05/10/2008

DCTI-Hôpital des Enfants la sécurité n’est plus assurée !

Secrétariat du Grand Conseil Interpellation présentée par le député:
Eric Stauffer

Date de dépôt: 3 octobre 2008
Messagerie

IUE 

Interpellation urgente écrite
Hôpital des Enfants la sécurité n’est plus assurée !

.

L’Hôpital des Enfants a été construit il y a plus de 50 ans et n’a subi que peu de rénovations dans les secteurs d’hospitalisations et ambulatoires. Toutefois, sa vétusté a nécessité la reconstruction des urgences, de la radiologie, du bloc opératoire et de la policlinique (PL 7613 ; PL 7314).

 

.

Les travaux de cette dernière n’ont pas été exécutés et l’investissement y relatif de 4.5 M n’a pas été dépensé. Toutefois, à la suite des travaux d’urgence, de la radiologie et du bloc opératoire, les surfaces nécessaires à la rénovation de la pédo-psychiatrie et de l’onco-hématologie pédiatrique se sont trouvées libérées.

.

 

Il a donc été décidé de rénover les secteurs policliniques ainsi que la pédo-psychiatrie et l’onco-hématologie. En date du 25 avril 2006 une visite sur place de la Commission des Travaux du  Grand Conseil a confirmé la nécessité et l’urgence de ces réfections. De plus, une motion parlementaire

(M 1699 du Mouvement Citoyens Genevois source: http://www.geneve.ch/grandconseil/moteurPdf.asp?typeObj=M&numObj=1699 )

concernant les conditions d’hospitalisation des enfants cancéreux et d’accueil de leur entourage a été déposée. Elle comprenait des éléments de dotation de personnel, mais aussi de travaux de rénovation. La visite de la Commission des Travaux du Grand Conseil et la motion 1699 ont amené à un crédit d’étude (PL 9804), étude qui a été réalisée.

.

 

Afin de ne pas prendre le risque de retarder les travaux par des débats parlementaires et vu l’engagement pris par le Conseil d’Etat, la motion a été retirée. Le crédit de construction et son PL aurait déjà dû être effectif en 2008. Pour des raisons de logistique parlementaire, ils ont été encore retardés, mais les travaux promis devaient débuter en janvier 2009.

.

A cet effet, les utilisateurs se sont préparés et ont effectué les rocades nécessaires pour ne pas retarder l’exécution des travaux.

.

Quelle ne fut pas notre surprise de constater que le Conseiller d’Etat en charge du DCTI a préféré présenter un budget qui séduise les partis bourgeois plutôt que de mettre ce PL au plan d’investissements 2009. Par cette concession, il met en péril l’exécution des soins aux enfants, en particulier dans le secteur d’onco-hématologie. De plus, cette décision ne respecte pas la motion 1699 qui avait été retirée, suite à sa décision d’exécuter les travaux de rénovation.

.

Est-il acceptable de la part du Conseiller d’Etat qu’il néglige la qualité des soins pour des enfants, alors que lui-même jouit d’un cadre de travail aussi confortable que luxueux et que, sans aucun doute, un budget lui a été accordé pour la réfection de ses bureaux lorsqu’il a prit ses fonctions !

En vertu des pouvoirs qui sont ceux du député, des devoirs et obligations qui sont ceux du Conseil d’État, voici la question posée dans le cadre de cette IUE, conformément à l’article 162A LRGC :

Question :

Le Conseil d’Etat va-t-il respecter sa parole et utiliser le budget déjà accepté par le Grand Conseil afin d’effectuer les travaux de rénovations indispensables de l’Hôpital des Enfants ?

 

11:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : hug, pédiatrie |  Facebook | | | |

Commentaires

Bravo Monsieur Stauffer,
Une fois de plus vous montrez que vous êtes proche des problèmes que l'on rencontre quotidiennement à Genève. Je suis consternée devant tant de bêtises de ce gouvernement. Vivement le renouvellement.

Deux mots: Bravo et merci pour les enfants et les parents

Agnès
Infirmière

Écrit par : Agnès | 04/10/2008

Bonjour à toutes et à tous,

tout d'arbord j'ai été heureux de vous rencontrer aujourd'hui.

Ensuite, il est certain que le groupe UDC vous sontiendra dans cette démarche. Les soins publics sont une priorité.

Nos enfants n'ont pas à payer les affrontements politiques.

Vous avez d'ores et déjà mon soutien dans ces cette démarche.

Stéphane Valente
Conseilleur Municipal UDC Vernier,
Vide président de liste UDC à la Constituante
Et donnateur à Hôpiclowns

Nos enfants sont notre priorité.

Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 04/10/2008

Une fois de plus ceux qui disent que vous n'avez pas de manières en sont pour leurs frais!

Non seulement le problème solevé est une réelle honte pour ces fantoches qui nous gouvernent mais la solution que vous y apportez est à la fois simple et réalisable dans l'instant.

Je tiens auassi à dire que si nos primes maladies baissent, on vous le doit car sans votre coup de gueule et bien nous serions passé à la caisse comme tout le monde!

Ce que fait le MCG est tout simplement incroyable merci à toutes celles et ceux qui font ce parti, aussi pour la constitution.

Écrit par : Jane | 05/10/2008

Cher Monsieur Stauffer,

Je suis infirmier frontalier, français et pas né dans la région. Autrement dit, j'ai tous les défauts à vos yeux!

