03/03/2009

Refuser la décision du Conseil d'Etat sur Eric Stauffer!

Pétition au Conseil d’État de la

République et canton de Genève.

------------------------------------------

Petition_SIG.pdf Imprimer!

-------------------------------------------

 

Réintégrons Eric Stauffer qui défend courageusement les citoyens genevois et se fait exclure des SIG !

Ne laissons pas bâillonner les Genevois !

 

Au sein des SIG, Eric Stauffer :

 

-           a empêché que les déchets napolitains toxiques arrivent à Genève,

 

-           a fait baisser les salaires et avantages scandaleux des grands Directeurs et Présidents,

 

-           s’est battu pour faire baisser le prix de l’électricité et empêcher les magouilles.

 

Si des personnes aussi courageuses avaient été nommées dans des Conseils d’Administrations tels que Swissair, UBS, BCGe nous n’aurions pas eu tous ces scandales.

 

La prospérité et l’avenir de Genève sont menacés par l’absence de courage politique.

Nous devons  nous unir autour du courage et de la vérité.

 

Nous, demandons:

- la réintégration immédiate d’Eric Stauffer au Conseil d’administration des SIG,

- la protection des administrateurs courageux qui osent s’opposer à l’omerta de structures étatiques qui    dysfonctionnent,

- la fin des scandales BCG, UBS, SIG, etc. ; la défense des intérêts des citoyennes et citoyens.

------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Rendez-vous samedi 7 mars 2009 à 11h00 sur le stand du MCG à la Place du Molard! Venez rencontrer Eric Stauffer.

 

Vous désirez adhérer au MCG contacter moi carlos.medeiros@mcge.ch

 

Venez nombreux samedi!

 

Cordiales salutations

Carlos Medeiros

Membre du Bureau Directeur du MCG

 

18:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | |

Commentaires

toujours brouillé avec l'orthographe le MCG.

A part ça on doit bien avoir le conseil d'Etat le plus débile de la panète.

A quand une grande tranversale politique MCG/UDC/AVIVO?

Écrit par : Edouard C. | 03/03/2009

Pour café... et les autres qui demandent combien gagnait Eric Stauffer au SIG!

Si vs êtes un assidu de la TDG vous auriez du lire et surtout retenir http://www.mieuxvivresig.ch/_img/documents/pdf/corporate/actualites/medi...

Le député Stauffer touchait Fr 10'364 par année!

Soit à peine Fr 800.00 par mois!

Voilà qui lève le doute! N'est-il pas?

Écrit par : Vive le MCG | 05/03/2009

Lettre ouverte adressée à René Longet sur son blog
- à propos de ses attaques virulentes contre le
Parti libéral sur la mobilité et sur sa volonté
d'inscrire dans la Constitution les droits syndicaux


Monsieur

Je suis sidéréré de consrater que vous dites n'importe quoi.
Comme vous avez dit n'importe quoi lors du choix des candi-
dats socialistes au Conseil d'Etat.

Vous-même, comme Daniel Mouchet et Christian Brunier, vous
pataugez dans le fric et l'opulence. Votre discours relève
de la parfaite démagogie.

Lors du démarrage du LHC, vous avez critiqué le CERN. Alors
qu'il génère de l'emploi pour les genevois. Votre réaction
est celle d'un petit intellectuel égocentrique et minable,
qui se moque des couches de la population qui sont défavo-
risées et dont je fais partie. Je suis amusé de constater
que vous êtes bien d'accord de consommer du courant élec-
trique français d'origine nucléaire mais que vous êtes un
opposant de la première heure aux centrales nucléaires et
au stockage des déchets en Suisse. Votre discours est ce-
lui d'un parfait petit con hypocrite.

Votre intervention ce matin à propos du livre que vous
venez d'écrire est consternante. C'est facile de manger
des bananes bio quand on a a porte-monnnaie bien garni.
Votre objectif est simple : faire du fric en débitant
des conneries. Et en faisant de la démagogie. Manisfes-
tement quand Madame Véronique Pürro s'affiche avec une
rose importée d'une ferme du Kenya òù les femmes sont
exploitées et traitées comme des esclaves, cela ne vous
importe guère. Logique, ces femmes n'ont pas droit de
vote ni à Genève, ni à Onex.

