29/08/2008

Double mandat le peuple devra voter!

Cramer le Cumulard !

Le peuple décidera en mars 2009 !

 

Une victoire de plus pour le  MCG.

Le Mouvement Citoyens Genevois fait passer un projet de loi constitutionnelle, le peuple devra voter !

Lire le projet de loi déposé par Eric Stauffer,  Roger Golay et Sébastien Brunny

(voir http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/PL10167A.pdf publié avec les rapports de commission).

 

 

images_h_titre.gif 

Le cumul des mandats interdit
Le parlement hésite encore.S’agit-il d’une Lex Cramer ou d’une Lex Unger? Toujours est-il que la loi, proposée par le MCG, a été largement acceptée par le parlement (37 oui, 18 non (libé­raux, radicaux et PDC), 2 abs­tentions). Que veut-elle? Elle prohibe le cumul des mandats entre le Conseil d’ Etat et Berne.

Comme il s’agit d’une modifica­tion constitutionnelle, le peuple devra se prononcer. Polémique au moment de son dépôt, le texte a été élaboré dans la foulée de l’élection de Robert Cramer au Conseil des Etats et peut-être en prévision de la candidature de Pierre-François Unger à la même assemblée dans trois ans, une hypothèse émise par la socialiste Anne Emery-Torracinta.

Hier, tout le monde était en fait à peu près d’accord ou faisait semblant. L’Entente a un peu plaidé pour un délai, sans plus. «Il est absurde de deman­der au peuple de se prononcer sur un objet qui sera à nouveau traité par l’assemblée consti­tuante et sera peut-être balayé en votation», résume la radicale Michèle Ducret.
Pour faire passer son projet, le MCG a dû accepter un compromis. Il a ainsi avalé un amendement du libéral Olivier Jornot faisant entrer en vigueur la loi lors de la prochaine législature. Robert Cramer ne se représentant pas au Conseil d’ Etat, la question peut ainsi se régler en douceur.


Sûr de la victoire, le député Eric Stauffer a ensuite rappelé que la double charge de travail entre Berne et Genève était décidé­ment devenue trop importante et qu’il fallait régler la question du cumul sans attendre la fin de la Constituante.

 

 Marc Betton

Tribune de Genève du 29 août 2008

 

 

07:54 Publié dans Votations | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : cramer le cumulard |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour,

D'une part, les politiciens se plaignent d'avoir trop de boulot, mais de l'autre, ils acceptent d'en avoir plusieurs, de les cumuler.

Et puis, la culture et la mentalité suisse, veut qu'il y ait des experts.
Dès lors, pourquoi ne pas concentrer sa charge de travail, sur un projet à la fois, le résoudre et puis seulement ensuite, passer à autre chose ?

Certains font de la politique, uniquement pour le salaire et les jetons de présence.

D'autres, comme Thierry Cerutti, pour les citoyens de sa commune.
Pour Vernier, c'est le seul qui vaille la peine d'aller voter.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/08/2008

Félicitations à nos députés en place pour ce travail accompli. Car ce n'est que justice et respect par rapport à nos citoyens.

Toute la section vous félicite, car à force de jouer avec le feu, certains se brûlent ou se font cramer les doigts...

Bravo à tous les députés ayant soutenus ce projet.

Écrit par : Section Vernier MCG | 29/08/2008

Les verts sont aussi contre les doubles-mandats.... sauf quand ça les concerne.

Écrit par : Boris | 29/08/2008

Dans une entreprisé prive est imposible travailler à plein temps à deux entrprises à la fois. Elemental mon cher Watson!! Alors le citoyen Cramer arrive à faire deux boult à la fois. En tout cas notre super Cramer arrive à avoir deux indemnités avec les avantages qui vont avec. A mon avis c'est intorerable. C'est vieux comme Herodes: ont ne peut être à la messe et s'occuper du clocher au même temps.

Écrit par : Diogenes | 29/08/2008

Vu que nous sommes dans le feu de l'action, je propose d'interdire à tout Conseiller Fédéral, de siéger dans des conseils d'administration d'entreprises privées, genre ASSURANCES !!!!! Celà éviterait de tirer la couverture à soi et de favoriser les assurances au détriment des assurés.... suivez mon regard...

Écrit par : Café | 29/08/2008

je me demande s'il ne faudrait pas aussi faire en sorte que ceux qui ont déjà des mandats de l'Etat, tels certains entrepreneurs, 'architectes ou avocats s'abstiennent de participer à des commission dans lesquelles ils sont juges et parties ?

