03/10/2008

libre circulation OU LE LIBRE SERVICE DE L’EMPLOI L’UDC Genève a trahi son électorat !

Halte_douane.jpg
COMMUNIQUE DE PRESSE DU 3 OCTOBRE 2008

 

Votation populaire sur la libre circulation OU LE LIBRE SERVICE DE L’EMPLOI – le peuple décidera !

 

L’UDC Genève a trahi son électorat !
Non à l’invasion frontalière à Genève, priorité de l’emploi aux résidents genevois!
Le MCG a été le seul parti à prendre la défense des résidents genevois qui souffrent déjà de la situation actuelle mais qui ont encore plus à perdre avec l’extension de la libre circulation vers des Etats qui non seulement n’ont de démocratiques que l’étiquette mais qui sont toujours largement corrompus.
.
En soutenant ce référendum, le MCG tient son engagement pour la défense de l’emploi des Genevois ce que l’UDC Genève a semble-t-il oublié à l'égard de sa base au profit de sa stratégie nationale.
.
frontaliers_zoom.jpgIl en va de même de la gauche qui prétend toujours être la seule à défendre les travailleuses et les travailleurs de ce pays. Le PS, en ne posant aucune condition de protection des salariés du pays contre tous les dumpings, nous montre qu’il est plus attaché à faire briller l’étoile pâlissante de sa conseillère fédérale qu’à défendre ceux qui constituent sa base électorale.
.
Il n’y a pas de surprise dans cette situation puisque le PS et l’UDC nous ont montré avec le budget militaire qu’ils sont de puissants alliés objectifs lorsqu’il s’agit de porter atteinte à la protection du pays et de ses citoyens.
.
Le PS et l’UDC préfèrent le bling bling médiatique à la défense de ceux qui les élisent forçant les citoyennes et citoyens du pays à jouer à cash-cash sur le fils du rasoir toutes fins de mois. 
Le MCG persiste à dire que le chemin pris par l’Europe jacobine et centralisatrice ne résoudra aucun de ses problèmes endémiques, dont le premier  est manifestement  le tourisme de la misère.
.
Le MCG milite et militera toujours en faveur d’une Europe calquée sur le modèle de la Suisse qui permet une réelle solidarité tout en préservant les spécificités de chaque Etat.
.
L’extension des accords de libre circulation constitue une très grave fuite en avant de l’Europe des marchands du Temple au détriment des citoyens qui sont laissés pour compte dans cette stratégie. Les Genevois que ces partis gouvernementaux ont décidé de laisser sur le carreau du chômage savent, eux, que cette extension serait une réelle catastrophe.
.
A l’heure actuelle déjà, l’importation massive de main d’œuvre en provenance de l’Union européenne conduit Genève a être la lanterne rouge de la Suisse en matière de chômage alors que c’est l’un des cantons les plus prospères.
.
Seuls les partis qui ne soutiennent pas réellement les citoyens sont en faveur de cette extension. Se sont les mêmes qui, en 1992, au lendemain du NON à l’EEE, ont promis la faillite de notre système et de notre pays.
.
Aujourd’hui on constate que se sont les effets pervers qui ont pris le pas sur les effets positifs de l’ouverture sans aucun garde fou à l’Europe.
.
En conclusion le MCG estime que ce référendum à toute sa valeur en raison du manque de protection des conventions collectives des travailleurs genevois et du fait que le patronat du canton favorise majoritairement l’embauche de frontaliers au détriment des demandeurs d’emploi résidents de notre République.
.
Le MCG s’engagera à fond dans la campagne contre l’extension des accords de libre circulation.

Eric Stauffer    Roger Golay

Président                                            Vice Président et Chef de Groupe parlementaire

10:34 Publié dans Votations | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Stauffer,

vous revenez sans cesse avec le problème des frontaliers alors que vous savez pertinemment que votre parti ne peut avoir aucune influence sur la politique fédérale.

Un problème que vous n'avez pas l'envergure politique pour régler.

Les jeunes UDC ont réussi hier à obtenir la séparation des deux votations.

Alors concrêtement vous avez obtenu quel résultat ?

