22/10/2008

Non aux attaques indignes!

Le MCG défend les Citoyens, les consommateurs, les travailleurs et les entreprises contre la dictature des technocrates.

«Le patron d'Eric Stauffer, c'est le peuple, pas les SIG»

Le communiqué du Conseil d’administration de SIG, publié sous forme de publicité mardi dernier, constitue une très grave insulte au débat démocratique et une atteinte intolérable à la liberté d’expression. Il met en cause le courageux membre du conseil d’administration de SIG, Eric Stauffer, député MCG, qui ose dénoncer des scandales que les partis gouvernementaux couvrent odieusement ici, comme ils l’ont fait à la BCG , chez Swissair et maintenant à l’UBS, le tout aux frais des honnêtes citoyens de ce pays.

.

Le communiqué de SIG, payé avec l’argent des clients captifs de la régie publique, est un tissu de contre-vérités, d’erreurs et de mensonges. Tout démocrate digne de ce nom doit dénoncer ces procédés dont l’usage était courant dans les régimes totalitaires, heureusement tombés depuis le début des années 90.

.

SIG attaque Eric Stauffer, en l’insultant de la façon la plus vile, sans apporter un seul élément concret. C’est du vent. A croire que les auteurs de cet encart publicitaire se sont recyclés en éoliennes!

.

Le MCG et Eric Stauffer se battent pour une société SIG au service des clients et entreprises qui, pris en otages, supportent les hausses d’électricité, ont failli subir les sinistres déchets napolitains et sont victimes d’erreurs de gestion incontestables décidés par une direction inadéquate.

.

Il suffit de constater que le Conseil d’Etat lui a donné pleinement raison en interdisant l’importation des déchets napolitains et en réduisant le revenu du président des SIG de 400 à 220'000.-/an pour un poste à 40%, pour se rendre compte que non seulement les actions du député Stauffer sont fondées mais encore que sans elles, rien n’aurait bougé. Ces actions ne visent pas les collaborateurs de SIG mais uniquement ceux qui la dirigent dans l’opacité.

.

Le MCG et Eric Stauffer continueront à se battre pour un service public respecté et honnête, malgré ces injures. Comme d’autres l’ont connu au cours de l’histoire, de Clémenceau à Jean Jaurès en passant par Pierre Fatio, tous injustement attaqués alors qu’ils défendaient la démocratie. Nous ne descendrons pas dans cette fange et nous plaignons ceux qui s’y vautrent, avec l’argent de leurs clients prisonniers de leur monopole, qui plus est.

.

Ces procédés sont graves et contraire à l’ordre de notre République. Ils démontrent que ces gens rejettent l’Etat de droit où les conflits sont réglés par les juges, et lui préfèrent celui dans lequel on règle ses comptes unilatéralement par de la publicité payée par les consommateurs. Ils oublient qu’à Genève, toutes les fonctions administratives et/ou électives ne sont qu’une délégation du Souverain. Nous ne sommes pas dans une oligarchie où des technocrates tiennent le pouvoir.

Patrick-Etienne Dimier Avocat, Docteur es science politique

Attaché parlementaire du Mouvement Citoyens Genevois

18:12 | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook | | |

Commentaires

NON au QUOI?
Les attaques indignes,
ce sale gamin pas encore mature de Stauffer
en a fait son fond de commerce.
La dernière en date, on a pu la constater sur Léman Bleu.
Stauffer, un coup de pied occulte
et hop, loin.

Écrit par : ifos | 22/10/2008

Je vois que IFOS est lui aussi un grand démocrate!

Écrit par : JULES | 22/10/2008

Est-ce l’action de trop des Services Industriels de Genève ou d’Eric Stauffer ?

Les Services Industriels de Genève ont-ils dépassés les bornes! A ce jour je n'ai pas vu ou constaté de réponses concrètes qui contre Eric Stauffer. Est-ce à dire que les SIG ne pouvant répondre, utilise l'adage "l'attaque est la meilleure défense!". Ce qui serait encore pire!


En l'état Eric Stauffer à effectivement agit dans l'intérêt des citoyens dans les actions menées depuis plus d’un an. Et ce n'est pas en déclarant "il ment" que les SIG pourront contrer le député. Vous m'excuserez mais cela est un peu léger et pas crédible.

Je me rappelle que dans l’histoire des « Bonus » la Tribune de Genève avait titré en septembre 2007 « Les SIG veulent la tête de Stauffer » dixit le conseil d’administration avait écrit au Conseil d’Etat pour qu’il révoque Eric Stauffer, l’histoire nous a démontré que les Services Industriels de Genève avaient tort et Eric Stauffer raison.