A la commission des travaux notamment c'est monaie courrante et j'ai toujours trouvé que c'était malhonnête car il ne défendent aucun projets mais sont à la recherche de nouveaux contrats... cherchez l'erreur.

Écrit par : Rita Cadillac | 29/08/2008

"Vu que nous sommes dans le feu de l'action, je propose d'interdire à tout Conseiller Fédéral, de siéger dans des conseils d'administration d'entreprises privées, genre ASSURANCES !!!!! "

Exactement! Dans tous les autres pays on appelle ça de la corruption mais ici on parle de lobbyisme ancré dans la "tradition politique".

Écrit par : Boris | 29/08/2008

Entièrement d'accord avec vous cela nous évitera d'avoir un conseil d'administration des pharmas à place d'une assemblée vraiment préoccupée par le bien être des citoyens de ce pays. Mais ne rêvez pas trop le conseil national s'est créer avec des entreprises privées cf. les chemins de fer etc...

Écrit par : Rita Cadillac | 29/08/2008

Robert Cramer et le PAV...on refile la "patate chaude" aux collègues et on "file à l'anglaise"...

Ahhh...cette perfide Albion...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/08/2008

En 2007 ont eu lieu des élections fédérales.

Habituellement, les verts ne tolèrent pas
les double-casquettes.

De peur de perdre un siège au Conseil d'Etat,
ils ont permis au Conseiller d'Etat Robert
Cramer de conduire un double mandat au Conseil
d'Etat et au Conseil des Etats. Au bilan des
courses, l'excellent Conseiller d'Etat du DIAE
d'autrefois est devenu un conseiller d'Etat
fantôme et un parlementaire peu présent tant sur
la scène fédérale qu'aux chambres. Bref, Mon-
sieur Robert Cramer est abonné absent partout,
à telle enseigne qu'il est impossible de le
joindre pour lui demander ce qu'il en est du
dossier IKEA à Vernier - et surtout s'il cau-
tionne le débit de conneries d'un petit élu
local particulièrement minable, Monsieur Yvan
Rochat, autrefois épris d'une certaine fibre
sociale, aujourd'hui de mèche avec les libé-
raux - ou du moins un libéral ex prof d'his-
toire, qu'il admirait semble-t-il déjà il y
a vingt cinq ans au Collège Rousseau. Pierre
Ronget pour ne pas le nommer. Au bilan, on
assiste à un chassé croisé et à un parfait
dialogue de sourds entre le maire de la Ville
de Vernier et le secrétaire général du Dépar-
tement du territoire, Monsieur Philippe Mat-
they, qui s'efforce de donner le change face
à la sourde oreille que fait son patron aux
journalistes... Mmh... Etre pour la traversée
la rade et pour la construction d'un port pha-
raonique à la Nautique, c'est passer de la
gauche à la droite sans se mouiller ! Alors
Cramer, un vert libéral lui aussi ? Bref, Mon-
sieur Robert Cramer semble incapable de gérer
le dossier IKEA, tout comme le dossier CEVA,
qu'on a dû lui retirer pour le confier à Mark
Muller, tant il semblait surchargé à Berne.
Monsieur Yvan Rochat et Monsieur Pierre Ronget :
ils sont simplement contre la venue d'IKEA à
Vernier. Ils aimeraient aussi qu'on rase les
quartiers du Lignon, des Avanchets, de Blan-
donnet, des Libellules et de Balexert pour
qu'on y installe une immense parc botanique
avec une roseraie, qui serait entretenue bé-
névolement par les élèves et les apprenants
de l'école de fleuriste de Lullier - un peu
comme le jardin du Chancelier d'Etat... Pier-
re Ronget se chargerait des aspects pédagogi-
ques - et surtout de la méthodologie... Ah
oui, très important la méthodologie ! Parce
qu'il faut d'abord énoncer le discours de
la méthode... C'est cartésien comme approche !

A tout cela le Mouvement citoyen genevois
répond : non, non et non. Nous ne sommes ni
de gauche ni de droite mais nous ne voulons
plus de double mandats sur la place genevoi-
se - nous n'avons jamais su si Monsieur Jean-
Philippe Maître était Conseiller d'Etat à
Genève ou Conseiller national à Berne et
nous ne savons guère si Jean-René Fournier
est Conseiller aux Etats à Berne ou Conseil-
ler d'Etat en Valais...

