29/10/2007

Etablissements publics autonomes ou agences de tourisme luxueuses sur le dos des citoyens !

Mesdames, Messieurs,

.

Certains seront surpris  que la polémique continue, mais je n’ai jamais été motivé dans le travail du mandat que vous m’avez confié, par des campagnes électorales !

.

Maintenant que les votations fédérales sont passées, pour moi citoyen de Genève et simple député par votre volonté, je continue mon travail.

.
J’ai fait une promesse lors de ma prestation de serment en 2005, et tant et aussi longtemps que je serai député, je continuerai à agir dans l’intérêt du peuple….

.

Pour mémoire voici ce que chaque député a promis ou juré:

.

« Je jure ou je promets solennellement, de prendre pour seuls guides dans l’exercice de mes fonctions les intérêts de la République selon les lumières de ma conscience, de rester strictement attaché aux prescriptions de la constitution et de ne jamais perdre de vue que mes attributions ne sont qu’une délégation de la suprême autorité du peuple;

.

d’observer tous les devoirs qu’impose notre union à la Confédération suisse et de maintenir l’honneur, l’indépendance et la prospérité de la patrie;

.

de garder le secret sur toutes les informations que la loi ne me permet pas de divulguer. »

 .


 C’est bien de le rappeler…..

.

L’information sur le voyage des SIG étant devenue publique, voici mes questions au gouvernement…..

.

Bonne lecture.

.

____________________________________________________________

Interpellation urgente écrite déposée le 28 octobre 2007
Etablissements publics autonomes ou agences de tourisme luxueuses sur le dos des citoyens !

.

Le fond de la cuvette a été atteint aux SIG. Après avoir découvert, non sans peine, l’ineptie des revenus de la direction générale et du président des SIG c’est maintenant que l’on apprend avec stupeur le luxueux voyage programmé par les SIG, qui a été annulé à 3 jours du départ.

.

Révélé par le quotidien Le Matin dans son édition du jeudi 25 octobre 2007, rien n’y manque !

.

En effet, sur 3 jours de villégiature pour 5 heures de « travail » - en réalité, il s’agit de la visite de l’équivalent des SIG à Munich- nous y découvrons ; Transport en avion (business class) hébergement dans un hôtel, cinq étoiles, dîner au restaurant de la Tour Olympique, apéritif et dîner au Palais de Lenbach, croisière sur le lac de Tegernsee et déjeuner à bord, visites de lieux typiques, etc...

.
Le tout –nous ditons - pour la modique somme de 100'000 francs.

.

Les frais d’annulation seraient, selon le quotidien Le Matin, de 50'000 francs.

Jusqu’où le Conseil d’État va-t-il déraper, jusqu’où le Conseil d’État va-t-il laisser un de ses membres en charge du Département du Territoire jouer au petit Roi de Vanuatu ?


Le voyage de trois jours budgétisé par les S.I.G., soit environ 3'000 francs  par personne,  est vraiment indécent vis-à-vis des classes modestes de notre canton qui ne peuvent pas se permettre, voire d’envisager, de passer des vacances familiales, faute de moyen financier.

Le luxueux voyage prévu aurait été effectué sans l’intervention de Monsieur le Conseiller Administratif de la Ville de Genève Pierre Maudet – représentant la Ville de Genève au Conseil d’Administration des SIG- et le soussigné, lesquels ont refusé catégoriquement de participer à ce déplacement, choqués par le luxe proposé. In fine avec l’argent des citoyens de Genève !

Incroyable mais malheureusement vrai !

.

Les SIG bénéficient d’un monopole d’Etat avec une clientèle captive. Or, ceux-ci se permettent de s’octroyer des salaires pharaoniques, au fallacieux prétexte, que le secteur privé paie mieux !

.

Quelle honte !

.

Le secteur privé affronte la concurrence, le secteur privé n’a pas la sécurité de l’emploi à la différence de l’Etat, le secteur privé n’est pas au bénéfice de monopole étatique sur le gaz, l’eau, l’électricité, etc..

Messieurs les Conseillers d’État, il est temps de vous ressaisir, il est temps de démontrer à la population que tout n’est pas pourri dans notre société, il est temps de montrer que vous êtes capables de faire le ménage, redonner le sens de la mesure des réalités financières à certains roitelets de la République.

.

Sinon ! La population se rebiffera à votre encontre ne comprenant plus  votre inaction, votre silence. D’autant plus que le prix de l’électricité va augmenter d’une manière substantielle à la fin de l’année.

