29/11/2007

Séance du Grand Conseil....viva les Bananas!

Et ils veulent prêcher la bonne gouvernance !!!!

.

Le comportement de certains députés de l’entente doit être sanctionné !

.

Si un député du Mouvement Citoyens Genevois avait fait le quart de la moitié, il aurait été suspendu séance tenante !
.
La présidence du Grand Conseil accusée de partialité, de complaisance !
.
Le MCG a déposé une plainte auprès du Grand Conseil demandant que ceux qui ont fait des doigts d’honneur, et tenu des propos contraire à l’honneur…..
.
Genève République démocratique ou bananière ?

En 2005 lors de l'élection du parlement voici une des affiches que le MCG avait crée:

.

Balai

Citoyens debout! La fatalité n'existe que chez les résignés!
..


_______________________________________________
Article de la Tribune de Genève du 29 nov. 07, sous la plume de Frédéric Julliard ;

.
Chahut au Grand Conseil: le MCG réclame une enquête

.
Le parti accuse la présidente du parlement d’avoir laissé les débats dégénérer.
.

La séance calamiteuse vécue par le Grand Conseil le 16 no­vembre laisse des traces. Vacarme, insultes, élus qui boi­vent du champagne en pleine séance: le comportement des députés indigne le Mouvement Citoyens genevois (la Tribune du 20 novembre).
.
Le MCG a écrit hier à la présidente du Grand Conseil, la socialiste Loly Bolay, pour lui demander d’ouvrir une enquête sur ces débordements.
.
Ce soir-là, le parlement était censé voter sur la gouvernance des Services Industriels. Mais la gauche et le MCG ont déposé 67 amendements. Le député MCG Eric Stauffer a monopolisé la parole pendant plusieurs heu­res, suscitant la colère d’une partie du parlement, qui a répli­qué par un chahut presque ininterrompu. La droite accuse le MCG d’avoir abusé de son temps de parole pour bloquer les débats et empêcher le vote.
.
Dans sa lettre à Loly Bolay, le chef du groupe MCG, Roger Golay, réplique que son parti n’a fait que respecter le règle­ment du Grand Conseil. «Mais certains députés sont descen­dus très bas», injuriant Eric Stauffer et coupant l’électricité, «acte véritablement antidémo­cratique », dénonce le MCG.


.
«Vous n’avez pas réagi»
Le parti demande à Loly Bolay de sanctionner les fautifs. Au passage, le MCG attaque sans ménagement la présidente du parlement: «Vous avez toléré des mots obscènes sans réagir. Pourtant, le règlement vous donnait le droit d’intervenir et vous n’avez rien fait.» Loly Bolay s’avoue «très éton­née » par les critiques du MCG. «Avant le débat, j’ai essayé de trouver des solutions avec les différents groupes pour que la séance se déroule bien.
.
Je suis vraiment surprise par cette let­tre. Je vais en discuter avec le bureau du Grand Conseil, qui décidera de la suite à lui donner.» 

 

07:14 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (31) |  Facebook | | | |

21/11/2007

L'entente en perte de vitesse fait sa crise!

MCG

 

Communiqué de Presse du MCG

.

Le MCG tient à souligner que la raison fondamentale de sa présence au Parlement cantonal et dans les villes de Vernier, de Lancy et d’Onex, est le ras-le-bol d’une grande partie de citoyennes et citoyens Genevois face aux agissements des partis qui détiennent tous les pouvoirs et en abusent.

.
Le MCG rappelle à ses adversaires que le devoir des députés est de servir le Souverain et non pas des intérêts privés. C’est tout le sens de l’article 1 al.2 de la Constitution genevoise.
.

La croisade du MCG, et notamment celle du député Stauffer ne vise rien de moins que d’empêcher la majorité bourgeoise du Grand Conseil de priver les Genevois d’une représentation juste et équilibrée des contribuables dans les entreprises publiques telles que les TPG, l’aéroport, les SIG, les HUG pour ne citer que les principales.
.

C’est grâce à l’action du MCG conduite par le député Stauffer, que l’affaire des salaires et autres bonus illicites, couvert par les partis bourgeois depuis des nombreuses années, a été mise à jour.
.

En ce qui concerne les plaintes pénales évoquées par l’un des journalistes de la presse écrite, le MCG tient à rappeler que le député Stauffer n’a fait l’objet que d’une seule plainte pénale relative à son mandat politique. Celle de l’ex-conseillère d’Etat Micheline Spoerri dans l’affaire, dénoncée par notre collègue, de la destruction de plusieurs dizaines de milliers d’amendes d’ordre de frontaliers, sur ses instructions. Cette plainte, qui n’avait aucun fondement juridique et a été démentie par les faits qui ont donné raison au député Stauffer. Elle a été classée.
.