Nous avons donc posé la question à Monsieur
Pierre Ronget de savoir comment il définirait
ses priorité entre la mairie de Vernier et la
Direction du Centre horticole de Lullier. Il
nous a répondu qu'il n'en savait rien mais
qu'il n'entendait pas démissionner de son pos-
te de Directeur au Département de l'Instruc-
tion publique avant ses 65 ans. Nous en avons
conclu qu'il était incapable de définir ses
priorités... Mmh... Choix cornélien ! Entre
les jeunes demoiselles des écoles fleuristes
et les dossiers délicats de la Ville de Ver-
nier, il n'y a pas photo... Clairement, Mon-
sieur Pierre Ronget n'a semble-t-il ni les
capacités ni la sagacité pour mener à bien
les affaires de la commune. Surtout, il est
beaucoup trop vieux et fonctionne comme un
has been.

Encore une fois, le MCG est contre les dou-
ble mandats. Or, comme Robert Cramer, le vert
libéral, le libéral vert Pierre Ronget veut
cumuler tous les avantages et tous les pou-
voirs, soit son son salaire de 200'000.- / an
de directeur au DIP et les indemnités de fonc-
tion de Conseiller administratif à la Mairie
de la Ville de Vernier ? Allons-nous tolérer
que les collectivités lui versent 300'000 en
2009 ?

Accessoirement, Pierre Ronget siège depuis
1979, soit 29 ans au Conseil municipal, Beau-
coup disent qu'on l'a assez vu. Il est très
étonnant que le Parti Libéral n'ait pas pro-
posé un renouvellement, un rajeunissement
ou une candidature féminine : tiens, Madame
Monique Mattenberger, vous n'auriez pas
souhaité devenir Conseillère administrative ?
Quel dommage que Monsieur Pierre Ronget vous
n'ait pas eu l'élégance de vous céder la pla-
ce ?

Entre 1987 et 1989, Monsieur Charles Beer,
désormais Conseiller d'Etat Président du DIP
était Conseiller municipal socialiste en Ville
de Vernier. Et à cette même époque, on trou-
vait un autre socialiste bien connu dans les
rangs du Conseil : Monsieur Christian Brunier.
Tous deux étaient arrivés à la conclusion que
Monsieur Pierre Ronget était un dangereux cara-
ctériel, qui semblait vouloir bloquer tous les
dossiers et toute forme d'émancipation dans la
commune. Question : Monsieur Pierre Ronget a-t
-il vraiment changé ?

Le MCG pense qu'il n'y a qu'un seul et vrai
candidat valable pour l'élection complémentai-
re de septembre 2008.

Nous vous recommandons de voter pour lui, il
saura se mettre à votre écoute durant la lé-
gislature.

Monsieur Thierry Cerutti ne fait pas de la
politique par ambition personnelle et il dé
teste la politique politicienne.

Son seul objectif est de travailler dans le
sens de la collectivité, de façon à ce que
la vie au quotidien soit la meilleure possi-
ble dans la 2ème ville du Canton et la 13ème
Ville de la Confédération helvétique.

Voter Thierry Cerutti, c'est voter intel-
ligent et sagement !

Surtout, nous tiendrons compte de votre avis
et aussi de vos critiques pour le bien de
la Commune de Vernier !

Allez Thierry !

Écrit par : Gavroche, citoyen genevois | 31/08/2008

Il y a un autre guignol qui s'amuse à collectionner
les médailles et les double mandats : c'est Daniel
Brélaz, syndic de la Ville de Lausanne et Conseiller
national. Manifestement, c'est la nouvelle mode chez
les verts de cumuler les mandats. L'objectif est sim-
ple : ramasser les jetons de présence et laisser tra-
availler les assistant(e)s et les secrétaires à sa
place. Daniel Brélaz semble gentiment mais sûrement
dégénérer. A une autre époque, alors qu'il était Con-
seiller national et qu'il venait d'être élu Conseiller
communal à l'exécutif de la Ville de Lausanne, il avait
spontanément démissioné pour pouvoir se consacrer en-
tièrement à son mandat lausannois - il n'était même
pas syndic. Aujourd'hui, il se verrait bien Conseiller
fédéral. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas
d'avis...

Écrit par : Guignol | 31/08/2008

Vu que nous sommes dans le feu de l'action, je propose d'interdire à tout Conseiller Fédéral, de siéger dans des conseils d'administration d'entreprises privées, genre ASSURANCES !!!!! Celà éviterait de tirer la couverture à soi et de favoriser les assurances au détriment des assurés.... suivez mon regard...

Écrit par : Café | 01/09/2008

Mesdames, Messieurs les blogueurs,

Je vous prie de respecter le débat qui préside
à l'élection complémentaire au Conseil adminis-
tratif de Vernier et de cesser vos attaques
directes à mon encontre.

Je vous remercie.

Avec mes salutations les meilleures.

Pierre Ronget

Écrit par : Pierre Ronget | 05/09/2008

Les commentaires sont fermés.