      En vertu des pouvoirs qui sont ceux du député, des devoirs et obligations qui sont ceux du Conseil d’État, voici la question posée dans le cadre de cette IUE, conformément à l’article 162A LRGC :

Question 1:
Le Conseil d’État va-t-il agir afin que de tels dérapages ne puissent plus se reproduire, quelles mesures le Conseil d’État entend t-il prendre dans le cadre général des SIG, salaires, bonus, frais de représentation, voyages touristiques ?

Question 2 :
A combien était budgété le voyage avec tout le programme et de manière détaillée, comprenant notamment ; voyage, transfert, Hôtel, restaurant, apéritifs, repas, croisière, etc…

Question 3 :
Quelles sont les dépensent et les lieux des voyages depuis l’année 2000 organisés par les SIG, TPG, AIG, HUG, Hospice Général ?

Question 4 :
Quel est le montant de dédite que les SIG devront payer à l’agence de voyage pour l’annulation du voyage du 14 au 16 octobre 2007 en Allemagne ?

Question 5 :

Le Conseil d’Etat à la vue de ce qui a été découvert aux SIG va-t-il entériner l’augmentation des tarifs de l’électricité pour le 1er janvier 2008 ?

.

Eric Stauffer

Député

00:00 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | |

Commentaires

En ce qui concerne les assurances, à quand une vraie transparence sur les dépenses des assurances ? Pourquoi, Genève, doit-elle payer des assurances plus chères que les autres cantons ?

Certes, je peux comprendre qu'il n'y ait pas de transparence sur la part de l'assurance privée. Mais en ce qui conerne, l'assurance de base ! IL N'EST PAS NORMAL QUE LES COMPTES NE SOIENT PAS TRANSPARENTS ! d'autant plus, que c'est une assurance obligatoire et donc imposée par l'Etat ! Si les assurances continuent à vouloir garder leurs comptes dans l'ombre, je ne vois pas pourquoi le peuple est obligé de s'assurer ! laissez le peuple choisir, s'il veut s'assurer ou pas et pouvoir s'assurer là où il veut ! Pourquoi ne peut-on pas s'assurer dans un autre Canton ? à Zoug par ex, ou dans un autre pays ? Les expats réussisent à être remboursés 100% en clinique privée pour des primes moins chères ! Comment nos assurances réussissent-elles à être plus chères et à rembourser moins ? (Il y a des profits cachés, c'est indéniable !) Les assurances ont-elles besoins d'immeubles de luxe pour pouvoir fonctionner ? Il faut vendre les immeubles de luxe et répartir l'argent aux assurés ! La classe moyenne est étouffée et bafouée !
A BON ENTENDEUR

Écrit par : Suisse frontalier | 29/10/2007

A Suisse Frontalier
Il faut cesser de fumer la moquette, votre message déposé à 03h51!!! N'a aucun rapport avec le sujet, une petite insomnie.... Allo ici Genève, Allo!

En ce qui concerne le voyage des SIG, je reste sans voix, je suis entre colère et dégoût, fatalité et révolte! C'est quand même énorme, le président des SIG avec 360'000 de salaire touché pour un job à temps partiel, et n'oublions pas les 980.00 francs d'aide à l'assurance maladie, organise des petits voyages pendant la fête de la bière. C'est vraiment dégueu......

Et c'est quand que nous aurons la réponse de l'état aux questions posées?

Écrit par : Stephanie | 29/10/2007

Chez nous, à la ferme, on dit que le coq n'est le roi que de SON tas de fumier!

Comme à Genève ils sont 7 sept à se partager le même tas, on comprends qu'ils se cachent des choses!

Ce qui fâche c'est qu'ils font grossir le tas alors que chaque matin on leur donne de quoi le nettoyer en travaillant comme des focenés.

Comme quoi, que nos gouvernants soient des coqs ou des ânes n'y change rien car nous sommes toujours les dindons de la farce!

Merci au député Stauffer pour son boulot et à tout le MCG pour oser aller retourner le champ fertile des malversations du monde politique genevois.

Il ne reste plusqu'à espérer qu'en 2009 la moisson sera la hauteur du travail du laboureur!

Écrit par : Ernest, agriculteur | 29/10/2007

Si Eric Stauffer lit ce texte, sachez que vous avez tout mon respect et mes félicitations pour votre campagne contre les corrompus politiques de cette république pourrie.

Je trouve le contexte particulièrement nauséabonde et repoussant car depuis voilà plusieurs années, on a demandé aux salaires bas et moyens de la fonction publique de faire des "efforts". Aucun réajustement salariale n'a été effectué à l'instar du privé ou les salaires sont revus à la hausse.

