02/11/2007

Frontaliers; Le scandale de l'assurance maladie! Genevois discriminés !

Mesdames, Messieurs,
.
A la lecture de la Tribune de Genève de ce jour qui relate « Les frontaliers continueront de payer plus cher les soins aux HUG SANTÉ Dénonçant une inégalité de tarifs, le Groupement transfrontalier a été débouté à Berne. »
.


Personnellement j’aurai choisi un autre titre pour relater les faits, du genre ;  « Les Frontaliers continueront à payer un prix normal aux HUG ! »

Out

C'est déjà une première victoire pour le MCG, mais ce n'est pas encore terminé!

.
Et pour cause depuis le mois de février 2007 le MCG a déposé une Motion qui arrivera prochainement en séance plénière du Grand Conseil.
.

.

.

Je vous laisse lire le texte de cette Motion et vous comprendrez pourquoi le MCG devient la dernière ligne de défense des citoyens genevois !

.

.

.

Un jour il faut savoir dire; ASSEZ!
.

_____________________________________________
Motion M1743 déposée par le MCG le 19 février 2007.
.
Inégalité entre les Genevois et les frontaliers en matière d'assurance-maladie obligatoire; 50% de rabais pour les frontaliers, financé par les Genevois!
.
Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève considérant:
.
Vu l’enquête reproduite dans l’exposé des motifs :
.
        que la réciprocité d’ouverture imposée par les accords bilatéraux I n’est  appliquée par l’État français que dans l’intérêt de ses ressortissants;
.
        que le gouvernement français a fait pression sur l’OFAS (Office fédéral des assurances sociales);
.
        que le parlement français a prolongé jusqu’en 2014 le droit pour les frontaliers travaillant en Suisse de choisir librement leurs assurances selon le système français ou suisse ou privé, ce au détriment des travailleurs suisses qui, eux, se voient imposer le système LAMal. Que ce mécanisme est contraire au principe de solidarité, puisque ce sont les résidents genevois qui financent les pertes pour la collectivité;
.
        que les travailleurs frontaliers ne contribuent en rien à la solidarité nationale en matière d’assurance-maladie;
.
        que grâce à ce système, les frontaliers forment une caste privilégiée tant en France qu’à Genève;
.
        que les associations frontalières, non contentes d’avoir des conditions « hors concurrence », réclament encore que les tarifs qui leur sont appliqués aux HUG soient réduits,
.

invite le Conseil d'Etat
        en tout état, à interrompre toutes discussions pour réduire les frais d’hospitalisation pour les frontaliers aux HUG, et continuer à appliquer les tarifs pour les non-résidents à toute personne qui n’est pas résidente à Genève afin de ne pas augmenter les sources d’inégalité en particulier pour les petits revenus;
.
        à refuser toute entrée en matière dans ce domaine avec l’Etat français;
.
        subsidiairement, à saisir le Conseil fédéral afin qu’il étudie la base légale pour que les travailleurs frontaliers soient dans l’obligation de souscrire une assurance-maladie obligatoire selon la LAMal dans une compagnie suisse en Suisse, aux mêmes conditions qu’un résident suisse, si cela est conforme au droit et dispositions fédérales en matière d’assurance maladie obligatoire.
.
EXPOSÉ DES MOTIFS
.
Mesdames et Messieurs les députés,
.
Les signataires de la présente motion ont réalisé le tableau (noms fictifs) comparatif qu’ils portent à votre connaissance de deux familles afin de mettre en évidence les primes d’assurances obligatoires payées ainsi que les prestations obtenues.
.
Les acteurs :
.
Du côté français, la famille de M. Robert Bonnechance est arrivée du Sud-Ouest de la France il y a cinq ans.
.
Elle comprend l’épouse Marie-France, sa fille Aurore, son Fils Luxus. Monsieur et Madame sont frontaliers et travaillent à Genève.
.
Monsieur travaille chez Rolex aux ressources humaines, salaire annuel 112 000 F. Madame travaille à l’Etat de Genève comme responsable du projet Informatique GE Pilote, salaire annuel 90 000 F. Salaire du couple 202 000 F.
.
Lieu et type de résidence : Pays de Gex, maison individuelle.
.
Statut : propriétaire.
.
Du côté genevois, la famille de M. Alain Thérieur, comprenant son épouse Gisèle, sa fille Hélène, son fils Tenebras.
.
Monsieur et Madame sont ouvriers et travaillent à Genève.
Monsieur travaille chez Rolex en qualité de magasinier, salaire annuel 62 000 F. Madame travaille comme vendeuse chez Globus, salaire annuel 48 000 F.
.
Salaire du couple 110 000 F.
.
Lieu et type de résidence : quartier de la Servette, appartement de
5 pièces. Statut : locataire.

.

Tableau1

.

Vous avez bien lu! 9'204 de différence de prime par année entre la Famille Genevoise et la Française! 

.
Pour la France
Dentiste gratuit
Payé 100% HUG et 80% cliniques reconnues
Remboursement selon LAMAL
Soins en France remboursés à 100%
Sécurité sociale Gratuite
CPAM = caisse primaire ass.maladie (gratuit)
Quote-part de 5%
Pour la Suisse
Dentiste payant
Franchise F 300
Quote-part de 10% des frais médicaux
.
Les primes d’assurance-maladie explosent en Suisse mais surtout à Genève, notre canton, qui atteint des niveaux record.
.
Cela réduit considérablement le pouvoir d’achat des résidents de notre canton, créant à la fois des problèmes sociaux douloureux pour de nombreux foyers et un handicap économique puisque les consommateurs voient automatiquement leurs capacités se réduire, créant ainsi des difficultés indirectes aux entreprises locales.
.
Doit on comprendre que les Genevois sont nés du mauvais côté de la frontière ?
.
Le Mouvement Citoyens Genevois refuse cette inégalité inacceptable qui grève gravement les budgets des ménages genevois et représente un grave danger pour notre économie.
.
L’Association des frontaliers, non contente des conditions de primes incroyablement basses qui ont été obtenues, en demandent toujours plus pour sa clientèle. Il faut savoir qu’actuellement les frontaliers hospitalisés aux HUG sont taxés comme des Confédérés, alors même qu’ils ne résident pas en Suisse (1250 francs la nuit d’hospitalisation) alors qu’un résident genevois se verra taxer 450 francs la nuit. Or, malgré ces conditions déjà très avantageuses en matière de prime d’assurance, l’Association des frontaliers réclame le tarif des résidents genevois (450 francs) aux HUG. Pour faire baisser encore davantage les primes déjà beaucoup plus basses des frontaliers. S’ils obtiennent gain de cause, cela coûtera 17 millions de plus par an à la  collectivité genevoise, aggravant encore l’inégalité entre les résidents genevois et les frontaliers.
.
Grâce à un système astucieux et à l’appui du gouvernement français, les assurés frontaliers ne participent pas à la nécessaire solidarité avec les assurés genevois.
.
Au travers de ces astuces, pour lesquelles nous exigeons d’avoir toute la lumière, des intérêts égoïstes sont défendus pour profiter de tous les avantages médicaux sans avoir à en payer le prix réel.
.
Une caste de privilégiés s’est créée, profitant des avantages genevois que leur procurent les niveaux de salaire, sans toutefois en subir les inconvénients (crise du logement, coût de la vie, primes d’assurance LAMal, stationnement des véhicules, etc.).
.
Le pire, c’est que tous ces avantages indûment perçus sont financés par la collectivité genevoise représentée par une majorité de petits revenus.
.
Le Mouvement Citoyens Genevois continuera à défendre et à protéger les intérêts des résidents de notre République. Il s’opposera catégoriquement, avec l’énergie qu’on lui connaît, à toute discrimination qui se fera au détriment de la qualité de vie des Genevois.
.
En vous remerciant de bien vouloir soutenir la présente motion.
.
Eric Stauffer
Député

 

08:40 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (53) |  Facebook | | |

Commentaires

Quel foutage de gueule! Ces français nous prennent vraiment pour des cons! Moi-même je gagne 3000 frs à peine nets par mois pour tout payer pour ma femme et moi.

