09/05/2008

Genève n'est pas la poubelle de l'Europe!

163944551.jpgLe MCG est parti à Naples le 10 mars dernier pour faire stopper toutes transactions d’importation de déchets sur Genève, s'il le faut le MCG partira au Tyrol! Genève n'est pas la poubelle de l'Europe! Les SIG, le Conseiller d'Etat Robert Cramer, n'ont toujours pas entendu la voie de la raison. Après la saga napolitaine, voilà qu'ils remettent la compresse !


CRAMER_ORDURES.jpg

Le Mouvement Citoyens Genevois continue son combat.

.

Eric Stauffer, Président du MCG

 

Article publié dans la Tribune de Genève du 9 mai 2008 :.

Le feuilleton des déchets continue. Après Naples, le Tyrol?
 

Les Cheneviers sont tentés par des achats autrichiens.

L’usine des Cheneviers n’ar­rête pas de se remuer les mé­ninges pour trouver une solu­tion à ses déchets. La saga des poubelles napolitaines étant terminée (Genève ayant refusé d’en importer), voici la version tyrolienne. Le conseil d’admi­nistration des SIG, réuni hier, envisage en effet d’importer des déchets autrichiens. Si aucune décision n’a été arrêtée, certains y sont déjà opposés. A commen­cer par le MCG. «Nous irons jusqu’à lancer une initiative pour l’empêcher», prévient son président, Eric Stauffer, par ailleurs membre du conseil d’administration des SIG.

Rentabiliser le troisième four dechet3.jpg
Le problème est cornélien. Les Cheneviers disposent de trois fours. Les Genevois, qui trient sagement leurs poubelles, produisent de quoi alimenter 2,2 fours environ. C’est pour rentabiliser la troisième instal­lation que l’usine a imaginé brûler les déchets italiens. Le pataquès qui en a découlé a entraîné les partis à réclamer l’interdiction de toute importa­tion, ou la fermeture immédiate du four numéro 3.

Les Cheneviers ne veulent pas de cette dernière solution. «Cela ne nous permettrait pas d’assurer le chauffage à dis­tance d’ Onex en cas de grand froid», explique son président Daniel Mouchet. Sa préférence: importer des quantités assez faibles de déchets autrichiens jusqu’en 2010, ou 2012, puis fermer le four. «Nous impor­tons déjà de ces déchets en faibles quantités», précise-t-il.

«Le trafic des déchets euro­péens est trop pourri par la mafia pour qu’on puisse avoir des garanties sur ceux prove­nant du Tyrol, rétorque Eric Stauffer. On peut très bien arrê­ter le four tout de suite.» Pour Daniel Mouchet, la balle est désormais dans le camp du Conseil d’ Etat. «Nous attendons qu’il nous donne ou non son feu vert.» Sans trop y croire.

Hausse des taxes
Quoi qu’il en soit, la ferme­ture de l’installation péjorera la rentabilité de l’usine. Pour com­penser, la taxe d’incinération augmentera. De 253 francs la tonne aujourd’hui, elle pourrait grimper à 290 francs. Une pi­lule qui sera très difficile à faire passer.

D’autant plus que cette hausse risque d’intégrer les amortissements supplémentai­res liés au récent transfert d’ac­tifs.

Christian Bernet

 

07:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : déchets |  Facebook | | | |

Commentaires

OÙ en est-on, quant aux enquêtes sur les maladies et autres joyeusetés provoquées par l'usine d'incinération de Cheneviers ? Cela fait maintenant un bon bout de temps que des résultats auraient dû être communiqués à la population. Mais peut-être que cela va faire comme l'amiante ! ON N'A PAS DE çA CHEZ NOUS !

Écrit par : Café | 09/05/2008

Et si la privatisation passe le 1er Juin 2008, ce sera pire. On importera même qui sait des déchets radioactifs juste pour la course au profit.

Mais on en a assez de la stupidité des électeurs genevois. S ils méritent d'avoir leurs enfants qui auront des déformations ou cancers, c'est qu'il l auront cherché en votant mal.

Genève a déjà la sécurité qu'elle mérite avec des rues qui deviennent le théatre de bagarres au coup de couteau et une gendarmerie complètement brimée, démoralisée et réduit au silence par les politiques et leur propre hiérarchie. Donc pourquoi le reste changerait...

Écrit par : Stephanie | 09/05/2008

Bien que cela ne se fasse pas entre gens de bien, serait-il envisageable d'incinérer la carrière de certains hommes politiques aux Cheneviers ou le danger d'explosion (l'alcool, à hautes températures...) serait-il trop élevé ?

Écrit par : Blondesen | 09/05/2008

J'ai lu hier un article de René Longet qui se félicite pour la clairvoyance du PS dans cette affaire.
C'est un comble de s'attribuer ainsi vos efforts !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/05/2008

Stéphanie, je ne suis pas certain que vous ayez raison concernant la privatisation car tout le monde sait qu'une entreprise privée est beaucoup plus contrôlée qu'un service public ! Cherhez un peu toutes les magouilles financières qui sont cachées au bon peuple notamment aux SIG (salaires de Mouchet, bonus, etc)

Écrit par : Octave Vairgebel | 09/05/2008

@ Octave.

"Stéphanie, je ne suis pas certain que vous ayez raison concernant la privatisation car tout le monde sait qu'une entreprise privée est beaucoup plus contrôlée qu'un service public ! Cherchez un peu toutes les magouilles financières qui sont cachées au bon peuple notamment aux SIG (salaires de Mouchet, bonus, etc)"
Ce commentaire a été posté par Octave Vairgebel.

SIG, TPG, BCGE, HUG...faites-en la liste complète...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/05/2008

Genève n'est pas la poubelle de l'Europe!?

Pourtant avec l'article d'hier sur l'obligation qu'auront les établissements publics au bénéfice d'une terrasse de servir les consommateurs dans des verres en plastique, il y a de quoi se poser la question.
Mon point de vue est que Mr Stauffer loin d'être le héros qui empêchera les mèchants déchets de venir polluer le ciel genevois, a le porte monnaie en guise d'étendard écologique. Faire venir les adeptes du ballon rond, c'est aussi augmenter les déchets sur le sol genevois.
De plus, je doute que le Conseil d'Etat est pris le temps d'analyser l'impact d'une telle mesure.
Si c'était vraiment le cas, la réflexion aurait sans doute permis d'apporter des solutions plus logique comme la promotion des verres en plastique lavable ou compostable.
La mise en communautés des restaurateurs leur aurait permis de diminuer les coûts d'achat de ces verres mais à lire l'article parut dans la Tribune d'hier, certains restaurateurs n'étaient même pas au courant de l'Eurolex.
Que le Conseil d'Etat est comme priorité la sécurité est tout à fait louable, ceci dit, la sécurité n'est pas le seul objectif à avoir de nos jours.
Le développement durable doit être au coeur de la politique genevoise et sa promotion doit se faire dans une réflexion de chaque instant.

Autre erreur des autorités, la mise en ligne de la charte de développement durable de la manifestation à cette adresse:

https://www.etat-ge.ch/euro2008/infos.asp


Avec les commentaires suivants:

26 juin 2007 / Charte de développement durable UEFA EURO 2008™ La Charte de développement durable UEFA EURO 2008™ a été présentée à Vienne par les ministres de l'environnement suisse et autrichien le 25 juin 2007.


Plus d'infos : politique de l'Euro 2008

Cliquez sur la politique de l'Euro 2008 une fois sur le site, vous ne serez pas déçus.

Écrit par : Cabanes | 09/05/2008

On apprend ainsi su ce billet que le très socialiste Mouchet est toujours à son poste. Non mais ... au lieu de cramer la carrière de certains politiques!

Que certains partent en fumée une fois pour toutes serait le plus grand service public à rendre à la population genevoise. Qu'est-ce qu'on attend pour agir plutôt que de continuer à alimenter l'information stérilement?

"Si vous achetez ce qui est superflu, vous vendrez bientôt ce qui est nécessaire." (Benjamin Franklin)

Écrit par : Micheline | 09/05/2008

Je crois surtout que si le député Stauffer n'avait pas réveillé tout le monde on seraient morts intoxiqués par les vers du verre à pied qui, comme tout le monde le sait est un ver de terre en terme de morale politique.

Merci au MCG pour con action et j'espère vraiment que vous ne serez pas 9 mais 15 dans le prochain Gd Conseil.

Chapeau et encore merci.

Quant aux socialistes et Longet, on a vu leur vrai visage avec Paychère, félon de son propre devoir de fonction. Cette clique ne mérite que le goulag.

Écrit par : Gazpar Céhaudeu | 10/05/2008

Je ne suis pas partisan de la privatisation, mais dans la gestion des déchets je crois que c'est une bonne chose. Ca serait bien Naples en prenne exemple...

Écrit par : naples | 21/05/2008

Protocole de la franc maconnerie :

Fais subir aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent subir !

Protocole des Sages de Sion :

Il t'est interdit de te suicider, mais tu mourra par la chimie que l'ont t'imposera (dixit les usines pharmaceutiques et chimiques et les grands élus qui gouvernent le monde)

Pour ceux qui ne comprennent pas le sens de ces deux lois, qu'ils retournent s'instruirent à l'école de la connerie humaine et reste a vie assis sur les bancs de l'éternel bétise !!!

Écrit par : Tamagushi | 10/07/2008

@ Tamagushi.
Vous êtes conscient que le "Protocole des Sages de Sion", est un pamphlet antisémite, faux et tsariste, n'est-ce pas ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 11/07/2008

Les commentaires sont fermés.