Juste un commentaire : la nouvelle Constitution genevoi-
se ne doit pas être une poubelle. Or, les socialistes
genevois ont décidé d'en faire un torchon ! Depuis 13
ans, Monsieur Laurent Extermann, champion du socialis-
me parquet et de la gauche caviar, me rentre dans le
cadre (400'000.- de revenu annuel avec sa femme à la
tronche de hareng frit). Ce type se dit pilier d'égli-
se le dimanche à la paroisse de Servette Vieusseux,
en revanche, il étrangle la semaine. Ce connard était
Président du Conseil municipal de la Ville de Genève.
Un gros porc. Et il dit des conneries depuis qu'il a
rejoint l'Assemblée Constituante. Le PS Ge aurait dû
appliquer la règle de la parité à la lettre et lui en
interdire l'accès. Les socialistes genevois sont des
idéologues d'obédience nationaliste nazie. Leur but
est simple : détruire le tissu et l'économie genevoi-
se, tout en plaçant leurs petits copains aux postes
clefs de la République. Les socialistes genevois sont
tous friqués. Revenu moyen de l'adhérent à ce parti
de trous de balle : 120'000.-

Une seule phrase, voici ce que j'aimerais dire au
Président du PS genevois : casse-toi, sale con !
Et vive le Mouvement citoyen genevois ! Le seul
parti qui défend les genevois à revenu modeste.

Écrit par : Déçu du discours des socialistes genevois à la Constituante | 05/05/2009

01.04.2009
Transports publics, illusionnisme libéral

By Super René Longet...

Non ce n’était pas un poisson d’avril.

Les libéraux genevois ont choisi les derniers jours de mars pour tenter un coup de bluff dont ils sont passés maîtres. D’un côté on se réclame de la raison avec un grand R, on se prétend proche de l’économie et voudrait qu'il y ait des grands travaux (mais à petit prix s’il vous plaît). De l’autre, dès qu'un chantier dérange, on hurle avec les loups. A Champel on conteste le CEVA, et les libéraux ne sont jamais loin. Sur le tracé du TCOB on exige que les bouchons disparaissent comme par enchantement. "Il n’y a qu’à" reprendre le Pont des Bergues aux piétons et cyclistes, et vive le prochain embouteillage sur ce pont aussi. "Il n’y a qu’à" assurer la libre circulation partout (comment, on se le demande?) et tout ira mieux…

Ce que les libéraux et ceux qui les suivent ne veulent pas comprendre, c’est que mathématiquement on ne peut pas faire passer plus de véhicules au centre-ville que la voirie ne le permet. C’est que la seule solution, à moins de transformer Genève en Los Angeles, pour assurer la mobilité, est de disposer de transports publics, perfomants, prioritaires, à bonne fréquence. On commence à peine, timidement, à aller dans ce sens, à Genève. Ca coûte oui, mais les routes coûtent aussi, mais les transports publics, au moins, nous promettent une solution qui fonctionne. Car la vraie ennemie de la voiture, c’est la voiture elle-même, de par son nombre. Sans priorité aux transports publics sur les grands axes (mais évidemment pas sur les trajets secondaires et périphériques), plus d’accessibilité du tout au centre-ville.

En fait, les libéraux semblent nostalgiques de l’époque où seules les bonnes familles avaient une voiture, et en effet on n’était pas trop gêné par le nombre de véhicules et où on pouvait stationner partout.

Ces temps sont révolus, définitivement, et demander une égalité de traitement entre voiture, tram, vélo et marche à pied est franchement aberrant. Chaque mode de transport doit être utilisé selon ses performances, là où il est le plus adéquat.

Cessons de flatter les réactions irréfléchies ! Il est vrai que pour les libéraux, on dirait que les transports publics sont pour les autres, dès lors en effet on ne peut pas s’y identifier. Ca leur dirait, aux libéraux, de vivre un peu avec leur temps ?

Écrit par : Déçu du discours des socialistes genevois à la Constituante | 11/05/2009

Les commentaires sont fermés.