Et ces gens ont des super salaires et ils doivent remercier les bilatérales de 2002! Sans ça ils auraient pas ces super boulots bien payés! Et ils sont pas contents encore!

Incroyable!

Écrit par : Ca suffit | 02/11/2007

Oui cela suffit!! Ras le bol de ce type qui fait tout pour nous monter les uns contres les autres. Certes Genève a des problemes sociaux et demographiques, maintenant la France voisine en assume egalement les consequences.

cet exemple completement partiale d'un frontalier a plus de 100'000CHF par an et d'un genevois a 40'000CHF ne reflette pas du tout la realité .Un homme de 48 ans paye beaucoup plus que 199CHF par mois en france , j'en ai 30 , plutot en bonne santé , non fumeur et sans antecedant cardiaque et je suis a 220Euros par mois.... j'ai egalement une franchise sur les soins dentaires... ). de plus cela fait des mois que le MCG nous parle de dumping salarial et voila que maintenant les frontaliers gagnent 2 à 3 fois plus que le resident genevois... faut arreter le Gamay !!!!

Arretez moi si je dis une betise mais n'y a t'il pas eu une votation sur une caisse maladie unique au niveau federal il y a quelques semaines??? ( ou peut etre nest elle pas encore votée... )
Bref...Pourquoi ne pas proposer des idees qui nous ferait avancer ensemble ???

Bien a vous
Un frontalier qui aime Geneve

PS: Domage que ce parti soit aussi xenophobe, il ya quelques reelles idees ( mobilité douce, mise a jour des affaires de la republique,...)malgré toute cette haine...

Écrit par : Gessien | 02/11/2007

Un frontalier qui aime Genève pour autre chose que son porte-monnaie ! Etonnant mais ça existe, parait-il !!

Écrit par : Octave Vairgebel | 02/11/2007

Encore une fois la réflexion n'est pas conduite jusqu'au bout. Pourquoi ces primes sont elles si différentes ? Pourquoi les assureurs seraient ils si généreux avec les frontaliers ?

La réponse est malheureusement assez simple. Les frontaliers sont en général des personnes jeunes et actives. On y trouve peu de retraités. Or comme dans tout système d'assurance maladie, 80% des coûts sont générés par les 20% des gens les plus malades. Bien souvent les personnes âgées sont plus malades que les jeunes en activité.

Votre proposition peu sembler attractive pour les assureurs suisses à court terme... mais d'ici quelques années les frontaliers aussi deviendront vieux et leurs coûts d'assurance maladie sera le même que pour les assurés suisses.

Contrairement à ce que dit "ca suffit", il n'y a pas de "foutage de gueule" mais c'est la simple conséquence du fait que les traités signés ne sont pas encore définitifs. Comment obliger les frontaliers à choisir une solution d'assurance définitive à vie, alors que la Confédération Helvétique n'a pas définitivement approuvé les accords bilatéraux. Dès que ces accords seront définitivement approuvés ou rejetés en 2014, il deviendra alors possible d'organiser la solidarité nécessaire en France ou en Suisse.. mais dans tous les cas, les assureurs qui toucheront les primes des frontaliers devront être les mêmes que ceux qui paieront les coûts des retraités anciennement frontaliers.

M. Stauffer, pourquoi ne parlez vous pas du scandale fiscal ? Pourquoi le canton de Genève conserve près des trois quarts des impôts à la source des frontaliers... mais ne touche rien des revenus des frontaliers du canton de Vaud ? Pourquoi les frontaliers qui sont de très gros contribuables du canton ne peuvent pas utiliser l’hôpital au même tarif que les autres contribuables ?

Cessez d’etre aussi unilatéral dans votre manière de voir les choses vous gagnerez en crédibilité.

Pourquoi ne parlez vous pas également des nouveaux logements construits en France et qui sont monopolisés par des Genevois qui ne peuvent pas se loger dans le canton ? Stigmatiser les Genevois qui "voleraient" les logements des Français serait pour nous aussi stupide que de stigmatiser les frontaliers qui "volent" les emplois des genevois comme vous le faites. Le problème c'est bien de construire suffisamment de logements et de créer suffisamment d'emploi pour un développement équilibre de notre région commune.

Écrit par : Antoine Vielliard | 02/11/2007

@Monsieur Vairgebel:

Detrompez vous, il y en a pleins de comme moi, et ils n'ont pas tous le passeport a croix blanche.

maintenant si vous avez 5 mins jetez un coup d'oeil la dessus:

http://www.lexpress.mu/display_article.php?news_id=10109

Écrit par : Gessien | 02/11/2007

Je suis bi-nationale, et donc chez moi des 2 cotés de la frontière, j'ai d'ailleurs un logement de chaque coté. Voilà pour mon contexte.

Mes amis français qui ne travaillent pas en Suisse sont contraints de quitter le pays de gex car avec leurs salaires français, ils ne peuvent assurer le train de vie de la France voisine imposé par la proximité de Genève. Aucun de ceux qui sont fonctionnaires pour l'état français ne peut se permettre de rester. Ils n'ont pas demandé à ce que les prix de cette zone immobilière soient prohibitifs, ils en subissent les conséquences.

Mes amis genevois eux rêvent d'habiter en France, et ils sont nombreux à sauter le pas comme plus de 16 000 genevois qui vivent de l'autre coté (voir tribune de Genève). Ils achètent pour "une bouchée de pain" selon leur propre expression et ce rêve devient réalité. Ils se joignent ainsi aux balets de voitures matin et soir qui passent la frontière.

Pour rester vivre en France voisine où ils ont grandi, mes amis français n'ont d'autre choix que de venir travailler à Genève, pas d'autre choix!!
Pour devenir propriétaire, ou même seulement offrir à leur famille un peu plus de place et des conditions de logement descentes, mes amis suisses n'ont d'autres choix que d'aller vivre coté français.

Quel dommage que cette partialité de l'auteur, quand chacun, frontaliers comme genevois, est contraint à bien plus qu'il ne souhaiterai! Si genève offrait plus de logements, la question cruciales pour les genevois ne se poserait pas, et donc la zone française n'aurait pas vu cette flambée de son immobilier qui oblige les français à travailler sur Genève. Qui de la poule ou de l'oeuf?? On rappelle bien sûr que tous payent l'impôt sur le revenu selon leur résidences! Et je passe sur les dépenses des salaires des frontaliers sur Genève qui contribuent à l'économie de la ville et du canton...

Etre député, ce n'est pas seulement défendre des idées, c'est aussi être responsable et ces propos ne le sont pas. Cette irresponsabilité cause du tort, à son auteur mais plus encore aux Suisses! C'est navrant.

L'important, ce n'est pas de chercher des différences, mais plutôt des accords!

Écrit par : Flore | 02/11/2007

Ce n'est pas le parti de M Stauffer qui a inventé cette situation, alors arrêtez de dire qu'il est irresponsable. Chercher les accords? Justement, ce foutu accord sur la libre circulation nous a mis dans une bien difficile situation!
La Suisse est un pays qui a toujours su gérer son immigration de manière exemplaire, en la contenant, et évitant ainsi de créer les conditions de la misère. Or ce qui se passe en ce moment est une invasion, sans rien qui la contienne, de gens qui poussent les autochtones au chômage et les salaires vers le bas.
Quant aux dépenses des frontaliers à Genève, mais laissez moi rire, laissez moi rire! Quiconque les côtoie voit bien de quoi je parle. Pas tous comme ça, mais bon...

Écrit par : Ralph | 02/11/2007

A Flore
La première des règles est le respect de l'autre! Force est de constater que ce principe n'est pas respecter par certains frontaliers ou résidents en France et travaillant à Genève!

Trouver des solutions certainement, mais vouloir le beurre, l'argent du beurre, la crémerie, la vache, la prairie et la ferme, faut « juste » pas déconner!

Soyons sérieux, l'augmentation beaucoup trop rapide des frontaliers à créer plus de problèmes qu'apporté de richesse.