Et dire que le conseiller d'etat vert Hiler a le culot de demander une augementation de traitement pour ses petits copains du gouvernement et pour les cadres supérieurs de l'Etat qui jouissent déjà de prestations plus que confortables.

C'est dégoûtant, c'est repoussant et cela pousse à la rébellion civile.

Bravo le MCG pour votre démarche et manifestez vous d'avantage pour soutenir les attaques contre les petits et moyens salaires de la fonction publique.

Écrit par : Kenza | 29/10/2007

Chère Madame,
Je consulte régulièrement le blog que j’anime.

Merci pour votre soutien et comme vous l’avez compris notre action c’est votre défense. C’est pour moi et mes collègues député MCG, un plaisir de lire des messages tel que le votre.

Bien à vous.
Eric Stauffer
Député

Écrit par : Eric Stauffer | 30/10/2007

A mon tour de dire bravo au député Stauffer pour ses interventions contre les magouilles chez nos élus.

Genève est devenu la capitale suisse de la mendicité sauvage, des attaques à mains armées (v.TDG de ce mardi 30.10), des agressions sauvages pour une cigarette, (v. TDG de ce mardi 30.10) des rodeos meurtriers sur nos routes implicant des repris de justice (v.TDG de ce mardi 30.10) et bien d'autres crimes qui sont loin d'alimenter un obsolete artéfice d'insécurité. Les faits sont là et on se doute que les journaux publient que le 10ème des délits qui sont vraiment commis dans notre canton.

Mais comment s'étonner? La police est attaquée, critiquée, harcelée, démotivée, condamnée sans raison, humiliée et par dessus tout les gendarmes subissent des pressions frôlant avec les lois du mobbing, de la part de leur propre hiérarchie. Grâce à la stupidét des élus, un policier doit se concentrer d'avantage sur le "qu'en-dira-t-on" qui lui sera nuisible pour sa carrière", en lieu et place de lutter contre la délinquance.

Les socialistes qui ont toujours brillé par leur manque de soutien envers nos forces de l'ordre, rejoingnent ainsi les rangs des autres formations politiques dîtes de droite, dans la course contre la repression contre la police genevoise.

De la part de la justice, un agent de nos jours à moins de crédibilité devant un juge que le délinquant en face. Le premier dealer peut accuser librement un gendarme de n importe quelle délit fantaisiste et voilà que le policier qui se retrouve avec "une mention" dans son dossier qui bloquera son avancement, grâce à la loi sur la police pondu par la droite sous l'ère catastrophique de la libérale SPOERRI.

Ajoutez à cela des campagnes de manipulation et de lynchage systématiques, orchestrés par plusieurs médias dont hélas la Tribune et le résultat est là.

Comment voulez vous qu'un flic ait purement envie d'arrêter un criminel qui 1 fois sur 2 ne se laissera pas faire et si confrontation physique il y à, c'est encore le gendarme qui est sur le banc de touche?

COncernant leur rémunération, alors que les salaires du privé prennent l'ascenseur, alors que les hauts fonctionnaires de l'Etat qui risquent tout au plus de se couper un coin d'ongle sur un papier gagnent des salaires proche des 360'000 CHF par an, nos gendarmes doivent se contenter d'un salaire qui est inadapté à leur cahier des charges, aux exigences actuels et au risques encourus.

COmment voulez vous qu'ils trouvent des candidats de niveau`?

Que les criminels en tous genres se rassurent, ils ont encore un bel avénir dans cette république bannanière. Avénir certainement plus rose que celui de la police genevoise.

J'ose espèrer que le MCG dans son ensemble va sérieusement prendre le taureau par les cornes, et appuyer pour une meilleure sécurité qui passe par une meilleure soutien et reconnaissance du travail de la police. Il faut le fairei avant que les citoyens fassent justice eux-mêmes. L'affaire de cet habitant d'Onex qui a menacé des jeunes voyous avec un pistolet chargé et qui a failli se faire lyncher peu après par ces voyous, doit sa vie sauve à l intervention héroïque des gendarmes qui ont veillé à la sécurité de tous les antagonistes. Mais plus grave, là n'est qu'un signe d'un phénomène qui prendra de l'ampleur. Si demain il y en avait d'autres qui voudraient prendre la loi en leur propre mains?

Connaissant l'incurie de nos élus, les citoyens de cette ville comptent sur le MCG pour redresser la situation, tout en appellant les autres partis à se réveiller et à aborder point par point les problématiques susmentionnés, concernant la gendarmerie et la police. Réveillez vous avant que l'UDC progresse dans sa percée sauvage...