Reprocher à l'UDC le manque de surveillance que les partenaires, avant les billatérales, avaient promis pour éviter la situation actuelle ?

C'est un peu facile, mais c'est vrai, une fois de plus nous sommes en campagne.

Un jour peut-être arrêterez vous d'être systématiquement en campagne, avançant des arguments qui dépassent de loin vote parti cantonal et obtiendrez vous de vrais résultats ?

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 03/10/2008

@Stéphane qui ne comprends pas ce qu'il doit lire!

Question le jeune UDC de quel canton déjà?

R: pas Genève!

Alors l'UDC qui n'a pas soutenu à bien trahi son électorat! Constat élémentaire cher Watson!

L'UDC Genève est asbine complet! Du reste sur les 10 députés UDC Genève 3 sont Frontaliers! Allez du vent les asbines genevois, place au MCG!

Écrit par : Jack | 03/10/2008

Nous, Suisses de France, avons pris bonne note de ce qui précède. C'est-à-dire que le MCG préfère donner des emplois aux étrangers de Genève, qui profitent des HLM, AI, et autres allocations, plutôt que de favoriser l'emploi aux citoyens Suisses résidents en France.

Sachez que Monsieur André Moser, liste No. 9, se DESOLIDARISE complètement de votre pamphlet et nous Suisses de France, qui représentons beaucoup de bulletins de vote, allons voter contre vous, qui vomissez sur les Suisses de l'étranger !

Écrit par : Jean-Marc | 03/10/2008

Pour Stéphane :

Les Résultats du MCG au niveau national sont inexistant et pour cause, ce n'est pas un parti national!En revanche au niveau cantonal le MCG est loin devant l'UDC!

En 3 ans le MCG; 9 députés, 12 conseillers municpaux dans les plus importantes communes et un Magistrat qui sera Maire l'année prochaine dans la 2ème commune du canton!!!! Le MCG à fait passer des Motions, des Projets de loi (dont un constitutionnel), des Résolutions. Le MCG à réussi à bloquer les déchets de Naples, sorti et fait réduire les salaires et bonus au SIG, ect....

En 16 l'UDC - Genève; n'a jamais été en mesure, d'imaginer, être papable pour un éxécutif, même dans une commune rurale! Aucun projet de loi ou motion votée au Grand Conseil provenant de l'UDC....

Je pense inutile de continuer la comparaison, tant il est vrai que nous pouvons que comparer ce qui est comparable! Et le MCG n'est pas comparable.... Il écrit l'Histoire politique de Genève avec un grand "H".

Alors, les Asbines, admirer, mais en silence! Eux ils travaillent pour nous!

Isabelle

Écrit par : Isabelle | 03/10/2008

Expliquez-moi, comment le MCG va gagner des votations contre les bilatérales, alors qu'il a été déjà extrêmement difficile de réunir les 50.000 signatures... Tout ce qu'a réussi à faire votre mouvement, c'est de se mettre à dos les Suisses de France qui représentent un plus grand nombre de votants que la commune de Carouge ! Naturel, vu qu'à Genève, il n'y a plus que des étrangers, qui eux ne votent pas au National !

Écrit par : Café | 03/10/2008

Le MCG se bat pour construire à Genève, et de cette manière les Suisses qui ont dus s'exporter en France ou dans le pays de Vaud, pourrons revenir sur leur TERRE! C'est pas compliquer à comprendre.... Mais évidement pour cela il faut avoir un minimum de jugeotte!

Le MCG veut une Genève dynamique avec des logements a des prix abordable!

Écrit par : Jean | 03/10/2008

Jean-Marc,

Je comprends aisément votre désarroi en tant que suisse établi en France .

A la lecture des valeurs véhiculées par la liste Mouvement Changer Genève, vous trouverez notamment "le Droit au logement opposable: Genève doit fournir à chacun le logement dont il a besoin".
Nous le savons que trop bien que ce qui a conduit notamment bon nombre de genevois-suisses à s'installer en France voisine émane d'une politique de logements inadéquate et un accès à la propriété inexistant (en comparaison notamment à la France, l'Espagne..).
Maintenant, force est de constater que l'appellation "frontaliers" est inappropriée, les travailleurs et travailleuses venant de bien plus loin que la zone dite frontalière. Dumping, chômage anormalement très élevé à Genève malgré une situation économique et de l'emploi saine, tels sont les tristes constats.