Quant à la séance du Grand Conseil de vendredi dernier, le député Stauffer n’est pas le seul à avoir mené le combat pour défendre les intérêts publics, il a été accompagné, en plus de ses pairs, par des députés socialistes. Très courageux, ils n’ont pas fléchit lorsqu’il s’est agit de mener ce combat juste contre les défenseurs d’une gestion opaque des entreprises publiques.
.

Le MCG tient à remercier ces députés et tous ceux qui à gauche, conscients des vrais enjeux de cette votation, l’ont soutenu.
Personne n’est dupe lorsque l’Entente bourgeoise crie au déni démocratique c’est pour cacher, maladroitement, son propre hold-up du contrôle démocratique des entreprises publiques.
.

Au même titre que ce n’est pas celui qui écrit le livre qui est condamnable mais celui qui le brûle, ce ne sont pas ces valeureux députés qui sont à blâmer, mais ceux qui ont craché au visage de la démocratie en buvant du champagne, en lisant le journal et surtout en coupant volontairement l’éclairage du Grand Conseil.
Les militants du MCG nous demandent de dire publiquement qu’ils sont heureux de voir que leurs députés mènent le combat qu’ils ont annoncé contre l’arrogance d’une Entente, faite de briques et de broque, et dont le seul but est de préserver des privilèges.
.

ROGER GOLAY                                                                  GEORGES JOST
Député                                                                              Président du MCG
Chef de Groupe parlementaire MCG                            

________________________________________________________________

 

RSR
.
 

 

Le face à face Eric Stauffer / Michel Halpérin Radio Suisse Romande

.

Forum du 21 novembre 2007 18h45

.

Sélectionner ;Radio
E. Stauffer, l'élu qui dérange à Genève

Vendredi dernier au Grand conseil genevois, les 67 interventions du député du Mouvement citoyen genevois Eric Stauffer ont exaspéré ses collègues et bloqué l'avancement des travaux parlementaires. Débat entre Eric Stauffer, député du MCG, et Michel Halpérin, député libéral.

http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=201&playerMode=no...=

 

16:34 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook | | | |

17/11/2007

Gouvernance: Hold up démocratique!

Vendredi soir lors de la séance du Grand Conseil il y a eu un hold up de  la démocratie et de la transparence en faveur de l'opacité!

.
Hold_UP
.

 

 

Avis à la population

.

Il vous faut savoir:

.

- que depuis que le MCG a dénoncé l'affaire des bonus des SIG et les 368'000 du président des SIG pour un poste à 40%,

- que depuis que le MCG a saisi la cours des comptes,

.

- que depuis lors, la saga des salaires "illégaux" tombent comme des mouches, à l'image des TPG et de sa directrice à 340'000 par année,
.

- que les partis ayant participés à ce processus, essayent par tous les moyens d'empêcher les députés de siéger dans les Conseils d'administrations.

.

ILS PREFERENT PRONER L'OPACITE ET CONTINUER LEURS "MAGOUILLES" SANS CONTRÔLE!

.

Les Libéraux ont déposé un Projet de loi (http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/PL09628.pdf ) qui exclut les députés et la représentation des partis siégeant au parlement pour un contrôle démocratique des établissements publics autonomes.....

.

Les Libéraux ne cessent de mettre en cause le processus démocratique et les réformes que le MCG a initié par son action contre le désormais scandale des SIG!

.

Suite et fin!

.

Que s'est-il passer vendredi soir (16 novembre 2007)?

.


« …D’un côté, une majorité a refusé toute chance de compromis, pourtant réelle. De l’autre, une minorité a bloqué tous les rouages de l’exercice démocratique […] ».
.

Dans ce contexte, il faut citer les noms des députés  « agitateurs et inconscients de la mission qui leur est confiée » en ordre « chronologique » : MM. Jacques Jeannerat, Philippe Guénat, Renaud Gautier, Pierre Kunz, Gilbert Catelain et bien d’autres encore qui se cachaient derrière les ténors du brouhaha.

.

Par de tels agissements antidémocratiques, l’Entente s’est une fois encore discréditée aux yeux de la population en refusant d’accorder, sous un prétexte bassement politicien, la création d’une commission ad hoc pour jeter les bases d’une nouvelle gouvernance des entreprises publiques, comme le proposaient le MCG et les Socialistes. .

.

La liste est close, inutile de répondre à ce message…

.

Le MCG continuera à défendre les

 

 

 valeurs démocratiques de la

 

 

transparence!

.

Députés MCG

18:14 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook | | | |