25/09/2008

SIG le Mensonge d’Etat

SIG le Mensonge d’Etat

Les SIG ne disent pas la vérité !

Ils veulent faire croire que les genevois ont fait des économies sur les tarifs ! En réalité les citoyens se sont faits tondre comme des moutons !

Les zurichois (1,2 million de citoyens) paient la moitié de ce que paient les genevois ! Mais il est vrai qu’à Genève nous sommes dirigés par des visionnaires aveugles….

Le plus drôle réside dans le fait que les SIG (voir hier Léman Bleu) déclarent acheter l’électricité à EOS au prix coutant (mensonge !) alors qu’EOS va entrer en bourse ! Depuis quand une société, d’état de surcroit, qui ne fait pas de bénéfice en vendant au prix coutant est intéressante pour des spéculateurs en bourse ?!!!

Le président des SIG à dit dans le journal (Léman Bleu) les genevois bénéficierons jusqu'en 2015 de tarifs réduits, ce qu'il ne dit pas c'est que ces rabais (les tarifs réduits) sont pour rembourser le paiement de 100 millions de 2003!!! En réalité aucun rabais n'est à trouver ici, puisque les soi-disant rabais sont jusqu'à concurrence de 100 millions déjà payé! 

Cette affaire des 100 millions n’est de loin pas terminée, les citoyens ont le droit de savoir pourquoi ils paient si cher l’électricité !

La Revue de Presse du 24 septembre 2008

logo_ghi.gif

 

 

 

Les SIG ont-ils ouvert la porte à un mini-Enron? En accordant 100 millions de francs quasiment à fonds perdus à Electricité ouest suisse (EOS) en 2001, les SIG ont-ils pris un gros risque industriel? Un expert parle d’un système comparable à celui qui a provoqué la faillite du courtier en électricité américain Enron.

GHI en version PDF SIG_Mini_ENRON.pdf

logo.gifLes SIG justifient leur «prêt» à 100 millions 
ÉLECTRICITÉ 
L’entreprise publique rejette les accusations d’ Eric Stauffer.
MARC BRETTON 
Les Services Industriels
 (SIG) ont-ils «volé 100 millions aux Genevois» pour renflouer Energie Ouest Suisse (EOS)? Ont-ils rédigé des «faux bilans»? Le député MCG et administrateur des SIG, Eric Stauffer, l’affirme et a d’ailleurs alerté la Cour des comptes. Mais l’entreprise pu blique conteste. Pour répondre aux accusa tions, mais sans jamais nommer l’accusateur, son président, Daniel Mouchet, et son direc teur «finance et stratégie», Pierre Béguet, ont donné hier une conférence de presse. 


Le député Stauffer affirme que les SIG ont tenté de dissimuler un prêt de 100 millions à EOS en l’inscrivant dans une rubrique anodine. Votre réponse? 
Pierre Béguet. 
Il ne s’agissait pas d’un prêt, ni d’un investissement, il n’a donc pas à figurer au bilan.
Les dépenses ont été comptabilisées dans les budgets et les comptes sous la rubrique achat d’énergie avec une explication détaillée dans les annexes. L’ensemble a été visé par les autorités compétentes. En contrepartie, les actionnaires d’ EOS, dont les SIG, ont reçu un droit d’achat conditionnel au prix moyen de production, droit à faire valoir en fonction des prix du marché. 

A quoi devait servir cette contribution? 
Daniel Mouchet.
 A renflouer EOS, dont la faillite aurait été catastrophique. Comme les autres actionnaires, nous avons dû intervenir pour assainir cette entreprise qui se restructurait dans le cadre de la libéralisation du marché de l’énergie. 

Pourquoi ne pas avoir prélevé un intérêt sur la somme prêtée? 
PB.
 EOS était en difficulté, il s’agissait de l’aider, pas de la couler. 

En échange, les SIG ont reçu de l’énergie bon marché, qu’ils ont pu revendre. Qui en a profité? 
PB.
 Les consommateurs. Grâce à cette énergie bon marché et malgré la hausse des prix du marché, nous avons pu baisser nos tarifs de 220 millions de 2001 à 2007.

Pouvez-vous nous indiquer l’écart moyen entre les prix du marché de l’électricité et les prix que vous a facturés EOS entre 2001 et 2007?
 
DM.
 Sur cette période, la différence grosso modo est de 2 à 2,5 centimes. Nous aurions pu trouver de l’électricité moins chère sur le marché, notamment du nucléaire… 

La Cour des comptes a été saisie. Vous êtes inquiets? 
DM.
 Non. Il peut y avoir des débats d’école en matière de comptabilité, mais notre plan a été avalisé par les services financiers de cinq entreprises et par les cantons.

logo_lb.gif

emission_17.gifLe Journal

Présenté par : Denis Palma 

Invité(s) : Daniel Mouchet, président SIG 

Les actualités régionales du jour
Au sommaire: bilan police, SIG, fresque Chêne-Bougerie, rapport droit d'asile, centre commercial Thônex et convention Etat-Union des télécommunications.  

http://www.lemanbleu.ch/leman_bleu_archive_flv.php?new=true&filename=naxoo/2008/9/23/225-tj_23-09-2008_

 

emission_80.gifGenève à Chaud

Présenté par : Pascal Décaillet avec la collaboration de Laurent Keller 

Invité(s) : Michel Beguelin, ancien conseiller aux Etats PSS VD, Eric Stauffer, président MCG, Ivan Slatkine, député libéral, Jean-Charles Rielle, conseiller national PS GE, et François Garaï, rabbin communauté juive libérale 

Débat politique et citoyen 

http://www.lemanbleu.ch/leman_bleu_archive_flv.php?new=tr...

 

logo3_fr.jpg

Eric Stauffer restera aux SIG

«Nous n’allons pas demander la démission d’Eric Stauffer», a clairement affirmé mardi Daniel Mouchet.

1.jpg

Eric Stauffer persiste et signe. Le président du conseil d’administration (CA) des Services industriels (SIG) revenait sur les accusations lancées par le président du Mouvement Citoyens Genevois, membre du CA, au sujet d’un prêt de 100 millions de francs accordé à Energie Ouest Suisse (EOS) entre 2001 et 2004. «Versé en toute transparence, cet argent a permis d’assainir EOS, dont nous restons actionnaires. Jusqu’en 2007, la facture des Genevois a même pu être réduite de près de 220 millions», a précisé le patron, ravi du bon résultat de l’opération.

 

 

 

___________________________________________________________________________________

Si vous avez loupé le début:

logo_rsr_160x40.gif

 


logo_rsr_160x40.gif16 septembre 2008 Le SIG face aux scandales

 

Combien de temps le Conseil d'administration des Services industriels de Genève pourra-t-il faire face aux scandales révélés par Eric Stauffer ? Depuis qu'il a été nommé administrateur de cette régie publique, le député du Mouvement des citoyens genevois ne cesse de mettre à jour des pratiques peu orthodoxes au sein de cette entreprise. Par Bertrand Stämpfli.

 

 emission_80.gifGenève à Chaud du 15 septembre 2008

Présenté par : Pascal Décaillet avec la collaboration de Laurent Keller 

Invité(s) : Pierre Kunz, ancien député radical, François Gillet, président Commission enseignement Grand Conseil, Cardinal Georges Cottier, ancien théologien personnel de Jean-Paul II, et Ariane Dayer, rédactrice en chef Le Matin 

 

http://www.lemanbleu.ch/leman_bleu_archive_flv.php?new=tr...

07:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : sig, eos, robert cramer |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est scandaleux! Les SIG sont dans les cordes. Au début de cette affaire je pensais que cette fois Stauffer disait faux! Mais une fois encore il à fait mouche(t)!

Comment est-ce possible?

Il faut vraiment que cela cesse.

En tout état de cause bravo au MCG de nous ouvrir les yeux.

Alain

Écrit par : Alain | 24/09/2008

M. STAUFFER parle de mensonges. N'était-il lui aussi pas adepte du mensonge par ommission car, il "oublie" de dire à propos du prix de l'électricité fournie aux Zürichois qu'il est, pour une bonne part NUCLEAIRE et que le canton de ZH est actionnaire des centrales. Genève a dit définitivement NON au nucléaire. Dès lors, nous sommes tributaire de l'énergie hydraulique, énergie renouvelable, conforme à la volonté des Genevois. Participer au sauvetage d'EOS à hauteur de 100 millions est donc - remplir nos obligations de co-propriétaires des centrales hydrauliques. Si nous ne l'étions pas, le prix que payerait actuellement Genève serait encore plus élevé. Etre co-propriétaire c'est faire bénéficier les Genevois de prix abordables. Alors, M. Stauffer, arrêtez votre cirque populiste. Votre politique est facile. Elle est destructive,ça suffit!!!

Écrit par : jean-claude ducrot | 24/09/2008

Monsieur Ducrot,

le concept mi-psychologique, mi-politique, mi-rien-du-tout du nucléaire n'est qu'un prétexte dans cette affaire!

