandeur d'emploi qui aurait postulé sans succès à la boulangerie Clairet. Ceux qui disent que M. Clairet devrait avoir honte, devraient se rendre compte qu’en affirmant cela, ils véhiculent clairement un discours xénophobe, auquel le MCG n’a jamais adhéré et n'adhérera jamais.

 

Quant à Monsieur Moutinot, qui n’a rien de mieux à faire que d’autoriser une telle manifestation, dont l’intérêt public est évident, nous envisageons de lui demander d'autoriser une manifestation devant le bureau des Députés de gauche qui, soit sont propriétaires immobiliers, soit ont placé une partie de leurs avoirs dans la bourse, attitudes capitalistes typiques qu’il convient de réprouver.

 

La ligne politique du MCG est sans ambigüité en faveur de la priorité de l’emploi pour les résidents Genevois, en particulier à l’Etat de Genève et pour le soutien aux artisans et aux entreprises genevoises à l’image de celle du Boulanger-Député Maurice Clairet. Il faut féliciter l’esprit d’entreprise et le travail fourni par Monsieur Clairet pour le bien de Genève et de la gastronomie genevoise.

 

Il est honteux qu’une personne de la qualité de Maurice Clairet soit vilipendée par des intégristes communistes aux bras ballants, plus disposés à la fainéantise qu’au travail.

 

Cela dit, carton rouge pour le journaliste de la Julie, qui a emboîté le pas des manifestants, sans aucun esprit critique, laissant de surcroît entendre que la police était présente pour protéger les manifestants des "gros bras" du MCG, dont son Président et le Maire MCG de Vernier. Lorsqu'on a une opinion politique et que l'on travaille dans les médias, il faut savoir rester objectif et ne pas écrire n’importe quoi, pour ne pas perdre sa crédibilité.

 

Note : durant la rédaction du présent communiqué la Tribune de Genève à modifié l’article (http://www.tdg.ch/geneve/actu/depute-mcg-engage-83-frontaliers-2009-10-02 ) et enlever « gros bras » remplacé par « C’est pourquoi il a rameuté ses troupes » et fermé l’article à tout commentaires! Dont acte.

 

 

 

 

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

 

Site Internet : www.mcge.ch

 

 

21:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | |

Commentaires

Je constate avec plaisir que les communistes osent ouvertement faire des leçons de morale à Genève.

Chers amis, savez-vous ce que signifie le mot COMMUNISTES dans le monde ?
Connaissez-vous le nombre de mort de ceux qui ont voulu suivre cette doctrine pendant la première et seconde guerre mondiale ?

Savez-vous, que de nos jours, que des centaines de milliers de personnes souffrent (et je reste poli) sous le joug du régime communiste ? Dois-je vous donner des noms de pays "démocratiques" ?

Dois-je vous démontrer l'état de pauvreté des pays qui ont voulu suivre la doctrine communiste, pendant que leurs dirigeants festoyaient ?

Avec de tels ravages, je crois que certains devraient être plus humbles et discrets…

Messieurs les communistes, même si l'on se marre tôt, à votre place je prendrais mes faux cils et changerais de pôle avec mes potes. Car n'a pas une tête à mentir qui l'on croit…

Cordialement

Écrit par : l'église au milieu du village | 02/10/2009

Voilà la réponse du berger à la bergère (TdG incluse)!
Bravo au MCG pour son combat, bravo pour son courage!

Julia

Écrit par : Julia | 02/10/2009

Décidément Stauffer est fâché avec les pluriels...

Écrit par : Sandro Minimo | 02/10/2009

M. Cerutti ferait mieux de faire le ménage devant les Libellules où mêmes les épaves de bateaux viennent encombrer l'espace publique!

La manif des cocos visait également les conditions de travail mauvaises, tout comme leur rémunération. Ainsi, on comprend mieux pourquoi M. Clairet n'arrive pas à trouver de boulanger genevois!

Écrit par : Riro | 02/10/2009

M. Stauffer critique le populisme simpliste et outrancier et donne des leçons de démocratie? Ouarf qu'est-ce qu'on rigole sur les blogs de la Tribune!

Écrit par : Cyril Mizrahi | 03/10/2009

Voilà ce qui arrive lorsqu'on naturalise un hexagonal...

Écrit par : Tim | 03/10/2009

Je suis frontalier et je suis d'accord avec le MCG,

cela vous choque ?????

et bien pas moi.

Car en France, nous avons exactement le même problème à la frontière italienne et espagnole avec les italiens et les espagnols. Le marché du travail est saturé pour les français.

C'est de bonne guerre que le MCG défend les résidants de sa région et je dis BRAVO d'avoir ce courage politique.

Écrit par : boulanger | 03/10/2009

Vous savez que Maurice Clairet cherche un boulanger depuis 3 semaines.

Sur toutes les réponses qu'il a reçu, je vous laisse deviner

pas un résident genevois.

Alors, si vous connaissez un résident genevois qui cherche du travail - vous pouvez le diriger chez Maurice.

Car pour Maurice, les rédisents genevois sont prioritaires

ABE

Écrit par : antoine | 03/10/2009

Maurice Clairet n'a qu'à faire son pain lui-même plutôt que d'exploiter la main d'oeuvre étrangère. On s'en tape de travailler pour sa PME et payer les traites de son 4x4.

Écrit par : Jean-Patrick | 07/10/2009

Les commentaires sont fermés.