30/05/2008

Non aux élites bureaucratiques

Quand un journaliste fait de la censure !!!! Ci-dessous le texte original qui devait être publié!

.

Pour lire la version publiée ce jour 30 mai 2008 dans la Tribune de Genève 

.

http://www.tdg.ch/pages/home/tribune_de_geneve/l_actu/opi...

.

 

L'original

.

1953337221.jpgNon aux élites bureaucratiques

Depuis son arrivée sur la scène politique le MCG a clairement montré que, contrairement aux partis qui se disent proches du peuple pour mieux flatter cet électorat mais qui en réalité sont surtout occupés à préserver les privilèges de leurs élus, il n’agit que et exclusivement pour défendre le Souverain contre les attaques les plus perverses d’une classe politique de plus en plus arrogante.

Le MCG prône un resserrement des droits populaires qui constituent la seule vraie arme dont disposent les citoyens de ce pays pour combattre le diktat des partis politiques qui se moquent de leur seul vrai mandant, le Souverain.

Votez donc non aux trois lois qui veulent exclure les représentants du peuple des Conseil d'administration des logoSIG.gifrégies publiques TPG, Hôpitaux et SIG. Sans l’intervention du MCG, les SIG auraient, avec l’accord des partis gouvernementaux, importé des déchets mafieux par le biais d’accords passés sans la logo_tpg.gifmoindre précaution avec des intermédiaires « douteux ». Outre le fait que l’Etat aurait perçu des revenus d’origine criminelle, la politique menée par M. Cramer, soi-disant en charge de l’environnement n’est en réalité qu’un discours faussement écologique et sans aucun scrupule pour la santé des citoyens qui habitent la région des Cheneviers.logo%20HUG.gif

Une fois de plus, grâce à l’action du MCG et de ses élus, ces manipulations de l’opinion publique ont été mises à nu et cette catastrophe environnementale, avec ses effets induits sur la santé publique, évitée.

 

 

La campagne menée par tous ceux qui s’opposent à la proposition de redonner au Souverain le choix de sa méthode de naturalisation est la concrétisation de la confiscation des libertés fondamentales par les politiciens de tous bords.

La Suisse est largement ouverte au monde et Genève prouve que cette ouverture est source d’enrichissement.

passeportimage.gifCette situation ne doit en revanche pas remettre en question le pilier central de la démocratie helvétique qui repose sur la primauté du Peuple sur le personnel politique qui est et doit rester à son service et non l’inverse. La levée de boucliers à laquelle nous assistons vient démontrer que se sont les politiciens qui tiennent à s’arroger la compétence de dessiner la Suisse de demain. Or en quoi seraient-ils plus qualifiés dans cette tâche que leur propre mandant, le Souverain ? Nous sommes face à un terrorisme intellectuel emmené par une gauche qui a perdu tout enracinement dans les couches populaires sans lesquelles elle n’existerait pourtant pas.

Cette gauche oublie que se sont les régimes qui revendiquaient et/ou qui revendiquent un ancrage à gauche psbanane.1180215188.jpgqui ont commis les pires exactions au nom et pour le compte du bon peuple. Ce fut notamment le cas des communistes soviétiques, des Kmers Rouges, des dictatures populaires en place à Pékin comme à Rangoon qui fondent leur puissance sur la privation des droits et libertés individuelles.

insolite-046.jpgLa propagande employée par la gauche suisse, qui a trouvé des alliés de circonstance au centre, sont identiques à celles des mouvements révolutionnaires qui se sont appuyés sur le Peuple pour arriver au pouvoir et se sont assis sur lui une fois qu’ils y sont parvenus.

Il est temps de mettre un terme à cette dictature des élites qui font main basse sur nos Institutions dont le fondement principal est que le dernier mot appartient au Peuple, n’en déplaise aux post marxistes du genre Andréas Auer.

Seuls quelques attardés et autres assoiffés de concentration des pouvoirs dans les mains de l’élite dirigeante peuvent s’opposer à cette spécificité de la démocratie suisse.

.

Il est temps de remettre fin à la dictature des élites. Elles tentent une fois de plus de faire main basse sur nos Institutions qui sont fondées sur la responsabilité première du peuple souverain.

 

.

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

03:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

23/05/2008

Pollution de l’air à Genève les frontaliers polluent les genevois paient !

Secrétariat du Grand Conseil

 

Interpellation présentée par le député :
Eric Stauffer

 

Date de dépôt: 23 mai 2008
Messagerie

 

 

IUE

Interpellation urgente écrite
Pollution de l’air à Genève les frontaliers polluent les genevois paient !

 

En date du 23 mai 2008 la Tribune de Genève a publié l’article suivant ;

La pollution de l’air a atteint un niveau préoccupant. L’Etat va prendre des mesures contraignantes

Le bilan 2006 est inquiétant.