Croyez bien que nuls ne saurait s'opposer, interdire l'accès à l'emploi des "frontaliers", cela étant le Gouvernement genevois se doit d'agir afin de permettre à sa population de vivre dans la dignité et décemment-soit se loger, subvenir à ses besoins-et non pas d'être, pour une catégorie de personnes tels que les workingpoor, les sans emploi et/ou en fin de droit, des assistés subventionnés notamment par les impôts (peut être les vôtres Jean-Marc, suisse résidant en France imposé à la source car travaillant à Genève), cela n'est acceptable pour personne.
Dans ce sens notamment, le Mouvement Changer Genève défend "la priorité de l'emploi aux habitants dans leurs administrations municipales et cantonales"...est-ce trop demander à votre avis ? A méditer..

Je prends également bonne note que vous jugez qu'un résident étrangé (et/ou à double nationalité) a moins le droit à l'emploi qu'un suisse résident en France..c'est votre point de vue. Je ne manquerai pas d'en parler à mon époux, espagnol de nationalité, né à Genève et plus "suisse" que vous et moi :-)
Si je m'en remets à votre mode de réflexion, je vais de ce pas lui conseiller de se "naturaliser" pour conserver son boulot :-)

Je vous souhaite une agréable journée et vous adresse, ainsi qu'à mon camarade André, mes meilleurs messages.

Valérie Cuenca, liste 9 Mouvement Changer Genève

Écrit par : Valérie Cuenca | 03/10/2008

Je confirme! J'ai entendu hier matin sur Radio Cité que le MCG a déposé une motion (je crois) pour déclasser 5 hectares à Bernex pour de la construction.

Jamais entendu l'UDC proposer une telle initiative!

Olivier.

PS; c'est qui les députés UDC frooontaliers? C'est top comme info!

Écrit par : Olivier | 03/10/2008

"Non à l’invasion frontalière à Genève, priorité de l’emploi aux résidents genevois!"
Curieux tract. Je croyais que votre mouvement n'était pas contre les frontaliers, c'est du moins ce que prétendent certains membres de la liste MCG à la constituante, dont sa tête de liste M. Dimier, sur les blogs de la TDG. Il faudra leur expliquer, à moins qu'ils ne continuent à prétendre, comme M. Ferrier sur son blog, que bien qu'étant sur la liste MCG, ils n'appartiennent pas à votre parti et ne soutiennent pas ses positions, notamment contre les frontaliers. Et là, c'est nous qui ne comprenons rien.

Si je vous lis bien, vous êtes contre le fait d'élire à la constituante des frontaliers et des Suisses domiciliés en France, même ceux qui sont sur la liste MCG et vous recommandez de ne voter que pour ceux qui sont "résidents genevois" ?

Écrit par : Tatage | 03/10/2008

Une Tatagne pour Tatage, assimiles-tu les Suisses de l'étranger à des frontaliers de nationalité étrangère résidant à l'étranger et travaillent à Genève? si oui il est temps d'aller consulter!

Il faut pas être un imbécile pour ne pas comprendre tes arguments fumeux! Pourquoi ne pas aller expliquer à tous les chômeurs genevois et au 80'000 genevois qui sont aux poursuites, qu'ils n'ont rien compris et qu'il faut continuer a augmenter l'offre des postulants aux emplois à Genève et que l'on verra après leurs situation!!!

Et si l'on veut suivre ta logique, il faut étendre les accords de libre circulation à la Russie, la Turquie, l'Afrique du Nord, les USA, bref tutti quanti!

En réalité ce sont des gens commme toi qui ne comprennent effectivement rien! Tout changement trop rapide est négatif, pour les accords de libre circulation il fallait le faire sur 50 ans au moins!

La preuve du constat d'échec de l'Europe; La France et l'Irlande ont rejeté lors des dernières votations la constitution Européenne!