Il ne faut déplacer les problèmes.

Cramer lave à celui qui lave plus blanc en niquant la population; lui joue, les Genevois, eux trinquent! A votre bonne santé!

Écrit par : juliette | 24/09/2008

Et alors Ducrot on se calme! Il va nous faire une jaunisse le pauvre!

Zurich est propriétaire de 15% d'une centrale atomique!

Hé Ducrot tu sais qu'EOS est propriétaire à 33% de cette même centrale atomique, donc par voie de conséquence les SIG! Non! Pas étonnant!

Les vrais chiffres :
EOS SA détient
5% De Leibstad
33% Centrales nucléaires en participation SA

Source:
http://www.eos.ch/home/entreprise/chiffres_et_faits/eos-rapport_annuel.htm

Consulter le rapport annuel 2007

Ces informations sont disponibles sur le site www.eos.ch dans le bilan!

Ducrot arrête de te décarcasser pour rien tu es mauvais!

Signé:
Origan

Écrit par : Origan | 24/09/2008

Ca serait plutôt à Zorro/Stauffer de se calmer un peu.

En effet, ce monsieur voit des scandales partout et il se plait à dénoncer tout et tout le monde en se prennant pour le sauveur de la république.

Et surtout n'essayez pas de le raisonner ou même de dialoguer, il répondra par des invectives et des menaces (il n'y a qu'à voir les réponses ci-dessus).

Et comme sa démagogie simpliste n'a d'égale que sa conviction d'être le seul à détenir la vérité....

Voilà pourquoi, une bonne claque à son parti dans les prochaines élections de Vernier et de la Constituante le calmerait peut-être un peu. Dans le cas contraire, il faut s'attendre au pire. Ces dernières semaines il vient de nous démontrer qu'il était prêt à tout pour se faire mousser, alors si en plus il se sent soutenu par la population....Aux secours !

Écrit par : Diego | 24/09/2008

@diego

Je perçois une légère crainte dans vos propos! N'est-il pas? Auriez vous peur que les citoyens se réveille et vote massivement MCG....

Moi et beaucoup d'autres le souhaitons. Le temps de magouille est révolu le peuple à le droit de savoir ce que l'état fait de son argent et pourquoi notre pouvoir d'achat fond comme un glaçon au soleil!

Quel politicien durant les 20 dernières années à eu autant de courage que notre Stauffer cantonal pour affronter l'establishment dans toute sa splendeur ?

Mais il est encore temps pour vous de vous rattraper en votant MCG!

Écrit par : Redemption | 24/09/2008

@redemption

"Le temps de la magouille" ?

Mais de quoi parlez-vous exactement ?

Dénoncer tout et son contraire c'est peut-être porteur auprès de celles et ceux qui sont déjà des convaincus (comme vous apparemment) du "tous pourris", mais vous pourriez être un peu plus concret, s'il vous plait.....

Écrit par : diego | 24/09/2008

Dans l'argumentaire le député Stauffer est vainqueur, les SIG sont plein de contradictions; les 100 mio ne sont pas dans le bilan, il ne s'agit pas d'un prêt, bref, les SIG ne sont pas très cohérent!

En revanche ce qui est beaucoup plus inquiétant, réside dans le fait que personne n'a jamais rien dit! Et là je donne raison au MCG. Dans le passé j'ai travaillé à la BCGE, et je reconnais certains des mécanismes dans les réponses fumeuses des SIG qui m'inquiète au plus haut point, tant et si vrai qu'au début de l'affaire de la banque cantonale il s'agissait également d'un montant de 100 millions "avancé-prêté" et qui devait être remboursé sans intérêt, il s'agissait de la première opération de portage.....

Le blog de Pascal Décaillet prend toute son ampleur à la vue des déclarations pour le moins contradictoire des SIG...

Écrit par : Mario | 24/09/2008

Il n'y aura plus de problème une fois que toutes ces entreprises liées à l'électricité seront privatisées. Leurs magouilles seront couvertes sous le sceaux du secret des affaires (comme les caisses maladies !) et les citoyens ne pourront strictement rien faire ... à part accepter de façon résignée les hausses de tarifs et la diminution de la qualité de service sans broncher.

(Petit interlude :
- "Vive le capitalisme !"
- "Non seulement tu dors pendant les réunions, mais en plus tu gueules de conneries"
)

Écrit par : Dji | 24/09/2008

@Redemption : "moi et beaucoup d'autres" ne souhaitons pas voter pour la liste populiste du MCG. Les membres de ce parti ont investi les blogs de la TDG, en dénonçant haut et fort les injustices dont ils sont victimes ou témoins dans le passé.

