30/05/2008

Non aux élites bureaucratiques

Quand un journaliste fait de la censure !!!! Ci-dessous le texte original qui devait être publié!

.

Pour lire la version publiée ce jour 30 mai 2008 dans la Tribune de Genève 

.

http://www.tdg.ch/pages/home/tribune_de_geneve/l_actu/opi...

.

 

L'original

.

1953337221.jpgNon aux élites bureaucratiques

Depuis son arrivée sur la scène politique le MCG a clairement montré que, contrairement aux partis qui se disent proches du peuple pour mieux flatter cet électorat mais qui en réalité sont surtout occupés à préserver les privilèges de leurs élus, il n’agit que et exclusivement pour défendre le Souverain contre les attaques les plus perverses d’une classe politique de plus en plus arrogante.

Le MCG prône un resserrement des droits populaires qui constituent la seule vraie arme dont disposent les citoyens de ce pays pour combattre le diktat des partis politiques qui se moquent de leur seul vrai mandant, le Souverain.

Votez donc non aux trois lois qui veulent exclure les représentants du peuple des Conseil d'administration des logoSIG.gifrégies publiques TPG, Hôpitaux et SIG. Sans l’intervention du MCG, les SIG auraient, avec l’accord des partis gouvernementaux, importé des déchets mafieux par le biais d’accords passés sans la logo_tpg.gifmoindre précaution avec des intermédiaires « douteux ». Outre le fait que l’Etat aurait perçu des revenus d’origine criminelle, la politique menée par M. Cramer, soi-disant en charge de l’environnement n’est en réalité qu’un discours faussement écologique et sans aucun scrupule pour la santé des citoyens qui habitent la région des Cheneviers.logo%20HUG.gif

Une fois de plus, grâce à l’action du MCG et de ses élus, ces manipulations de l’opinion publique ont été mises à nu et cette catastrophe environnementale, avec ses effets induits sur la santé publique, évitée.

 

 

La campagne menée par tous ceux qui s’opposent à la proposition de redonner au Souverain le choix de sa méthode de naturalisation est la concrétisation de la confiscation des libertés fondamentales par les politiciens de tous bords.

La Suisse est largement ouverte au monde et Genève prouve que cette ouverture est source d’enrichissement.

passeportimage.gifCette situation ne doit en revanche pas remettre en question le pilier central de la démocratie helvétique qui repose sur la primauté du Peuple sur le personnel politique qui est et doit rester à son service et non l’inverse. La levée de boucliers à laquelle nous assistons vient démontrer que se sont les politiciens qui tiennent à s’arroger la compétence de dessiner la Suisse de demain. Or en quoi seraient-ils plus qualifiés dans cette tâche que leur propre mandant, le Souverain ? Nous sommes face à un terrorisme intellectuel emmené par une gauche qui a perdu tout enracinement dans les couches populaires sans lesquelles elle n’existerait pourtant pas.

Cette gauche oublie que se sont les régimes qui revendiquaient et/ou qui revendiquent un ancrage à gauche psbanane.1180215188.jpgqui ont commis les pires exactions au nom et pour le compte du bon peuple. Ce fut notamment le cas des communistes soviétiques, des Kmers Rouges, des dictatures populaires en place à Pékin comme à Rangoon qui fondent leur puissance sur la privation des droits et libertés individuelles.

insolite-046.jpgLa propagande employée par la gauche suisse, qui a trouvé des alliés de circonstance au centre, sont identiques à celles des mouvements révolutionnaires qui se sont appuyés sur le Peuple pour arriver au pouvoir et se sont assis sur lui une fois qu’ils y sont parvenus.

Il est temps de mettre un terme à cette dictature des élites qui font main basse sur nos Institutions dont le fondement principal est que le dernier mot appartient au Peuple, n’en déplaise aux post marxistes du genre Andréas Auer.

Seuls quelques attardés et autres assoiffés de concentration des pouvoirs dans les mains de l’élite dirigeante peuvent s’opposer à cette spécificité de la démocratie suisse.

.

Il est temps de remettre fin à la dictature des élites. Elles tentent une fois de plus de faire main basse sur nos Institutions qui sont fondées sur la responsabilité première du peuple souverain.

 

.

Eric Stauffer

Président du Mouvement Citoyens Genevois

03:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

bonjour
Ce n'est pas de la censure.
On voit simplement que les invitations à voter pour tel ou tel autre n'ont pas leur place dans l'article publié.
Sinon il faudrait accorder le même droit à tous les partis interrogés.
En revanche vous êtes libre de mettre ce que vous voulez sur le blog.
Bonne fin de semaine

Écrit par : seccotine | 30/05/2008

L'on peut dire ce que l'on veut! Mais M.Stauffer a raison dans ses approches!

Sans contrôle démocratique dans les régies publiques c'est l'omerta qui sera! Et le fric qui fera la loi!

Sans M.Stauffer les déchets napolitains seraient à Genève!

Moi j'ai voté pour le mantient des conseil d'administration tels qu'ils sont mantenant!

R.Dujardin

Écrit par : Dujardin | 01/06/2008

Les commentaires sont fermés.