Par la suite Eric Stauffer s’est encore distingué avec le salaire indécent du Président des Services Industriels de Genève, ensuite Eric Stauffer s’est rendu jusqu’à Naples pour contrer l’importation des déchets. Et là encore le Conseil d’Etat lui a donné raison et désavoué les Services Industriels de Genève.

Le conseil d'administration en essayant de discréditer, Eric Stauffer, sans répondre de manière précise, donne effectivement un air "stalinien" à ce dossier. Alors de deux choses l'une ou Stauffer à tort et il doit se retirer de la politique ou il a raison et cet homme doit triompher!

Vu l’ampleur de cette affaire, vu les conséquences que cela pourrait avoir, il n’appartient plus au SIG de gérer ce dossier mais au Conseil d’Etat et de manière urgente. Je suis certaine que beaucoup de personnes pensent comme moi.

Kella Girmen

Écrit par : Kella | 23/10/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. le député,

c'est vrai... nous devons, nous Genevois, vous remercier de combattre la technocratie!


Le salaire indécent de M. Mouchet a été reduit mais malheureusement pas assez il gagne encore 220'000 et franchement pour les conneries qu'il fait c'est encore beaucoup trop!

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 23/10/2008

Tu veux de l'attaque en v'là...

Les SIG brasse de l'air pour faire du vent et tondre les citoyens..

Bravo Monsieur Stauffer

Écrit par : Sigolène Imperial | 23/10/2008

Merci pour votre engagement!

Écrit par : Sigolène Imperial | 23/10/2008

Article publié dans le quotidien LE TEMPS 23-10-08

Le Conseil d'Etat genevois révoquera-t-il Eric Stauffer?



GENEVE. L'élu du MCG et administrateur des Services industriels préoccupe les autorités.

Cynthia Gani
Jeudi 23 octobre 2008


Le sort d'Eric Stauffer sera bientôt scellé. Selon les informations du Temps, le Conseil d'Etat dira à la mi-novembre s'il entend révoquer l'administrateur des Services industriels de Genève (SIG), par ailleurs élu MCG au Grand Conseil. Trublion de la République, ce dernier est parvenu à faire sortir de leurs gonds les SIG. Fait rarissime, la régie publique a mis la main au porte-monnaie pour faire paraître un communiqué sous forme de publicité dans plusieurs médias pour vouer aux gémonies l'homme et ses «attaques incessantes, virulentes, excessives et souvent fausses». Un appel au secours sans doute destiné au Conseil d'Etat, seul habilité à prendre des mesures.

Ce qui est sûr, c'est que le «cas Stauffer» préoccupe Robert Cramer, ministre de tutelle des SIG, et ses collègues du gouvernement. Il faut dire que l'écologiste a lui-même fait les frais des offensives d'Eric Stauffer, dans l'affaire des bonus princiers aux SIG ou lors de la crise des déchets napolitains. Deux affaires où l'agitateur a fini par obtenir gain de cause.

Les SIG avaient déjà envoyé leur communiqué aux médias la semaine passée, suite à une séance du conseil d'administration en partie consacrée à l'attitude du député administrateur. Pour la première fois, la régie a envisagé de ne plus porter plainte contre X, mais contre Eric Stauffer lui-même, pour atteinte à l'intégrité de l'entreprise. «Pour diffamation», précise Daniel Mouchet, président des SIG (LT du 17.10.2008).

Jusqu'à présent, le Conseil d'Etat n'a pas pipé mot. Mais il semble que les autorités, sensibles à l'exaspération de l'entreprise, s'étaient en fait déjà saisies de la question d'une éventuelle révocation avant cette nouvelle crise. Il faut dire que la régie fait régulièrement les frais de la méthode Stauffer, qui consiste à dénoncer divers «scandales» en martelant à tout va son credo sur «la défense des intérêts des citoyens». Récemment encore, l'administrateur attribuait aux SIG le versement prétendument indu de 74 millions à Gaznat en 2000 et de 100 millions pour redresser EOS, «flouant» ainsi les citoyens.

L'employé du peuple

Dans un communiqué hier soir, le MCG contre-attaquait pour Eric Stauffer, en dénonçant la publicité des SIG, «une très grave insulte au débat démocratique et une atteinte intolérable à la liberté d'expression». Qu'on se le dise: «Le patron d'Eric Stauffer, c'est le peuple, pas les SIG.»