Faisons un petit bilan intermédiaire;

Préambule:
(source ; http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/03/02/blank/data/05.Document.100887.xls )
En 1999 nous avions 25'862 frontaliers (suisses résidents en France exclut), la progression est stable jusqu'au 31 décembre 2001 + 2'500 par année. Dès le 1 janvier 2002 la progression explose pour augmenter de + 10'000 par année. L'afflux se stabilise ensuite pour arriver en juin 2007 aux chiffres records de 48'235 frontaliers actifs étrangés (suisses exclut)!

Dans le même laps de temps nous avons 8'000 chômeurs en 2001. En 2002 c'est l'explosion +4'000 pour arriver en 2007 aux taux records de plus de 17'000 chômeurs auxquels il faut ajouter 9'000 demandeurs d'emplois (source; http://www.geneve.ch/statistique/publications/pdf/2007/tableaux_bord/marche_travail/tb-mt-t3-2007.pdf) et plus de 6'800 personnes au RMCAS (ftp://ftp.geneve.ch/statistique/domaines/protection_sociale/T-13-3-05.xls ). Et n'oublions pas les ETC emploi temporaire cantonaux + 4'000.....

En conclusion c'est plus de 30'000 citoyens de Genève qui sont touché par la disgrâce du chômage..... Sans compter ceux qui ne sont inscrit à nulle part!

Sans compter les adolescents qui ne trouvent pas de job d'été...

Le décor est posé!

Les avantages de l'afflux massif de travailleurs frontaliers:

1. entrée fiscale d'environs 360 millions.
2. Employeurs satisfaits "Ils payent moins les employés" augmentation des bénéfices.
3. Niveau de vie supérieur pour les frontaliers, accès à la propriété

Les inconvénients;

1. Genève doit payer à Berne 140 millions de plus à Berne (RPT) à cause des frontaliers.
2. Genève à investi 120 millions dans la construction de Parking P+R
3. Les routes sont engorgées aux détriments des genevois.
4. Baisse générale des salaires dumping
5. Augmentation du chômage et demandeurs d’emplois
6. Explosion des budgets de l'aide sociale
7. Explosion des prix de l’immobilier en France voisine
8. Aucun job d’été pour nos enfants
9. Genève paye environs 180 millions de franc par année à la France.
10. Genève va investir 500 millions pour le CEVA « aspirateur à frontalier »

Et la liste n’est de loin pas exhaustive !

Alors finalement à qui profite le crime !

Aux employeurs qui font du dumping salarial vu l’absence de convention collective à Genève.

Alors je suis d’accord avec le MCG c’est notre dernière ligne de défense.

Genève n’est pas un dpt français, Genève fait partie de la Suisse et appartient aux Genevois !

Écrit par : Genevois (le Vrai) | 02/11/2007

Les politiques se foutent des citoyens.

J'ai 32 ans, je suis comme l'on fit "monoparentale" , Suisse et fière de l'être!

Il y a 5 mois j'ai été mise à la porte après 6 ans de bons et loyaux services, pour cause de "restructuration"...... mon salaire F.6500,- brut mon job "secrétaire assistante bilingue".

De la M... le motif! Fallacieux, mensonge !

Une collègue licenciée pour fin octobre (même motif) ma téléphoné.... et deviner? Mon poste a été repourvu par une frontalière de 27 ans venue tout droit du nord de la France et gagne F.3900.- par mois habite dans un studio vers Annecy, même cahier des charges que celui que j'avais la clientèle Espagnole!

Qu'avez-vous à dire de cette situation?

Y a-t-il d'autre cas déposé vos témoignages sur ce blog! Il faut que les gens ouvrent les yeux !

Aujourd'hui je suis dans la M.... avec un grand M.... et j’attends normalement une réponse pour un job pour une société à Lausanne et je me casse de ce canton ou les politiques sont devenus vraiment aveugle!

Écrit par : Virginie | 03/11/2007

J'espère que vous vous rendez compte que vous vous attaquez également aux très nombreux suisses qui sont partis en France parcequ'il en avaient marre de se laisser berner par les assureurs suisses ! Et vous, au lieu de vous attaquer à ceux qui se foutent des gens (les assurances suisse) vous faites la part belle aux assurances afin de les conforter dans leur profit sur les pauvres genevois ! AU CONTRAIRE VOUS DEVRIEZ EXIGER QUE LES GENEVOIS PUISSENT AUSSI S'ASSURER EN FRANCE ! AU LIEU DE CONFORTER LES ASSURANCES A PROFITER DES GENEVOIS DANS LEURS PRIMES INDECENTES !
LES SUISSES DE FRANCE S'EN SOUVIENDRONT DANS LEUR VOTE !
N'OUBLIEZ-PAS QUE LES 16000 INSCRITS AU CONSULAT DE REPRESENTENT QUE LE TIERS l'inscription au Consulat n'est pas obligatoire) de plus, vous oubliez les épouses qui sont très nombreuses à ne pas travailler et qui elles votent aussi !

Écrit par : Genevois frontalier | 03/11/2007

Pourquoi comparez-vous des salaires de cadres avec des salaires d'ouvriers ? il me semble qu'il est tout à fait normal que des gens qui ont une moins bonne formation gagnent beaucoup moins. Depuis quand un médecin devrait-il gagener comme une aide-soignante ?
De plus, personne n'empêche les genevois d'aller habiter en France s'ils sont jaloux de leurs avantages. Mais Genève, tout le monde le sait n'appartient plus aux vrais Genevois, mais aux étrangers naturalisés ou non..... combien y-a-t-il de vrais nom régionaux ?

Écrit par : interrogation | 03/11/2007

@ interrogation
La question n'est pas de savoir s'il y a de la jalousie ou pas! La question est que les résidents genevois sont discriminés! Si l'on suit votre logique toute la population va habiter en France...... Genève = Faillite!

Comparer le salaire d'un cadre avec un ouvrier..... C'est normal les Frontaliers ou des postes à responsabilité et engage plus que leurs compatriotes en les payants 3 x plus qu'en France et 30 à 40% de moins que les salaires de résidents genevois!!!!

Et ce n'est que le reflet de la réalité!

A bon entendeur Réponse salue Interrogation....


Écrit par : Réponse | 03/11/2007

Réponse !

Ce serait justement une bonne leçon pour les dirigeants genevois si tous les genevois partaient en France ! Peut-être, que les assurances reverraient leurs primes à la baisse ? De toute façon la réalité est déjà là, les genevois qui ont un bon salaire en ont marre de se faire plumer, et c'est l'une des raisons pour laquelle ils partent. Savez-vous que de nombreux policiers genevois habitent en France ? Savez-vous que le chocolat que vous achetez à la Migros (les marmites d'escalades) sont fabriquées en France ? Savez-vous que la plupart des commerces à Genève sont tenus par des gens qui habitent en France ex. Pouly, Lowink, etc etc. (voir le RC)... mais ils ont des plaques suisses car les véhicules sont enregistrés au nom de leur commerce. Donc, de toute façon on ne sait plus car tout est mélangé... Savez-vous que des cadres euro-frontaliers ont des plaques genevoises car les véhicules sont donnés par l'entreprise pour laquelle ils travaillent mais que de bons genevois ont des plaques françaises car ils ont des emplois plus simples et leur patron ne leur donne pas de véhicule de fonction ! On ne peut y échapper tout est confondus... Réfléchissez les genevois avec un bon salaire ne veulent pas d'appartements minables ils veulent des villas où vont-ils les trouver si ce n'est en France ou dans le canton de V aud ?