Ces cris ne suffisent pas à faire un programme politique cohérent et ne donnent en tout cas pas une image très reluisante de ses membres, dont certains sont peut-être sincères, mais bien trop obnubilés par leur drame et aigreur personnels pour avoir le recul nécessaire qui sied à ceux qui s'engagent pour le bien public.

Écrit par : Tatage | 24/09/2008

@Tatage

A part utiliser toujours la même regaine avec votre "populiste"

regardez le travail accomplit par ses élus et membres sans avoir les énormes structures des partis traditionnels en 3 ans seulement

Trouvez moi un parti traditionnel qui peut se targuer d'avoir eu les mêmes succès dans un délai aussi court...

eh bien.... oui, AUCUN d'entre eux....

Tatage vous êtes le maillon faible ... AU REVOIR

Écrit par : antoine | 24/09/2008

@ Diego

Ne prenez pas vos désirs pour des réalités, Thierry Cerutti sera élu à Vernier dimanche et ceci pour le bien de ses habitants qui ont besoin d'un vrai changement avec un homme dynamique, énergique, volontaire, intelligent, intègre et respectable

Vous oubliez le travail que la section MCG Vernier a accomplit durant 1 année, c'est tout simplement fénoménal et formidable

Vous oubliez qu'il est le 1er parti genevois et suisse a avoir développé la politique de proximité et participative

Il est le 1er parti a avoir fait campagne avec un questionnaire demandant aux citoyens leurs attentes, revendication, besoins, et autres

Lorsque les partis traditionnels commenceront à travailler pour le peuple souverain en lieu et place pour leur propre intérêts

Notre vie et notre bien être commencera à se faire ressentir

VOTEZ CERUTTI THIERRY LE 28 SEPTEMBRE A VERNIER

Écrit par : antoine | 24/09/2008

"un vrai changement avec un homme dynamique, énergique, volontaire, intelligent, intègre et respectable".

Sympa pour les autres ! Décidemment, on fait dans la modestie au MCG.

On va se calmer là !

D'autant qu'en admettant qu'il soit élu votre candidat devra vite admettre que gouverner ce n'est pas aussi facile que critiquer...

Et comme les dénonciations tout azimut, les critiques simplistes et les théories toutes faites constituent le fond de commerce du MCG, quand il va falloir être constructif, ça risque vite de coincer....

Du coup autant voter tout de suite pour quelqu'un d'autre....

Écrit par : diego | 24/09/2008

@antoine

L'objectif d'un député au parlement c'est de faire voter des lois ou des motions, pas de se faire mousser dans la presse en dénonçant scandale sur scandale qui retombent les uns après les autres comme autant de soufflés.

Vous parlez du travail accompli par les député du MCG:
- Motions MCG votées = 0
- Projets de lois MCG votés = 0
- Bloquage du travail sérieux du parlement = 100%

M. Stauffer veut vous faire croire que 92% des députés du parlement sont pourris, vendus et qu'il est le seul à détenir, et révéler LA VERITE.

C'est faire insulte à l'immense majorité des Genevois qui a élu ces 92%...et qui seraient donc tous stupides ou eux mêmes pourris et vendus.

La démocratie sert à élire les dirigeants et représentants que nous méritons et j'espère vraiment que nous ne sommes pas tombés assez bas pour mériter le MCG...

A bon entendeur

Écrit par : francois | 25/09/2008

@François

Un mensonge de plus !

Motions votées à l'unanimité du Grand Conseil
Discrimination des PME genevoise en France
Prime d'assurance maladie

Résolutions votées à l'unanimité du Grand Conseil
Remboursement des primes d'assurance maladie
Durcissement pour expulser les NEM

Projet de loi constitutionnel votées à l'unanimité du Grand Conseil
Fin du double mandat des conseiller d'état avec les chambres fédérales

Et je dois en oublier encore plein. Sans compter le nombre de fois ou le MCG à fait pencher la balance pour l'acceptation d'un texte parlementaire...

Sans compter les actions bénéfiques obtenues par le MCG, déchets napolitains, salaires des dirigeant des établissements publiques, bonus, etc...

Franchement le bilan du MCG après 3 ans seulement est impressionnant, dire ou prétendre le contraire relève de la mauvaise fois!

Actuellement le MCG à le vent en poupe, et vous qui tenez à pisser contre le vent vous risquer fort de vous mouiller!

A bon entendeur

Écrit par : observateur | 25/09/2008

Les commentaires sont fermés.