31/10/2008

Sauvons One FM, la radio des Genevois !

Communiqué de Presse du MCG

logo_haut_png.png

.

Non à l’ingérence de la Berne fédérale dans la République : vive la Genève libre !

.

C’est avec indignation que nous avons appris aujourd’hui que One FM a été mise à mort par l’Office fédéral de la communication. Cette radio locale, très appréciée depuis plus de dix ans, vient de se voir retirer sa concession.

.

Le MCG a immédiatement réagi en déposant ce jour une motion parlementaire au Grand Conseil sous le titre « Sauvons One FM, la radio des Genevois, contre l’arbitraire de la Berne fédérale, au nom de la Liberté de Genève ». .

Le Mouvement Citoyens Genevois va requérir l’ajout, l’urgence et la discussion immédiate pour la prochaine séance plénière du Grand Conseil du jeudi 13 novembre.

.

Les Genevois sont abreuvés de radios frontalières donnant plusieurs fois par jour des nouvelles de Grenoble ou de Lyon, avec des informations sur les embouteillages du périphérique parisien.

.

Il est insupportable de tuer OneFM, alors que les autorités ont laissé mourir les quotidiens La Suisse et Le Journal de Genève. Nous exigeons du Conseil d’Etat de « défendre avec toute sa pugnacité la survie de OneFM » mais également de : « requérir pour son compte la délégation de Berne pour l’octroi des concessions d’émission de radio et de télévision locales dans la République de Genève, qui est souveraine et était jadis indépendante »

.

C’est la Liberté d’expression et la Liberté des Genevois qui sont en cause. Il faut sauver OneFM !

.

Pour lire la Motion déposée le 31 octobre 2008 : onefm.pdf

Eric Stauffer              Roger Golay

Président                                        Vice-Président

15:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook | | |

Commentaires

Bravo pour votre réaction! Il est anormal qu'une station aussi populaire que One FM se fasse mettre dehors de la FM par Berne! One FM est toujours présente lors d'événements genevois. Elle s'investit pour faire bouger Genève. J'apprecie beaucoup son coté proche des gens.

Écrit par : Riro | 31/10/2008

Autant le dire tout de suite,que ma radio préfèrée est Couleur3 depuis 1983 et que je n'aime pas One FM qui est à mon goût trop calquée sur la FM française commercial.

Ceci dit je me joint aux billet de M.Staufer et je soutien cette radio privée et ses auditeurs.Car la supprimer(dont j'aimerais connaitre le motif)est une atteinte au droit à l'information.Je vous soutient dans votre combat.

Et c'est aussi une atteinte à la concurrence entre médias privé et public.

D.J

Écrit par : D.J | 31/10/2008

Une radio pirate. Créons une radio pirate, à la barbe du Conseil fédéral, pour garder ONE FM, cet espace de liberté.

VIVA LA LIBERTA

Écrit par : libertas | 31/10/2008

Et combien de chômeurs de plus?

Écrit par : libertas | 31/10/2008

"Et combien de chômeurs de plus?"

Une quarantaine.Et celà grâce à un socialiste.La raison de la non conscéssion de cette radio srait dû à un manques d'émmissions politique.Pitoyable raison,moi qui croyait que la liberté d'entreprendre était acquis et que les radio étaient maître de leurs programes.

Si cette radio est sauvée,je leurs suggère de faire une émission politique,pour dire que Leuenberger est un abrutit tueur d'emplois de façon arbitraire et de la liberté d'information.

D.J

Écrit par : D.J | 31/10/2008

Dommage...
Mais la loi étant la loi, il reste à obéir !
Et pour les chômeurs, ils pourront se recycler sur BUZZ FM.
Et le liens qui lient Michel Chevrolet a M. Barbier-Muller devront le sauver... encore une fois.

Mais pour la qualité de vie des genevois, il est dommage de voir disparaitre une radio destinées au jeune public.

A lui de faire valoir ses choix en descendant dans la rue... comme à Paris lors de la menace de disparition de SkyRock... Mais les genevois seront-ils aussi démonstratifs ?

Écrit par : Blog, Jean | 31/10/2008

Les Genevois sauveront Genève, avec ou sans radio...
La téléphonie, la radio, la télévision, la presse régionales sont l'avenir! En sus de l'insipide et nécessaire international.
Patience!

Écrit par : Chénier | 31/10/2008

La diversité des médias est importante! Bravo le MCG de la défendre! Bien que je n'écoute pas ONE FM, je suis attristé de voir comment on boycotte une catégorie de la population!

Écrit par : Henry de W. | 31/10/2008

Ras le bol de cette dictature Bernoise ! Content de prendre notre IFD mais quand il faut redistribuer l'argent à Genève il n'y a plus personne !!

Écrit par : LM | 01/11/2008

Je sous outré par cette décision aux relents totalitaires de certains Etats du XXe siècle, en discordance totale avec la réalité du terrain et avec la liberté culturelle garantie constitutionnellement aux médias.

Rien n'est plus pathétique que d'écouter ces fonctionnaires de l'Administration fédérale tenter d'expliciter les critères sur lesquels ont été retenus les canaux existants ou en projet.

One FM est une radio de qualité, drôle, divertissante. Battons-nous pour la conserver et que vive le vent de révolte qui étouffera le souffle méphitique des cuistres bernois.

Écrit par : Samuel Thétaz | 01/11/2008

Tiens, et si Genève demandait son indépendance? Chiche?

Écrit par : Johann | 01/11/2008

..One devrait reprendre la place de Bouzz FM ..tout comme radio Lac, c'est une radio qui à sa place sur Genève ..One fm 10ans d'existence, Radio Lac 20ans d'existence ..Buzz pour combien de temps???

Écrit par : Jean-Francois | 03/11/2008

ce que je ne comprends pas, c est que le couperet tombe si pres du depart de l'animateur vedette et un des fondateurs de la station, j ai nommé Enzo. savait-il quelque chose ? la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre. en tout cas, Enzo, moi j'adorais tes emissions et si tu ouvre une autre radio, meme et surtout pirate (excellent suggestion, Liberta :)) je serai ta première auditrice ! j 'etais deja fidèle qd One, il y a plus de dix ans, dans sa periode d'avant première ou la radio ne passait que des mixtapes pour annoncer sa venue...

Écrit par : sweetdreams42 | 03/11/2008

J'aimais bien One Fm au début. Ils passaient de la musique plus variée qu'ailleurs, avaient des émissions décalées et "audacieuses" (One in Black, One Love (?) etc...) bref c'était différent.

Puis il y a eu la malheureuse évolution de type *NRG*, maintenant c'est franchement pareil que NRG, combien de fois en zappant entre les deux je tombe sur exactement le même morceau pratiquement à la seconde près? Et les animateurs ont les mêmes voix, les concepts sont pareils...

Il faut être objectif.. même s'il est légitime d'être attaché à cette radio.

Écrit par : Papageno | 03/11/2008

STAUFFER est pathétique, je site "Les Genevois sont abbreuvés de radios FRONTALIERES", vraiment il fait pitié !!!!!! A croire qu'il n'a que ce mot de vocabulaire à la bouche F R O N T A L I E R !!!!!


Mais, j'ôse croire que ce Monsieur Stauffer n'écoute pas de musique et de chansons françaises !

Bien que je soutienne fortement One FM, je trouve que le message de Stauffer est en dessous de tout !

Écrit par : Café | 11/11/2008

Les commentaires sont fermés.