Écrit par : interrogation | 03/11/2007

pour réponse

Quand vous parlez des genevois de Genève, de qui parlez-vous, de la plupart des secundos, kosovars, albanais, portuguais , les africains, etc.. voilà la réalité ! A Genève, dans les classes il n'y a plus de francophones... nos enfants si nous restons à Genève apprendront tout sauf le français ! Ne croyez-vous pas que c'est normal que des genevois préfèrent partir dans un pays où ils peuvent mettre leurs enfants en école privées (6x moins chères qu'à Genève). Il faut être maso aujourd'hui pour vouloir rester habiter à Genève et mettre son gamin au CO ! Je crois que les gens qui vont habiter en France voisine le font aussi pour le bien de leurs gamins ! mais si vous préférez que vos gosses habitent, Le Lignon, Les Avanchets, Les Palettes, Onex, etc. etc. libre à vous, mais j'appellerai cela de la maltraitance pour vos enfants ! car ce n'est pas un bel avenir que vous leur donnez !

Écrit par : Genevois | 03/11/2007

ET VOILA, RODEO HURBAIN DEVANT LES TOURS DU LIGNON !

Voilà les genevois que le MCG défend !

GENEVOIS, BARREZ-VOUS DE GENEVE ! GENEVE EST AUX MAINS DES DEALERS, ET AUTRE CRIMINELS ! Comme le dit "Genevois" les vrais genevois n'habitent plus Genève !
LISEZ LES NOMS SUR LES BOITES AUX LETTRES !!!!!

C'est vrai comment pouvez-vous laisser vos gosses fréquenter les cycles d'orientation avec la "racaille" qui s'y trouve !

Écrit par : Genevois frontalier | 04/11/2007

Décidément, il ne faut pas grand chose pour que ça déraille!

Au milieu de ce tutti frutti il convient de faire un peu de tri.

1.Il est logique que les frontaliers aient le même traitement que les con-fédérés (ou non n'y change rien).
2. Il est normal que les habitants du Genevois français soient eux aussi exaspérés de l'incurie qui règne en maitre chez ceux qui gouvernent Genève (on a les 7 nains mais pas Blanche Neige).
3. Le député Stauffer n'est certes pas un ofèvre de délicatesse mais toujours est-il que les questions qu'il pose et les problèmes qu'il soulève sont rarement à coté de la plaque.
4. Curieusement, se sont ses adversaire politiques, donc les responsables de l'incurie, qui sont ses plus violents détracteurs. Voilà qui en dit très long sur le malaise genevois et la totale mauvaise foi des partis gouvernementaux.
5. La Constituante arrive juste au bon moment pour remettre en question un système qui a vécu et qui commence à devenir destructeur.
Il ne reste plus qu'à espérer que cette Assemblée constituante ne sera pas un Grand Conseil bis! Ce serait une réelle catastrophe!
6. Pourquoi ne pas moderniser le principe des zones franches pour créer le Grand Genève et en faire un poumon de cette métropole régionale.
Tout le monde aurait à y gagner. Les "zoniens" qui bénéficieraient d'une libre circulation et d'établissement des biens comme des personnes avec la réciproque pour les Genevois. Ce serait un moyen juste de partager richesses et avantages qu'offre ce lieu magnifique qu'est Genève.
La partie "en zone" étant franche de TVA et des droits de douane français.
C'est le meilleur moyen de construire cette Regio Genevensis qui n'est plus seulement un souhait mais un nécessité absolue.
Pour les Institutions on pourrait la calquer sur celle de Bâle.
La question de la majorité religieuse ne se posant plus, il n'y a aucune raison pour que Genève ne puisse jouir de ce que les protestants coincés de 1814 ne lui ont pas accordé.

Voilà un thème qui devrait nous rassembler et non nous diviser.

A mon avis, il n'y a aucun parti politique assez courageux à Genève, ni aucun politicien assez inventif pour lancer un tel projet.

Espérons que le MCG, qui est un mouvement "citoyen", sera celui qui osera ce pari.

Comme une idée a toujours besoin d'un porte parole à la voix puissante, gageons que le député Stauffer saura être celui-ci.

Pour le reste, il me semble nécessaire de rappeler qu'un tel blog, si son ton est forcément polémique, n'empêche nullement le respect dû par chacun aux idées des autres.

Merci d'y penser avant d'écrire des absurdités, ce sujet est très sérieux.

O.L.

Écrit par : Octave Laburne, Vandoeuvres | 04/11/2007

J’ai faillit être grossier en lisant tous les inepties que M. Stauffer a visiblement le droit d’écrire sur le site de la TdG sans qu’il y ait un contrôle quelconque… Heureusement, les contributions suivantes (notamment par M. Vielliard) ont mis les pendules à l’heure. J’aimerais donc juste rajouter que les assurances privées des frontaliers sont… des assurances privées justement, gérées par des sociétés (cotées en bourse ou de principe « mutuelle ») qui n’ont aucun intérêt, ni le droit de faire de pertes. Les cotisations des frontaliers couvrent donc simplement les coûts de santé générés par ces derniers. Point barre. D’ailleurs, pour avoir été contraint de fréquenter les urgences des HUG (assurance accident – rassurez vous…) je confirme l’écho du forum de la TdG là-dessus (pas de lien, car supprimé…): les services aux HUG sont loin d’être au top ! Si j’ai le choix j’éviterai toujours d’y aller (c.à.d. je resterai sur France). Et je pense que des nombreux frontaliers pensent pareil…

Sinon, j’ai trois rêves, dont la réalisation me ferait bien plaisir :

1) Que le MCG bloque la frontière pendant une semaine (bien entendu à toutes les voitures, celles des colons GE y compris) pour voir à quelle point l’économie et, par conséquent, la vie publique de Genève vont sombrer dans le chaos…

2) Que l’état français (et le canton de Vaud ;-) ) décide un moratoire de plusieurs années pour interdire l’acquisition immobilière en 74/01 aux habitants de Genève tant que l’administration cantonale ne délivre pas des permis de construire correspondant à au moins 5000 à 10’000 nouveaux logements par an (y compris des villas)…

3) Que le canton de Genève gèle l’établissement de nouveaux permis de travail tant qu’il n y pas eu une concertation publique sur l’avenir de la région (rééquilibrage de la distribution des gains fiscaux, infrastructures routières et publiques/RER, logement, formation supérieure, etc.)

Écrit par : voisin | 04/11/2007

Voisin a raison sur les points 2 et 3.
Pour le point 1 le MCG par la voix du député Stauffer a proposé une ceinture verte qui oblige tous les frontaliers (GE expat compris) à poser leurs voitures dans des parking de délestage à la fontière.

On pourrait déjà mieux circuler!

Pour ce qui est de la dépendance de l'économie genevoise il s'agit en fait d'interdépendance. La richesse inconestatble des zones fontière est clairement la résultat de la renommée de Genève.

Il faut donc d'urgence que LES CITOYENS DE CETTE REGION prennent leur destin en mains!

A nous de savoir imposer ce qui est nécessaire à ces autorités bouchées, incompétentes et corrompues.

Moi je serais totalement pour la reprise de l'idée des années 80 d'une Genève indépendante à laquelle on ajouterait toute les zones!

CHICHE? Comme ça nous organiserons NOTRE CAPITALE et ferons un Etat idéal avec le monde comme caisse de résonnance!

GENIAL NON?

Plus de passeports suisses ou français, mais un passeport GENEVOIS!

Qui se rappelle des visionnaires qui avaient promu cette indée?

N'y avait-il pas un journaliste, Betig ou quelque chose du style?

Il y avait aussi un mouvement du genre MCG non?

Merci de répondre, cette idée me semble la meilleure réponse à la gabgie organiée par les parisiens et le conseil d'Etat genevois tous aussi cloches!!!

Merci au MCG de faire bouger les choses, c'est TOP!!!

Écrit par : Elsa | 05/11/2007

Elsa
En sommes ce que vous proposez c'est un autre MONACO c'est une magnifique idée ... mais savez-vous qu'à Monaco 35% de ses travailleurs sont frontaliers ? Précisément parceque c'est un ville état-canton comme Genève.. sa périférie est située à l'étranger !
Ceci étant je vois que sur ce site nous commençons à avoir des commentaires de gens un peu plus réalistes !
Ce ne serait pas une bête idée dans le fond de faire un état indépendant qui comprendrait Genève et une partie de haute-savoie et une partie de l'Ain ! Il faudrait prendre lanque avec le Mouvement des Savoisiens, qui est un mouvement indépendantiste Savoyard !

Écrit par : Genevois frontalier | 05/11/2007

Je ne comprends pas comment Eric Stauffer peut avoir un tel succès avec les idioties qu'il raconte !!!!!
LES FRONTALIERS NE SONT PAS A LA SECURITE SOCIALE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
ILS ONT DES ASSURANCES PRIVEES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : frontalier | 05/11/2007

Je crois que cette invasion des frontaliers profiteurs a assez duré.

Je crois qu'il est temps de ne plus croire dans les propos de nos conseillers d'Etats, qui sont des vendus à la cause des français frontaliers.

Je crois qu'il est vraiment temps de mettre un frein à cette invasion de frontaliers, qui occupent des places de cadres sur le marché genevois.

Je crois qu'il est temps de réaliser que les frontaliers ne se content plus comme jadis de travailler comme vendeurs, coiffeurs ou serveurs.

Je crois qu'il est temps de donner une priorité en mettant la pression aux entreprises genevoises, quitte à leur accorder un rabais fiscal, pour tout chômeur genevois qui sera engagé.

Je crois qu'il est temps de vivement réagir...faute de quoi ne venez pas pleurer quand les fachos de l'extrème droite (UDC) prendront le relais et là ce ne sera bon pour personne.

Cessez de vous camoufler la tête dans un sac poubelle opaque et regardez la réalité. Stop aux frontaliers. Priorité aux chômeurs de Genève.

Faute de quoi...Genève et la Suisse deviendront des bastions des extrémistes.

Merci en passant au MCG de tenter de rétablir l'ordre dans un climat socio-politique genevois plus que pourrie. Entre les salaires des cadres des SIG, TPG et dans d'autres postes de haut cadres à l'Etat, la population est au bord de l'explosion.

Subitement, les citoyens vont prendre la rue et manifester violemment leur colère et l'Etat n'y pourra rien. Rien car les flics également qui en ont ras le bol d'être pris pour des cons à tous abords, seront du côté des manifestants. Ca vous fait rire? Tant mieux, mais cette réalité est tout à fait envisageable, tellement que la population en a marre de nos escrocs au gouvernement qui favorisent leur copains à coup de 400'000 frs de salaire, tandis que le restant de la fonction publique n'a pas eu d'adaption de salaire depuis plusieurs années.

On peut aimer ou pas les fonctionnaires, c'est le droit de tous. Mais il est inaccpetable d'utiliser l'argent public pour payer une poignée d'abrutis au masculin et féminin qui ont trouvé des postes hauts placés, et en parallèlle prendre les bas revenus de l'Etat pour des cons.

Méfiez- vous....vous au Grand Conseil et Conseil d'Etat allez pousser les gens dans une colère extrême et justifiée et ils vont descendre tout casser dans la rue...

Écrit par : Jessie | 05/11/2007

Il faut savoir que 30% des flics sont frontaliers ! J'en sais quelque chose beaucoup d'entre-nous habitent en France ! Vous allez manifester contre les flics qui habitent en France ? Savez-vous que près de la moitié de Genève est bi-nationale avec qui allez vous manifester avec les africains de Genève ?

Écrit par : flic | 05/11/2007

Quand le MCG parle de chômeurs ont croit rêver ! un pays qui compte 2,5% de chômage depuis l'ouverture des frontières contre 5% avant... vous n'avez pas l'impression de passer pour des imbécilles ?
Si nous parlons de Genève, il est à signaler que Genève comptait 7,3 % de chômeurs avant les accords bilatéraux et 5 % maintenant ! Vous passez vraiment pour des blaireaux !

Écrit par : Edith | 05/11/2007

A Edith
Je crois que vous n'avez pas les bons chiffres! www.geneve.ch vous renseignera!

Chômeurs+ETC+RMCAS+HG= 30'000 personnes en demande d'emploi soit plus de 15% de la population active (environs 205'000).

EN lieu et place d'écrire n'importe quoi....je reste poli....F.....-là!

Écrit par : Virginie | 06/11/2007

A FLIC:

personne n'a rien contre les Suisses qui habitent en France. on se rebiffe surtout contre les frouzes qui volent les places d'emploi des Suisses.

toutefois, pour un flic je ne pense pas qu'il soit normal d'avoir des flics qui doivent chercher un logement décent en france voisine. mais à voir comment l'Etat de Genève traite ses fonctionnaires et flics qui n'ont pas les revenus des escrocs copains aux SIG ou TPG, cela ne m'étonne pas que les gens honnêtes de la classe moyenne (dont les flics), soient obligés de chercher des logements en France.

L'Etat de Genève est responsable de ce foutoir et ce ne sont pas les ghettos de 150m que Muller veut construire à la Praille qui vont y arranger les choses. L'être humain et surtout le genevois est habitué à une certaine indépendance et je vois mal plusieurs centaines de personnes co-habiter dans des immenses tours.

Il suffit de voir les drames de voisinage qui s'y déroulent déjà actuellement dans les ghettos du Lignon ou des Avanchets pour voir l'échec de ce type de logement.

Et pour les familles de la classe moyenne qui veulent devenir propriétaires à bon marché? De quel droit les élus leur refusent cette qualité de vie? On veut faire de Genève une ville ou on loge les fauchés d'un coôté et aux méga riches les belles demeures et terrains pour construire leurs palais ou villas?

Et après on s'étonne que les gens aillent dépenser leur fric ailleurs?

Écrit par : gégé | 06/11/2007

Virgine !
Excusez Altesse ! vous vous savez tout et vous avez la science infuse. Les autre sont des cons qui ne savent compter !
Vous avez raison pourquoi ne pas donner à un bon genevois avec un CFC de droguerie "le poste d'ingénieur en informatique bilingue que Serono réclame ? Il y a des postes (voir jobUP) que les entreprises genevoises offent depuis des lustes et qui ne trouvent pas preneur ! pourquoi les genevois ne les prennent-ils pas ?

Écrit par : Edith | 06/11/2007

Je me permets de citer gégé puisque ses pensées me semblent symptomatique pour beaucoup de sympathisants du MCG:
"Et pour les familles de la classe moyenne qui veulent devenir propriétaires à bon marché? De quel droit les élus leur refusent cette qualité de vie? On veut faire de Genève une ville ou on loge les fauchés d'un côté et aux méga riches les belles demeures et terrains pour construire leurs palais ou villas?"

Partant de cette constatation il affirme trouver normal que la classe moyenne genevoise cherche à se loger ailleurs qu'à GE, donc en France ("Personne n'a rien contre les Suisses qui habitent en France" - Et encore, faudrait peut-être demander au français, non?).

Pourtant en même temps il affirme que "on se rebiffe surtout contre les frouzes qui volent les places d'emploi des Suisses". Donc il nie que les français ont le droit de gagner un salaire qui leur permet de simplement vivre dans leur propre pays... Excusez-moi, mais avec gégé on a visiblement sous les yeux le prototype de c.. de genevois imbus de lui-même qui se croit le centre du monde (et je choisis mes mots). D'ailleurs, il me semble que les genevois de ce type ne sont pas très appréciés dans le reste de la Romandie, non plus... Heureusement qu'ils ne sont pas tous comme ça même si il faut admettre que ce type de pensée se retrouvent de plus en plus souvent chez les "colons" (Ma maison en France, construit par des suisses, habité par des suisses, avec des voitures immatriculées en Suisse, des impôts sur le revenu payé en Suisse, etc., pp.).

Je maintiens que la meilleure chose qui peut actuellement arriver serait un grand coup de frein à la croissance pour réfléchir un peu où on veut aller...

Écrit par : voisin | 06/11/2007

Lire aussi:

http://portevoix.blog.tdg.ch/affaires-franco-genevoise/geneve-doit-financer-ses-logements-.html

(Désolé - je ne sais pas faire de lien directe...)

Écrit par : voisin | 06/11/2007

tout ça est bien joli mais avec l'échéance des bilatérales en 2012, GENEVE va perdre des centaines de millions de francs car les frontaliers seront imposés en France et non plus en Suisse!!!!

Avec la dette, que je m'empresse de ne pas rembourser, je vous laisse voir l'étendue des dégâts!
Je m'en fiche car je serai à la retraire et elle sera payée par vos enfants, petit-enfants et quelques autres générations!!
C'est ça la poltique de gauche!
Vous n'avez rien compris!!!!!!

ha ha ha ha !!!!!!!

Écrit par : David H. | 06/11/2007

David H.
Dans ce cas je me réjouis de pouvoir payer mes impôts en France car nous avons fait le calcul et nous serions moins imposés que le canton de Genève ! (j'ai bien dit Genève et non pas la Suisse !)

Écrit par : Suisse frontalier | 06/11/2007

J'en ai marre marre marre, nous gagnons 200.000 annuels avec mon épouse et on nous propose de la M.... comme logement ! Nous cherchons une petite maison (cela semble normal avec ce salaire !) et bien impossible de trouver quoi que ce soit ! Il n'est pas normal qu'avec ce salaire nous soyons obligés de vivre comme des manouches ! Dans les autre cantons avec un tel salaire vous avez le choix d'acheter une jolie villa. Ici, on vous propose de petits appartements minables.... je me barre en France ! ET GARRE A L'ETRANGER DE GENEVE QUI FAIT UNE REFLECTION SUR MES FUTURES PLAQUES !

Écrit par : Enzo (futur frontalier !!!) | 06/11/2007

Moi aussi, j'en ai marrre! Il y a un apprtement vide juste en face de chez moi!
Je ne gagne pas Sfr 25'000.- annuellement et j'ai un appartement magnifique: Sous un pont!... Un loft de 400 m2, avec eau courante (en quantités impressionnantes), ventilation super-puissante (surtout les jours de bise), le tout en pierres de tailles (iil y en a quelques unes qui se taillent) d'une jolie couleur qui s'allie très joliment à celles de mes cartons. En plus, je peux même pêcher en restant assis sur mon lit !
Vous avez raison Enzo, il n'y a vraiment pas de justice ! Mais je vous refile le tuyau. De l'autre côté de l'arche de mon pont, il n'y a encore personne ! Et, avantage supplémentaire, vous pourriez garder vos plaques GE.
Est -ce que je mets une pancarte "RÉSERVÉ" ? C'est sans engagement pour vous!
Je préfèrerais avoir des gens BCBG comme vous, que des "gens de rien" comme voisins.
PS: Je ne fais la bringue avec mes potes que le samedi soir, lorsque vous, vous sortez en "boîte"! Donc, pas de lézard!
PSS: Je suis très souvent sans travail: je pourrais vous faire le ménage à Sfr 20.- de l'heure (mais au noir).

Écrit par : L'anar de droite | 06/11/2007

VIRGINIE
Je suis allée sur www.geneve.ch . Si vous allez dans la rubrique statistiques, on peut lire sept. 2007 13.266 chômeurs - variation à l'année précédente - 11,7% . Donc d'après le site le chômage a baissé !
Je vous signale que la façon de procéder pour le calcul du chômage n'a pas changé depuis 10 ans. Ce qui veut dire qu'étant donné que le taux de chômeurs était de 7,3 % en 2004 cela veut dire que la chômage a baissé depuis les bilatérales (dixit www.geneve.ch) !
Je constate que vous calculez aussi bien que Stauffer (pour les 10 jours de congés réclamés) ¨! VA FALLOIR RETOURNER A L'ECOLE !
Je comprends pourquoi vous ne trouvez pas de job ! (au fait vous avez vu sur le site le nombre incroyable d'offres d'emplois ! qu'attendez-vous pour vous présenter !

Écrit par : Edith | 06/11/2007

à l'anar de droite
Je sujis désolé pour ce qui vous arrive, mais malheureusement je crois qu'à Genève, il ne restera bientôt que des gens comme vous et les gros riches ! Si vous voulez je vous ferai une petite cabane de jardin !
De plus, on nous annonce aujourd'hui qu'étant donné que le contrat "pour l'électricité avec la France", arrive à échéance l'électricité va grimper de 50% donc très peu pour moi ! Venez nous rejoindre, au moins nous serons entre francophones ! De toute façon, les suisses-allemands ont dit qu'à Genève c'étaient tous des fainéants !

Écrit par : Enzo (futur frontalier) | 06/11/2007

On s'éloigne du débat. Il faut savoir que nos élus sont des pourris et c'est là qu'il faut y remettre de l'ordre afin qu'on puisse bien vivre à Genève.

Il est temps de réduire les dépenses de l'Etat de Genève. COmment? Réduire le chômage qui a grimpé en flèche. Comment? Mettre un frein à ces frontaliers et surtout chercher pour chaque place de travail d'un frontalier si celui-ci peut être remplacé par un chômeur genevois. Il suffit dès lors, de prendre à qualifications égales, un chômeur genevois en fin de droit et exiger que soit il accepte le job proposé en adéquation avec sa formation et qualifications, soit plus rien. En contrepartie, il faudra remercier le frontalier et qu'il aille se faire entretenir par l'ANPE ou l'Etat français. Bientôt on devrai payer pour des chômeurs pro's venus de l'UE qui viendront s'établir à Genève., tellement nos élus ici sont cons.

Je ne connassais pas le MCG, mais plus ça va, plus j'ai envie de retrouver la sécurité et la qualité de vie ici à Genève. Pour cela aux prochaines élections, je vais voter pour eux.

L'emploi et le logement ne sont pas les seuls soucis. Savez vous le nombre de vols, agressions et délits qui sont commis à Genève chaque jour? Normal, avec une justice laxiste, des politiciens verreux qui emmerdent les flics à chaque occassion, comment voulez vous qu'il y ait un semblant d'autorité de l'Etat dans les rues?

Le MCG devrait aussi militer pour avoir une police mieux soutenue et surtout plus jamais confier la direction de la police à des socialistes. Dans cette ville pourrie on condamne d'avantage de flics qui font simblement leur job en étant confrontés à de la racaille venu de france et d'ailleurs, - en lieu et place de sévir avec les délinquants qui volent et qui agressent nos aînés. Et quand ce sera votre tour demain d'être victime d'un cambriolage, d'un vol, d'un coup de poing au visage en pleine rue pour un rien ou d'un acte de vandalisme sur votre voiture, vous allez mieux réfléchir.

Écrit par : bigben | 06/11/2007

bigben !
La racaille comme vous dites est désormais genevoise ! c'est pour cette raison qu'on se tire en France voisine, il vous faut lire les commentaires ! A Genève dans les classes il n'y a plus de francophones ! la racaille comme vous dites elle ne vient pas de France, mais de Roumaine, Kosovo, Afrique etc. etc. et ce sont ces genevois que le MCG défend ! Au cas où vous ne l'auriez pas encore compris les emjployeurs ne sont pas suisses !!!!! les entreprises ne sont pas susisses !!!! comment voulez-vous leur imposer les employés qu'ils doivent engager ! je vous signale que ce sont ces entreprises qui paient un max d'impôts ¨! Je crois que vous faites également partie de tous les incultes genevois ! je suppose que vous vous êtes arrêtés à la 7ème Pratique du Cycle d'Orientation !

Écrit par : Genevois frontalier | 06/11/2007

Pour moi il n'y aura bientôt plus qu'une solution LA REVOLUTION!!!

Il faut foutre dehors tous ces clowns qui nous gouvernent!

Mais les Suisse ont aucun courage et ils préfèrent pleurnicher que de se défendre.

Comme quoi Jacques BREL avait raison les bourgeois c'est comme......

Alors au lieu de vous tirer en France commencez par faire le ménage à Genève.

Pour moi c'est clair

LA REVOLUTION

Écrit par : CHE | 06/11/2007

CHE

ET EN ATTENDANT ON FAIT QUOI ? ON DORT SOUS LES PONTS ?

