29/04/2008

Le Grand Conseil vote la liquidation de la Fondation de valorisation

Le Grand Conseil vote la liquidation de la Fondation de valorisation des actifs de la BCGe

| 18h04 Tous les partis, sauf le MCG, ont accepté le projet de loi. ATS | 29 Avril 2008 | 18h04 Le Grand Conseil genevois a voté mardi la liquidation de la Fondation de valorisation des actifs de la BCGe (Fondval). Tous les partis, sauf le MCG, ont accepté le projet de loi qui dissoudra la fondation le 1er juin 2008. La Fondval aura pu limiter l'ampleur d'une perte initialement évaluée à plus de 5 milliards de francs. Ce sont finalement quelque deux milliards de francs qui ont disparu. Le processus de liquidation de la fondation doit s'achever d'ici à la fin de l'année 2009.
Le combat entre le Mouvement citoyen genevois et le reste du parlement a été épique. Estimant qu'il n'y avait pas urgence à liquider la Fondval, le MCG a usé de toutes les techniques possibles pour influencer le débat, sans succès.
Le député Eric Stauffer a notamment insisté sur le remboursement, toujours attendu et à charge de la banque cantonale, des 350 millions de francs correspondant aux frais de fonctionnement de la fondation. De plus, la perte de deux milliards n'est selon lui pas négligeable pour le contribuable.
Le conseiller d'Etat responsable des finances David Hiler a expliqué que le remboursement n'était «pas exigible dans l'immédiat», et que la BCGe rembourserait «dans la mesure de ses capacités». M. Hiler a également rappelé la volonté du Conseil d'Etat de ne plus garantir à l'avenir les dépôts de la banque.

Pour lire (si vous avez du temps à perdre) l'intégralité du rapport : http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/PL10202A.pdf

C'est long mais cela en vaut la peine!

22:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | | |

Commentaires

Le poisson est noyé, circulez, y'a rien à voir !

Bravo, à vous, Monsieur le député Eric STAUFFER !

Mais, qui sont les frères T. ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/04/2008

Salut,
Je ne peux ici que saluer ton combat et celui du MCG dans l'affaire de la Fondval.
Je trouve en effet que la manière actuelle et antérieure de traiter le dossier des “casseroles” de la BCGe par les politiques de ce canton (tous bords confondus) est la plus déraisonnable qui soit, principalement si on entend la mettre en comparaison avec l’intérêt bien compris des contribuables de ce même canton.
Il est vrai que l’intérêt des contribuables de ce canton n’est pas le premier objectif des politiques, de loin s’en faut, dans ce dossier de la BCGe, car l’objectif prioritaire de ceux-ci est d’une part de dissimuler l’incompétence crasse du monde politique dans ledit dossier de la BCGe, avant, pendant et après la débâcle officielle (que l'on a longtemps voulu cacher) de la banque, et d’autre part de tout faire (et de poursuivre dans cette voie) pour empêcher que la Justice ne s’intéresse par trop à cette incompétence crasse qui, connaissant assez bien ce qui se passe dans le monde privé pour des affaires similaires, aurait dû normalement conduire certains politiques (notamment parmi ceux qui étaient au Conseil d’administration de la banque, en lien direct, dans le cadre de leurs fonctions, avec l'opérationnel de la banque) tout droit devant les tribunaux.
Ne rêvons toutefois pas.
Les quelques toutes petites connaissances que j’ai du monde de la finance, du monde de l’immobilier, du monde politique et les quelques petits dossiers de la BCGe que j'ai connus me permettent de prétendre ce qui précède.
Je n’ajouterai rien d’autre, puisque la présente volonté politique, comme je l’ai déjà dit, c’est de tout faire pour cacher la chienlit actuelle dans le domaine de la gestion des affaires publiques, avec toutes ses dérives, toutes ses combines et tous ses copinages, plus intolérables les uns que les autres, car toujours voulus dans l’intérêt de certains au détriment de l’intérêt général.
Et dire que demain nous aurons le même problème avec les caisses publiques de retraite avec un déficit à couvrir par le contribuable encore plus abyssal que celui de la BCGe, déjà pas triste en ce qui le concerne.
Continue comme tu le fais, tu déranges, mais c’est pour cela que tu as été élu, pour montrer ce que d’aucuns veulent cacher, avec un léger petit conseil, toutefois : soigne parfois un petit peu la forme, car le fond, la plupart du temps, lui est correct et mettre la forme en adéquation avec le fond, cela fait toujours très mal.
A+
C. Marcet

Écrit par : C. Marcet | 30/04/2008

PDF] PL 9926 - modifiant la loi portant reglement du Grand Conseil de ...Format de fichier: PDF/Adobe Acrobat
faut pourtant rappeler que le groupe Tamman dont les frères X anciens. propriétaires de Confédération Centre, débiteurs de la BCG et après de la ...

www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/PL09926.pdf

Confédération-Centren/a
Année:
1985

Autres:
50 commerces, 4 restaurants et 3 cinémas

Direction des travaux:
Karl Steiner SA

Lieu:
Rue de la Confédération - Genève

Logement:
60 appartements

Maître de l'ouvrage:
UBS SA et Tamman Group

Écrit par : Hibou | 30/04/2008

J’ai lu les propos de C.Marcet

Cette personne aurait pu ajouter que l’UDC, au début, tenait le même discours que le MCG et était du même combat (tout comme, il est vrai, l’Alliance de Gauche avec Monsieur Souhail Mouhanna), mais qu’ensuite, probablement pour des raisons électoralistes, car l’UDC n’était pas directement concernée par la gestion calamiteuse de la BCGe (mais il est vrai qu’il faut désormais se dépêcher de lécher les bottes de l’Entente pour les prochaines élections cantonales), elle a changé son fusil d’épaule et a, en rejoignant l’Entente et les autres partis dans cette affaire de la BCGe/Fondval, tourné le dos à la défense des intérêts des contribuables genevois (plus de deux milliards ... à leur charge, merci pour eux), défense des intérêts des contribuables qui a toujours été le combat du MCG, parti qui reste donc seul à le faire au Grand Conseil de la République bananière genevoise.

Il faudra véritablement s’en souvenir lors des prochaines élections

Écrit par : Kestrel | 04/05/2008

Mais que fais la Police, la Justice ?
Question bête: est-ce vraiment la tâche d'un parti politique ( peu importe son idéologie ), de défendre les citoyens contre ce genre de dérapages ?

Pourquoi n'as t-on pas une Cour des Comptes digne de ce nom, pour poursuivre les abus dans l'administration publique ?
Banque Cantonale y compris ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 04/05/2008

Dans cete république bananière, la protection et la défenses des contribuables genevois est oubliée par le politique. Oui,on devrait s'en souvenir avant les prochaines élections ... Or, il faudrait aussi agir en amont au lieu de réagir après-coup, une fois que les fautifs poursuivent leur carrière ailleurs, après un passage calamiteux à la Fondation des casseroles, comme un certain Conseiller d'Etat.

Écrit par : Micheline | 04/05/2008

Les commentaires sont fermés.