Les mesures incitatives se révèlent insuffisantes. 

Les résultats des mesures effectuées ces deux dernières années montrent que la pollution atmosphérique reste inquiétante à Genève. Le bilan annuel 2006 de la qualité de l’air vient de sortir sous forme de CD-ROM et celui de 2007 est presque terminé. Il en ressort que les concentrations de dioxyde d’azote (NO 2 ) et de particules fines (PM10) ont régulièrement dépassé les va leurs limites prévues par la loi dans l’agglomération. Quant à l’ozone (O 3), il continue à polluer en période estivale dans tout le canton.


Il s’agit même plutôt d’une tendance à la détérioration par rapport aux années précédentes, conclut le Service cantonal de protection de l’air. Un cons tat inquiétant puisqu’il s’établit alors même que le Plan O Pair 2003-2010 comprend 26 mesures déjà appliquées.

Elles s’avèrent donc insuffisantes, consent Pierre Kunz, adjoint scientifique au service.

Raison pour laquelle une révision est en cours d’élaboration.

«Le rapport, comprenant cette fois une quarantaine de mesures, sera remis dans une quinzaine de jours au Conseil d’Etat. Si les mesures ont été jusqu’ici incitatives, elles ne sont pas suffisantes et devront être plus contraignantes si l’on veut obtenir des améliorations dans les prochaines années.» 


La cible: les transports 
C’est évidemment en matière de transport motorisé, gros émetteur de polluants, qu’il faut cibler les prochaines mesures, explique Pierre Kunz. Il faudra réduire les émissions et réduire le trafic. Le Grand Conseil étudie actuellement le principe d’une nouvelle taxe écologique, plus exigeante. On pourrait aussi imiter le principe des zones mis en place à Berlin, avec une pastille verte pour les véhicules les moins polluants. Inciter à la mobilité douce et aux transports publics restant des cibles prioritaires nécessitant beaucoup d’informations.


Au chapitre de la pollution due à l’énergie, il existe, par exemple, un plan d’assainisse ment des chauffages. Le délai pourrait être raccourci. Les chantiers seront vraisemblable ment surveillés de plus près. «Quant à l’administration, elle devra, selon notre projet, se montrer particulièrement exemplaire.» Laurence Naef

 

Il apparaît comme évident que le Conseil d’Etat a pris conscience de la situation genevoise inquiétante en matière de qualité de l’air. En effet, suite à la détermination du MCG, le Conseil d’Etat a renoncé à l’importation des déchets dit « napolitains » en date du 11 mars 2008, pour ensuite le 21 mai 2008 renoncer définitivement à toutes importations ne provenant pas de la région genevoise comme le demande la résolution N°545 du MCG déposée le 25 septembre 2007.

 

 

A en croire l’article de presse, une nouvelle taxe écologique pour les véhicules va être mise en application !? Est-ce à dire qu’une fois de plus seul les Genevois vont passer à la caisse ?

 

En effet, le Conseil d’Etat ne peut ignorer que les frontaliers (200'000 mouvements par jour aux postes frontière) sont grandement responsables de la pollution genevoise, et plus particulièrement dans celles de nos campagnes.

 

Le MCG avait déposé le 6 octobre 2006 la Motion 1714 (Créer une ceinture verte, afin de rendre l'air respirable à Genève) http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/M01714.pdf

 

 

A lire le mémorial du Grand Conseil, pour constater qui avait dit quoi sur la pollution de l’air à Genève apparait comme important http://www.geneve.ch/grandconseil/memorial/data/560205/24/560205_24_partie4.asp, finalement mise aux voix à l'appel nominal, la proposition de motion 1714 est rejetée par 81 non contre 6 oui.

 

 

 

      En vertu des pouvoirs qui sont ceux du député, des devoirs et obligations qui sont ceux du Conseil d’État, voici la question posée dans le cadre de cette IUE, conformément à l’article 162A LRGC :

 

Question:

Le Conseil d’Etat, dans l’élaboration d’une nouvelle (encore une !) « taxe écologique » entend-t' il taxer une fois encore les seuls résidents genevois, ou va-t-il finalement taxer les véhicules des dizaines de milliers de frontaliers qui quotidiennement arrivent en voiture à Genève ?

 

12:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (27) |  Facebook | | | |

09/05/2008

Genève n'est pas la poubelle de l'Europe!

163944551.jpgLe MCG est parti à Naples le 10 mars dernier pour faire stopper toutes transactions d’importation de déchets sur Genève, s'il le faut le MCG partira au Tyrol! Genève n'est pas la poubelle de l'Europe! Les SIG, le Conseiller d'Etat Robert Cramer, n'ont toujours pas entendu la voie de la raison. Après la saga napolitaine, voilà qu'ils remettent la compresse !

Lire la suite

07:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : déchets |  Facebook | | | |