Selon la loi sur les SIG, régie publique autonome placée sous la haute surveillance du gouvernement, «le Conseil d'Etat peut en tout temps révoquer l'administrateur pour de justes motifs. Est notamment considéré comme tel le fait que, pendant la durée de sa fonction, l'administrateur s'est rendu coupable d'un acte grave, a manqué à ses devoirs ou est devenu incapable de bien gérer.» Verdict, donc, à la mi-novembre.

Écrit par : Alain | 23/10/2008

M. Stauffer à fait un tort énorme à SIG. Il n'a cessé de lancer des piques contre des personnes qui essaient de gérer une entreprise, je ne pense pas que Stauffer soit un exemple à suivre de ce côté là. Maintenant ce cinéma n'a que trop duré. Souvent le silence est la meilleure arme contre les attaques dont vous êtes victime, seulement, lui, prends ça comme une faiblesse et en remet une couche. Tous ceux qui pensent que ses actions ont porté leur fruits car le conseil d'Etat à donné raison à M. Stauffer, n'oubliez pas, ce sont bientôt les élections, et franchement, pour devoir supporter les vociférations de M. Stauffer pendant les séances...
Dites M. Stauffer, vous pensez faire du tort à qui en crachant à tout va sur SIG ? En tout cas pas à vos égaux, comme d'habitude c'est la base qui va trinquer... pardon, je rectifie le tir... qui a déjà trinqué.
Quant aux défenseurs de la politique "Stauffer", je ne vous souhaite jamais de devoir débattre avec un type pareil, je suppose que c'est le genre de types qui vous fait vite comprendre que si vous n'êtes pas pour lui, vous êtes contre lui. Autant les intentions de M. Stauffer me paraissaient bonnes, autant maintenant je trouve que ce Monsieur est un nuisible.

Bon, si j'ai bien compris le fonctionnement, je m'attends maintenant me faire lapider sur ce blog.

Bien a vous

Écrit par : Jean_ai_marre | 23/10/2008

Le loup est entré dans la bergerie et les moutons choppent la trouille ! M. Stauffer, continuez à défendre les citoyens. Les partis établis et particulièrement le PS avec Mouchet sont vexés et blessés. Ne dit-on pas qu'il n'y a que la vérité qui blesse ? Bravo. Il faut encore foutre des coups de pieds dans la fourmillière cantonale ! Courage, la population sait, maintenant, à qui faire confiance.

Écrit par : Octave Vairgebel | 23/10/2008

"Comme d’autres l’ont connu au cours de l’histoire, de Clémenceau à Jean Jaurès en passant par Pierre Fatio, tous injustement attaqués alors qu’ils défendaient la démocratie."

G E N I A L ! M. Stauffer, vous êtes génial ! Vous valez tous les comiques du monde. Merci pour ce monumental fou rire. Punaise, je crois que je vais lire cette phrase tous les matins pour me mettre de bonne humeur.

Il faut avoir un sacré égo pour se comparer à ces grands noms. M. Stauffer, si vous voulez vraiment nous faire croire que votre seule motivation est la défense du citoyen, va falloir apprendre la modestie. Parce que là, franchement, la démesure de votre ambition personnelle se voit comme un bouton au bout du nez.

Écrit par : SC | 23/10/2008

@ jean-ai-marre

et si tu nous disait qui tu es ?

je pense que le député Stauffer est le seul vrai débateur de ce parlement tous les autres sont des clowns

allez jean-ai-marre tu dois certainement être un frusté qui n'a pas de charisme, preuve en est ton pseudo de bleu de bleu tes colles tu déconnes

Écrit par : jean Peuplu | 23/10/2008

Amusant qu'un xenophobe publiquement affirmé prenne en reference des personnages d'un pays tant haï... Je pense tout de meme que Guignol serait plus adapté que Jean Jaures ou Clemenceau

Écrit par : Un Frouze | 24/10/2008

Bilan de quatre ans au Grand Conseil de M. Stauffer : avoir fait baisser le salaire de M. Mouchet...
Bravo. Si cela suffit à certains, qu'ils continuent de voter MCG.
Qui verra diminuer son salaire la prochaine législature ? Peut-être encore M. Mouchet !