Bonne journée malgré tout mais soyez prudent en sortant le soir.

Écrit par : Electeur | 30/10/2007

Electeur:

Tu as raison. Raison qu'il faut naturellement se féliciter qu'il existe des gens comme Eric Stauffer en politique. Raison aussi que la gendarmerie genevoise est devenue le nouveau terrain de jeu de nos crétins de la politique et de la presse.

Il n'y a pas un jour sans que nous apprenons, soit par la presse, soit par des amis, connaissances ou tout simplement en discutant avec les flics affectés dans son quartier, sur un nouveau fait divers qui hélas prouve que la criminalité montante n'est pas un fantasme sécuritaire, comme nous y accusent nos propres élus.

Concernant les polémiques sur les morts de cologny, qu'apprend t-on?

On apprend que les victimes, malgré toute ma compassion pour leurs familles, étaient des repris de justice, qui circulaient sur un véhicule volé.

La stupidité médiatique et politique n'a donc plus de limites? Si une crapule vole une voiture et se tue avec c'est encore la faute de la gendarmerie?

J'ai peur. J'ai peur naturellement pour cette vague de criminalité, mais peur surtout par la stupidité politique et journalistique qui frôle le ridicule et voir le grotesque.

Personne craint la police de nos jours et je suis en plein accord avec les intervenants ici. D'accord car ce sont les juges, les élus et la presse qui ont tout fait pour diaboliser et affaiblir le pouvoir de représsion de la gendarmerie genevoise. Quand la police frappe pour des raisons préventives évidentes, celle-ci est montrée du doigt et accusée d'abus policières aussi grotesques que fantaisistes.

Quand la police doit se battre avec une vermine qui vent la mort dans nos rues, elle est accusée d'inhumanité, de racisme ou dieu sait quoi. Ces assussations viennent souvent de leur propre hiérarchie, qui est à la botte des juges et politiques.

Dans ce contexte qui sera étonné par la montée des morts sur les routes, par la recrudéscence de la criminalité et par la prolifération des dealers/mendiants dans nos rues?

Pas plus tard qu'hier, ces gens se proclamant journalistes de la Tribune ont fait une panégyrique de la mendicité rom, en tentant misérablement de justifier la cause des mendiants dans les rues genevoises.

Cela est dégoûtant, sachant qu'en Suisse il y vit des ges, le plus légalement du monde qui n'ont pas de quoi manger à la fin du mois. En lieu et place de s'inquiéter sur la misère du monde, quand est-ce que on va se préoccuper sur le sort des habitants légaux de ce pays (suisses et étrangers) ?

J'ai pleine confiance que le MCG va agir en ce sens lors des prochaines sessions à l'école des fans qui se nomme le Grand Conseil Genevois!!!!!

Écrit par : Point de Vue | 31/10/2007

Bonsoir à tous. Visiblement cette ville devient très pourrie. Notre gouvernement s'illustre à nouveau par son incompétence ou par sa clémence relatif au scandale des SIG. Heureusement que le MCG existe néanmoins, pour faire un semblant de méanage.

N'allez pas me raconter que les Cramer, Moutinot, Beer et Cie ne savaient pas que leurs copains du parti, placés au SIG se faisait de tels salaires. Foutaises. Ces élus ont juste fermé les yeux pour permettre à leurs petits copains gauchos ayant des goûts de caviar, de se sucrer sur notre dos.

Je vais rejoindre le sujet sur la police avec cette transition pour dire que si les flics avaient fait le 100ème d'une cette arnaque comparable aux directeurs des SIG ou TPG, ils auraient purement et simplement fini à la porté, virés séance tenante.

Visiblement il y a plusieurs poids et mesures et les Moutinot et Cramer devraient donner leur démission. Dire que certains ont voté pour l'alcolo de service pour nous représenter à Berne et se sucrer d'avantage avec l'argent public. J'ai honte pour mes concitoyens.

Et après on s'étonne que la fonction publique ne respecte plus le gouvernement mis en place?

Écrit par : JC | 31/10/2007

JC, Cramer, à Berne, a déjà une bonne adresse, celle que Christiane Brunner lui a refilé. Il s'agît du bar où les doubles-scotch arrivaient automatiquement à sa table sans passer la commande !! Dans le fond, on remplace une "picoleuse" par un picoleur ! C'est, à gauche, ce que l'on appelle l'égalité des sexes et le quota électoral !

Écrit par : Octave Vairgebel | 01/11/2007

Les commentaires sont fermés.