Écrit par : Genevois frontalier | 07/11/2007

toi tu ne dois pas être très instruit non plus genevois frontalier, pour tenter de fuir la vie misérable à Genève et te vendre aux frouzes?

mon niveau d'éducation ne te regarde pas vraiment frontalier (que tu sois genevois ou français, la manière dont tu parles montre ton hostilité envers Genève et sa sensibilité). pour cela, les gens vont te considérer tout simplement comme un frontalier sans autre.

visiblement tu n'a pu déchiffrer mes propos avant de te ruer sur le mur des lamentations de ton PC. je parlais de racaille, c'était tout aussi bien frontalière que le reste. visiblement tu te cupabilses tellement d'avoir vendu tes fresses en france que tu te sens visé, alors que je n'avais même pas lu tes précédents interventions.

pour inciter les entreprises, l'imbécile que tu es, devrait savoir que si ces entreprises viennent à Genève ce n'est naturellement pas à cause d'imbéciles comme toi qui n'ont pas été fichus de gagner décemment leur vie à Genève pour se loger correctement. Non si ces entreprises viennent à genève c'est à cause de notre fiscalité clémente, en comparaison aux autres pays de l'UE, dont la France. Raison de plus pour ne jamais y adhérer d'ailleurs. Donc, si tu me suis toujours frontalier genevois mais frontalier tout de même....on pourra leur accorder un petit plus au niveau fisc et crois moi, un chef d'entreprise est moins hostile et moins sceptique que toi on va dire, et il saura où est son intérêt.

Je te vois venir avec la sempiternelle excuse de la formation des frouzes et je vais te contredire en t'affirmant qu'il y a plein de diplômés au chômage qui sont domiciliés à Genève, qu'ils soient CH ou étrangers (ceci avant que l'esprit limité que tu es genevois frontalier, me taxe de raciste ou je ne sais quoi).

Un conseil genevois frontalier : rejoins la mutuelle des frouzes, milite pour insulter ton pays et ceux qui parlent mais de grâce laisse le destin au mains des habitants de Genève.

Sans rancune et fin de discussion.

Écrit par : bigben (qqun qui a pu mieux se loger a GE que d'autres on dirait!) | 07/11/2007

ET POUR GENEVOIS FRONTALIER.

IL SUFFIT DE VOIR LA RACAILLE QUI VIENT DE LYON ET D'ANNEMASSE POUR VOIR A QUELLE MANIèRE LES FROUZES AUSSI NOUS ENVOIENT LEUR §§## POUR VOLER ET AGRESSER NOS HABITANTS.

Les africains et YUYU de Genève n'ont pas besoin de voler, réfléchis un peu genevois frontalier. Ils gagnent assez en vendant de la dope!!

Visiblement tu dois habiter vraiment dans un trou perdu genevois frontalier pour ignorer ainsi la réalité genevoise. Plus de la moitié de la racaille qui vole ici, sans se faire remarquer, vient de la France. Va dans un poste de gendarmerie à Genève et pose leur la question, dont tu sais que j'ai raison!!!



Écrit par : bigben (qqun qui a pu mieux se loger a GE que d'autres on dirait!) | 07/11/2007

Pour ce qui est de la gendarmerie genevoise, je n'ai pas besoin d'aller à Genève, car j'ai la chance d'avoir un voisin qui est gendarme à Genève ! (je pense encore un pourri vendu...) j'ai la chance d'avoi pu acquérir une belle villa au bord du lac... alors que pour le même prix j'avais une appart dégueux à Genève ! avec des voisins ne parlant même pas français ! mais si vous préférez que vos gamins fréquentent des cycles pourris à Genève et fréquente la racaille libre à vous c'est votre choix !
De toute façon pour les suisses-allemands Genève est une ville de fainéants ! Quant aux entreprises à Genève j'en connais suffisament pour dire que beaucoup sont venues s'installer en Suisse depuis les bilatérales ! Si vous aviez écouté hier matin, vous auriez entendu que chez Procter and Gamble, la langue parlée n'est pas le français et que la plupart de ses employés viennent de France (euro-frontaliers). NB le PDG de Procter est français ! le PDG de la Migros est frontalier ! j'ôse espérer que vous ne faites pas vos courses à la Migros !


Écrit par : Genevois frontalier | 07/11/2007

Excellent tout ca .. Excellent ...!

J'invite vigoureusement les détracteurs de frontaliers ( ou autres ) à aller s'installer en France.. ( juste pour voir, hein ..)

Vous verrez que .. même avec 4000 Chf vous vivrez bien..
Ici (en suisse) 4'000 Chf c'est synonyme de clodo, non ?

Pour terminer, si cet assouplissement (bilatérales) permet l'arrivée massive de frontaliers ben ... prenez vous en à " la négociation" ( les bilatérales..) .. Il fallait pour Bern négocier avec la géante Europe - surtout pour y faire du business ..

Ca voudrait : le beure, l'argent du beure, la vache et aussi la laitière..

Ah ah ah
Tschusss d'un européen - en suisse !

Écrit par : ah_ah_ah | 09/11/2007

Frontaliers Genevois: vous avez perdu le contact avec Genève, vous ne connaissez que plus que le chemin qui vous méne au travail.
Genève continue à vivre sans vous.

Écrit par : Dude | 10/11/2007

Dude,
Vous êtes à côté de la plaque, "je vous signale que je millite activement dans un parti ! et que beaucoup de Genevois de France s'intéressent plus à la Suisse et à Genève que beaucoup de ramollis Genevois. Faut sortir mon vieux ! Cette différence tient surtout au fait que ce sont surtout de vrais genevois qui sont en France alors qu'à Genève il n'y a plus que les étrangers et les naturallisés ! Lisez la Tribune de ce jour, vous allez être contents beaucoup de fronaliers se tiren de la région car ils gagnent mieux en France ! A vous, toute les places de travail, A l'hôpital, à la Migros, etc. etc.. seulement il faut savoir que ceux qui restent ce sont les cadres supérieurs que vous ne pouvez certainement pas remplacer... et qu'il faudra payer de plus en plus chers pour qu'ils daignent rester.... mais qui sait peut-être que dans un avenir pas si lointain les suisses devront quémander un travail à l'étranger....avec le franc suisse qui baisse et qui doit tout acheter en Euros.. la vie en Suisse va devenir de plus en plus chère......la roue tourne....

Écrit par : Genevois frontalier | 10/11/2007

Genevois frontalier,
Le naturalisé est Suisse, avec autant de droit qu'un suisse de souche.
Nous essayons tous de lutter contre la criminalité, mais c'est malhonnête de l'attribuer aux étrangers.
L'article de la TDG d'aujourd'hui traite surtout de cas ou le salaire est bas (taux de change) et charges élevées (transport) + conditions de travail.
Ceci ne concerne pas les cadres des multinationales qui habitent à moins de 10kms de la frontières mais les boulangers de nuit et les vendeurs en rayon chez migros.
Dans l'idéal, les suisses devraient aussi aller travailler en France Voisine,. ce serait une solution aux problemes.

Écrit par : Dude | 11/11/2007

Dude,
Enfin quelqu'un qui a une idée intelligente. En effet, je pense que nous formons une grande famille avec la France voisine et comme le signale la TDG de hier, il y a des français qui retournent en France. Je vous signale que je connais moi, personnellement des suisses qui travaillent en France. Je pene notamment dans le domaine de l'immobilier et de l'assurance. Il fau savoir que selon le domaine où vous travaillez les gains en France peuvent être très élevés et surtout l'impôt sur le revenu est plus bas qu'à Genève. Un plombier gagne en Fance en moyenne 2.600.-- euros nets d'assurance pou toute sa famille. C'est à dire que s'il a 3 enfants il asurance les 5 membres de sa famille. C'est notamment pour cette raison que Genève peine à trouver des plombiers, car les français ne veulent pas venir. Il faut savoir qu'avec ce salaire il ne paiera pour ainsi dire pas d'impôt et surtout il aura droit à une aide au logemen qui est de l'ordr de 2,9% de son salaire! Avec un euro à 1,7 le calcul est vite fait.