De plus le chômage a augmenté ce dernier trimestre en France et de façon très inquiètante!Alors imaginer que la Suisse et Genève sont armés pour lutter contre une telle concurence, relève de l'inconscience!

Et c'est un Suisse résidant en France qui vous le dit!

Moi je vote MCG avec l'espoir, un jour, de revenir m'établir à Genève avec ma famille et trouver un logement décent!

Écrit par : tatagne | 03/10/2008

Tatagne,

Et oui, un Suisse habitant en France est un frontalier... car jusqu'à nouvel avis frontalier n'est pas une nationalité ! Donc, soit M. Stauffer revient publiquement sur ses déclarations, en précisant que l'emploi doit d'abord être donné aux Suisses qu'ils habitent Genève ou ailleurs, soit tous les Suisses de France, et ils sont très très nombreux, voteront contre le MCG ! Il me semble que les Suisses de France doivent passer avant les étrangers de Genève (qui eux ne votent pas au national).

Écrit par : Jean-Marc | 03/10/2008

C'est la journée des bonnes nouvelles!

Après l'aboutissement du référendum anti-fichage biométrique généralisé alors qu'aucun "grand" parti ne la soutenu c'est au tour de ce référendum d'aboutir..

Une très bonne chose pour notre démocratie.

Bravo!

Écrit par : Yogurt | 03/10/2008

@Tatagne: A force de vouloir catégoriser les gens, le MCG ne sait plus trop où il en est à mon avis. Ils luttent (voir leur affiche) contre "les frontaliers" peu importe leur nationalité. Ils veulent, si j'ai bien compris, réserver les emplois à Genève aux "résidents genevois". Ils ne disent pas très clairement dans quelle catégorie ils classent :
- les Suisses domiciliés en France et qui travaillent à Genève, qui sont des frontaliers
- les étrangers domiciliés à Genève, qui sont des étrangers résidents à Genève.

Si je comprends bien leur doctrine, ils voudraient interdire aux employeurs d'engager toute personne non Suisse et non domiciliée à Genève. Les Suisses de France, dehors. Les étrangers de Genève, dehors. Et pourquoi pas demain, les Suisses non Genevois dehors aussi. Comme ça, on règle tous les problèmes: Plus besoin de policiers, la criminalité va chuter, les voyous seront partis. Plus besoin de construire de logement, la population va baisser, problème logement réglé. Qui des hôpitaux et des EMS qui vont devoir fermer, faute de personnel qualifié? Le personnel suisse domicilié à Genève est bien insuffisant, sans parler des qualifications. Les impôts des Suisses résidents à Genève ne suffiront plus à financer les services publics.

Genève va changer du coup, mais qui voudra vivre dans ce zoo ? Pas moi! Les idées simplistes et slogans populistes montrent très vite leurs limites.

Écrit par : Tatage | 03/10/2008

Eric Stauffer a raté une bonne occasion de se taire, car en s'en prenant aux Suisses frontaliers, il s'en prend également à Eric Bertinat et de très nombeux UDC qui ont été obligés de s'installer en France, vu que les logements ont été donnés aux étrangers de Genève.

Comme lors des dernières élections les Suisses de France vont voter UDC, à commencer par moi, et c'est très bien !

Écrit par : Café | 03/10/2008

On me dit que les Français viennent spolier les Suisses de leur travail.
Pardonnez-moi, je pouffe. Surtout quand la critique s'applique aux postes à responsabilité.
Il y a quelques années, une multinationale Genevoise est allée chercher mon père en France, pour lui offrir un poste de DRH, avec Stock-options et GoldenHello à la clé. Ce n'est pas un cas isolé.
Lors de son établissement, la société lui a CLAIREMENT signifié que l'embauche de citoyens Suisses restait prioritaire, mais que la demande d'emploi des Genevois ne suffisait pas au marché du travail pour deux raisons :
- le flux de diplômés Suisses ne suit pas le développement qu'engendre la mondialisation
- la répartition des diplômes n'est plus adaptée au marché du travail

En résumé, l'embauche des citoyens Suisses est encore (très) largement favorisée et la solution du chômage passe par une réforme de l'université.

Écrit par : JPJ | 09/10/2008

Les commentaires sont fermés.