04/06/2009

Lettre ouverte à Saint Pagani

Lettre ouverte à Saint Pagani

Saint Père, Saint Maire qui êtes aux cieux de la République,

Vous êtes arrivé comme le Messie rappeler à vos Concitoyens combien vous êtes bon et comment leurs deniers seront si bien utilisés de par le vaste monde.

Car vous avez compris, vous et vous seul, que la Cité que vous administrez n’a pas besoin de vos bons offices; elle tourne assez mal toute seule et vous avez raison de ne pas vouloir en rajouter.

Genève titube et vous portez sur elle ce regard attendri, un brin paternaliste et un rien détaché de l’homme de gauche préoccupé seulement par les grandes causes.

Laissons en paix ces quartiers populaires, que l’on qualifiait autrefois d’ouvriers,  magnifiquement bigarrés, exprimer, la nuit venue, les joies du communautarisme multiculturel à travers des joutes tout en couleur et en musique. La deal parade, quoi, avec ses accents chatoyants et ses non-citoyens qui expriment si merveilleusement l’amour pour notre ville; cette population qui donne enfin à notre police si désœuvrée une vraie raison d’exister et de recréer à Genève ces jeux qui ont bercé notre enfance: Un, deux, trois, je t’ai eu; cache-cache; le gendarme et le voleur; suivez la ligne... Ou encore les admirables lectures de Tintin: Coke en stock, par exemple.

Et puis, ces animations touristiques qui ne coûtent pas un rond au contribuable grâce à la maîtrise de matériel écologique –je sais que vous aimez!-  facilement recyclable comme des tessons de bouteilles et des matériaux contendants entièrement fabriqués chez nous –la défense de l’économie locale et du commerce de proximité, je sais que vous appréciez aussi!- mais j’en oublie, évidemment.  Et tout cela avec l’aide d’intermittents du spectacle qui eux non plus ne réclament pas une thune à notre trésorerie, ces jeunes et autres ziva venus d’ailleurs qui ont permis de délocaliser la violence des banlieues frontalières.

Et savez-vous comment cette extraordinaire jeunesse appelle la Cité de Calvin? Le supermarché! (authentique). En décembre, ils vous appelleront le Père Noël!

Alors, vous comprendrez que vous n’êtes pas seulement un Père et un Maire, mais aussi une sorte... de chef d’entreprise. Pour un ancien syndicaliste, quelle promotion, non? C’est un peu imaginer Karl Marx à la tête d’une station-service...

Mais je me disperse et oubliais presque le sujet de cet hommage épistolaire.

Vous avez décidé de parcourir la planète pour une cause autrement plus noble que nos querelles de chapelle: la défense des... droits humains!!! C’est beau, c’est grand, ça ne mange pas de pain, c’est tout simplement mugnisque! Et puis vous ménagez les sensibilités, vous ne voulez froisser personne: plus de droits de l’Homme, c’est machiste: des droits humains; Calamity Rey va se fendre d’un câlin à vous faire faire des cauchemars pour le reste de votre vie... éternelle.. Mais fi des critiques; les droits humains, il fallait y penser, pour nous tondre la laine sur le dos sans que le Genevois, toujours rouspéteur, ne la ramène pas trop. Sur ce plan là, je vous le dis, c’est peut-être un peu loupé.

Le Genevois est terre-à-terre, grognon, soupe-au-lait; et je redoute qu’il ne saisisse pas à sa juste mesure toute la générosité de votre intention, car c’est bien connu, il n’y que l’intention qui compte. La preuve, depuis que vous faites de la politique vous n’avez que des intentions. Venant de votre part, il faut croire que les Genevois préfèrent que vous ne passiez pas aux actes. Je plaisante bien sûr.

Et puis, on se réjouit tous de vous revoir sur Léman bleu, transporter par exemple un sac de riz droit-de-l’hommien en Corée du Nord; vous vous souvenez, ce pays ou vos anciens copains ont instauré une démocratie, une vraie; pas une République bananière comme à Genève. Et on se régale surtout par avance de votre voyage aux Etats-Unis, cette grande nation du Tiers-monde dont Jean Caus disait qu’elle est le seul pays à être passé de la barbarie à la décadence sans passer par la civilisation. Ah, comme vous allez lui dire à cet Obama, qu’il faut que son armée arrête de prendre la planète pour un terrain d’entraînement et que l’Iran a bien le droit de lui dire m... Sans risquer des dommages collatéraux nucléaires, simplement parce que l’Empire du Bien, après avoir entraîné et formés tous les fondamentalistes de la planète, voudrait nous faire croire que le monde est encore une fois menacé par la Nième puissance militaire. Allez lui dire au Dr Follamour; les Genevois ont les yeux rivés sur vous.

Pendant ce temps, ça leur évitera de sortir le soir et de se faire piquer leur larfeuille dans une de ces zones de non-droit instaurée dans notre ex-belle Cité grâce aux efforts de vos Pieds nickelés d’acolytes.

Alors, pour fêter cet avenir aussi radieux que l’était le sourire de votre autre mentor Kim Il Sung, nous vous invitons à la grande partouze citoyenne que nous organisons en votre honneur le 6 juin devant la Poste du Mont Blanc; une poste, quel plus beau symbole pour le grand voyageur pluri ethnoculturel que vous incarnez, délaissant nos misérables existences à leurs pathétiques soucis quotidiens.

Ce sera chouette, vous verrez. Nous avons invité quelques yo et ziva pour des démonstrations de vols à la tire, viols collectifs, tournantes et autres qui vous rappelleront les happenings grandioses de mai 68 où la pédophilie de gauche ne dérangeait alors personne. Liberté, liberté chérie. Interdit d’interdire, vous en souvient-il, vous qui ne rêvez désormais que de faire taire ces fâcheux troublions qui dérangent le désordre établi par vos coquins de copains?

Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage... Vous nous laisserez bien seuls lors de votre tournée humanitaire mondiale, et puisse Circé vous garder encore plus longtemps que le héros d’Homère. Nous vous regretterons, bien entendu, mais serons tellement soulagés.

Janus

 

 

21:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.