Écrit par : Genevois frontalier | 11/11/2007

Salut à vous tous,
Je confirme. J'ai pu toucher mon fond de retraite et maintenant je travaille à Annecy. J'ai laissé mon poste d'infirmier à qui le veut bien (genevois n'hésitez pas !) Maintenant je gagne 2.800.- euros par mois (je n'ai plus de loyer à payeret mons assurance maladie est payée) je travaille dans un home pour personnes âgées près de chez moi ! Sans compter qu'Annecy est une très belle ville !

Écrit par : ex frontalier | 11/11/2007

bravo ex frontalier et je te souhaite bon vent dans ton nouveau job.

tu seras toujours le bienvenu à Genève pour dépenser ton argent gagné en France. tout le monde sait que les français qui travaillent sur France aiment faire leurs emplettes électroménager et électronique à Genève, car la TVA française et l'Euro étant ce qu'ils sont.

raison de plus de ne jamais adhérer à l'UE et à l'espace Euro et une bonne occasse a dire bienveu à ces français qui restent en France mais qui veulent profiter de notre tva bas pour faire leurs achats a Genève. Vous, vous êtes welcome et n'hésitez pas.

Bien à vous.

Écrit par : filou | 11/11/2007

A tous,

Je suis un Suisse expatrié par la faute du canton; en effet comment trouver une villa à un prix correct à GE. En + je suis d'accord concernant l'école genevoise qui pars à la ruine et nivele par le bas.Concernant le salaire horaire des frontaliers, le problème n'est pas nouveau. En 85, comme menuisier on me proposait un salaire à 17.- de l'heure (salaire frontalier) Si mes souvenirs sont justes, on avait voté contre l'adhésion à EU. Mais nos politiciens font tout pour qu'on y vienne, plus ou moins derrière notre dos. Alors comment leur faire encore confiance? Ils ont peur et c'est pour ça qu'ils demandent que nos fusils et notre munition soient déposés à l'arsenal, car un jour, à force de se faire enc. le peuple va sortir dans rue et ce sera la MERDE pour tous. J'ai des plaques jaunes mais mon coeur est rouge et blanc.
A+

Écrit par : thierry | 11/11/2007

filou,

Juste une petite précision quant à l'adhésion ou non de la Suisse à l'Europe. Il est vrai que moi j'étais pour l'Europe des 15, mais certainement pas pour l'Europe des 27. D'autre part, il n'y a qu'un pays qui s'en sort bien ; c'est l'Angleterre, elle fait partie de l'UE donc, elle a les avantaqes que peut offrir l'Europe... mais, elle n'est pas dans l'espace Schenken (dont frontières), elle n'a pas l'Euro. Bref elle a les avantages de l'Europe mais pas les inconvénients ! Alors que la Suisse, n'est pas dans l'Europe mais elle n'en a que les désavantages... libre circulation, espace Schenken, prix plus haut en moyenne de 30% etc. etc.. un franc qui s'effrite, (toutes les transactions internationales et les placements se font en Euros, en livres sterling ou en dollars) sans compter que la place de l'Angleterre au 1er plan concernant la finance !
Pourquoi ne pas négocier une adhésion à l'Anglaise ?

Écrit par : Genevois frontalier | 11/11/2007

Bonjour à tous,
Je suis genevois, né à Genève et résidant à Genève. Les frontaliers sont comme nous, ils essayent d'avoir de meilleures conditions de vie en ayant un meilleur salaire. Cependant, il est clair qu'un patron qui peut payer un frontalier moins cher qu'un suisse pour le même travail va le choisir.

Nous nous battons les uns avec les autres pour savoir qui est avantagé et qui ne l'est pas. Pendant ce temps, les patrons se frottent les mains en observant ce combat du haut de leurs tours d'ivoire. Je ne suis pas économiste, mais le problème se situe au niveau de la répartition des richesses. Si le salaire était calculé sur le côut de vie du lieu de travail, il est clair qu'une personne résidant à Genève devrait être mieux payée qu'une personne résidant en France pour avoir le même pouvoir d'achat. Et ceci sans considération pour la nationalité mais uniquement pour le lieu d'habitation.

Il me semble que les salaires genevois sont meilleurs que les salaires suisses, sinon pourquoi les Français viendraient travailler chez nous??? Nous n'avons cependant pas, en tant que genevois la possibilité d'aller travailler en France et de rester habiter en Suisse, car les salaires en France ne permettent pas d'assumer les charges d'un suisse vivant à Genève. Ce petit raisonnement pour souligner que les genevois sont un peu désavantagés par rapport aux Français travaillant en Suisse. Encore une fois, je comprends qu'ils viennent travailler à Genève, je ferais de même à leurs place. Mais considérons tout de même les difficultés des genevois en terme d'exigence salariale par rapport à celles d'un frontalier. Nous ne pouvons pas en tant que genevois concurrencer un français qui demandera un salaire moindre pour le même travail, tenant compte du principe que le coût de la vie est supérieur en habitant sur Genève. Il est clair que cette réalité est quelque peu occultée par les politiques de peur de troubler le cours de l'économie.

Il faudrait à la lumière de la situation actuelle, revoir le droit du travail pour les personnes résidant à Genève quelque soit leurs nationalités, payant un assurance maladie obligatoire suisse et payant des loyers élevés. Je ne suis pas anti-français, j'aime simplement ma ville et je désire continuer d'y vivre et d'y habiter.

merci à tous de lire mon message et d'y réfléchir.

Écrit par : jack | 27/01/2008

Jack,
Personne n'empêche les genevois d'habiter en France pour avoir un meilleur niveau. De toute façon, cette différence tant à s'estomper car les logements commencent à être très très chers et les français qui doivent travailler en Frane ont tendance à quitter la région. Donc, il ne restera bientôt en France que tous ceux qui travaillent en Suisse toute nation confondue.
Par contre, j'ai un ami qui dirige une agence d'emploi qui me précise ceci : Les employeurs veulent des hommes étrangers car ils ne veulent pas les voir quitter l'entreprise en plus des vacances ! C'est à dire qu'ils ne veulent engager que des suisses libérés des OBLIGATIONS MILITAIRES ! car il faut savoir que pour un employeur le Service militaire est une PLAIE ! imaginez ce que cela coûte pour une petite Entreprise voir son employé déjà partir pour 5 semaines de vacances et ensuite les 3 semaines partir faire le pantin ! Il faut savoir que désormais il n'y a que la Suisse qui a encore un service militaire.

Écrit par : genevois frontalier | 28/01/2008

Personnellement, je ne viens à Genève que pour des motifs culturels, et je suis fonctionnaire en France voisine. J'ai publié déjà nombre d'articles sur les écrivains genevois, dont celui sur Amiel a été publié sur le site qui lui a été consacré : http://www.amiel.org/atelier/vie/amielaujourd'hui/lemessager.htm . Or, parallèlement, j'ai pu constater que les Genevois s'intéressaient souvent assez peu aux écrivains savoyards. Ils préfèrent les grands écrivains français de Paris. Les entrepreneurs genevois ne s'intéressent pas spécialement à la culture de leurs salariés. Cela fait un peu multinationale. Et de fait, dans mon dernier article (sur mon blog, s'entend), je montre que les relations transfrontalières ne ressortissent pas aux échanges fraternels entre gens qui partagent leurs cultures propres, mais simplement à des échanges économiques entre gens qui espèrent s'enrichir sans trop se soucier du voisin.

Je crois que cela n'a strictement rien à voir avec l'origine des uns et des autres. Tout le monde se comporte exactement de la même façon, dans cette situation. Sauf moi quand je fais des articles sur Amiel que je fais paraître dans la presse savoyarde, bien sûr, ou sauf Jean-François Mabut qui me propose d'ouvrir ici un blog comme invité. On m'a aussi proposé de faire une conférence sur François de Sales à Genève, une fois (et je l'ai faite, bien sûr). Mais cela ressortit à l'exception. En tout cas, c'est mon avis.

Écrit par : R.M. | 28/01/2008

Les commentaires sont fermés.