Écrit par : Jean Penspamoin | 24/10/2008

Bilan pendant des années au Grand Conseil du PS : avoir augmenter démesuremment le salaire du Sieur Mouchet (entre autre).
Bravo. Si cela suffit à certains, qu'ils continuent de voter PS, le parti des voleurs de pognon des contribuable et soit-disant, défenseurs des citoyens modestes !
Qui verra augmenter son salaire la prochaine législature ? Peut-être encore M. Mouchet avec sa "garde rapprochée" gauchiste !
Qui a demandé la destitution de M. Stauffer ? M. Velasco, député PS qui se moque de la démocratie ! Ce n'est pas étonnant quand on connaît les "amitiés particulières" de ce parti avec les dictatures de l'Est ! Honecker, Ceaucescu, deux exemples de dirigeants appréciés pas le parti socialiste !

Écrit par : Octave Vairgebel | 24/10/2008

Aujourd'hui, 24 octobre, c'est l'anniversaire de Stauffer. Alors, il a certainement d'autres chats à fouetter ...

Écrit par : Micheline Pace | 24/10/2008

@ Jean Penspamoin

et le bilan des autres partis politiques en 4 ans, des gauchos - vert au pdc, passant par les radicaux - libéraux et udc

augmentation des impôts
augmentation des chômeurs
augmentation des prix
augmentation des assurances maladies
augmentation de la précarité
augmentation d'assisté

diminution de logement
diminution de la classe moyenne

alors au final, si je dois choisir, je préfère stauffer et le MCG

Écrit par : yann amarre | 25/10/2008

yann amarre

Tu crois soutenir le MCG ça va améliorer tout cela ?

Je suis une personne de droite, je ne voterai JAMAIS pour ce parti xenophobe, je peux te garantir que cet homme la est un danger pour la démocratie.

Après libre à toi de penser que tu as fais le bon choix ...

Écrit par : Sam Gratt | 25/10/2008

@ yann amarre

Augmentation des impôts : c'est faux.
Augmentation des chômeurs : idem, cela à même baissé.
Augmentation des prix : rien à voire avec la politique, c'est au consommateur des faire ses choix.
Augmentation des assurances maladie : si on parle de son prix, le travail du gouvernement et du parlement commence à porter ses fruits.
Augmentation de la précarité : là également le politique a un rôle secondaire, il s'agit essentiellement d'un problème économique. Néanmoins, il n'a peut-être pas fait tout ce qu'il pouvait faire. Par contre, jamais entendu le MCG sur ce sujet... il est certainement trop occupé par la défense des bonifications de la police ou par les attaques contre les SIG.
Augmentation des assistés : idem
Diminution du logement : faux. Le nombre de logements a augmenté. Mais la population encore plus vite.
Diminution de la classe moyenne : à Genève ? En Suisse ? Qu'est-ce que la classe moyenne ? Avancer ça sans chiffres, c'est du vent.
Ce n'est pas en disant : NON, HALTE, STOP comme le fait le MCG que l'on fait avancer les choses.

Écrit par : Jean Penspamoin | 26/10/2008

Bonjour,

Petit rappel du fonctionnement de notre société. Si E Stauffer en tant qu'administrateur de SIG constate des irrégularités comptables, légales ou autres il doit en informer le procureur ou la justice. (ce qu'il n'a à ma connaissance jamais fait... n'est-ce que du vent, des affirmations sans preuves ???) et ne doit légalement pas transgresser son devoir de confidentialité d'administrateur.

Son attitude est inadmissible, sur la forme. Sur le fond, il doit assumer ses accusations et transmettre SES preuves à la justice ! Pourquoi ne le fait-il pas ? A-t-il peur d'être reconnu coupable d'accusations mensongères ?

Franchement je me pose des questions sur le bien fondé des accusations de E. Stauffer...

Écrit par : les règles du droit | 26/10/2008

A règles de droit...

Je ne suis pas aveugle, mais sur le dernier Blog du député Stauffer, j'ai bien lu la Cour des comptes me lis en copie!

De plus jamais, le député Stauffer n'a sorti en 3 ans une affaire qui était fausse! Et pour cause les autres seraient trop content de pouvoir lui le reprocher!

Et pour revenir sur son dernier blog, le député Marcet (expert comptable) qui lui aussi est administrateur des SIG..... va dans son sens!

Alors avons-nous à faire à deux députés qui ne savent pas faire la différence, ou sommes nous devant un scandale qui fera date dans les anales de Genève?

Moi je ne parierai pas sur les SIG! Et vous?

Le savoir vivre et le respect c'est aussi d'admettre que son adversaire politique fait bien son job!

A bon entendeur je vous salut!

Écrit par : Anarchie | 26/10/2008

Les commentaires sont fermés.