Je voudrais quand même dire qu'effectivement il y a de l'abus à Genève à la fois dans le recrutement et dans la façon dont l'argent public est jeté par les fenêtres.

Les abus:
Je sais et c'est de notoriété publique, qu'il est effectivement presque impossible d'engager des collaboratrices suisses si le (surtout la) responsable d'unité est lui (elle)-même français(e).

Ce qui me choque, c'est tout le monde le sais mais personne ne veut enrayer ce phénomène de préférence nationale inversée, à commencer par les suisses qui laissent faire.

Une fois encore, je ne suis pas suisse moi-même mais je dois admettre que cette situation me trouble car en France, elle causerait des émeutes dans la rue. Ici rien!

L'argent jeté par les fenêtres:

Il y a bien des situations dans lsquelles je constate que les prestataires de services abusent sur les prix parce que c'est "l'Etat" et que personne ne dit rien, il faut seulement que l'on puisse "a que voulez-vous nous avons choisi ce qu'il y a de mieux" alors que l'on devrait, selon moi choisir ce qui offre le meilleur rapport qualité/prix.

Cette façon de faire est pas sans conséquence, elle influ aussi sur le niveau de primes maladies et vous feriez bien d'y jeter un oeil.

Après tout cela, je dois aussi vous dire que si certains vous placent à l'extrême droite, c'est uniquement pour esayer de vous déqualifier aux yeux de "leur" électorat. En France une force politique telle que la vôtre serait plutôt vers la gauche dure car en réalité vous faites le boulot que le PS est devenu incapable de faire, trop occupé qu'il est à se battre pour savoir comment ses notables vont se partager le gâteau. Il suffit de voir la cacade à la veille du congrès de Reims.

Vous vous doutez bien que je n'incite personne à voter pour vous, mais je dois vous dire, pour être honnête, que si jétais suisse et votant à Genève, je voterais certainement pour vous car la ligne politique que vous tenez est la meilleure pour mettre un frein à une politique qui est irresponsable en matière d'emplois locaux.

Certains se sont offusqués lorsque vous avez fait votre dernier blog sur l'extension de la libre circulation.
Je peux vous dire que si vous faisiez un sondage d'opinion en France, il y aurait plus de français d'accord avec vous qu'avec bling-bling Sarko! Je crois aussi que si nous avions dû voter sur chaque extension de l'union européenne, comme cela se fait en Suisse, ni la Bulgarie ni la Roumanie n'auraient passé.

Alors à mon avis il y a beaucoup de faux derches dans ceux qui vous diabolisent.

On vous traite de "populistes" comme si c'était une insulte mais en réalité votre action s'occupe du peuple et c'est plutôt les autres qui sont à blâmer de ne pas l'être!

En conclusion, comme français travaillant en Suisse, je suis opposé à vous mais j'ai du respect pour l'action politique que votre parti mène car elle est dit tout haut ce que personne, par confort politique, n'ose dire. Même si leurs bases vont certainement affluer vers vous en toute logique puisque vous les défendez.

Écrit par : Jacques F. | 05/10/2008

MCG= Jeu, set et match!

Et après les autres partis se demandent pourquoi ils n'arrivent plus à contrer la progression du MCG (dixit Vernier)!

Bravo à Jacques F. pour sa franchise, c'est tout à son honneur.

Vous je ne sais pas, mais moi je veux un MCG au conseil d'état l'année prochaine.

Écrit par : Pause café | 05/10/2008

Le gros problème du MCG c'est qu'il est incapable de donner une ligne claire. Voyez, l'un des derniers post d'Eric Stauffer... il est contre LES FRONTALIERS.

Don, il se contredit d'un post à l'autre. Une fois il dit défendre les VRAIS frontaliers, une fois il dit être POUR les frontaliers Suisses, une fois il dit être contre les frontaliers mais ceux venus d'ailleurs...

Ne sait-il pas que FRONTALIERS n'est pas une nationalité ???????

DONC, IL N'A QU'A ETRE PLUS CLAIR DANS SES DIRES ! car là il s'est attiré contre lui, tous les Suisses de Genève qui ont vu leurs enfants, obligés de s'établir en France ainsi bien sûr que tous les Suisses de France. CE QUI FAIT BEAUCOUP DE VOTES !

Il est évident que le combat pour une pédiatrie efficace est un bon combat, mais le problème et que le MCG mélange tout !

Écrit par : Café | 06/10/2008

Le MCG incapable de donner une ligne claire? Etrange comme réaction! Le PS ou les Libéraux en ont-ils une, à part un immobilisme des plus effrontés? Le MCG reste indéniablement le seul parti citoyen à soulver des lièvres, à révéler l'inconsistance des discours en comparaison aux actes manquants des castes institutionnalisées.

Écrit par : juliette de c. | 06/10/2008

M. Stauffer, sait-il que sans le dévouement du personnel frontalier, la Pédiatrie, serait encore plus dans la MERDE !

Ne croyez-vous pas que M. Stauffer, pourrait de temps en temps avoir un mot gentil pour ce personnel, qui fait des horaires de nuit, difficiles, dont les Suisses de veulent pas, au lieu de toujours leur taper dessus !

Écrit par : Pédiatrie | 06/10/2008

Les commentaires sont fermés.